Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 25 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Classer, dire, compter

Classer, dire, compter

Auteure: Olivier Mattéoni ,

Nombre de pages: 492

L’importance des archives comptables médiévales n’est plus à démontrer. Elles ont nourri nombre d’études d’histoire sociale, économique ou institutionnelle. En revanche, l’élaboration des comptes en tant que documents n’a pas donné lieu à une enquête d’ensemble. L’ambition de ce livre, qui rassemble les actes du colloque qui s’est tenu aux Archives nationales et à la Cour des comptes les 10 et 11 octobre 2012 et qui clôturait un cycle de recherche de plusieurs années, était de faire le point sur la question de la fabrique de la norme comptable à la fin du Moyen Âge. Plus précisément, en s’attachant à l’analyse des supports, du format, de l’organisation des comptes, et, au sein de ces derniers, de l’articulation des parties du discours entre elles, ou encore aux savoir-faire mathématiques des agents teneurs de comptes, le livre entend proposer une réflexion sur les enjeux de l’usage de l’écrit comptable par les institutions médiévales, tant laïques qu’ecclésiastiques, à l’échelle européenne. À partir de cette variété institutionnelle, plusieurs questions irriguent les contributions ici rassemblées. Y a-t-il des...

Les procureurs du midi sous l'Ancien Régime

Les procureurs du midi sous l'Ancien Régime

Auteure: Claire Dolan ,

Nombre de pages: 288

Les procureurs détiennent la « clé » du système judiciaire : en agissant à la place de leurs clients, ils leur donnent accès aux tribunaux, mais les tiennent par le fait même à distance des juges. Gardiens de la forme, ils sont les spécialistes de la procédure, sans laquelle la justice ne serait pas. Leur profession se développe à mesure que l’écrit technique envahit les tribunaux et les règles qui la concernent se précisent du XVIe siècle jusqu’à la fin du XVIIe siècle. L’ouvrage observe, pendant cette période, les procureurs de trois villes parlementaires du Midi : Aix-en-Provence, Grenoble et Toulouse. Souvent abordés par les historiens, les problèmes qui se dressent en arrière-plan de cette observation – la place de l’institution judiciaire dans la ville, l’organisation de la justice et ses auxiliaires, l’office comme capital, l’accès à la profession, la régulation de la profession, la clientèle, la construction de l’identité professionnelle, le rapport à l’État dans les provinces – prennent, dans la lorgnette des procureurs, un tout autre sens. Ces hommes, dans leur quotidien, leurs ambitions, leur culture, sont affectés...

Histoire de la Bretagne et des Bretons T1. Des âges obscurs au règne de Louis XIV

Histoire de la Bretagne et des Bretons T1. Des âges obscurs au règne de Louis XIV

Auteure: Joël Cornette ,

Nombre de pages: 718

Devenue française en 1532, la Bretagne n'a jamais cessé d'être elle-même. Son identité s'impose, par-delà les lieux communs, de la «Celtie» idéalisée des druides et des chevaliers du Graal, jusqu'à Bécassine.Dans ce livre-somme, Joël Cornette, Breton et historien, retrace l'aventure mouvementée d'un territoire singulier, depuis ses plus lointaines origines jusqu'à l'aube du XXIe siècle.Voici la Bretagne restituée, «en majesté»: des menhirs de Carnac à la fin du dernier millénaire, en passant par les effervescences de 1789; de l'ère viking à la «révolution verte» de l'agriculture; de la grande à la petite histoire, avec la foule des Bretons anonymes mais aussi les personnages illustres, les ruptures fondatrices comme les révolutions silencieuses, vécues au quotidien.Ce livre ne s'inscrit pas dans la lignée du nationalisme régional; il ne réduit pas non plus l'histoire de l'Armorique à un simple sous-ensemble de la «nation France».À l'heure d'une Europe ouverte et plurielle, cette province si ancienne, passionnément bretonne et éminemment française, offre le modèle politique inédit d'une alliance apaisée entre région, nation et continent.

