Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 22 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Le peintre-graveur: Les maîtres allemands et néerlandais du XVe. siècle

Le peintre-graveur: Les maîtres allemands et néerlandais du XVe. siècle

Auteure: Johann David Passavant , Adam von Bartsch , Jean Duchesne ,

Le peintre-graveur: Suite des maîtres allemands et néerlandais du XVIe. siècle

Le peintre-graveur: Suite des maîtres allemands et néerlandais du XVIe. siècle

Auteure: Johann David Passavant ,

Nombre de pages: 351

Apprendre à peindre

Apprendre à peindre

Auteure: France Nerlich , Alain Bonnet ,

Nombre de pages: 397

Où apprenait-on à peindre à Paris au XIXe siècle ? Cette question pourtant cruciale n’a jusqu’a maintenant guère été approfondie par les historiens de l’art dont l’attention était surtout tournée vers le fonctionnement de l’École des beaux-arts. Or les classes de peinture n’y furent introduites qu’en 1863. De la fin du XVIIIe siècle à 1863, c’est dans l’espace hybride des ateliers privés d’enseignement, entre ancienne cellule artisanale et structure académique, que s’inventent et se développent de nouvelles approches du métier de peintre. Au-delà des aspects techniques et esthétiques, c’est le statut même des artistes qui se redéfinit à l’aune d’une autonomie inédite. Le caractère professionnel des formations se précise, tandis que la relation entre le maître et l’élève gagne en complexité. Si la nostalgie du lien intime entre patron et apprenti de l’Ancien Régime apparaît comme un leitmotiv de la réflexion artistique, la situation nouvelle des ateliers privés favorise l’émancipation des jeunes peintres par rapport à l’autorité du maître. La liberté nouvelle face aux modèles, à la fois source d’angoisse...

Le peintre-graveur: Histoire de la gravure sur bois et sur métal jusque vers la fin du XVIe. siècle. Histoire de la gravure au burin jusque vers la fin du XVIe. siècle. Nielles

Le peintre-graveur: Histoire de la gravure sur bois et sur métal jusque vers la fin du XVIe. siècle. Histoire de la gravure au burin jusque vers la fin du XVIe. siècle. Nielles

Auteure: Johann David Passavant ,

L'oeil et l'archive

L'oeil et l'archive

Auteure: Michela PASSINI ,

Nombre de pages: 332

En interrogeant le comment plutôt que le pourquoi, l'historiographie a bien souvent permis d'étoffer la connaissance que nous pouvions avoir d'une discipline intellectuelle. Éminemment précieuse, cette méthodologie s'empare encore trop peu du vaste corpus de l'histoire de l'art et ne publie que rarement sur le sujet. C'est une partie de ce manque que vient combler le livre de Michela Passini, entre subjectivité assumée et érudition sélective. Heinrich Wölfflin, Alois Riegl, Aby Warburg, Henri Focillon, Erwin Panofsky, Roberto Longhi, Linda Nochlin, Michael Baxandall et bien d'autres... Autant de noms qui, de la fin du XIXe à la fin du XXe siècle, ont participé à la construction de l'histoire de l'art. Les notions, méthodes, savoirs et savoir-faire qu'ils ont élaborés ont fabriqué le rapport réflexif que nous continuons aujourd'hui d'entretenir avec le plus omniprésent des matériaux symboliques de nos sociétés : l'image. Cet ouvrage, à la fois érudit et très accessible, offre un panorama de tout premier plan pour quiconque voudrait se familiariser avec les grandes figures et les grands concepts de la théorie visuelle, en même temps qu'une synthèse...

Hans Memling

Hans Memling

Auteure: Alfred Michiels ,

Nombre de pages: 339

Memling (Hans Memling) (Seligenstadt, 1433 – Bruges, 1494) On sait très peu de choses sur la vie de Memling. On suppose qu'il était d'ascendance allemande et né à Mayence. Mais il est établi qu'il peignit à Bruges, partageant avec les van Eyck, qui avaient aussi oeuvré dans cette ville, l'honneur de compter parmi les artistes majeurs de l' «Ecole de Bruges ». Il perpétua leur méthode de peinture, lui ajoutant une touche de bon sentiment. Avec lui, comme avec eux, l'art flamand, nourri d'idéaux locaux, atteignit sa plus parfaite expression.

