Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 35 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Amendolara

Amendolara

Auteure: Juliette de la Genière ,

Nombre de pages: 272

Cet ouvrage ne prétend pas être autre chose que la publication d’un secteur de nécropole.Bien entendu, il serait précieux de pouvoir donner leur nom antique à l’ensemble des zones archéologiques d’Amendolara. Et leur position entre Sybaris et Siris, la lecture de Strabon, VI, 1, 14, qui place Lagaria, fondation mythique d’Épéios, le génial menuisier du cheval de Troie, entre Thourioi et Héraclée, invitent à s’interroger sur la possibilité de l’équation : Amendolara = Lagaria.

Héra. Images, espaces, cultes

Héra. Images, espaces, cultes

Auteure: Juliette de La Genière ,

Nombre de pages: 270

L’ouvrage présenté ici réunit les communications entendues lors des XVIes Journées d’Études du Centre de Recherches Archéologiques de l’Université de Lille, qui étaient consacrées à une réflexion sur les sanctuaires d’Héra. Notre objectif a été de favoriser un dialogue entre les historiens des religions et les archéologues qui explorent les espaces sacrés d’Héra d’une rive à l’autre de la Méditerranée.

Dossier : Des vases pour les Athéniens

Dossier : Des vases pour les Athéniens

Nombre de pages: 364

Dossier : Durant les dernières décennies, la clientèle étrangère de la production du Céramique d’Athènes a été au centre des études céramologiques, même iconographiques. Mètis examine les vases peints produits au Céramique que le client athénien a utilisés dans les différentes occasions de son existence : pratiques quotidiennes, rites sociaux, religieux. Le matériel réuni provient exclusivement d’Athènes, de fouilles anciennes ou récentes et de contextes variés : sanctuaires, nécropoles, habitat ou espaces civiques. Il constitue le point de départ pour la construction d’une nouvelle « Cité des Images », édifiée selon une culture visuelle partagée par le potier, le peintre et leur client. Leur relation directe jette quelque clarté sur le processus créateur même, à la croisée du goût et des exigences du client et du savoir technique et de l’imagination créatrice de l’artisan. Varia : Eschatologie orphico-pythagoricienne, autorité politique et religieuse, genre et larmes du magistrat romain, iconographie et drames satyriques (Prométhée et Pandora), récit autobiographique (Schliemann).

Épéios et Philoctète en Italie

Épéios et Philoctète en Italie

Auteure: René Van Compernolle ,

Nombre de pages: 155

Le titre de ces Journées d’Études réunit deux figures très différentes, deux héros d’inégale stature. L’un, Epeios, fut, certes, le génial menuisier du Cheval de Troie, mais son lancer du disque provoque le rire chez les Achéens (Ii., XXIII, 840); et il ne devait guère impressionner les compagnons de Simonide lorsqu’à Karthea ils donnèrent son nom à l’âne qui leur montait l’eau (Ath., X, 456 f). Toute autre est l’aura de Philoctète, le compagnon d’Héraclès, vainqueur de Pâris, l’incomparable archer dont la grandeur tragique a frappé l’imagination des Anciens. Si nos journées évoquent ces héros venus d’horizons différents, c’est parce que la légende occidentale leur a prêté des aventures analogues, des nostoi tourmentés par les flots ou les colères humaines qui les font dériver l’un et l’autre vers la côte ionienne d’Italie où ils seront voisins de part et d’autre du Crathis. Là ils fondent villes et sanctuaires, déposant dans ces derniers les instruments de leur grandeur, outils magiques ou flèches meurtrières.

Nécropoles et sociétés antiques (Grèce, Italie, Languedoc)

Nécropoles et sociétés antiques (Grèce, Italie, Languedoc)

Auteure: Juliette de La Genière ,

Nombre de pages: 233

Le titre donné à cette réunion, Nécropoles et sociétés antiques, pose une toute première question : ce sujet existe-t-il réellement ? Les nécropoles représententelles la société à laquelle les défunts ont appartenu ? On se rappelle les conclusions de Ian Morris pour Athènes lorsqu’il démontre que les tombes connues pour le V e siècle ne représentent que 1,7 % du chiffre vraisemblable de la population et qu’elles ne permettent en conséquence aucune projection sur la société des vivants. Si ces conclusions sont exactes et si elles devaient être étendues à des sociétés autres que celle d’Athènes, nous pourrions terminer ici nos travaux. Cependant les réponses déjà données au questionnaire DANIMS, les publications nombreuses - et beaucoup d’entre elles sont l’oeuvre de collègues présents aujourd’hui - qui concernent des sites grecs et non grecs du pourtour méditerranéen, mes expériences personnelles à Amendolara, à Francavilla Marittima, aux Murge di Strongoli, en Sicile méridionale, cette somme de réflexions orientent vers des conclusions sensiblement différentes de celles de Ian Morris pour Athènes. Bien sûr, nul d’entre nous...