Compostelle et cultes de saint Jacques au Moyen Âge

Compostelle et cultes de saint Jacques au Moyen Âge

Auteure: Denise Péricard-Méa ,

Comment évoquer Saint Jacques sans lier ce nom à celui de Compostelle ? C'est justement au retour d'un pélerinage à Saint Jacques de Compostelle en 1982 que l'auteur a entrepris une recherche historique sur le culte de Saint Jacques et ses pèlerins en France au Moyen Age. Les résultats de cette recherche bousculent les idées admises habituellement sur le culte de Jacques le Majeur enterré en Galice. Compostelle a bien sûr sa place dans la légende construite au 12e siècle à partir d'un rêve de Charlemagne, de même que dans les relations politiques en particulier avec la Bourgogne et dans l'imaginaire de la Chevalerie. Nul doute que cet imaginaire n'ait aussi imprégné les esprits des pèlerins rendant un culte à un saint Jacques à la fois un et multiple dans l'un des nombreux sanctuaires qui lui étaient dédiés. Car Saint Jacques est naturellement et incontestablement très vénéré en France au Moyen Age mais il semble devoir sa popularité bien davantage à l'influence de "L'Epitre de Jacques" qu'à l'aura de Compostelle. Les pèlerins allant jusqu'en Galice n'étaient pas très nombreux. Pourtant l'auteur s'est attachée à les identifier et à nous les faire ...

Saint-Denis et la royauté

Saint-Denis et la royauté

Auteure: Françoise Autrand ,

Nombre de pages: 814

Ces quarante-six études réunies en l'honneur de Bernard Gueneé montrent comment, sous son influence, l’histoire politique s'est affirmée dans l’historiographie française depuis la parution, en 1971, de la première édition de L'Occident aux XIVe et XVe siècles, les États (Paris. Presses Universitaires de France, Collection Nouvelle Clio). Elles sont à l’image d'une recherche et d’un enseignement qui ont toujours eu le constant souci de se référer aux documents inédits, sans que l’érudition la plus stricte masque les hypothèses hardies. L’ensemble se divise en trois parties dont la démarche est assez homogène pour être soulignée. Le règne de Charles VI, en particulier à travers la Chronique du religieux de Saint-Denys, sert de point d’ancrage chronologique. L’écriture de l’histoire fait sortir de l’ombre des écrivains inconnus, savants ou vulgarisateurs, tandis que sont privilégiés les liens que la royauté entretient avec l’idéologie, qu’il s’agisse de l’écrit, de la parole ou des rituels. Il apparaît ainsi un véritable foisonnement de sens, au terme duquel ce règne tant décrié d’un roi fou, apparemment soumis aux...

Amender, sanctionner et punir

Amender, sanctionner et punir

Auteure: Marie-Amélie Bourguignon ,

Nombre de pages: 178

Depuis une trentaine d'années, dans le sillage de travaux sur l'histoire de la criminalité puis de la justice pénale, l'histoire des peines suscite un intérêt renouvelé. Les discours critiques de la fin du XVIIIe siècle comme les innovations pénales qu'ils engendrent ont fait l'objet de multiples recherches. Le moment semble venu pour un essai de structuration et de comparaison sur le temps long. Il s'agit dans cet ouvrage de reprendre l'histoire des peines dans une perspective intégrée et comparatiste. Cette approche, attentive aux travaux sur les peines médiévales, modernes et contemporaines s'appuie principalement sur les pratiques. Une première partie étudie l'évolution chronologique des systèmes de peines sur la longue durée. Un deuxième volet concerne la fonction du système de peines. Enfin, l'étude de ce système permet de comprendre selon quels mécanismes un type de peine parvient à s'imposer et à remplacer un autre type comme modèle punitif dans une société donnée.

Un orgueil français

Un orgueil français

Auteure: Jean Nagle ,

Nombre de pages: 400

Pourquoi les Français ont-ils une telle passion pour leurs services publics ? Pourquoi y tiennent-ils plus qu’à tout ? Et pourquoi les vilipendent-ils à la moindre occasion ?Jean Nagle montre que, sous l’Ancien Régime, la fonction publique était à vendre : la justice, la police, les finances, la guerre, la « maison du roi » étaient assurées par ceux qui pouvaient en acheter la charge. Ces offices conféraient à leurs titulaires une dignité qu’ils pouvaient opposer à l’honneur des nobles. Jusqu’à l’affrontement du tiers-état et de la noblesse lors de la Révolution française. Ce livre met en scène les dizaines de milliers d’hommes qui ont assuré les services publics et exercé l’autorité de l’État sous l’Ancien Régime. Il montre comment la vénalité des offices fut une passion française. Jean Nagle, historien, est chercheur honoraire à l’Institut d’histoire des mondes contemporains de l’École normale supérieure.

