Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Un plat de porc aux bananes vertes

Un plat de porc aux bananes vertes

Auteure: André Schwarz-Bart , Simone Schwarz-Bart ,

Nombre de pages: 253

Vieille femme noire abandonnée dans un hospice parisien, Mariotte, se souvient de la Martinique, son île natale. Sur les murs sinistres de sa chambre, elle projette les couleurs du passé. Rouge et noir pour l'esclavage, les larmes et le sang. Vert et jaune pour ses amis disparus, les rires et la vie, pour la douceur amère et tendre d'un plat de porc aux bananes vertes. André Schwarz-Bart (1928-2006) entre dans la Résistance en 1943. En 1959, il obtient le prix Goncourt pour son roman Le Dernier des justes. Son épouse, Simone Schwarz-Bart, d'origine guadeloupéenne, est l'auteur de Pluie et vent sur Télumée Miracle, Grand Prix des lectrices de " Elle " 1973. Ensemble, ils ont écrit Un plat de porc aux bananes vertes. " On mord dans cette langue souple et brillante, et dont l'auteur semble humecter chaque phrase. " Le Nouvel Observateur

Pluie et Vent sur Télumée Miracle

Pluie et Vent sur Télumée Miracle

Auteure: Simone Schwarz-Bart ,

Télumée, paysanne de la Guadeloupe née au début du siècle, a été élevée par sa grand-mère, "haute négresse" justement nommée Reine Sans Nom. Télumée a souffert de sa condition de femme, de Noire et d'exploitée. Pourtant, qu'elle soit en compagnie d'Elie ou au côté d'Amboise, le révolté, sa volonté de bonheur, de "récolter par pleins paniers cette douceur qui tombe du ciel", est la plus forte. Voici l'univers des Antilles, avec ses couleurs, ses odeurs, sa vérité secrète, livré par une romancière qui s'approprie la langue française pour la soumettre à la musique noire.

L'Ancêtre en solitude

L'Ancêtre en solitude

Auteure: Simone Schwarz-Bart , André Schwarz-Bart ,

Nombre de pages: 235

À la Guadeloupe, trois générations de femmes se succèdent depuis le milieu du XIXe siècle jusqu'aux premières années du XXe siècle. La première, Marie, a été achetée bébé par la veuve d'un planteur. Plus tard, un pauvre blanc la " met en case ". Il finira par l'épouser. Sa fille, Hortensia, est comme sa mère, une étrange petite fille, tentée par la révolte mais prisonnière de sa condition. L'esclavage a été aboli mais rien n'a vraiment changé. Puis vient Mariotte. Un homme qui est peut-être son père, lui raconte l'histoire de son aïeule, la mythique Femme Solitude. Elle entend aussi parler de négresses qui savent lire et écrire. Mais apprendre les " petites lettres " n'est-ce pas risquer de devenir folle ? Le réalisme du quotidien est enchanté par l'imagination des trois héroïnes hantées par les sortilèges. La vie est dure. Mais c'est la joie ou du moins l'élan à vivre et à rire qui l'emporte toujours. L'Ancêtre en Solitude s'inscrit dans la lignée des grands romans guadeloupéens écrits à quatre mains par Simone et André Schwarz-Bart : Un plat de porc aux bananes vertes (1967) et La Mulâtresse Solitude (1972). André Schwarz-Bart a...

Ti Jean L'horizon

Ti Jean L'horizon

Auteure: Simone Schwarz-Bart ,

Nombre de pages: 285

Chacun de nous reçoit un don en venant sur la terre. Ti Jean L'horizon, souviens-toi du souffle rafraîchissant de ta tendre Égée. Hélas, la Bête l'a avalée, après avoir englouti le soleil ! C'est le moment d'emprunter ton propre chemin, Ti Jean. Quitte les ténèbres de Fond-Zombi, entre dans la gueule de la dévoreuse des mondes. Tu y découvriras un pays étrangement familier, celui de tes ancêtres... Simone Schwarz-Bart est née en Guadeloupe en 1938. Commandeur dans l'Ordre des Arts et des Lettres, elle est notamment l'auteur de Pluie et Vent sur Télumée Miracle (Grand Prix des lectrices de Elle). " On peut lire Ti Jean L'horizon comme une aventure extraordinaire, un conte d'amour, une histoire de sorcellerie, un ouvrage de science-fiction où la Bête jouerait le rôle de machine à remonter le temps. " Simone Schwarz-Bart