Recherches sur l'Âge du fer en Italie méridionale

Recherches sur l'Âge du fer en Italie méridionale

Auteure: Juliette de la Genière ,

Le Val de Diano porte aujourd’hui encore le nom de la ville de Diano, devenue en 1862 Teggiano. C’est une vallée haute, allongée du sud-est au nord-ouest entre deux chaînes de montagnes, et parcourue de bout en bout par le fleuve Tanagro, affluent du Sele. Il prend sa source dans le massif du Mont Sirino et parcourt ensuite la vallée, longue d’une quarantaine de kilomètres, large depuis Montesano de six km. environ ; puis il s’enfonce après Polla entre les collines qui ferment au nord-ouest le Val de Diano, pour ressurgir près de Pertosa, ayant subi une dénivellation brusque de deux cents mètres environ. Le Val de Diano a été souvent qualifié de vallée interne ou vallée fermée. Au sud, en effet, des vallonnements assez escarpés, vides d’habitants, le séparent de la région de Lagonegro. A l’est, une chaîne de montagnes s’étendant du Mont Sirino à la montagne de Polla constitue une barrière entre le Val de Diano et le Val d’Agri. A l’ouest, le massif des Alburni, dont le sommet est le mont Cervati, le sépare de la côte de Paestum, Velia et Palinuro. Au nord, la vallée, rétrécie après Polla, fait place à une descente rapide sur Pertosa,...

Salaisons et sauces de poissons en Italie du Sud et en Sicile durant l’Antiquité

Salaisons et sauces de poissons en Italie du Sud et en Sicile durant l’Antiquité

Auteure: Emmanuel Botte ,

Nombre de pages: 229

Les sauces et salaisons de poissons sont des denrées que les auteurs antiques ont tour à tour méprisées ou vantées. Jusqu’à présent, les historiens et les archéologues se sont intéressés aux zones productrices les plus réputées, principalement la péninsule Ibérique, la mer Noire et l’Afrique du Nord. De ce fait, ce sont les nombreuses publications consacrées à ces régions qui servent aujourd’hui de référence. L’Italie et la Sicile ont, elles aussi, très tôt produit ces conserves mais n’ont pas reçu la même attention de la part des chercheurs, trop occupés par des questions historiques plus vastes, notamment celle de la colonisation grecque.

Le luxe privé à Rome et en Italie au Ier siècle après J.-C.

Le luxe privé à Rome et en Italie au Ier siècle après J.-C.

Auteure: Éva Dubois-Pelerin ,

Nombre de pages: 390

Luxus qualifie l’excès dans le mode de vie, le faste, la débauche. Il est l’enjeu et le thème d’une comédie sociale qui oppose privilégiés et spectateurs tout en impliquant une certaine connivence entre eux. Si le luxe est consacré par ceux qui en jouissent, il l’est aussi, et autant, par ceux qui le contemplent sans jamais pouvoir en disposer. Le luxe n’est pas seulement rareté, vanité, il est réussite, fascination sociale, rêve. Le développement du luxe a été un phénomène majeur de l’histoire de la Rome républicaine dont il a bouleversé les usages sociaux et les mentalités, introduisant des conduites nouvelles et suscitant des réactions extrêmes symbolisées par de grandes figures telles que Caton le Censeur d’un côté, Lucullus et Crassus de l’autre. Le luxe, initialement perçu par les Romains comme une importation hellénistique, s’est diffusé à Rome après la conquête de la Grèce et de l’Asie. La distinction entre luxe privé et faste public apparaît dès lors capitale, les Romains séparant nettement la magnificentia qui s'exerce dans le domaine public de la luxuria privée. Alors que le luxe individuel pouvait être condamné, ...

Les lieux de métier

Les lieux de métier

Auteure: Nicolas Monteix ,

Nombre de pages: 494

Lorsqu’un visiteur foule pour la première fois les voies dallées de basalte d’Herculanum, il parcourt la ville, entr’apercevant rapidement une série de petites pièces qui s’ouvrent sur la rue. Presque toujours dépourvues de peinture, et souvent de tout aménagement, ces dernières ne captent son regard que l’espace d’un instant, avant qu’il ne pénètre dans une de ces grandes maisons qui bordent ce qui était autrefois le rivage. En découvrant les perspectives offertes sur de vastes jardins bordés de colonnes, il oublie rapidement les pièces vides qu’il vient de dépasser. Il semble difficile de reprocher son attitude de dédain à cet innocent visiteur alors même qu’il reproduit inconsciemment celle des élites romaines face au commerce de proximité. En effet, sauf à consulter la littérature juridique dans son acception la plus technique, rares sont les textes littéraires qui affichent autre chose que du mépris envers les boutiques, les ateliers ou leurs occupants.

