Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 37 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
La mort

La mort

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 700

Pourquoi la mort de quelqu’un est-elle toujours une sorte de scandale ? Pourquoi cet événement si normal éveille-t-il chez ceux qui en sont les témoins autant de curiosité et d’horreur ? Depuis qu’il y a des hommes, comment le mortel n’est-il pas habitué à ce phénomène naturel et pourtant toujours accidentel ? Pourquoi est-il étonné chaque fois qu’un vivant disparaît, comme si cela arrivait chaque fois pour la première fois ? Telles sont les questions que pose ce livre sur la mort. Dans chacun de ses ouvrages, Vladimir Jankélévitch a essayé de saisir le cas limite, l’expérience aiguë : à son point de tangence avec ces frontières, l’homme se situe à la pointe de l’humain, là où le mystère, l’ineffable, le « je ne sais quoi », ouvrent le passage de l’être au néant, ou de l’être à l’absolument-autre. Il s’attache ici à analyser un événement considéré dans sa banalité et dans son étrangeté à la fois, dans son anomalie normale, son tragique familier, bref, dans sa contradiction. « Si la mort n’est pensable ni avant, ni pendant, ni après, écrit Jankélévitch, quand pourrons-nous la penser ? » Et il entreprend cette...

Philosophie morale

Philosophie morale

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 1179

Vladimir Jankélévitch, philosophe du devenir et grand théoricien de la morale, a laissé une œuvre immense. Composé de textes rares, jalons essentiels de sa pensée, cet ouvrage regroupe les premiers livres de morale du penseur. Entre le premier et le dernier écrit de cette somme, quelque trente ans se sont écoulés (1933, année de sa thèse, La Mauvaise Conscience, et 1967, parution du Pardon). Ce laps de temps équivaut à un nombre d’années qui pèse du poids de la douleur infinie. Avant, la vie d’un jeune et brillant universitaire, à la pensée nimbée d’irrationalisme. Après, l’existence continuée de celui que les épreuves de la guerre ont tant marqué. Le philosophe d’âge mûr, chassant les idéologies teintées de romantisme, unissant la pensée et l’action, fait de la volonté le commencement et la fin de tout car, dit-il, «la volonté peut tout, la volonté est plus forte que la mort».

Vladimir Jankelevitch

Vladimir Jankelevitch

Auteure: Guy Suarès ,

Nombre de pages: 164

Vladimir Jankélévitch ne fait pas partie du troupeau. Il ne rompt pas avec la philosophie allemande, il fait pire, il l’oublie. C’est ce qu’on ne lui pardonnera jamais. Et le troupeau n’aura de cesse de l’isoler, de l’ignorer. Si le vrai sens de la philosophie est l’amour, l’amour est avant tout acte qui engage. Et l’engagement n’est pas pour le philosophe du « sérieux de l’intention », du « pur et de l’impur » un vain mot. C’est un mot grave, c’est un mot qui urge et brûle et consume, à l’image de l’amour. Il ne se galvaude pas. Il ne transige pas. Il s’oppose, il prend parti, il “engage” tout l’être : corps, âme, esprit. Jankélévitch s’oppose ici diamétralement à Sartre et à Merleau-Ponty, à propos desquels il ne livra jamais publiquement son sentiment sur cette question. Demeure un fait incontournable : ni Sartre, ni Merleau-Ponty ne s’engagèrent dans la Résistance. L’engagement est l’acte par lequel la liberté choisit.

Fauré et l'inexprimable

Fauré et l'inexprimable

Auteure: Vladimir JANKELEVITCH ,

Nombre de pages: 296

Vladimir Jankélévitch approfondit dans cet ouvrage ses réflexions sur le mystère d'ambiguïté qui rend si déroutante aux yeux de certains la musique de Fauré. Vladimir Jankélévitch approfondit dans cet ouvrage ses réflexions sur le mystère d'ambiguïté qui rend si déroutante aux yeux de certains la musique de Fauré et qui empêche de définir cet art autrement que par des couples de contradictions. Il retrouve ces paradoxes aussi bien dans l'œuvre de piano que dans les mélodies, aussi bien dans la musique de chambre que dans le Requiem. Évasif et précis, négligent et rigoureux, mystérieux et limpide comme un regard d'enfant, absent et présent comme une nuit d'été, lointain et proche comme une amie, distant et passionné comme un cœur secret, patent et latent comme une âme, tel est le langage de Fauré.