Ton beau capitaine

Ton beau capitaine

Auteure: Simone Schwarz-Bart ,

Nombre de pages: 57

Wilnor, ouvrier agricole haïtien, écoute, dans sa case créole, en Guadeloupe, la cassette que lui a envoyée son épouse. Wilnor, mon beau capitaine... La voix de Marie-Ange révèle des choses qui abasourdissent Wilnor. Il répond. Moi-même, pour dire la vérité, moi-même je m'en souviens à présent, il m'est arrivé plus d'une fois d'être mystifié, tout pareillement que toi, Marie-Ange. Ainsi je regarde une de leurs femmes passer dans la rue, et tout d'un coup c'est comme si je t'avais devant les yeux, Marie-Ange. Et c'est ça, c'est ça la séparation, Marie-Ange. Elle emmêle toutes choses, elle les secoue comme dans un cornet à dés...

La Mulâtresse Solitude

La Mulâtresse Solitude

Auteure: André Schwarz-Bart ,

Nombre de pages: 161

Elle n'est ni noire ni blanche. Solitude, la fille mulâtresse d'une Africaine arrachée à son village par des trafiquants d'esclaves, est condamnée à servir les Blancs. Mais dans ses veines brûle le feu de la révolte. Aux côtés de Maïmouni et des troupes noires cachées dans les forêts de la Soufrière, elle lutte pour la liberté. Un vibrant hommage à une femme de légende de l'histoire des Antilles. André Schwarz-Bart (1928-2006) entre en résistance en 1943 après la déportation de sa famille. Il est l'auteur du Dernier des justes (prix Goncourt 1959) et d'Un plat de porc aux bananes vertes, coécrit avec son épouse Simone Schwarz-Bart, qui constitue le prélude de La Mulâtresse Solitude.

Nous n'avons pas vu passer les jours

Nous n'avons pas vu passer les jours

Auteure: Yann Plougastel , Simone Schwarz-Bart ,

Nombre de pages: 208

C’est l’histoire d’un couple rare. Celle de deux écrivains, l’une guadeloupéenne, l’autre juif, dont l’œuvre croisée témoigne de la souffrance de leurs peuples. Et celle de deux êtres éperdument soudés, qui, pendant cinquante-cinq ans, tous les soirs, se sont lu un poème d’amour de Pablo Neruda. Il y a pourtant un mystère autour des Schwarz-Bart. Pourquoi, au milieu des années 1970, se sont-ils tus et enfermés dans leur maison de Guadeloupe ? Douze ans après la disparition de son mari, Simone donne sa vérité sur le parcours hors norme d’un petit juif d’origine polonaise et d’une métisse solitaire. En 1959, André Schwarz-Bart publie Le Dernier des Justes. Premier roman d’un jeune ouvrier inconnu, orphelin de parents morts à Auschwitz, cette éblouissante saga raconte l'histoire d'une famille juive et, à travers elle, le monde yiddish, disparu dans les camps nazis. Goncourt âprement disputé avec les jurés Femina, premier succès romanesque sur le sujet, le livre est un best-seller dans le monde entier. Simone et André cosignent ensuite Un plat de porc aux bananes vertes. Mais les ouvrages suscitent d’insupportables polémiques. La...

L'esclave fugitif dans la littérature antillaise

L'esclave fugitif dans la littérature antillaise

Auteure: Marie-Christine Rochmann ,

Nombre de pages: 400

On appelait " nègre marron " l'esclave qui, aux Antilles, s'échappait de la plantation. La figure de cet esclave fugitif ne cesse d'attirer les écrivains. Des premiers auteurs blancs du XIXe siècle aux romans afro-antillais contemporains, le marronnage hante la littérature de Martinique et de Guadeloupe. Sa célébration culmine avec Le Quatrième siècle d'Edouard Glissant, pour redescendre dans les dernières décennies. Aujourd'hui, un Glissant ou un Chamoiseau entraînent leurs marrons, l'un à la conquête du Tout-monde, l'autre, à celle de l'immortalité dans l'écriture. Le renoncement à l'idéologie du territoire sonne le glas des représentations conflictuelles du marronnage. Faute d'avoir pu renverser le maître, le marron consent à l'ailleurs. Pour quels nouveaux voyages ?