« De part et d’autre des Alpes »

« De part et d’autre des Alpes »

Auteure: Guido Castelnuovo ,

Nombre de pages: 340

Parmi les agents du prince, les châtelains n'ont guère retenu l'attention de l'historiographie. Le présent volume, qui rassemble les textes des communications présentées lors de la table ronde franco-italienne de Chambéry d'octobre 2001, entend combler une lacune en mettant en avant une figure d'officiers dont le rôle a été essentiel dans l'histoire de la construction des administrations d'État, de la territorialisation du pouvoir princier et de la constitution des sociétés politiques régionales à la fin du Moyen Âge. La comparaison entre principautés françaises et villes-États d'Italie du Nord permet de faire ressortir parmi les châtelains une grande variété de profils, qui ne répond pas seulement à des logiques géographiques. Initialement homme de guerre puisqu'il était attaché à un château, le châtelain a souvent revêtu d'autres visages, de l'administrateur au juge, du receveur à l'enquêteur. Si la vocation militaire a favorisé un recrutement nobiliaire, seigneurial et rural, la fonction n'a pas été l'apanage de la seule noblesse. Parce que la charge de châtelain a parfois été concédée à des créanciers du prince, les élites urbaines ne ...

Un prince face à Louis XI

Un prince face à Louis XI

Auteure: Olivier Mattéoni ,

Nombre de pages: 416

Dans la lutte que mène Louis XI contre les princes, le duc de Bourbon, Jean II, fait figure d’oublié. Or, en 1480, ses principaux officiers sont mis en accusation pour avoir attenté aux droits du roi. Après une enquête sur le terrain, un procès s’ouvre devant le parlement de Paris. Il donne lieu à de riches plaidoiries où sont détaillés l’ensemble des excès, usurpations de cas royaux et autres « exploits » de juridiction souveraine censés avoir été commis par les hommes du duc. C’est autour de cette procédure qu’est construit le présent livre. Pour en comprendre les enjeux, la politique de Jean II de Bourbon dans sa principauté a fait l’objet d’une nouvelle lecture. Elle montre que le duc a élaboré, dans les années 1470, un véritable projet politique, fondé sur un idéal de réforme, dont les fondements divins et les implications souveraines ont pu être jugés, par les agents royaux, attentatoires aux intérêts de la Couronne. Le procès de 1480 a été pensé comme une leçon de souverai-neté à l’intention du duc de Bourbon. Il doit être lu comme la confrontation, non seulement de deux pouvoirs, mais aussi de deux conceptions du...

La légitimité implicite

La légitimité implicite

Auteure: Jean-Philippe Genet ,

Nombre de pages: 918

Ce premier volume (en deux tomes) de la collection Le Pouvoir symbolique en Occident (1300-1640), publiée conjointement par les Publications de la Sorbonne et l’École française de Rome, contient les actes des deux premiers colloques internationaux du cycle Les vecteurs de l’idéelqui ont été organisés à Rome en 2010 et 2011 avec la collaboration de l’École française de Rome dans le cadre du programme SAS (Signs and States), un advanced programdu European Research Council. La collection regroupe l’ensemble des rencontres organisées dans le cadre de ce programme.

Géographies

Géographies

Auteure: Léonard DAUPHANT ,

Nombre de pages: 320

Géographies est le premier livre à étudier ce que les Français des XIIe-XVIe siècles savaient de leur pays, riches ou pauvres. Citant 200 poèmes, romans et pièces de théâtre, les quatres parties, divisées en petits chapitres, présentent ce que les Français percevaient de la France (paysage sonore et visuel), ce qu'ils en savaient (productions, monuments, légendes), ce qu'ils en disaient (listes, proverbes) et ce que la culture française signifiait pour eux (langue, vin). La nation française s'est ainsi construite dans la diversité, en façonnant des identités régionales diverses dans le Nord et le Midi. Tout en permettant de découvrir une littérature riche et méconnue, ce livre, illustré de 20 cartes originales, fait dialoguer Moyen Âge et Renaissance, Histoire, lettres et géographie. Léonard Dauphant est né en 1980 à Vénissieux (Rhône). Ancien élève de l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm (2001-2005) et agrégé d'Histoire. Sa thèse d'Histoire médiévale, publiée en 2012 chez Champ Vallon sous le titre : Le Royaume des quatre rivières. L'espace politique français (1380-1515), a reçu plusieurs prix. Il est actuellement maître de...