Le crépuscule des marges

Le crépuscule des marges

Auteure: Pascal Ruby ,

Nous savons, au moins depuis l’abbé Cochet que le sol est un livre d’histoire, mais il nous a fallu très longtemps pour nous en convaincre. Les prêtres égyptiens qui interprétaient les inscriptions des plus anciennes dynasties, les souverains mésopotamiens qui faisaient rechercher dans le sol statues et briques de fondation, les empereurs chinois qui collectionnaient les vases de bronze des périodes protohistoriques voyaient tous dans la maîtrise du passé le garant du pouvoir et de la distinction.Le goût pour les antiquités est donc aussi vieux que l’antiquité, d’où les collections innombrables qui ont précédé l’archéologie moderne. Pourtant l’archéologie funéraire est somme toute d’invention récente. Ce n’est qu’avec Montelius qu’elle a commencé à prendre place dans le corps des disciplines savantes. Montelius n’a pas découvert la typologie, mais il l’a établie en discipline pratique : un système de comparaison qui installe entre chaque objet une distance susceptible d’être mesurée et exprimée en unité de temps. Le génie de Montelius a été de découvrir le rôle des ensembles clos dans l’établissement des typologies. De ...

Les Laconiens et la Méditerranée à l’époque archaïque

Les Laconiens et la Méditerranée à l’époque archaïque

Auteure: Fabienne Coudin ,

Nombre de pages: 261

On retient de Sparte et de la Laconie l’image d’une puissance militaire rivale d’Athènes à l’époque classique et d’une cité fermée dont les valeurs premières auraient été l’austérité et l’autarcie. Les fouilles archéologiques ont livré une tout autre image de Sparte à l’époque archaïque et la qualité des productions laconiennes met à mal le « mirage Spartiate » hérité des époques postérieures. C’est par l’étude de la céramique laconienne et de sa diffusion que cet ouvrage aborde le rayonnement de la Laconie dans le monde méditerranéen archaïque. Les multiples acteurs de la distribution de la céramique ont changé au cours de la période et il est certain que la présence de Laconiens à Tarente et en Cyrénaïque, les liens de proxénie avec des cités comme Olympie ou Samos, ont amplifié les rapports de la Laconie avec les cités et les peuples de la Méditerranée. Ces liens ont favorisé le déplacement des artisans notamment dans les sanctuaires. Sparte, par l’intermédiaire de sa production céramique, semble avoir bénéficié d’une image favorable que l’on perçoit dans la prédilection manifestée pour certaines...

Les Princes de la Protohistoire et l'émergence de l'État

Les Princes de la Protohistoire et l'émergence de l'État

Auteure: Pascal Ruby ,

Nombre de pages: 208

Il vaudrait mieux ne pas parier d’une part que, pour l’ensemble des chercheurs en sciences humaines, la Protohistoire soit autre chose qu’une période “analphabète” et, d’autre part, que l’étude de l’émergence de l’État ne soit pas du seul ressort des historiens de l’époque moderne : on aurait toutes les chances de perdre. Sans doute, en prenant un peu de recul, et à comparer entre elles les diverses traditions académiques, obtiendrait-on sur ce sujet des résultats, disons, contrastés. Cela met d’autant plus en relief le soutien que nous a apporté l’École française de Rome –en la personne de son Directeur d’alors, Monsieur Claude Nicolet, de Madame Catherine Virlouvet et Monsieur Maurice Lenoir, à qui Mme Virlouvet a succédé au poste de Directeur des Études anciennes-dans l’organisation matérielle de la table ronde dont ce volume constitue la publication : les préoccupations qui sont les nôtres ont trouvé un écho favorable chez des chercheurs impliqués dans des recherches historiques et archéologiques sur une période –l’époque romaine –connaissant de tout autres “princes” et un tout autre “État”.

Géants et gigantomachies entre Orient et Occident

Géants et gigantomachies entre Orient et Occident

Auteure: Françoise-Hélène Massa-Pairault ,

Nombre de pages: 276

Les géants, enfants de la terre qui se rebellent contre le ciel des dieux olympiens et tentent de le conquérir en renversant l’ordre naturel, politique et social, appartiennent à la plus ancienne mythologie grecque. La gigantomachie est le conte de la lutte des dieux contre les géants. Le Centre Jean Bérard et la Soprintendenza Speciale per i Beni Archeologici di Napoli e Pompei ont organisé un colloque international sur le thème des « Géants et gigantomachie entre Orient et Occident ». Il s’est conclu par l’inauguration de l’exposition homonyme dans la Sala Farnesina du museo Archeologico Nazionale di Napoli par les deux commissaires, Claude Pouzadoux, directrice du Centre Jean Bérard, et Françoise-Hélène Massa-Pairault, directrice de recherche émérite au CNRS.