L'Afrique noire dans les imaginaires antillais

L'Afrique noire dans les imaginaires antillais

Auteure: NKUNZIMANA Obed, ROCHMANN Marie-Christine et NAUDILLON Françoise (dir.) ,

Nombre de pages: 252

Représenter l'Autre, c'est aussi présenter une part de soi et construire ainsi les assises d'une relation solidaire. Le débat sur le rapport à l'Afrique dans les littératures et les imaginaires antillais mérite d'être relancé et actualisé. Dans un contexte de mondialisation qui est à la fois une réalité mais aussi un projet encore mal défini et source d'appréhensions, à l'ère où le rêve d'un humanisme solidaire reste à concrétiser et à consolider, la notion de représentation de l'Autre prend toute son ampleur et sa pertinence, car la construction du regard sur l'Altérité influe sur celle de la Relation. Cet ouvrage tente de repérer les empreintes d'une présence africaine dans le texte antillais. Qu'elle soit l'objet de (re)mythification, de négativisation ou de mises à distance stratégiques, qu'elle soit perçue comme un passé problématique ou un horizon sombre, qu'elle agace, rebute, intrigue, amuse ou fascine, l'Afrique reste vivante dans les imaginaires poétiques et populaires des Antilles. Présence fantôme et harcelante où alternent affres de mémoire et silences assourdissants de l'oubli, elle rôde dans les écrits, peuple subrepticement...

Dictionnaire littéraire des femmes de langue française

Dictionnaire littéraire des femmes de langue française

Auteure: Christiane P. Makward , Madeleine Cottenet-Hage ,

Nombre de pages: 641

Notices de: G. Ansorge, M.A. Barbey, D. Berthoud, M. Boulanger, M. Burnat-Provins, C. Colomb, A. Curchod, G. Faure, C.V. Boissier de Gasparin, M. Küttel, J. Massard, V. Martin, I. de Montolieu.

Le Dernier des Justes

Le Dernier des Justes

Auteure: André Schwarz-Bart ,

En 1943, Ernie Levy est au seuil du camp de concentration de Drancy. Il est le dernier maillon d'une très longue lignée de Justes, commencée au douzième siècle. Et si, finalement, la mort ne pouvait rien contre celui qui parvint toujours à transmettre l'étincelle de vie ? Le dernier des Justes est un roman d'une rare intensité sur l'histoire et le destin du peuple juif.

Mayotte Capécia, ou, L'aliénation selon Fanon

Mayotte Capécia, ou, L'aliénation selon Fanon

Auteure: Christiane P. Makward ,

Nombre de pages: 230

Mayotte Capécia, victime d'une " exécution sommaire " de la part de Frantz Fanon, est restée jusqu'à nos jours une sorte de pestiférée de la littérature antillaise. Christiane Makward ne se contente pas de retracer le portrait de cette mal-aimée ; plus que de la réhabiliter comme auteur, elle en révèle les exceptionnelles qualités de femme. En effet, ce n'est pas le moindre paradoxe de cette étude que de déposséder en grande partie M. Capécia de ses qualités d'écrivain, notamment en soulignant son analphabétisme initial, pour, finalement, découvrir une métisse martiniquaise issue d'un milieu populaire, qui, comme tant d'autres, et mieux que d'autres, a été capable de défier sa condition. A l'image d'une femme séduisante, mais " aliénée ", soumise à la fois au mâle et au Blanc, cette étude, fondée sur des documents jusqu'à présent tenus secrets, substitue celle d'une femme courageuse, soucieuse avant tout de dignité et d'indépendance. L'insignifiante Mayotte, née de l'ignorance et des préjugés fanoniens, cède la place à une véritable héroïne, pendant du " Ti-Jean " créole, a la fois rusée, pragmatique et obstinée, dotée d'une ambition...

Les dramaturges antillaises

Les dramaturges antillaises

Auteure: Carole Edwards ,

Nombre de pages: 206

Cet ouvrage tente de redéfinir l'identité antillaise à travers l'étude de pièces de théâtre écrites par des auteures féminines (Maryse Condé, Simone Schwarz-Bart, Michèle et Ina Césaire, Gerty Dambury et Suzanne Dracius). La dramaturgie est d'abord examinée comme expression du corps, de la musique et de la danse en tant que théâtre cruel, miroir de la conscience antillaise. Une tracée des courants théoriques de la Négritude à la Diversité situe le rôle du théâtre antillais au féminin comme révélateur du devenir antillais.