Le Musée éphémère de Francis Haskell

Le Musée éphémère de Francis Haskell

Auteure: Encyclopaedia Universalis ,

Nombre de pages: 16

Bienvenue dans la collection Les Fiches de lecture d’Universalis Le Musée éphémère s’achève par un dernier détour dans La Recherche du temps perdu : Bergotte moribond va voir (comme Proust le fit lui-même, au soir de sa vie) la Vue de Delft de Vermeer, qui avait quitté la Mauritshuis de La Haye pour être exposée à Paris, lors de l’exposition des peintre hollandais au musée du Jeu de Paume, en 1921. Une fiche de lecture spécialement conçue pour le numérique, pour tout savoir sur Le Musée éphémère de Francis Haskell Chaque fiche de lecture présente une œuvre clé de la littérature ou de la pensée. Cette présentation est couplée avec un article de synthèse sur l’auteur de l’œuvre. A propos de l’Encyclopaedia Universalis : Reconnue mondialement pour la qualité et la fiabilité incomparable de ses publications, Encyclopaedia Universalis met la connaissance à la portée de tous. Écrite par plus de 7 200 auteurs spécialistes et riche de près de 30 000 médias (vidéos, photos, cartes, dessins...), l’Encyclopaedia Universalis est la plus fiable collection de référence disponible en français. Elle aborde tous les domaines du savoir.

Palettes

Palettes

Auteure: Alain Jaubert ,

Nombre de pages: 416

"On ne voit pas avec ses yeux (ou seulement un peu), mais avec sa langue, son oreille, sa mémoire des mots (peut-être aussi bien son odorat). Toute image est déjà discours." À la manière de son émission "Palettes", Alain Jaubert nous propose une lecture de vingt célèbres tableaux parmi lesquels La Vierge au chancelier Rolin de van Eyck, Les portraits d’Hélène Fourment de Rubens, L’Astronome de Vermeer, Le Bain turc d’Ingres, Montagne Sainte-Victoire de Cézanne, La Chambre d’Arles de Van Gogh ou encore Nu descendant un escalier de Duchamp.

La République de l’œil

La République de l’œil

Auteure: Pascal Griener ,

Nombre de pages: 336

« À l’aube du XVIIIe siècle, le laboratoire de l’historien d’art est achevé. L’émergence des nouveaux outils va transformer radicalement le regard et faciliter une séparation claire, au sein de l’œuvre d’art, entre ses composantes : d’un côté, l’image immatérielle qu’elle dégage, de l’autre, le support matériel qui la rend tangible. Cette scission a été travaillée tout au long du siècle. On peut dire sans exagérer qu’elle constitue l’événement le plus important, quoique le plus ignoré, qui fonde notre modernité. Dans ce livre, je tente de dessiner le nouvel objet scientifique qui émerge dans les cabinets, les collections publiques et privées ; j’évoque les grands instruments forgés par le siècle des Lumières et les protocoles de leur usage. L’histoire de l’art, comme l’histoire des sciences, devrait accorder une importance accrue aux dispositifs qui lui permettent de créer des expériences, d’en tirer des hypothèses, enfin de les déposer dans un support adéquat selon des modalités originales. » P. G. Pascal Griener est professeur d’histoire de l’art à l’Université de Neuchâtel.

Banquiers, négociants et manufacturiers parisiens du Directoire à l’Empire

Banquiers, négociants et manufacturiers parisiens du Directoire à l’Empire

Auteure: Louis Bergeron ,

Nombre de pages: 436

À Paris, dans les premières années du XIXe siècle, l’association du centre du pouvoir politique et administratif et de celui de la vie financière, commerciale et, dans quelque mesure, industrielle était accomplie pour l’essentiel, donnant naissance à ce complexe de domination jacobino-capitaliste si particulier à notre pays, son orgueil pour les uns, son fléau pour les autres. Le visage de la métropole s’en est trouvé modelé d’une façon décisive : les quartiers s’étendant de la place des Victoires à la gare Saint-Lazare, du Sentier à la « City » parisienne constituent toujours le môle de résistance et le pôle d’attraction, où une société marchande et aristocratique à la fois a - de Louis XVI à Napoléon III - édifié ses bastions, et fini par donner au profit ses lettres de noblesse. « L. Bergeron apporte des éléments nouveaux au grand débat historique sur les incidences économiques de la Révolution et des guerres impériales. En fin de compte, cette thèse originale se consulte plus facilement qu’elle se lit, car elle apparaît comme une suite de monographies ou une série d’études de cas qui fournissent une somme impressionnante ...

Catalogue raisonné de toutes les estampes qui forment l'oeuvre de Lucas de Leyde

Catalogue raisonné de toutes les estampes qui forment l'oeuvre de Lucas de Leyde

Auteure: Adam von Bartsch ,

Nombre de pages: 124

catalogue raisonné.

