Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
La France de 1815 à 1848

La France de 1815 à 1848

Auteure: Jean-Claude Caron ,

Nombre de pages: 224

Ce manuel aborde l’histoire de la France à l’époque de la monarchie constitutionnelle sous ses aspects politique, social et culturel, ainsi que la politique extérieure, modifiant sensiblement l’approche traditionnelle des années 1815-1848 ; elles sont en effet essentielles et novatrices dans l’histoire politique : mise en place du jeu parlementaire, qualité des débats, importance des questions sociétales soulevées, élaboration d’idéologies. Période essentielle aussi pour l’histoire sociale : « découverte » de la question sociale, revendications ouvrières, lutte pour le droit de grève ou le droit d’association. Période clé, enfin, pour l’histoire culturelle avec le romantisme, le plus fort mouvement littéraire, artistique, scientifique, philosophique que l’Europe et la France aient connu depuis la Renaissance. SOMMAIRE 1 > Vie parlementaire et luttes politiques sous la Restauration 2 > La société française dans la première moitié du XIXe siècle 3 > La vie religieuse et culturelle 4 > La révolution de 1830 et les débuts de la monarchie de Juillet (1830-1835) 5 > Le triomphe de la société bourgeoise 6 > La crise de la monarchie de...

Les feux de la discorde

Les feux de la discorde

Auteure: Jean-Claude Caron ,

Nombre de pages: 360

Le recours au feu, loin d’être une nouveauté, s’ancre dans l’histoire. La France d’avant 1914 est éclairée de flammes qui ne s’éteignent qu’épisodiquement : le monde rural est familier des incendies de granges ou de fermes, signes de conflits économiques et sociaux entre possédants et pauvres. L’incendie est également manifestation politique : à Paris, en 1871, le feu signe la chute de la Commune. La ville brûle et mettra des décennies à reconquérir les ruines. Utilisé par les militaires lors des guerres qui rythment le XIXe siècle, l’incendie est une arme redoutable et redoutée : la politique de la terre brûlée hante l’imaginaire des populations civiles. Derrière l’incendie perce la figure de l’incendiaire : un être malade ? un criminel ? un désespéré ? autant d’images qui angoissent les esprits du siècle et les criminologues. Jean-Claude Caron met ici en lumière un mode de protestation radical, une expression de la colère et du désespoir qui atteignit son paroxysme au XIXe siècle mais ne s’est jamais éteinte depuis.

Simon Deutz, un Judas romantique

Simon Deutz, un Judas romantique

Auteure: Jean-Claude CARON ,

Nombre de pages: 320

En révélant à Adolphe Thiers au printemps 1832 la cachette de la duchesse de Berry, clandestine depuis l’échec du soulèvement de la Vendée, Simon Deutz devient la réincarnation de Judas, « l’homme qui a livré une femme » stigmatisé par Victor Hugo. Mais au moment de sa trahison, ce fils du grand-rabbin de France est catholique, depuis sa conversion à Rome en 1828. C’est l’histoire de ce parcours, commencé en Allemagne en 1802 et achevé en Louisiane en 1844, qu’on retrace ici : celle d’un homme aux identités multiples dans la France postrévolutionnaire. Incarnation du « traître juif » avant que Dreyfus ne le supplante, Deutz cristallise l’émergence d’un antijudaïsme multiforme. Et si ce nouveau juif errant meurt oublié en exil, la littérature perpétue sa mémoire en construisant sa légende. Jean-Claude Caron est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Clermont-Auvergne. Il a consacré de nombreux ouvrages à l’histoire des violences socio-politiques dans la France du XIXe siècle. Ancien membre du jury du CAPES d’histoire-géographie et du jury d’agrégation de sciences économiques et sociales, membre...

Paris, l'insurrection capitale

Paris, l'insurrection capitale

Auteure: Jean-Claude CARON ,

Nombre de pages: 264

Légitimée à défaut d’être légalisée, l’insurrection est un recours possible. Elle comprend des degrés qui permettent d’ouvrir un large spectre à ses différentes manifestations. Entre sens propre et sens figuré, le mot couvre en effet des contestations très variées de formes d’autorité non moins variées. Les contributions réunies dans ce volume prennent en considération celles qui ont une couleur politique et sociale. Leur ampleur chronologique, spatiale et numérique est variable, mais toutes s’inscrivent dans une volonté de contester un pouvoir établi ou une autorité dont on remet en cause la légitimité ou la légalité.L’insurrection suggère l’emploi de la violence armée. Elle s’accompagne d’images récurrentes parmi lesquelles la barricade occupe une place centrale. Elle incarne le triomphe de l’occupation de l’espace public par des forces politiques qui s’opposant au pouvoir en place et, depuis l’avènement de la démocratie parlementaire, aux formes légales d’opposition, entendent s’en affranchir. En ce sens, la chose insurrection existe avant que le mot n’apparaisse. Attesté depuis la fin du XIVe siècle, soumis à...