Les savoirs professionnels des gens de métier

Les savoirs professionnels des gens de métier

Auteure: Nicolas Monteix ,

Nombre de pages: 172

Par cet ouvrage, le rapport des gens de métier aux savoirs est passé au crible d’une analyse croisée, visant à faire se rencontrer deux traditions de recherche : l’archéologie des techniques, d’une part, et l’histoire économique, d’autre part. Ces deux champs scientifiques ont beaucoup évolué durant le dernier demi siècle : les thèses finleyiennes et leur réfutation partielleont d’abord tenu le rôle d’aiguillon. La grande controverse entre les écoles "primitiviste" et "moderniste" a stimulé des réflexions fondées aussi bien sur les sources textuelles que sur les vestiges matériels. Alors que Moses I. Finley recourait peu à l’archéologie, quand elle ne lui inspirait pas une méfiance explicite, les fouilles d’ateliers urbains lancées à partir du début des années 1980 contribuèrent à contrebalancer ses idées. Les chantiers se firent plus nombreux grâce à l’essor des fouilles urbaines, en général, et des opérations de sauvetage, en particulier.Les résultats obtenus invitaient à répondre aux questions soulevées par M. I. Finley et à donner plus d’ampleur à l’histoire des techniques encouragée par Lucien Febvre, puis...

Les bois sacrés

Les bois sacrés

Auteure: Carmine Ampolo ,

Nombre de pages: 206

Le 8 Mars 1890, au Trinity College de Cambridge, un ethnologue de trente-six ans, James George Frazer, achève et signe la préface de l’œuvre en deux volumes à laquelle il travaille depuis le printemps précédent. Cette première version du Rameau d’Or sera, comme on sait, suivie de plusieurs autres, qui porteront cette « étude séparée » sur « la règle, jusqu’ici inexpliquée, de la prêtris d’Aricie » aux dimensions monumentales de la troisième édition (1911-1915) en douze volumes. Il nous a semblé intéressant de marquer, par une rencontre scientifique, le centenaire — à quelques mois près — de la première parution du Golden Bough. Moins peut-être pour l’œuvre elle-même qui, après avoir nourri plusieurs générations de chercheurs, s’est trouvée ensuite progressivement délaissée, que pour ce qu’elle représente : l’acte fondateur de l’anthropologie culturelle moderne.

La Grande Grèce. Aspects et problèmes d’une « colonisation » ancienne

La Grande Grèce. Aspects et problèmes d’une « colonisation » ancienne

Auteure: Ettore Lepore ,

Nombre de pages: 96

L’œuvre de Lepore ne se livre pas facilement, il faut prendre le temps de la conquérir, accepter la subtilité des formules, la variété des citations, la diversité des méthodes. La matrice crocienne n’est jamais bien loin : s’imbiber du sujet pour le maîtriser, aller droit au but pour limiter les digressions, ne jamais accepter les vulgates positivistes. Histoire sociale, histoire marxiste, sans doute, mais une histoire en questionnement qui fait son miel de tout ce qui se dit et se fait en dehors du territoire de l’histoire ancienne. Lepore démontre que l’érudition est une des conditions de la production du savoir mais qu’elle n’est pas son but. Il a ainsi contribué, plus que tout autre, à tracer la voie étroite et ardue d’une histoire ancienne de l’Occident grec qui, plus qu’un modèle, constitue une invitation à poursuivre la recherche, – à partir de documentations nouvelles, mais en repensant aussi les interprétations passées.

L'alun de Méditerranée

L'alun de Méditerranée

Auteure: Maurice Picon ,

Nombre de pages: 354

« La grande histoire a longtemps oublié l’alun, parce qu’il était un personnage discret, comme elle a longtemps négligé de s’intéresser au blé, à l’huile, et en général à tout ce qui est indispensable à la vie quotidienne » déclarait Jean Delumeau au début de la conclusion de son ouvrage L’alun de Rome, paru en 1962. C’est qu’une fois identifiée la place centrale de cette substance pour l’industrie textile, et dans une moindre mesure pour la mégisserie, voire la métallurgie, il était relativement aisé, grâce à une abondante documentation archivistique, d’en retracer les fluctuations économiques et politiques durant les périodes médiévales et modernes.

L'archéologie à découvert

L'archéologie à découvert

Auteure: Antoine Balzeau ,

Nombre de pages: 330

Née au xixe siècle, l’archéologie a considérablement changé dans les dernières décennies : nouvelles problématiques, nouvelles techniques, arrivée de l’informatique, développement considérable de l’archéologie préventive ont renouvelé en profondeur la manière de faire de l’archéologie. Affaire d’amateurs à ses débuts, elle s’est peu à peu professionnalisée, et aujourd’hui la communauté des archéologues est très spécialisée : archéologues dédiés à une période et une aire culturelle données, chercheurs travaillant sur les environnements et les climats du passé, « dateurs », épigraphistes, archéomètres, anthropologues biologistes, architectes, technologues... L’archéologie occupe une place originale au sein des sciences humaines : elle est au carrefour des disciplines historiques, géographiques et anthropologiques, d’un côté, et des sciences biologiques, physiques, informatiques et chimiques, de l’autre. Les archéologues sont devenus des acteurs économiques importants qui interviennent dans la définition des politiques d’aménagement du territoire et dans la valorisation et la conservation des patrimoines de...