Lettre ouverte à mes compatriotes de l'Hexagone

Lettre ouverte à mes compatriotes de l'Hexagone

Auteure: Victorin Lurel ,

Nombre de pages: 256

« Cela fait des années que je vous observe, que je scrute l’Hexagone et que j’analyse ses mutations depuis mon belvédère de la Soufrière en Guadeloupe. Je vous dirai, au risque de vous surprendre, que vous n’êtes plus totalement blancs et que c’est un atout pour vivre dans le monde de demain. Je vous dirai que vous avez inventé les plus beaux principes de vie en société et qu’il faut veiller à ce que la crise ne vous conduise pas à les renier ! Je vous dirai de défendre votre laïcité, vos langues, votre culture, votre système éducatif et votre liberté d’expression... Mais avant, je voulais vous dire comment nous, de l’outre-mer, nous vous voyons, vous les Hexagonaux ! » Sans concession ni polémique stérile, Victorin Lurel nous offre ici l’un des portraits les plus lucides de la France contemporaine. Homme de gauche, Victorin Lurel est député et président de la région Guadeloupe.

Paternités imposées

Paternités imposées

Auteure: Mary Plard ,

Nombre de pages: 203

Préface du juge Renaud Van Ruymbeke Voici un livre qui va faire grand bruit. Féministe, avocate renommée, Mary Plard dénonce la paternité imposée aux hommes au nom du principe d'égalité homme/femme. Pourquoi les hommes devraient-ils assumer une paternité imposée alors que les femmes bénéficient de la possibilité de ne pas devenir mère (accouchement sous X, IVG) ? A travers des témoignages bouleversants de ses clients masculins qui expriment à la fois leur souffrance, leur culpabilité ou leur désarroi, Mary Plard rompt le silence sur un sujet tabou de notre société.

Nouvelles des mondes créoles

Nouvelles des mondes créoles

Auteure: Raphaël Confiant ,

Nombre de pages: 172

Ce livre regroupe dix nouvelles emblématiques de l'univers créole d'aujourd'hui, par dix de ses auteurs les plus marquants ou les plus prometteurs :- Dominique BATRAVILLE (Haïti, 1962) : poète, journaliste, comédien, critique d'art, chroniqueur sportif et littéraire. Dernier titre paru : L'Archipel des hommes sans os, nouvelles (Riveneuve, 2012).- Charles-Henri FARGUES (Martinique, 1960) : haut fonction-naire, passionné de sports de mer, il a reçu le prix de la nouvelle martiniquaise 2011.- Dany LAFERRIERE (Haïti, 1953) : romancier et essayiste, vivant au Québec, il a reçu le prix Médicis 2009 pour L'Énigme du retour.- Dominique LANCASTRE (Guadeloupe, 1966) : enseignant, spécialisé en sociologie américaine, il est l'auteur de romans (Une femme chambardée, Édilivre, 2012).- Catherine LE PELLETIER (Guyane, 1958) : journaliste, animatrice de l'émission littéraire " encre noire " sur RFO Guyane, spécialiste de la littérature caribéenne. Auteur d'essais et d'un roman : Rhapsodie jazz pour Damas (Idem, 2012).- Jean-François SAM-LONG (La Réunion, 1949) : écrivain et poète, il a reçu le Prix littéraire Charles-Brisset 1992 pour La Nuit cyclone.

Nouvelles de Guadeloupe

Nouvelles de Guadeloupe

Auteure: Gisèle Pineau , Fortuné Chalumeau ,

Nombre de pages: 176

À la découverte des traditions et de la culture de la Guadeloupe. Alors que la mondialisation des échanges progresse, que le monde devient un pour tous, des mondes-miniatures s’imposent, des pays et des régions entières affirment leur identité, revendiquent leur histoire ou leur langue, réinvestissent pleinement leur espace. Quoi de plus parlant qu’une miniature, la nouvelle, pour lever le voile sur ce monde-là, celui d’une diversité infinie et porteuse d’espoir ? « Dans l’exil, manger n’est pas manger, c’est se souvenir des fleurs, des fruits, des herbes, de la montagne et de la mer, c’est consommer le pays, en quelque sorte, et c’est faire surgir tout un monde absent, c’est faire lever des visages et des rires, des gestes, des paroles sans lesquelles on se dissoudrait, on cesserait d’être, on perdrait, comme on dit aujourd’hui dans un langage presque administratif, son identité », écrit Simone Schwarz-Bart dans ce volume consacré à la Guadeloupe. Aux Antilles, « identité » est un terme souvent utilisé dans les écrits ou les discours, par les Guadeloupéens en particulier, ce dont témoigne cette riche littérature. L’appel de...