Debussy et le mystère de l'instant

Debussy et le mystère de l'instant

Auteure: Vladimir JANKELEVITCH ,

Nombre de pages: 262

Vladimir Jankélévitch, dont l'oeuvre a toujours mêlé philosophie et musique, perce dans cet ouvrage le mystère de l'instant qui est l'essence de la musique de Debussy. Deux mouvements inverses semblent, chez Debussy, parcourir l'espace musical : l'un est descente aux enfers de la profondeur ; l'autre remontée à l'air libre, ascension vers les grands espaces de lumière. Mais quand on étudie ces deux mouvements, on comprend bien vite que l'essentiel chez Debussy n'est ni l'un ni l'autre : l'essentiel est l'instant impalpable, celui-là même que nous appelons apparition disparaissante, surgissement sur fond de silence et de ténèbres ; cet instant est l'éclair, ou à l'inverse (ce qui revient au même) l'étincelle qui est l'apparition saisie à l'instant où elle disparaît : Midi est dans le même instant le comble de la lumière et la lumière saisie dans le premier instant de son déclin. Debussy donne une voix aux choses les plus impondérables et les plus précaires, les plus inconsistantes et les plus inexistantes de la création : une brève rencontre et une légère respiration, une réminiscence fugitive qui, comme l'étoile filante, traverse l'espace nocturne...

Liszt et la rhapsodie

Liszt et la rhapsodie

Auteure: Vladimir JANKELEVITCH ,

Nombre de pages: 121

Plus qu'une biographie de Liszt, une promenade à travers son œuvre et surtout une réflexion sur la virtuosité. Vladimir Jankélévitch se demande si le culte de la virtuosité et la glorification du " solisme ", réhabilités par nos contemporains, ne traduisent pas à leur façon un attachement bien moderne à la chose précaire, à la féérie sans lendemain, à l'apparition disparaissante, éphémère et prestigieuse. Le culte de la virtuosité est en quelque sorte un hommage à la profondeur paradoxale de l'apparence.

L'Enchantement musical

L'Enchantement musical

Auteure: Vladimir Jankelevitch ,

Nombre de pages: 304

L'oeuvre de Vladimir Jankélévitch mêle intimement philosophie et musique, régime de correspondance auquel le philosophe-musicien a toujours aimé se tenir. « La musique, rappelle-t-il, est un art temporel non point secondairement, comme la poésie, le roman ou le théâtre, mais essentiellement. » Son domaine est la « temporalité enchantée », le mystère de l'instant, le charme de la nostalgie, du nocturne et des parfums de la nuit, du lointain, du silence surtout, puisque la musique, née du silence, y retourne. Ce livre réunit des textes peu connus, inédits ou depuis longtemps inaccessibles. Comptes rendus de concerts et de festivals, évocations poétiques des musiciens chers à son coeur : les musiciens français, particulièrement Debussy, Ravel, Fauré ; les musiciens de l'Europe centrale, Chopin et Liszt, le rhapsode et baladin du monde européen, image même de notre modernité ; les génies de la musique russe, notamment Moussorgski et Rimski-Korsakov. Pour Vladimir Jankélévitch « on ne pense pas la musique », mais on peut penser en musique, ou musicalement. Le lecteur retrouvera dans ces textes le bonheur de la mystérieuse connivence d'une pensée sur la ...

L'Aventure, l'Ennui, le Sérieux

L'Aventure, l'Ennui, le Sérieux

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 338

«L’Aventure, l’Ennui et le Sérieux sont trois manières dissemblables de considérer le temps. Ce qui est vécu, et passionnément espéré dans l’aventure, c’est le surgissement de l’avenir. L’ennui, par contre, est plutôt vécu au présent : dans cette maladie l’avenir déprécie rétroactivement l’heure présente, alors qu’il devrait l’éclairer de sa lumière. Quant au sérieux, il est une certaine façon raisonnable et générale non pas de vivre le temps, mais de l’envisager dans son ensemble, de prendre en considération la plus longue durée possible. C’est assez dire que si l’aventure se place surtout au point de vue de l’instant, l’ennui et le sérieux considèrent le devenir surtout comme intervalle : c’est le commencement qui est aventureux, mais c’est la continuation qui est, selon les cas, sérieuse ou ennuyeuse.» Publié en 1963, L’Aventure, l’Ennui, le Sérieux est un jalon majeur de la pensée de Vladimir Jankélévitch. Cet ouvrage constitue une première synthèse de sa pensée, où l’on peut distinguer deux critères essentiels qui fondent l’unité de son œuvre : la dignité philosophique donnée à des objets...