Servir le prince : les officiers des ducs de Bourbon à la fin du Moyen Âge (1356-1523)

Servir le prince : les officiers des ducs de Bourbon à la fin du Moyen Âge (1356-1523)

Auteure: Olivier Mattéoni ,

Nombre de pages: 507

À la fin du Moyen Âge, la principauté bourbonnaise constituait l’un des principaux « États » princiers du royaume de France. L’étude de son personnel politique et administratif restait à écrire, c’est ce à quoi s’emploie le présent ouvrage. Grâce à la prosopographie, l’auteur restitue de manière globale les différentes composantes du corps des officiers des ducs de Bourbon entre 1356 et 1523, et rend compte de leur action. Les caractéristiques du recrutement montrent que celui-ci était d’abord local et régional, et qu’il laisse une part relativement faible aux clercs. Surtout, il reprend le clivage traditionnel sur lequel reposait toute la société des XIVe et XVe siècles : les nobles monopolisaient les offices à responsabilité militaire et politique, alors que les non-nobles étaient majoritaires dans les offices à vocation judiciaire et financière. De cette étude, il ressort que les officiers des Bourbons prirent une part active à la construction de la principauté, qu’ils contribuèrent à hisser au rang d’entité politique.

Condamner à mort au Moyen Âge

Condamner à mort au Moyen Âge

Auteure: Claude Gauvard ,

« Digne de mourir, comme inutile au monde » : c’est en ces termes que les archives ont conservé la trace de la condamnation à mort d’un valet déclaré coupable de vol, à Paris, en 1391. Est-ce là une simple tournure de phrase destinée à la postérité, ou cette expression traduit-elle la réalité d’un jugement considérant l’« utilité au monde » comme un prérequis au droit de vivre ? Et ce « monde », est-il celui du roi, qui affirme ainsi son pouvoir sur ses sujets, ou celui d’une chrétienté qui ne considère plus que le criminel peut être racheté ? Condamner à mort au Moyen Âge n’est pas un acte plus anodin qu’aujourd’hui. Il n’est pas non plus, semble-t-il, plus fréquent. Et si la condamnation est un outil d’affirmation du pouvoir royal, ce n’est pas par sa nature coercitive ou arbitraire, mais par l’encadrement des juges et la pratique de la grâce. C’est là l’autre pan d’un Moyen Âge rénové depuis plusieurs décennies que Claude Gauvard révèle, avec cette volonté d’approcher au plus près, par un examen minutieux et clairvoyant des sources, la cohérence d’une société médiévale qui nous est à la fois...

Le royaume inachevé des ducs de Bourgogne (XIVe-XVe siècles)

Le royaume inachevé des ducs de Bourgogne (XIVe-XVe siècles)

Auteure: Élodie Lecuppre-Desjardin ,

Nombre de pages: 432

Le 25 janvier 1474, Charles le Téméraire, dernier des ducs Valois de Bourgogne, revêtu d'or et de pierreries, portant un couvre-chef similaire à une couronne fermée, s'adresse à son peuple en évoquant de manière sibylline ses rêves de grandeur et sa volonté d'élever ses territoires en royaume. La Grande Principauté de Bourgogne qui, du milieu du XIVe à la fin du XVe siècle, s'est progressivement étirée des brumes de la Zélande aux vignes du Mâconnais, offre un laboratoire d'analyse politique exceptionnel permettant de disséquer la nature du pouvoir à la fin du Moyen Âge. Préférant le feuilletage à la narration linéaire des faits, Élodie Lecuppre-Desjardin propose ici une relecture ample et originale de cette aventure politique qui fit des ducs de Bourgogne les princes les plus puissants de leur temps, avant que la débâcle nancéenne n'arrête brutalement les ambitions du Téméraire. Cet ouvrage saisit les forces motrices d'une société composite et fait l'histoire non pas d'une perfection croissante, mais des cheminements qui peuvent mener à la construction d'un Bien Commun. Dans cette oeuvre magistrale, Élodie Lecuppre-Desjardin nous entraîne au...