Énergie hydraulique et machines élévatrices d'eau dans l'Antiquité

Énergie hydraulique et machines élévatrices d'eau dans l'Antiquité

Auteure: Jean-Luc Fiches ,

Nombre de pages: 259

Après une longue phase de déni, la place des techniques dans l’Antiquité fait l’objet de réévaluations portant aussi bien sur leurs avancées que sur leur diffusion et leur impact sur la société. Il n’est pas donc pas surprenant que le premier colloque scientifique organisé par l’établissement public de coopération culturelle du Pont du Gard ait été consacré aux machines hydrauliques dans le monde romain. En effet, cette manifestation internationale qui a réuni plus de 80 personnes, les 20-22 septembre 2006 s’est déroulée à l’ombre d’un monument emblématique du génie romain dans le domaine de la grande hydraulique. Avec ces étranges machines, on touche à un aspect méconnu de cette civilisation, mais dont l’importance est loin d’être négligeable tant du point de vue de l’histoire des techniques que pour la connaissance de l’économie antique. Se posent, en effet, des questions sur la diffusion de la connaissance technique dans le monde gréco-romain et sur leur adaptation aux différents besoins et milieux puisque ces machines se rencontrent aussi bien à la ville qu’à la campagne, dans les mines ou les carrières, et jusque sur les...

Colloque « Velia et les Phocéens en Occident ». La céramique exposée

Colloque « Velia et les Phocéens en Occident ». La céramique exposée

Auteure: Ginette Di Vita Évrard (Dir.) ,

Nombre de pages: 41

Une exposition destinée à illustrer la présence, l’influence phocéennes en Occident était montée dans les salles de l’Institut Français de Naples (20-30 avril 1969) par le Centre Jean Bérard à l’occasion du colloque qu’il organisait, en collaboration avec « La Parola del Passato « et les Surintendances aux Antiquités de Naples et de Salerne, sur le thème « Vélia et les Phocéens en Occident », colloque dont un bilan et dont les principales relations paraissent dans un volume spécial de la revue, « Nuovi Studi su Velia » (XXV, 1970, fasc. 130-133).Un vaste ensemble d’objets, de photographies et de relevés, illustrant en particulier les résultats spectaculaires des fouilles récentes, documentait la vie et le rôle des deux principales colonies, Marseille et Vélia, dans un cadre chronologique ample tandis qu’une série de vitrines proposait à l’attention des spécialistes un échantillonnage de céramiques provenant des rives occidentales du bassin méditerranéen, de l’Espagne à la Sicile, témoignages, suivant les sites, de la colonisation, de la pénétration, du commerce phocéens à l’époque archaïque. C’est de cette section «...

Nous partons pour la Sicile

Nous partons pour la Sicile

Auteure: Pierre Lévêque ,

Nombre de pages: 376

Cet ouvrage est une réédition numérique d’un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d’origine.

De Pithécusses à Pompéi. Histoires de fondations

De Pithécusses à Pompéi. Histoires de fondations

Auteure: Pier Giovanni Guzzo ,

Nombre de pages: 106

Les quatre chapitres qui composent le volume correspondent aux quatre conférences présentées au Collège de France en 2014. Y sont examinées les fondations de Pithécusses et de Cumes ; de Mégara Hyblaea dans ses rapports avec les cités chalcidiennes de la Sicile orientale ; de Sybaris dans ses relations avec les populations indigènes de l’arrière-pays. Enfin, la formation urbaine de Pompéi, fondée par les communautés italiques de la vallée du Sarno, est analysée pour comparer l’établissement des cités grecques avec l’implantation d’une ville italique. Les interprétations se fondent à la fois sur une exégèse des sources littéraires anciennes et sur l’étude du matériel archéologique pertinent, actuellement disponible. Ces sources de nature diverse sont traitées selon les méthodes propres à chaque discipline ; la bibliographie moderne est également discutée. Le livre offre ainsi une vision actualisée des sujets traités à l’usage des étudiants et constitue une base pour relancer la discussion