L'Imprescriptible. Pardonner ? Dans l'honneur et la dignité

L'Imprescriptible. Pardonner ? Dans l'honneur et la dignité

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 103

L'imprescriptible " Le pardon est mort dans les camps de la mort. " Qui a bien pu écrire une telle phrase ? Un philosophe, un Juif, un Français, un moraliste ? Oui, mais surtout un survivant, un survivant mystérieusement sommé de protester sans relâche contre l'indifférence. Sous le titre L'Imprescriptible se trouvent en effet réunis deux textes : Pardonner ? et Dans l'honneur et la dignité, parus respectivement en 1971 et 1948, qui tentent de maintenir " jusqu'à la fin du monde " le deuil de toutes les victimes du nazisme, déportés ou résistants. Jankélévitch, philosophe de l'occasion, n'a jamais cru bon d'attendre " l'occasion " d'exprimer sa colère et sa pitié. C'était toujours pour lui le moment de rappeler que la mémoire de l'horreur constitue une obligation morale. Vladimir Jankélévitch (1903-1985) Philosophe et musicologue, il est l'auteur d'une œuvre considérable, traduite dans le monde entier, notamment Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien.

Le pardon

Le pardon

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 287

«Le débat du pardon et de l’impardonnable n’aura jamais de fin. Insoluble est le cas de conscience qui en résulte : car si l’impératif d’amour est inconditionnel et ne souffre aucune restriction, l’obligation d’annihiler la méchanceté n’est pas moins impérieuse que le devoir d’amour ; l’amour des hommes est entre toutes les valeurs la plus sacrée, mais l’indifférence aux crimes contre l’humanité, mais l’indifférence aux attentats contre l’essence même et contre l’hominité de l’homme est entre toutes les fautes la plus sacrilège.» Lorsque Vladimir Jankélévitch publie ce livre en 1967, alors que le débat sur l’imprescriptibilité des crimes nazis agite l’opinion, il soulève cette question brûlante : qu’est-ce que le pardon? Cherchant à saisir le cœur de cette notion mal comprise, se heurtant au terrible paradoxe d’un pardon infini, sublime, et pourtant impossible, Le Pardon occupe une place centrale dans la réflexion morale d’un philosophe hanté par les problèmes de son temps.

Le Paradoxe de la morale

Le Paradoxe de la morale

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 187

Le paradoxe de la morale " Plus il y a d'être, moins il y a d'amour. Moins il y a d'être, plus il y a de l'amour. L'un compense l'autre. Le problème scabreux de toute vie morale ressemble à un tour de force, mais on réussit ce tour de force presque sans y penser quand on aime : c'est, répétons-le, de faire tenir le maximum d'amour dans le minimum d'être et de volume, ou à l'inverse de doser le minimum d'être ou de mal nécessaire compatible avec le maximum d'amour. " Vladimir Jankélévitch Vladimir Jankélévitch (1903-1985) Philosophe et musicologue, il est l'auteur d'une œuvre considérable, traduite dans le monde entier, notamment Le Je-ne-sais-quoi et le Presque-rien.

L'alternative

L'alternative

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 246

Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

La mauvaise conscience

La mauvaise conscience

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 293

«Heureuse la malheureuse conscience, car son malheur n’est qu’une feinte, une ruse profonde de la vie ; heureuse la mauvaise conscience, elle qui connaîtra la joie violente de renaître...» La mauvaise conscience constitue le premier objet philosophique sur lequel le jeune Jankélévitch, à l’aube d’une brillante carrière académique, déploie dès 1933 sa réflexion propre. La thèse qu’il lui consacre, reprise trente ans plus tard pour donner naissance à ce livre, contient déjà non seulement les grands thèmes de son œuvre à venir mais aussi les piliers définitifs de sa philosophie morale. Au centre, l’étude du remords. Indissociable de l’expérience du temps, fugace et irréversible, le remords manifeste à nos yeux l’acte irrévocable ; par là même, il est la preuve de notre liberté, et porte en lui la consolation du temps qui passe.

La Musique et l'Ineffable

La Musique et l'Ineffable

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 194

"Qu'est-ce que la musique ? se demande Gabriel Fauré à la recherche du "point intraduisible", de la très irréelle chimère qui nous élève "au-dessus de ce qui est...". C'est l'époque où Fauré ébauche le second mouvement de son premier Quintette, et il ne sait pas ce qu'est la musique, ni même si elle est quelque chose ! Il y a dans la musique une double complication, génératrice de problèmes métaphysiques et de problèmes moraux, et bien faite pour entretenir notre perplexité. Car la musique est à la fois expressive et inexpressive, sérieuse et frivole, profonde et superficielle ; elle a un sens et n'a pas de sens. La musique est-elle un divertissement sans portée ? ou bien est-elle un langage chiffré et comme le hiéroglyphe d'un mystère ? Ou peut-être les deux ensemble ? Mais cette équivoque essentielle a aussi un aspect moral : il y a un contraste déroutant, une ironique et scandaleuse disproportion entre la puissance incantatoire de la musique et l'inévidence foncière du beau musical."