Le rêve dans le roman africain et antillais

Le rêve dans le roman africain et antillais

Auteure: Constant Isabelle ,

Nombre de pages: 252

Les rêves reçoivent une attention particulière dans la tradition africaine, qui accorde à leur interprétation, une place de choix que l'on retrouve dans les romans africains. L'auteur montre ici l'importance du rêve dans le roman et son apport aux littératures africaine et antillaise. Les rêves reçoivent une attention particulière dans la tradition africaine, qui accorde à leur interprétation, comme à l'oniromancie, une place de choix que l'on retrouve dans les romans africains. L'auteur se propose ici de montrer l'importance du rêve dans le roman, son influence sur celui-ci, la spécificité orale du rêve et son apport aux littératures africaine et antillaise. Isabelle Constant étudie les rêves dans quelques romans en déterminant les thèmes qui y apparaissent. Ces rêves comportent souvent une part de réalisme et une part d'allégorie ; aussi ne s'agit-il pas ici de la distinction entre rêves véridiques et rêves allégoriques, distinction principale du grec Artémidore, mais des thèmes oniriques en rapport avec les structures socio-économiques décrites dans le roman, le vécu des personnages, leurs désirs, leur spiritualité.

Les Guadeloupéens

Les Guadeloupéens

Auteure: Caroline Bourgine ,

Nombre de pages: 152

480 000. C'est le nombre d'habitants vivant en Guadeloupe aujourd'hui. Autant que de Guadeloupéens en métropole. Pour quelles raisons ce peuple s'exile-t-il de son archipel ? Peut-être le chômage, qui touche un quart de sa jeunesse ? Peut-être une économie instable, en partie due à un tourisme fragile ? Peut-être ce monopole qu'exerce une infime poignée de familles sur le contrôle de l'export et de l'import ? Où peut-être parce que partir est tout simplement vécu par les Guadeloupéens, comme un symbole d'évolution. Il est bien loin le temps où les Guadeloupéens étaient dictés par les soixante articles du Code noir établi sous Louis XIV. Depuis, l'île a accueilli des Européens, des Africains, des Syro-libanais, des Indiens ... fuyant l'esclavage, les affrontements ou tout simplement dans l'espoir de trouver un travail. Chacun a su apporter ses particularités pour faire de la Guadeloupe cet archipel si riche de culture. Les Guadeloupéens conservent les souvenirs d'un violent passé mais traversent ce début de XXIe siècle en se distinguant et en travaillant leur devoir de reconnaissance. Les Guadeloupéens vivent en rythme avec leur île, géologique et...

Causes communes

Causes communes

Auteure: Nicole Lapierre ,

Nombre de pages: 336

« L’empathie va à l’encontre de la vieille et détestable recette des pouvoirs incertains consistant à stigmatiser des populations ou à les dresser les unes contre les autres, pour faire diversion ou servir d’exutoire. Noirs contre Juifs, chrétiens contre musulmans, gens d’ici contre gens du voyage, ou d’autres encore, peu importe les protagonistes, dans ce dangereux jeu de dupes. Loin de la sympathie compassionnelle envers les victimes et des mobilisations humanitaires tenant lieu de politique, qui reproduisent des relations inégalitaires, l’empathie encourage au contraire les solidarités fondées sur le respect et la réciprocité. Celles auxquelles invitait Frantz Fanon, à la fin de Peau noire, masques blancs : “Pourquoi tout simplement ne pas essayer de toucher l’autre, de sentir l’autre, de me révéler l’autre ? Ma liberté ne m’est-elle pas donnée pour édifier le monde du Toi ?”» Vigoureux éloge de l’empathie, Causes communes prend le parti des convergences plutôt que des concurrences, des solidarités plutôt que des rivalités. Retraçant avec mille histoires inédites les relations nouées par des Juifs et des Noirs autour...

Le Fils

Le Fils

Auteure: Philipp Meyer ,

Nombre de pages: 688

Vaste fresque de l'Amérique de 1850 à nos jours, Le Fils de Philipp Meyer, finaliste du prestigieux prix Pulitzer 2014, est porté par trois personnages, trois générations d'une famille texane, les McCullough, dont les voix successives tissent la trame de ce roman exceptionnel. Eli, enlevé par les Comanches à l'âge de onze ans, va passer parmi eux trois années qui marqueront sa vie. Revenu parmi les Blancs, il prend part à la conquête de l'Ouest avant de s'engager dans la guerre de Sécession et de bâtir un empire, devenant, sous le nom de « Colonel », un personnage de légende. À la fois écrasé par son père et révolté par l'ambition dévastatrice de ce tyran autoritaire et cynique, son fils Peter profitera de la révolution mexicaine pour faire un choix qui bouleversera son destin et celui des siens. Ambitieuse et sans scrupules, Jeanne-Anne, petite-fille de Peter, se retrouvera à la tête d'une des plus grosses fortunes du pays, prête à parachever l'oeuvre de son arrière-grand-père. Il est difficile de résumer un tel livre. Porté par un souffle hors du commun, Le Fils est à la fois une réflexion sur la condition humaine et le sens de l'Histoire, et...