Infographie de la Seconde Guerre mondiale

Infographie de la Seconde Guerre mondiale

Auteure: Jean LOPEZ , Vincent BERNARD , Nicolas GUILLERAT , Nicolas AUBIN ,

Nombre de pages: 98

La Seconde Guerre mondiale comme vous ne l'avez jamais lue. Une première mondiale. Dirigé par Jean Lopez, avec la collaboration de Nicolas Aubin et Vincent Bernard, et superbement mis en scène par le data designer Nicolas Guillerat, ce livre exceptionnel, tant par sa forme que son contenu, est le fruit de l'association de compétences complémentaires réunies pour la première fois. Il part d'un constat : la masse de données disponible sur la Seconde Guerre mondiale n'a jamais été aussi importante mais il est devenu difficile de lui donner du sens et, surtout, d'en rendre compte à un large public. Il fallait donc inventer, dans une démarche historienne et en puisant aux meilleures sources internationales, une forme permettant à la fois de traiter la masse de données (data) disponible et de les rendre intelligible au plus grand nombre. Cette forme, c'est l'infographie, et le résultat est époustouflant, qu'il s'agisse de renouveler nos connaissances, de visualiser les grandes lignes du conflit, de comprendre aisément des phénomènes complexes ou tout simplement de relier des aspects de la guerre jusqu'ici éclatés. En quatre parties ‒ Mobilisations, productions et...

Contrôler les finances sous l’Ancien Régime

Contrôler les finances sous l’Ancien Régime

Auteure: Dominique Le Page ,

Nombre de pages: 664

Colloque des 28, 29 et 30 novembre 2007 Grâce au regain d’intérêt pour l’histoire institutionnelle et au renouvellement des questionnements sur l’État royal sous l’Ancien Régime, les Chambres des comptes sont enfin sorties de l’ombre. Les actes du colloque tenu à Paris du 28 au 30 novembre 2007, à l’occasion du bicentenaire de la Cour des comptes et du 25e anniversaire des Chambres régionales, présentent la géographie des Chambres des comptes, qu’elles soient royales ou princières, décrivent leurs attributions en matière de contrôle des comptables et de surveillance du domaine royal et se penchent sur des aspects moins connus comme l’administration de la régale temporelle. Cet ouvrage apporte des éclairages sur le personnel des Chambres des comptes, la hiérarchie marquée par un clivage majeur entre les présidents et les maîtres — qui ont seuls la qualité de juge — et les auditeurs et correcteurs, le recrutement social et les dynasties qui y ont vu le jour et donné corps à l’institution. Il replace enfin les Chambres des comptes dans le champ institutionnel en reconstituant les relations — faites de conflits mais aussi d’alliances,...

Itinéraires du savoir de l’Italie à la Scandinavie (Xe-XVIe siècle)

Itinéraires du savoir de l’Italie à la Scandinavie (Xe-XVIe siècle)

Auteure: Corinne Péneau ,

Nombre de pages: 461

Les vingt-deux études rassemblées ici en l’honneur d’Élisabeth Mornet suivent les chemins du savoir à l’époque médiévale à travers les institutions, les hommes, les textes et les images. La Scandinavie médiévale est choisie comme champ d’étude spécifique et permet une ouverture sur la culture européenne, celle des laïcs par la littérature, l’écriture de l’histoire, la constitution de bibliothèques et celle des clercs dans le cadre spécifique des universités. La profonde unité culturelle de l’Occident à la fin du Moyen Âge ressort avec évidence des différents thèmes abordés : de l’arrivée des premiers cisterciens en Scandinavie au départ des clercs scandinaves vers les universités créées dans l’Empire ; des différentes constructions hagiographiques, en Islande, en Suède ou en Italie, à la fondation des collèges à Paris ou à Oxford ; de la constitution de nouveaux modèles historiographiques, en France ou en Finlande, aux habitudes culturelles des élites norvégiennes ou françaises. Enfin, ce livre, qui réunit des auteurs venus du Danemark, de Finlande, de France, d’Islande, de Norvège et de Suède, a pour ambition de...

La genèse de l'État moderne

La genèse de l'État moderne

Auteure: Jean-Philippe Genet ,

Nombre de pages: 416

La liaison entre l'affirmation d'un Etat et celle d'une langue et d'une culture n'est pas seulement une coïncidence chronologique. Un Etat moderne ne se développe et ne se renforce que par l'adhésion que lui apporte la société politique dont il est à la fois l'expression et l'instrument. Il y a entre le développement et renforcement du pouvoir et les mots qui permettent de concevoir, de défendre ou d'attaquer ce développement, un rapport étroit et consubstantiel, à la fois de l'ordre du penser et de celui du faire. D'où le choix de l'auteur d'analyser cette émergence de l'Etat moderne à partir de l'exemple classique de l'Angleterre entre 1300 et 1600, non par l'étude des institutions ou celle des armées, mais par celle de la culture et de la société politique, à travers les écrits qui expriment les idées de ceux ayant laissé des traces de leurs pensées et de leurs actions. Ce travail ici publié s'accompagne de la publication sur un site internet (lamop.univ-paris1.fr) d'un Dictionnaire répertoriant les auteurs et les textes importants dans les domaines de l'histoire et du politique en Angleterre entre 1300 et 1600. L'auteur envisage de compléter cet...