Un jeu d'enfant

Un jeu d'enfant

Auteure: Raphaël Enthoven ,

Nombre de pages: 210

« Tout philosophe est un innocent de haute lutte, un résistant, un homme du soleil qui persiste à tenir pour énigmatique l'univers qui va de soi. L'âge adulte est à la portée de tout le monde, mais l'enfance, l'art de l'enfance, le génie ingénu n'est accessible qu'aux grandes personnes qui savent regarder - simplement - ce qu'elles ont sous les yeux. La philosophie n'est pas un choix, mais une bénédiction. La philosophie n'est pas un système, ni un anti-système, mais un écosystème, avec ses prédateurs, ses victimes, ses herbivores et ses seconds couteaux. La philosophie n'est ni un combat de concepts, ni un arsenal d'injonctions, ni même une méthode pour vivre mieux. La philosophie conquiert le monde en le laissant intact ; la philosophie, c'est un jeu d'enfant. »

L'odyssée de la conscience dans la dernière philosophie de Schelling

L'odyssée de la conscience dans la dernière philosophie de Schelling

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 357

Images des comportements sous l'Occupation

Images des comportements sous l'Occupation

Auteure: Jacqueline Sainclivier ,

Nombre de pages: 258

L'analyse des comportements collectifs en France entre 1940 et 1944 pose des problèmes de méthode et d'interprétation. Leur exposition a fait l'objet d'un premier ouvrage paru en 2015 aux Presses universitaires de Rennes, sous la direction de Pierre Laborie et François Marcot. Ces problèmes se posent de façon encore plus aiguë à propos des représentations de ces comportements depuis la fin de la guerre. C'est l'objet du présent livre. Il analyse de façon critique les reconstructions mémorielles qui tiennent lieu de grilles de lecture des comportements des Français sous l'occupation allemande. Sa première partie aborde de front les représentations dominantes et revisite celles des principaux producteurs de mémoire – de Gaulle, le parti communiste – souvent présentés comme les responsables du mythe du « peuple résistant ». Elle réexamine les représentations d'acteurs collectifs spécifiques aux années noires : l'occupant lui-même, les femmes résistantes, les déportés. Elle décentre enfin notre regard en s'attachant aux mémoires régionales, négligées bien que toujours prégnantes, et par une comparaison avec la Belgique voisine. La deuxième...

Quand Berlin pensait les peuples

Quand Berlin pensait les peuples

Auteure: Céline Trautmann-Waller ,

Nombre de pages: 248

L’anthropologie, l’ethnologie et la psychologie des peuples connaissent un spectaculaire essor dans le Berlin de la seconde moitié du xixe siècle. L’émergence de ces disciplines s’inscrit dans le cadre de l’expansion coloniale et dans le paysage scientifique de la ville, où la référence humaniste aux frères Humboldt peine à s’adapter au contexte de la fin du xixe siècle. Les différentes contributions rassemblées mettent toutefois en évidence dans les milieux scientifiques allemands la volonté de maintenir une articulation du particulier et de l’universel à partir de données nouvelles et de plus en plus complexes. Derrière la notion de « peuple » (Volk), commune à la plupart des disciplines concernées, apparaissent ainsi des modélisations qui, loin de se borner à un organicisme hérité des romantiques allemands, demandent souvent à la psychologie de fonder empiriquement l’unité de l’humanité tout en postulant un lien entre sciences exactes et sciences humaines. Au-delà de Berlin c’est l’espace plus large des débats suscités en Allemagne par les théories ethnologiques d’Adolf Bastian ou par la célèbre Revue de psychologie des...

L'Esprit de résistance

L'Esprit de résistance

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 368

Moraliste doublé d'un métaphysicien hors pair, Vladimir Jankélévitch (1903-1985) est l'auteur d'oeuvres classiques parmi lesquelles Le Traité des vertus, La Mort, Le Pardon, L'Irréversible et la nostalgie, Le Paradoxe de la morale, et de nombreux livres sur la musique, entre autres sur Debussy, Ravel et Fauré. Avec fidélité, sérieux et courage, il n'a cessé d'unir la pensée et l'action, de mêler réflexion et implication dans la vie sociale de son temps pour défendre au mieux les idées qui illustraient ses cours à la Sorbonne sur le mensonge, la sincérité ou la justice. Composé de textes rares, devenus introuvables ou inédits en volume, ce livre présente des grands enjeux : mémoire, pardon, lutte contre le racisme et l'antisémitisme.... Vladimir Jankélévitch nous met en garde contre le retour des pensées criminelles. Et à la question : qu'est-ce qu'un philosophe aujourd'hui ? Il répond : « Eh bien, c'est d'abord quelqu'un qui fait comme il dit. » Cette édition a été préparée par Françoise Schwab, historienne, éditrice des oeuvres posthumes de Vladimir Jankélévitch, auteur de nombreux articles sur la pensée du philosophe en rapport avec Henri ...