Le Voyage d'Octavio

Le Voyage d'Octavio

Auteure: Miguel Bonnefoy ,

Nombre de pages: 125

Une grande fable baroque sur le Venezuela, onirique et picaresque, autour de la figure d’un paysan analphabète qui se réapproprie sa propre Histoire : le premier roman de Miguel Bonnefoy, lauréat en 2013 du Prix du Jeune Ecrivain de langue française, qui a révélé des auteurs comme Marie Darrieussecq, Jean Baptiste Del Amo, Antoine Bello, etc.

Le devoir de violence

Le devoir de violence

Auteure: Yambo Ouologuem ,

Nombre de pages: 302

Foisonnante et tragique fresque s'étendant du XIIIe au XXe siècle, Le Devoir de violence raconte le destin de l'empire imaginaire de Nakem et de la dynastie des Saïf qui y règnent en maîtres retors. À travers elle, c'est l'histoire méconnue de l'Afrique qui nous est livrée de l'intérieur. Violences, assassinats, ruses, compromission des notables dans la traite des esclaves : pour la première fois, un auteur africain ne s'interdit rien dans le portrait séculaire de son continent. Pas plus qu'il ne se réfrène dans ses registres, de l'ironie mordante à l'érotisme débridé. En face, l'Europe et son système colonial ‒ déconstruit autant que raillé ‒ ne sont pas épargnés. Le récit se prolonge par l'errance poignante de Raymond Spartacus Kassoumi, fils de serfs. Paru en 1968, ce premier roman remporta d'emblée le premier prix Renaudot attribué à un Africain. Devenu un livre-culte, il fut contesté au Sud pour ses hardiesses politiques et au Nord pour ses audaces d'écriture. Aujourd'hui, dans cette réédition, il se lit comme une construction littéraire vertigineuse et une épopée qui figure parmi les plus grandes œuvres de la littérature mondiale. Né...

La vie sans fards

La vie sans fards

Auteure: Maryse Condé ,

Nombre de pages: 334

« La Vie sans fards répond à une double ambition. D’abord je me suis toujours demandé pourquoi toute tentative de se raconter aboutissait à un fatras de demi-vérités. Trop souvent les autobiographies et les mémoires deviennent des constructions de fantaisie. Il semble que l’être humain soit tellement désireux de se peindre une existence différente de celle qu’il a vécue, qu’il l’embellit, souvent malgré lui. Il faut donc considérer La Vie sans fards comme une tentative de parler vrai, de rejeter les mythes et les idéalisations flatteuses et faciles. C’est aussi une tentative de décrire la naissance d’une vocation mystérieuse qui est celle de l’écrivain. Est-ce vraiment un métier ? Y gagne-t-on sa vie ? Pourquoi inventer des existences, pourquoi inventer des personnages sans rapport direct avec la réalité ? Une existence ne pèse-t-elle pas d’un poids déjà trop lourd sur les épaules de celui ou celle qui la subit ? La Vie sans fards est peut-être le plus universel de mes livres. J’emploie ce mot universel à dessein bien qu’il déplaise fortement à certains. En dépit du contexte très précis et des références locales, il ne...

Le Mai, le joli mai

Le Mai, le joli mai

Auteure: Roger Bichelberger ,

Nombre de pages: 240

En septembre 1967, un jeune professeur de lettres de Forbach, timide et réservé, tombe amoureux d'une de ses collègues. Incidemment, il apprend le passé de la jeune femme qu'elle-même semble ignorer. Et ce qu'il découvre de drame et de mystère ne fait que renforcer ses sentiments naissants. Quand vient le fameux mois de mai 68 et son cortège d'événements qui bouleversent les moeurs, tout devient possible, tout peut éclater...