Le luxe de l’imitation

Le luxe de l’imitation

Auteure: Maud Mulliez ,

Nombre de pages: 236

L'art décoratif qui émerge à la fin de la République romaine sous la forme du trompe-l'œil architectural est fascinant par le niveau de technicité mis en œuvre pour représenter un espace tridimensionnel ; il frappe aussi par la richesse des couleurs et des matériaux feints distribués savamment à la surface des murs. La mimèsis y est une composante majeure : représenter l’architecture... certes, mais laquelle ? Inspirés à coup sûr de divers répertoires - décors de théâtre, édifices hellénistiques - les trompe-l'œil tardo-républicains puisent aussi dans l’univers sacré. En témoignent les marbres polychromes imités à profusion ainsi que la multiplication des matériaux précieux, bois rares, métaux brillants, ivoire, écaille de tortue, pierres précieuses, textiles lourds ou verre translucide qui contribuent aussi à conférer à ces décors une atmosphère de luxe et d'exotisme. Suivant qu'ils sont destinés à un public de clientes, d'amici ou à la sphère privée, ces décors semblent marqués par une série de différenciations tant sur le choix de la composition à plusieurs plans de profondeur ou au contraire limitée à un relief minimal, que ...

Dossier : S'habiller, se déshabiller dans les mondes anciens

Dossier : S'habiller, se déshabiller dans les mondes anciens

Nombre de pages: 388

Dossier : L’individu, objet de tous les regards : telle est la perspective adoptée par ce dossier. Si le vêtement occupe une place centrale dans cette enquête, l’histoire des apparences ne s’y réduit pas. Traits physiques et de caractère, tenue extérieure et nudité étudiée, parures et coiffures, odeurs et attitudes, constituent un large ensemble de significations, celui du « vêtement total ». Moyens de catégorisation et d’évaluation morale, modes d’intervention délibérée dans le champ des interactions sociales, les manières de s’habiller et de se déshabiller témoignent d’un contrôle visuel quasi permanent exercé sur les corps depuis les mondes archaïques grec et étrusque jusqu’à la Rome impériale. Varia : Une série d’articles suit ce dossier thématique et aborde des sujets très variés : parmi d’autres, le mythe des Lemniennes, la question du statut des Muses, celle de la discorde (éris) dans les récits de fondation, l’implication du stratège athénien Timothée dans une guerre civile à Zakinthos au ive siècle, la représentation divine en Nabatène, la procédure de la description des œuvres d’art – ekphrasis – chez...

L’Italie et l’Antiquité du Siècle des lumières à la chute du fascisme

L’Italie et l’Antiquité du Siècle des lumières à la chute du fascisme

Auteure: Philippe Foro ,

Nombre de pages: 304

L’Italie entretient avec l’Antiquité un lien tout particulier. Les civilisations étrusque, grecque, romaine ont marqué la Péninsule. De nombreux artistes, écrivains, historiens, promeneurs ont été fascinés, influencés, plus rarement rebutés par le prestigieux héritage. Les contributions réunies dans ce volume présentent des aperçus de la manière d’appréhender l’Antiquité en Italie. De Montesquieu à Mussolini, en passant par Vico, Leopardi, Verdi, Carducci, D’Annunzio, des archéologues tel Albert Grenier mais aussi des sites comme Pompéi, comment la culture antique a-t-elle influencé l’histoire politique, littéraire, artistique de l’Italie depuis le Siècle des lumières jusqu’à l’époque fasciste ? Les auteurs souhaitent apporter des réponses à cette interrogation et ouvrir des pistes afin de favoriser la compréhension de cette donnée majeure de l’histoire culturelle de l’Italie et de l’Europe.

La vie quotidienne des Étrusques

La vie quotidienne des Étrusques

Auteure: Jacques Heurgon ,

Nombre de pages: 364

Depuis deux mille ans, la civilisation étrusque s’était fondue peu à peu avec le monde romain ; son origine se perdait dans les légendes et les hypothèses ; sa langue était, à tort, réputée inconnue. Les progrès de l’archéologie, des découvertes surprenantes, de nombreuses expositions l’ont enfin révélée au public. Obstinément fidèles à des usages immémoriaux, les Étrusques ont été, en Italie, les propagateurs fervents des modes grecques. Ils se sont faits ainsi les éducateurs de Rome. Après avoir régné sur elle et l’avoir véritablement fondée, ils furent soumis à sa loi : Jacques Heurgon arrache les Étrusques au domaine du rêve et les fait revivre dans leurs occupations de tous les instants comme aux grandes heures de leur existence. Ce livre, qui s’appuie aussi bien sur les témoignages littéraires que sur l’observation des sites archéologiques, a été traduit en sept langues.