La Philosophie de Vladimir Jankélévitch

La Philosophie de Vladimir Jankélévitch

Auteure: Isabelle de Montmollin ,

Nombre de pages: 400

Aborder la philosophie de Jankélévitch d'une manière globale, selon ses sources, son sens et ses enjeux, tel est le propos de cet ouvrage. L'auteur de ce livre, qui désirait mettre au jour la fécondité existentielle et spirituelle de cette philosophie, a privilégié une méthode heuristique, et non pas historique ou critique, au sens courant de ces termes. « Copyright Electre »

Casque d'Or : lectures croisées

Casque d'Or : lectures croisées

Auteure: Marguerite Chabrol et , Alain Kleinberger ,

Nombre de pages: 198

Ce recueil propose sept lectures du film Casque d'Or de Jacques Becker (1952), par des chercheurs en études cinématographiques qui ne sont pas spécialistes de Becker mais chercheurs dans un champ particulier (histoire culturelle, gender studies, star studies, étude de scénario...). Sont abordés : le réception du film, sa mise en perspective dans l'histoire du cinéma français d'après-guerre, le genre "Belle époque", la représentation des rapports de sexes, la modernité de Casque d'or et celle de la star Signoret...

La Présence lointaine. Albeniz, Séverac, Monpou

La Présence lointaine. Albeniz, Séverac, Monpou

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 160

"La vocation de la musique n'est pas de répondre à l'alternative du près et du loin. La musique n'a pas à choisir. Le logicien insiste, menace, s'impatiente, il nous dit : de deux choses l'une. Mais la musique, qui déploie toute sa finesse dans l'audition, fait ici la sourde oreille. Elle récuse les catégories tranchées et les disjonctions brutales, comme elle récuse tout ultimatum. Grâce à elle et à sa magie, le près et le loin peuvent se confondre comme se confondent le forte et le pianissimo contradictoirement mêlés dans l'ambiguïté insaisissable du pianissimo sonore et du forte con sordina. Le mystère de la sonorité est là tout entier. Le son est perpétuellement en mouvement. Le son se rapproche, s'éloigne, nous enveloppe entièrement, et puis nous quitte pour s'éteindre dans les lointains. Les ondes de la musique circulent dans l'espace sonore. De là ce charme captivant, mais aussi décevant, instable, problématique dont le nom est musique. Car la musique est un charme, charme nostalgique comme l'est toujours le charme. Ce charme de l'inachevé est celui de la présence absente." Vladimir Jankélévitch

Entreprises et marques - Les nouveaux codes de langage

Entreprises et marques - Les nouveaux codes de langage

Auteure: Jeanne Bordeau ,

Nombre de pages: 286

A l'heure du numérique et du développement des contenus éditoriaux des entreprises et des marques (mini-films, storytelling, web radio, TV...), la qualité de l'expression, des contenus et des langages font la différence : Pourquoi et comment argumenter ? Quel est l'intérêt d'une charte sémantique ? Comment définir un langage de marque ? Comment mettre en cohérence l'oral et l'écrit ? Quel langage à l'heure du storytelling ? Y a-t-il un langage spécifique pour les journalistes ? ... Autant d'enjeux nouveaux, de questions parfois difficiles qui s'imposent aux dirigeants d'entreprises, directeurs marketing, responsables de communication, directeurs des ressources humaines. Cet ouvrage leur apporte des réponses illustrées, de nombreux exemples, des témoignages de professionnels, des tableaux de synthèse et des conseils pratiques. "Nous devons maintenir une véritable relation de personne à personne." Patrick Ropert, directeur de la communication du groupe SNCF.