La Peur en Occident

La Peur en Occident

Auteure: Jean Delumeau ,

Nombre de pages: 486

" A la recherche de la peur ", l'historien Jean Delumeau a réussi une peinture sans précédent de l'Occident du XIVe au XVIIIe siècle, tout à la fois histoire des mentalités, histoire de la vie quotidienne. L'auteur dépeint: I. " Les peurs du plus grand nombre " (peur de la mer, peur des ténèbres, peur de la peste, etc.); II. " La culture dirigeante et la peur " (l'attente de Dieu, la présence de Satan et de ses agents _ le juif, la femme _, la sorcellerie...). Né à Nantes en 1923, agrégé d'Histoire, Jean Delumeau est depuis 1975 professeur au Collège de France. Il a derrière lui une oeuvre importante, marquée par des ouvrages qui lui ont valu une réputation internationale. Sa thèse sur Rome au XVIe siècle a été rediffusée dans une collection pour le grand public. La Civilisation de la Renaissance a obtenu le prix Gobert de l'Académie française en 1968. Les deux livres de la " Nouvelle Clio ", Naissance et affirmation de la Réforme et Le Catholicisme entre Luther et Voltaire, ont ouvert de nouvelles voies à l'historiographie religieuse. Enfin, Le Christianisme va-t-il mourir? continue de connaître un grand succès. Jean Delumeau est directeur de la...

Cartographie de la France et du monde de la Renaissance au Siècle des lumières

Cartographie de la France et du monde de la Renaissance au Siècle des lumières

Auteure: Monique Pelletier ,

Nombre de pages: 107

Les quatre textes publiés dans ce volume concernent deux périodes importantes pour la cartographie française, la Renaissance et le Siècle des lumières, qui ont posé des règles pour la mesure et la description du territoire. Ces deux activités ont été pratiquées par des hommes de formations diverses – mathématiciens, ingénieurs, peintres, géographes – dont les talents étaient parfois concurrents et souvent complémentaires. Les uns ont proposé des méthodes dans le cadre de prestigieuses institutions comme le Collège royal (actuel Collège de France), l'Académie des sciences ou l'Académie de marine. D'autres étaient plus directement confrontés au terrain qu'ils devaient décrire pour différentes catégories d'usagers : juges, administrateurs, militaires, navigateurs, historiens, etc. Toutefois les uns et les autres ont œuvré, directement ou indirectement, pour le pouvoir royal, maître non seulement de la cartographie de la France, mais encore de la description du monde. Certes, le contrôle exercé par ce pouvoir et l'intérêt manifesté par les rois et leurs ministres ont pu favoriser les progrès de la cartographie et encourager la publication de...

Nundinarum Francofordiensium encomium. Eloge de la foire de Francfort. Ein Lob auf die Frankfurter Messe. Encomium of the Frankfurt Fair

Nundinarum Francofordiensium encomium. Eloge de la foire de Francfort. Ein Lob auf die Frankfurter Messe. Encomium of the Frankfurt Fair

Auteure: Henri Estienne , Anne-Hélène Klinger-Dollé , Maria Anna Oberlinner , Paul White , Claudia Wiener , Alain Gründ ,

Nombre de pages: 240

Fruit de l’admiration d’Estienne pour l’excellence des artisans dont le « génie » assurait à la foire de Francfort son rayonnement international, et surtout pour son « Académie foraine des Muses », l’Eloge fut brandi après la Guerre de 1870 comme étendard d’une paix universelle garantie par le commerce international. Il est présenté ici dans trois traductions inédites (française, allemande, anglaise) et rendu à ses premiers lecteurs : outre le Conseil de Francfort, un petit groupe de poètes autour de Melissus et Posthius liés par leur croisade contre l’ivresse, Johann Fischart, le premier traducteur de Rabelais, et Marx Mangold, l’adaptateur méconnu de l’Eloge en vers allemands. Estiennes Lob drückt die Bewunderung für die Kunstfertigkeit der Schausteller auf der Frankfurter Messe aus, die ihr eine internationale Ausstrahlung sicherte, vor allem aber für die „Musen-Akademie » der Buchhändler. Dieses Enkomion auf die Frieden stiftende Kraft des internationalen Austausches wurde nach dem Krieg von 1870 wiederentdeckt. Die Neuausgabe des lateinischen Texts mit drei bisher ungedruckten Übersetzungen (französisch, deutsch, englisch) erinnert...

Le parcours d'un arabisant de Touba

Le parcours d'un arabisant de Touba

Auteure: Khadim Mbacké ,

Nombre de pages: 254

Cet ouvrage relate des récits, décrit des expériences et évoque des évènements importants qui ont laissé leurs empreintes sur la vie de l'auteur. C'est aussi et surtout un livre d'histoire du Sénégal contemporain et du mouridisme dont l'auteur est un adepte en tant que descendant direct de Ahmadou Bamba Mbacké.



X
FERMER