Les 100 mots de la sociologie

Les 100 mots de la sociologie

Auteure: Serge Paugam ,

« Porter un regard neuf sur la réalité du monde social en l'interrogeant autrement », telle pourrait être la devise du sociologue. Car la sociologie, depuis sa naissance à la fin du XIXe siècle, se propose de chasser les mythes de la vie ordinaire, d'aller voir derrière les apparences pour mieux saisir l'homme en société. Pour cela, cette discipline a forgé des méthodes, des concepts pour penser les liens de l'individu à la société. Au-delà des oppositions d'écoles et de méthodes, vingt et un sociologues se sont réunis afin de choisir et de définir les 100 mots qui font le cœur de leur discipline et de leur métier. De « classes sociales » à « habitus », d'« intégration » à « paradigme », de « lien social » à « type idéal », cet ouvrage nous montre combien le regard sociologique est indispensable aujourd'hui au développement de la conscience que les sociétés ont d'elles-mêmes.

La vannerie dans l'Antiquité romaine

La vannerie dans l'Antiquité romaine

Auteure: Magali Cullin-Mingaud ,

Nombre de pages: 298

Dans cet ouvrage, Magali Cullin-Mingaud apporte non seulement une étude des ateliers de vanniers de Pompéi reconnus ou fouillés dans le cadre du programme « Archéologue de l'artisanat antique» développé par le Centre Jean Bérard et le Centre Camille Jullian grâce à des financements du ministère des Affaires étrangères et de l'Agence nationale de la recherche (projet Artifex), mais aussi une synthèse sur l'artisan de la vannerie. Mettant en œuvre à la fois les sources écrites, iconographiques et archéologiques, elle offre un panorama complet de cet artisan méconnu. En partant des matières premières et du savoir-faire de l'artisan, les techniques de fabrication et les réalisations pratiques sont identifiées et analysées grâce aux reconstitutions effectuées par Guy Barbier, vannier Meilleur Ouvrier de France. On dispose donc désormais d'un ouvrage quasiment exhaustif sur l'artisanant de la vannerie à l'époque romaine.

Les archives de fouilles : modes d’emploi

Les archives de fouilles : modes d’emploi

Auteure: Sandra Zanella ,

La naissance de l’archéologie s’accompagne de la création d’une nouvelle typologie documentaire, les archives de fouille. Utilisée d’abord comme simple inventaire d’objets retrouvés, ils deviennent, avec la spécialisation de l’archéologie, une documentation tant foisonnante que précieuse pour reconstruire des informations inévitablement détruites par la pratique archéologique. Archives de fouilles historiques, archives de fouille courantes sont les deux grandes « catégories » auxquelles ces journées se sont intéressées. Les archives historiques représentent aujourd’hui une source incomparable d’information sur l’état de vestiges et de contextes désormais endommagés ou détruits. En contrepoint, les presque deux siècles d’expériences archéologiques dont certains sites témoignent sont une source primaire pour l’histoire de la discipline voire pour l’Histoire en général...

Les membres des associations romaines

Les membres des associations romaines

Auteure: Nicolas Tran ,

Nombre de pages: 577

Entre le début de notre ère et les années 260, l’appartenance à une association professionnelle, cultuelle ou funéraire a présidé à la définition du rang social de nombreux habitants de l’Italie et des Gaules romaines. Aussi ce livre porte-t-il au jour la place que les membres des associations romaines, les collegiati, occupaient dans leurs sociétés. L'appartenance à un collège faisait naître un sentiment de respectabilité, et permettait parfois d'acquérir un réel prestige. Cette respectabilité et ce prestige résultaient de l’insertion des associations dans les cités : le rang de collegiatus était de nature civique. L’association correspondait à l'un des groupes dans lesquels les collegiati nouaient des relations interpersonnelles, et l'interaction de ces multiples appartenances déterminait leur position sociale. Toutefois, le rang des collegiati, tel qu’il apparaît dans les sources disponibles, n'est pas une donnée objective. Il est au centre d'un discours épigraphique construit par les collegiati eux-mêmes. Les membres des associations se plaisaient à décrire leurs destinées comme des réussites. Cependant, leurs discours comportent des...

La religion privée à Pompéi

La religion privée à Pompéi

Auteure: Marie-Odile Laforge ,

Nombre de pages: 245

L’étude des pratiques religieuses des Pompéiens démontre la permanence des cultes domestiques, locaux, et des rites, parfois très anciens, que nous aurions pu croire oubliés. Que ce soit au sein de la maison, dans le cadre du uicus ou des associations, ces pratiques se manifestent par un grand attachement aux dieux et coutumes religieuses. La maison reste le lieu privilégié de la pratique cultuelle romaine, quelle que soit la localisation géographique. Avantd’honorer les dieux dans les temples publics, le pater familias s’acquitte de ses devoirs envers ceux de sa famille.