Dictionnaire de la Guerre d'Indochine

Dictionnaire de la Guerre d'Indochine

Auteure: Jacques Dalloz ,

Nombre de pages: 384

À la différence des grands conflits mondiaux, la guerre d'Indochine est longtemps demeurée le champ clos d'une mémoire encombrée par l'autojustification de ses principaux acteurs et par une approche idéologique ou partisane. Dans le sillage d'une génération d'historiens soucieux de dépassionner l'histoire et d'ouvrir de nouveaux champs de recherche, Jacques Dalloz livre ici une véritable somme des connaissances acquises et renouvelées de cette guerre qui fut à la fois un épisode de la décolonisation, un problème intérieur français et un espace de la guerre froide. Par la rigueur de ses analyses, ce dictionnaire est d'abord un instrument de travail. Il se recommande aussi à tous ceux qui veulent mieux connaître et comprendre ce conflit douloureux que l'on a appelé en son temps la « sale guerre ». Jacques DALLOZ, professeur honoraire de classes préparatoires à Saint-Cyr au Prytanée militaire de La Flèche, ancien maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris, est reconnu comme l'un des meilleurs spécialistes de la guerre d'Indochine à laquelle il a consacré de nombreux travaux. Préface de Bernard Droz.

La générosité

La générosité

Auteure: Eric Letonturier , Bernard Valade , Sylvie Pflieger , Jacqueline Deguise-Le Roy ,

Nombre de pages: 182

Comment définir la générosité et la distinguer du don et de la solidarité ? Universitaires et professionnels travaillant dans les domaines de la culture, de la santé, de la philanthropie et de la médiation illustrent ici combien la générosité est sujette à des interprétations diverses. Voici réexaminée la générosité, le plus souvent considérée comme acte gratuit, alors qu'elle est traversée d'intérêts multiples.

À quoi sert la philosophie ?

À quoi sert la philosophie ?

Auteure: Robert Maggiori , Jacques Sojcher , Jean-Pierre Faye , François Dagognet ,

Nombre de pages: 28

À quoi sert la philosophie, dans un monde qui mise sur la science, la technique et l'économie, où l'éthique ne trouve plus que difficilement sa place ? À quoi sert la philosophie ? À comprendre ? À choisir des valeurs ? Les trois auteurs invités à répondre à ces questions ont un point commun : une volonté de faire comprendre le monde à un large public, de proposer une lecture, simple et accessible à tous, des thèses philosophiques et des idéologies qui régissent la société actuelle.

Apologie de Socrate - Criton

Apologie de Socrate - Criton

Auteure: Platon ,

Nombre de pages: 274

En 399 avant notre ère, à Athènes, Socrate comparaît devant le Tribunal de la cité. Accusé de ne pas reconnaître l’existence des dieux traditionnels, de créer de nouvelles divinités et de corrompre la jeunesse, il est condamné à mort. De son procès, il nous reste peu de témoignages, mais celui que Platon nous livre dans l’Apologie de Socrate élève au rang de mythe fondateur de la philosophie un fait qui aurait pu demeurer banal au regard de l’histoire. Face à ses juges, Socrate mène sa défense en invoquant la pratique de la philosophie, qui seule fait que la vie vaut d’être vécue. Plus tard, dans la prison où il attend son exécution, Socrate oppose à son ami Criton, qui lui propose de fuir, le verdict du philosophe : mieux vaut affronter la mort que contrevenir aux lois de la cité et ainsi commettre l’injustice. Si l’on en croit Platon, il fallait que Socrate meure pour que vive la philosophie.

Un camp de la mort nazi oublié en Biélorussie

Un camp de la mort nazi oublié en Biélorussie

Auteure: Didier Chauvet ,

Nombre de pages: 164

Le camp nazi de Maly Trostenets, en périphérie de Minsk en Biélorussie, est quasiment inconnu du grand public français. Construit sur le site d'un Kolkhoze, le camp se trouvait au centre du processus d'extermination des Juifs du ghetto de Minsk. L'histoire de ce camp est ici présentée à la lumière de recherches historiographiques internationales et en s'appuyant sur les conclusions de la Cour fédérale de Coblence et de la Commission d'Etat soviétique.

Coopération internationale et terrorisme en Afrique

Coopération internationale et terrorisme en Afrique

Auteure: Maurel Sosthène Onomo Etaba ,

Nombre de pages: 262

Comment s'applique le droit de poursuite terrestre face à l'insécurité transfrontalière en Afrique ? En effet, depuis les années 1960, les conflits n'ont cessé d'évoluer dans cette partie du monde. De confrontations interétatiques ils se sont transformés en une lutte commune contre la criminalité transfrontalière. Cette mutation implique une nouvelle dynamique dans les rapports entre les pays africains. Elle permet aussi d'observer les mécanismes qu'ils mettent en oeuvre face à cette menace. C'est dans cet engrenage qu'apparait la notion de droit de poursuite terrestre qui se révèle comme une alternative crédible dans les problématiques sécuritaires africaines.