Oralité et gestualité

Oralité et gestualité

Auteure: Boustani Carmen ,

Nombre de pages: 300

Roman d'homme ou de femme ? Telle est de nos jours l'une des premières questions que se pose le lecteur d'une oeuvre de fiction. La réponse qu'il y donne modèlera son regard sur le texte. Les différences gestuelles et orales jouent un rôle dans la spécification des rapports interpersonnels. Comment peut-on repérer et interpréter ces différences dans les textes littéraires ? Quelle place faut-il accorder aux débats sur la domination du masculin, à l'hypothèse d'une crise des identités de genre ? Curieusement, dans les textes littéraires, l'étude sémiologique des gestes et de la parole a, jusqu'à présent, fait l'impasse sur la sociologie du genre. Le présent ouvrage vient à point pour analyser le rapport masculin/féminin à partir d'une représentation du corps et de ses activités : "Des hommes et des femmes se côtoient dans l'espace textuel : chacun se comporte dans cette situation spécifique en fonction de son sexe et de son ethnie. Toute cette étude autour de la corporéité (oralité et gestualité) se décline à partir de ce concept."

Traversée de la Mangrove

Traversée de la Mangrove

Auteure: Maryse Condé ,

Nombre de pages: 272

À Rivière au Sel, en plein cœur de la forêt, on veille un mort, un homme qui s'est installé dans le village quelques années auparavant et dont on ne sait pas grand chose. Est-il cubain ? colombien ? A-t-il déserté ? Pourquoi est-il revenu en Guadeloupe ? Les réponses ne sont pas claires. Cependant peu importe la véritable identité de cet homme. Ce qui importe, c'est l'image que les individus gardent chacun de lui et les modifications essentielles qu'il a apportées dans leurs vies. Dans le temps clos de cette seule nuit, au delà de cette petite communauté, c'est toute la société guadeloupéenne d'aujourd'hui qui se dessine, avec ses conflits, ses contradictions et ses tensions.

Essais sur les cultures en contact

Essais sur les cultures en contact

Auteure: Mudimbe-Boyi Elisabeth ,

Nombre de pages: 274

L'Amérique, l'Afrique et l'Europe ont été liées indubitablement l'une à l'autre par la colonisation et l'esclavage. Dans le présent ouvrage, l'auteur envisage à la fois l'objet et le sujet des voix et des regards qui traduisent ou répercutent des éléments de ce contact dans le triangle Europe-Afrique-Amérique. Le corpus comprend des textes européens, africains et antillais considérés comme expression des voix et exercice du regard des trois parties en présence.

Essais sur les cultures en contact

Essais sur les cultures en contact

Auteure: M. Elisabeth Mudimbe-boyi ,

Nombre de pages: 280

L'Amérique, l'Afrique et l'Europe ont été liées indubitablement l'une à l'autre par la colonisation et l'esclavage. Dans le présent ouvrage, l'auteur envisage à la fois l'objet et le sujet des voix et des regards qui traduisent ou répercutent des éléments de ce contact dans le triangle Europe-Afrique-Amérique. Le corpus comprend des textes européens, africains et antillais considérés comme expression des voix et exercice du regard des trois parties en présence. Le projet essentiel, c'est de capter dans les divers textes les stratégies narratives, les voix et les regards de l'Europe, de l'Afrique et de l'Amérique. Ces textes sont donc témoignages de l'histoire, non seulement révélateurs de changement dans les mentalités, mais aussi véhicules d'un imaginaire social. Malgré la diversité de leurs auteurs dans le temps et dans l'espace, ils ont en commun une présence du double ou de la dualité qui apparaissent sous forme d'ambiguïté ou d'ambivalence. La perspective comparatiste adoptée permet ainsi de saisir les variations et les continuités dans la diachronie et la synchronie des contacts entre cultures et sociétés, de cerner également les zones...

Mon frère

Mon frère

Auteure: Daniel Pennac ,

Nombre de pages: 144

"Je ne sais rien de mon frère mort si ce n’est que je l’ai aimé. Il me manque comme personne mais je ne sais pas qui j’ai perdu. J’ai perdu le bonheur de sa compagnie, la gratuité de son affection, la sérénité de ses jugements, la complicité de son humour, la paix. J’ai perdu ce qui restait de douceur au monde. Mais qui ai-je perdu ?" Daniel Pennac.

Grand café Martinique

Grand café Martinique

Auteure: Raphaël Confiant ,

Nombre de pages: 320

1702, le jeune Gabriel-Mathieu d'Erchigny de Clieu, originaire de Dieppe, a tout juste quinze ans. Une fois obtenus ses galons d'enseigne de vaisseau, le voilà envoyé à la Martinique : son rêve d'Amérique devient réalité. Il cultive la canne à sucre, qui lui procure rapidement une jolie fortune, une épouse, et une plantation prospère. Qelques années plus tard, il rentre en France une nouvelle idée en tête : cultiver du café aux Antilles. Ce breuvage nouveau devient terriblement à la mode, mais les Français l'achètent à prix d'or aux pays producteurs. Or, le Jardin Royal des Plantes conserve quelques caféiers, sous étroite surveillance. Le hasard fait bien les choses qui met Clieu en contact avec la nièce du médecin personnel de Louis XV qui, par amour pour lui, dérobe deux précieux plants! L'aventure ne fait que commencer. Clieu doit retourner à la Martinique : il affrète un bateau, recrute un équipage, y embarque son butin et des voyageurs ... Début d'une longue traversée périlleuse, odyssée émaillée d'embûches tragi-comiques – attaque de pirates, calme plat, ouragan, manque d'eau, tentative de mutinerie... Péripéties, rebondissements et...