Le « Voyage de Naple » (1719) de Ferdinand Delamonce

Le « Voyage de Naple » (1719) de Ferdinand Delamonce

Auteure: Laura Mascoli , Ferdinand Delamonce ,

Nombre de pages: 175

Il n'y a jamais eu une image française de l'Italie. Même à l'intérieur de la catégorie fortunée que représentent les voyageurs, nous n'aurons pas les mêmes impressions chez "l'antiquaire", comme on disait alors, chez l'artiste, l'architecte, l'homme politique ou le diplomate, l'ecclésiasique, le militaire, chez celui qu'intéressent les problèmes de l'économie etc. De surcroît, les temps changent et, pour prendre un exemple précis, le jugement sur Naples des voyageurs du xviie siècle n'a rien à voir avec celui qu'aura le Siècle des Lumières qui, à son tour, sera différent de celui de la génération romantique. Et il serait facile de multiplier les exemples. Mais, s'il n'y a pas une image française de l'Italie, il y a, nous le savons tous, des images françaises stéréotypées de l'Italie, comme il y a des images italiennes stéréotypées de la France, sur lesquelles il n'est pas inutile non plus de méditer. Mais, pour cerner ces images, pour voir comment elles sont nées et comment elles se sont transmises, il ne faut pas se limiter aux "grands auteurs", au lyrisme stendhalien pour qui l'Italie signifiait le bonheur de vivre, ni aux phrases acerbes d'un...

Journal (22 août 1937 - 10 juin 1940). Premier volume

Journal (22 août 1937 - 10 juin 1940). Premier volume

Auteure: Galeazzo Ciano ,

Nombre de pages: 568

Gendre de Mussolini, ministre des Affaires étrangères depuis juin 1936, Ciano est un observateur de premier plan tant des relations internationales que du fonctionnement du régime fasciste dont il est un acteur majeur. L’époque concernée par ce premier volume aborde la fin de la guerre d’Espagne, l’Anschluss envers l’Autriche, la conférence de Munich et ses conséquences, l’annexion de l’Albanie, le rapprochement avec l’Allemagne, les relations avec les démocraties occidentales, la crise germano-polonaise de l’été 1939, le choix de la non-belligérance, et enfin la décision de déclarer la guerre à la Grande-Bretagne et à la France le 10 juin 1940. Le document éclaire également le fonctionnement de l’Italie fasciste : relation avec la monarchie, l’Église, les hiérarques, la législation antisémite. La présente édition offre une nouvelle traduction du Journal ainsi qu’un important appareil critique qui permet d’éclairer le texte et le confronter à diverses sources diplomatiques et aux Mémoires d’autres acteurs italiens et étrangers de la période.

Journal (11 juin 1940 - 8 février 1943). Second volume

Journal (11 juin 1940 - 8 février 1943). Second volume

Auteure: Galeazzo Ciano ,

Nombre de pages: 340

Le 10 juin 1940, Mussolini déclare la guerre à la Grande-Bretagne et à la France. Malgré des réticences que tempèrent les victoires allemandes, Ciano reste ministre des Affaires étrangères. Le second volume de son Journal couvre la période de l'Italie fasciste en guerre jusqu'à son renvoi par le Duce le 5 février 1943. Précieux document, cette partie du Journal présente sans fard les déboires militaires italiens, les relations souvent complexes et ambiguës avec l'allié allemand, la progressive dégradation du fonctionnement de l'appareil du pouvoir fasciste et du consensus autour de celui-ci. Le Journal du comte Ciano est un document capital pour la compréhension du second conflit mondial et de la crise du régime fasciste. La présente édition offre une nouvelle traduction mais également un important appareil critique qui souhaite éclairer le texte et le confronter à diverses sources diplomatiques et aux Mémoires d'autres acteurs italiens et étrangers de la période.

Spectacles et désordre à Alexandrie

Spectacles et désordre à Alexandrie

Auteure: Dimitri Kasprzyk ,

Nombre de pages: 216

Le Discours XXXII fut prononcé par Dion de Pruse (dit Dion Chrysostome) dans le grand théâtre d'Alexandrie devant la foule des citoyens, sans doute sous le règne de Vespasien. L'auteur y passe en revue les défauts des Alexandrins : folle passion pour la musique des citharôdes, engouement pour les courses de chevaux, propension fâcheuse du public à s'enthousiasmer et à s'agiter – autant d'excès qui détournent les habitants de la bonne éducation (la paideia). En utilisant des procédés qui lui sont familiers (recours aux mythes, métaphores, citations homériques), Dion tance les Alexandrins pour leur indiscipline et leur inconstance et délivre un message de raison, peut-être au nom de l'empereur, afin de mettre fin à ce désordre social. Ce témoignage, de nature politique et philosophique, contribue à éclairer certains aspects essentiels de la vie des Alexandrins sous le Haut-Empire et, en particulier, leur obsession des jeux et leur rapport conflictuel avec le pouvoir. Il permet aussi de comprendre les procédés rhétoriques et stylistiques utilisés dans la fabrique du discours. Ce livre propose une traduction inédite accompagnée de notes et d'un...



Derniers ebooks et auteurs recherchés

X
FERMER