La fin du courage

La fin du courage

Auteure: Cynthia Fleury ,

Nombre de pages: 208

Chaque époque affronte, à un moment de son histoire, son seuil mélancolique. De même, chaque individu connaît cette phase d’épuisement et d’érosion de soi. Cette épreuve est celle de la fin du courage. Comment convertir le découragement en reconquête de l’avenir ? Notre époque est celle de l’instrumentalisation et de la disparition du courage. Mais ni les démocraties ni les individus ne peuvent en rester à ce constat d’impuissance. Nul ne résiste à cet avilissement moral et politique. Il s’agit de surmonter ce désarroi et de retrouver le ressort du courage, pour soi, pour nos dirigeants si souvent contre-exemplaires, pour nos sociétés livrées à une impitoyable guerre économique. Le plus sûr moyen de s’opposer à l’entropie démocratique reste l’éthique du courage et sa refondation comme vertu démocratique. Dans cet essai enlevé, Cynthia Fleury rappelle qu’il n’y a pas de courage politique sans courage moral et montre avec brio comment la philosophie permet de fonder une théorie du courage qui articule l’individuel et le collectif. Car si l’homme courageux est toujours solitaire, l’éthique collective du courage est seule...

L'interruption

L'interruption

Auteure: Dominique Noguez ,

Nombre de pages: 239

Adrien Delcourt, 59 ans et des poussières, est chercheur en philosophie à l’EHESS de Paris. Il a fait ses études à la Sorbonne, avec Vladimir Jankélévitch, Ferdinand Alquié et Yvon Belaval. C’est un roman sur la philosophie. Il a longtemps aimé la plus belle fille du cours d’agreg, devenue sa femme puis morte précocement. Et aussi un jeune homme rimbaldien, disparu. C’est un roman sur les incertitudes de l’amour. Son meilleur ami, critique sardonique et fin gastronome, siège au comité de lecture d’un grand éditeur et l’aide à se faire publier. C’est un roman sur l’édition (et la bonne chère). Fin 2003, il est amené à présenter sa candidature au Collège de France. Il fait ses visites, rencontre des sommités devant lesquelles il tente de briller. C’est un roman sur l’espoir. Dominique Noguez nous livre un ovni littéraire avec des conversations affûtées, du sexe, des dîners, de l’enthousiasme, de la mélancolie et une surprise finale.

Cours de philosophie morale. Notes recueillies à l'Université libre de Bruxelles (1962-1963)

Cours de philosophie morale. Notes recueillies à l'Université libre de Bruxelles (1962-1963)

Auteure: Vladimir Jankélévitch ,

Nombre de pages: 256

Le Cours de philosophie morale de Vladimir Jankélévitch fut à l'origine professé à l'Université libre de Bruxelles en 1962. Mais il est fort différent des cours prononcés à la Sorbonne et publiés sous forme enregistrée, dont l'écrit ne saurait rendre les célèbres crescendos et le mode musical. Il s'agit ici de tout autre chose : Jankélévitch se montre d'abord très didactique et n'hésite pas à faire des références précises et nombreuses à l'histoire de la philosophie. Pour autant, il n'abandonne pas ses thèmes de prédilection. La singularité et l'intérêt de ce cours, où se rejoignent le professeur et le philosophe de la morale, résident précisément dans le croisement de ces deux "lignes" de pensée. Car, comme le rappelle Vladimir Jankélévitch, "la morale [...] tend à envahir l'existence entière [...]. Il n'est rien d'humain qui ne soit moral".

A la rencontre des disparus

A la rencontre des disparus

Auteure: Mathurin Maugarlonne ,

Nombre de pages: 368

A priori, il ne s'agit que d'une série de portraits où des illustres - Vladimir Jankelevitch, Guy Debord, Raymond Aron, Sartre, Cioran, Ionesco - voisinent avec des obscurs - comme José Lupin. Mais, en vérité, c'est bien plus que cela : à travers les figures de ses maîtres ou amis, « Mathurin Maugarlonne » brosse, de fait, la fresque d'une époque et d'une génération, la sienne, qui a vécu de, et par, les idées. On y retrouve le talent de l'auteur, sa drôlerie, sa passion de la vérité, sa mélancolie. Ce livre évoque, irrésistiblement, le fameux Présence des morts d'Emmanuel Berl. C'est une fresque intimiste et idéologique. On en rit aussi souvent qu'on en pleure. Il est impossible de ne pas être touché par le désespoir enjoué de cet écrivain masqué par son ombre...