Au revoir Man Tine

Au revoir Man Tine

Auteure: Merine Ceco ,

Nombre de pages: 128

Il y eut l'époque de Man Tine, des enfants, comme José Hassam, le héros de La Rue Case-Nègres, roman de Joseph Zobel, précurseur de la Créolité, qui, grâce à la ténacité et au courage sans faille de parents ou de grands-parents, ont pu " apprendre à l'école ", comme on disait, et sortir de la misère noire de l'Habitation.Ces enfants, dont la littérature de nos pays n'a jamais vraiment suivi la trace, ont grandi, sont devenus pour beaucoup des fonctionnaires de la classe moyenne. Mais sans conscience d'être les victimes d'un détournement de mémoire et d'histoire. Ils n'ont pas lu les pages des rescapés de l'Autre monde qui, lettre après lettre, de Césaire à Confiant en passant par Schwarz-Bart, se sont évertués à raconter leur Histoire. Ces enfants-là n'ont jamais dit au revoir à Man Tine.En douze nouvelles comme autant de madeleines, Merine Céco revient avec un sens aigu de l'observation sur la Martinique de son enfance, composant une mosaïque, cohérente et saisissante, dans le sillage des textes d'une Créolité en devenir.Une quête à rebours de l'amnésie, un parcours nostalgique à la recherche de fantômes trop vite oubliés.

Eloge du métèque

Eloge du métèque

Auteure: Abnousse Shalmani ,

Nombre de pages: 198

Quel point commun entre les Hébreux, Martin Eden, Romain Gary, la muse de Baudelaire Jeanne Duval, Modigliani, Hercule Poirot ou les rôles interprétés par Ava Gardner ? Tous sont des métèques. Un mot qui, en Grèce antique, désigne simplement celui qui a changé de cité, avant de devenir une insulte sous la plume de Charles Maurras puis d’être réhabilité par la chanson de Georges Moustaki en 1969. Le métèque prend alors cette signification d’autre par essence, d’étranger générique. C’est ce mot, aujourd’hui un peu désuet, qu’Abnousse Shalmani vient revaloriser. Car le métèque est en réalité bien plus qu’un mot. C’est la figure de transfuge par excellence : cet autre aux semelles de vent, qui sait qu’il devra repartir un jour, celui qu’on ne peut jamais enfermer dans un seul lieu ou une seule identité, voué à intriguer, voire à effrayer, à trouver une embuche dans le regard de l’autre. Celui qui vit dans une identité mouvante, perpétuellement en exil, qui procure une authentique liberté pour peu qu’on se donne la peine d’essayer de l’habiter. Cet essai élève le métèque au rang d’esthétique à part entière, celle du...

Littérature francophone et mondialisation

Littérature francophone et mondialisation

Auteure: Veldwachter Nadège ,

Nombre de pages: 324

Si, pour le sociologue Jacques Leenhardt, la littérature est, dans nos sociétés, indissolublement livre (objet pris dans un circuit marchand), oeuvre littéraire (travail sur la pensée et le langage) et lecture (communication entre un écrivain et un lecteur), la désunion entre l’objet et sa lecture va désormais grandissant, symptôme manifeste des fluctuations d’une industrie de la culture irrévocablement mondialisée. En effet, les nouvelles donnes de l’activité économique du livre dépendent de conglomérats financiers régis par des logiques de rendement qui débordent les enclaves singulières pour former des réseaux par-delà une géographie prédéfinie. Le livre francophone se commercialise donc dans un paysage présenté comme « métissé », rendu « hybride » de par le brouillage de l’identité des producteurs et des consommateurs. La littérature antillaise tient une place exemplaire au coeur du vaste ensemble francophone, les écrivains caribéens étant simultanément imbriqués dans le local (la culture créole), le national (la culture française) et le global (le marché mondial de la traduction). Elle est, de ce fait, le lieu par excellence...



X
FERMER