Evaristo

Evaristo

Auteure: Carlos Sampayo ,

Nombre de pages: 230

Comment écrire un récit policier en Argentine? Comment créer un héros crédible est le plus grand défi dans un pays où les policiers et les détectives privés s’occupent généralement d’affaires étrangère aux exigences de l’imagination. Avant de créer Evaristo avec Solano López, Carlos Sampayo avait déjà inventé Alack Sinner aux côtés de José Muñoz. Dans Evaristo, le personnage est un commissaire argentin modelé par le mythe: Evaristo Menezes, héros de persécutions légendaires, célèbre pour son côté obsessif et son courage. Dans ces épisodes, il y a des récits à énigme, un duel Borgésien, des intrigues politiques, des assassins en série... Sampayo change de l’un à l’autre, le ton et la stratégie. Ses histoires parviennent à une complexité et ses fins ont une solidité rarement vues en bande dessinée.” D’après le prologue de Pablo de Santis

De l'écriture à l'oralité

De l'écriture à l'oralité

Auteure: Jean-Marie Bertrand ,

Nombre de pages: 470

Ce livre est bâti autour du dialogue des Lois de Platon, mais c'est aussi une synthèse sur la législation des cités grecques. À propos de la cité des Magnètes, on suit pas à pas ce qu'est la confection, la révision, la proclamation des lois, le travail du législateur qui vit dans un monde où l'oral et l'écrit ne suivent peut-être pas un développement aussi linéaire qu'on a bien voulu le dire. Chaque étape de cette recherche, construite de façon progressive, permet de constituer un dossier, non seulement de l'essentiel des documents épigraphiques et littéraires, mais aussi des débats les plus récents sur ces questions cruciales pour la compréhension du fonctionnement des systèmes politiques dans la Grèce antique. La constitution platonicienne est scrutée dans le détail, pas un des procédés de l'exercice du pouvoir, aussi retors soit-il, comme en témoigne l'usage de la rumeur, n'est laissé dans l'ombre. La théorie, disséquée, expliquée, éclairée est, sans cesse, mise en rapport avec les pratiques réelles des cités. Ce va-et-vient permet une ouverture sur l'ensemble du phénomène législatif dans le monde grec et l'élaboration de la pensée qui ...

Les outils de la pensée

Les outils de la pensée

Auteure: Akira Saito ,

Nombre de pages: 212

Les « textes » qui nous entourent et qui circulent dans notre société moderne - livres, journaux, tableaux, diagrammes, cartes, etc. - sont des outils importants qui nous aident à réaliser des opérations mentales et cognitives de traitement de l'information : communiquer, représenter, mémoriser, comparer, classifier, etc. Ces outils de la pensée, dont l'utilité nous paraît évidente, ont toutefois noué et nouent encore des relations complexes et variées avec leurs usagers. Partant d'études de cas, nous tenterons d'explorer certains des trajets tortueux et labyrinthiques que l'homme et ces outils ont parcourus ensemble au cours de leur histoire.

Histoire d’une question anatomique

Histoire d’une question anatomique

Auteure: Stéphane Schmitt ,

Nombre de pages: 700

De nombreux organismes sont composés de parties répétées, identiques ou modifiées (segments de vers de terre, vertèbres, etc.). Ce mode d’organisation fait l’objet depuis la fin du XVIIIe siècle, de nombreuses interrogations de la part des biologistes : quelle est sa signification anatomique, comment se met-il en place lors de l’embryogenèse, que peut-on en déduire sur l’évolution des espèces, etc. ? Ce livre retrace l’histoire de ces questionnements, des théories et des concepts qu’ils ont suscités depuis deux siècles. Il montre que ce problème de la répétition des parties n’a cessé d’occuper une position centrale, au carrefour de plusieurs disciplines biologiques, et ce jusqu’à nos jours.



X
FERMER