La mort et le soin

La mort et le soin

Auteure: Jean-Philippe Pierron , Élodie Lemoine ,

Est-ce une sombre dialectique que de vouloir penser le soin à l’ombre de la mort ? La question est médicale, elle est aussi métaphysique. Elle instille au cœur du soin le plus technique, précis et rigoureux, des enjeux éthiques, mais aussi existentiels. Ils lestent la décision médicale et l’agir soignant d’une densité nouvelle : une méditation sur la condition mortelle de l’homme souffrant. Autour d’une analyse de Vladimir Jankélévitch, qui n’a pas connu ce que nous appelons aujourd’hui les soins palliatifs, mais qui a longuement médité sur la mort, médecins, oncologues, sociologues, bénévoles d’accompagnement et philosophes dialoguent et font résonner ses analyses, en leur donnant une nouvelle actualité. En effet, si pour tout homme « mors certa, hora incerta » – la mort est certaine, mais l’heure incertaine –, c’est encore plus vrai lors d’une maladie évolutive et incurable. Entre la certitude du fait et l’incertitude de la date s’engouffre l’espérance indéterminée, avec laquelle l’agir soignant et l’existant malade composent. N’est-ce pas alors le sens du soin que d’être une clinique de l’incertitude ?

Je vous écris dans le noir

Je vous écris dans le noir

Auteure: Jean-Luc Seigle ,

Nombre de pages: 239

Grand Prix des Lectrices ELLE 2016 - Roman. 1961. Après avoir vu La Vérité de Clouzot, inspiré de sa vie et dans lequel Brigitte Bardot incarne son rôle de meurtrière, Pauline Dubuisson fuit la France et s’exile au Maroc sous un faux nom. Lorsque Jean la demande en mariage, il ne sait rien de son passé. Il ne sait pas non plus que le destin oblige Pauline à revivre la même situation qui, dix ans plus tôt, l’avait conduite au crime. Choisira-t-elle de se taire ou de dire la vérité ? Jean-Luc Seigle signe un roman à la première personne où résonnent les silences, les rêves et les souffrances d’une femme condamnée à mort à trois reprises par les hommes de son temps.

Le moment du soin

Le moment du soin

Auteure: Frédéric Worms ,

Nombre de pages: 272

Si le moment présent est le moment du soin, c’est-à-dire non pas seulement d’une vulnérabilité généralisée mais de l’activité humaine qui doit y répondre dans tous les domaines, il faut penser celle-ci dans sa spécificité, sa diversité et ses ruptures, de la technique à l’éthique, de la vie à la justice : c’est le but de ce livre qui en propose à la fois une étude synthétique et des applications ouvertes. Il fallait ressaisir l’unité du soin, ce par quoi il unifie non seulement un acte technique indispensable et une relation humaine fondamentale, et sa tension interne, la violation à laquelle il répond mais qui le menace aussi, et qui lui donne sa portée morale et politique. Il fallait ensuite approfondir cette étude sur des aspects précis qui posent chacun des problèmes singuliers et majeurs : la pandémie ou les soins palliatifs, les violations politiques et historiques. Il fallait enfin ouvrir les discussions sur les divers points et avec les diverses approches qui tissent conjointement le moment présent. C’est l'objet de ces chroniques, publiées deux années durant dans la revue Esprit, qui répondent à la question liant aujourd’hui...

Migrations, exils, errances et écritures

Migrations, exils, errances et écritures

Auteure: Isabelle Keller-Privat ,

Nombre de pages: 360

Écrire les migrations, les errances et les exils, c’est se tourner vers les problématiques des déplacements et des passages. Se pose alors la question de la définition de l’écriture migrante, définition nécessairement mouvante selon que l’on s’intéresse aux artistes qui choisissent la problématique de l’exil pour mettre en scène un questionnement identitaire ontologique ou à ceux qui, ayant eux-mêmes subi ou choisi l’exil, transforment leur propre exil en un exercice d’espoir dans un double mouvement mnémonique et didactique. Qu’il s’agisse d’une littérature de migrants ou sur les migrants, d’exils politiques ou d’exils imaginaires, l’esthétique de la migrance se construit dans la fracture et dans la perte pour réaffirmer le droit à la vie à travers une nouvelle éducation du regard : celui du sujet sur lui-même et sur l’autre, celui de l’autre sur l’étranger. Dès lors l’exil ne saurait se concevoir simplement comme une expérience purement physique et accidentelle, mais devient la condition même de notre relation à autrui, bouleversant les frontières commodes entre le dedans et le dehors. L’expérience de l’exil...



X
FERMER