Les campagnes dans les sociétés européennes

Les campagnes dans les sociétés européennes

Auteure: Frédéric Chauvaud ,

Nombre de pages: 272

« Les campagnes dans les évolutions sociales et politiques en Europe, des années 1830 à la fin des années 1920 : étude comparée de la France, de l'Allemagne, de l'Espagne et de l'Italie », nouvelle question mise au concours du Capes et de l'agrégation, impose de privilégier les aspects politiques et sociaux, en particulier les processus de politisation et les transformations sociales, relatifs à la place et au rôle des campagnes. Mais tandis que le « paysan » a fait l'objet d'articles de dictionnaire et de vastes enquêtes, il n'en est pas de même pour les campagnes. Bien souvent, elles sont définies par opposition à la ville. Aussi convient-il de s'interroger sur les notions d'« émancipation », de « modernisation », d'« intégration ». Toutefois pour comprendre la place complexe des campagnes dans les sociétés européennes, il importe aussi de s'attacher aux « espaces ruraux » et aux États-nations. Le présent ouvrage propose à la fois des synthèses chronologiques sur les campagnes européennes (1830-1848, 1914-1930), des mises au point thématiques (la politisation, la conflictuosité et les conflits, la jeunesse), des éclairages variés sur...

Les Deux vies du Général Foy (1775-1825)

Les Deux vies du Général Foy (1775-1825)

Auteure: Jean-Claude CARON ,

Nombre de pages: 368

Général des armées napoléoniennes, puis leader de l’opposition libérale sous la Restauration, Maximilien Sébastien Foy (1775-1825) a mené deux guerres. La première sur les champs de bataille, en particulier dans la Péninsule ibérique, théâtre d’une « sale guerre » immortalisée par l’œuvre de Goya. La seconde, à la tribune de la Chambre des députés, où il se fait le défenseur des valeurs de 1789 face aux tenants d’une réaction contre-révolutionnaire. Pleuré comme un « héros-citoyen », le général Foy connaît son heure de gloire quand ses funérailles rassemblent quelque 100 000 personnes dans les rues de Paris. Cette biographie de l’homme public comme privé retrace son ascension sociale entre Révolution et Restauration et s’interroge aussi sur les causes du déclin de samémoire.

Frères de sang

Frères de sang

Auteure: Jean-Claude CARON ,

Nombre de pages: 313

Héritière de la Révolution de 1789, la France du XIXe siècle se déchire à intervalles réguliers, accréditant l'image d'une nation vouée à la guerre civile.L'insurrection de Juin 1848 et la Commune de Paris (1871) sont les pics de ces affrontements révélateurs de profondes divergences idéologiques. Ce livre explore la façon dont cette lutte fratricide alimente la vie politique française, interroge la société sur sa capacité à dépasser ses divisions, suscite des peurs, instrumentalisées pour discréditer l'adversaire.

La Liberté guidant les peuples

La Liberté guidant les peuples

Auteure: Sylvie APRILE , Jean-Claude CARON , Emmanuel FUREIX ,

Nombre de pages: 336

Assiste-t-on, autour de 1830, à la première révolution européenne ?De la France à la Belgique, de la Pologne à l’Italie centrale, des États allemands à la Suisse, une bonne partie de l’Europe connaît une impressionnante série de mouvements insurrectionnels et révolutionnaires, inégalement achevés. Rarement pensés ensemble, ces mouvements font ici l’objet d’une approche inédite.Ce livre collectif propose de confronter des historiographies nationales jusque-là cloisonnées (française, belge, polonaise, italienne, allemande, suisse, britannique, espagnole). À l’heure de l’histoire globale, il s’efforce de penser des circulations révolutionnaires, d’exhumer des mobilisations transnationales, sans négliger les échecs et les tensions sociopolitiques à l’œuvre. Rompant alors avec la linéarité d’une histoire qui glisserait insensiblement d’une révolution à l’autre (1789-1830-1848), il permet d’interroger les sens perdus de ce « moment 1830 ». Les circulations humaines, symboliques et politiques décrites ici ont créé les conditions de possibilité d’un nouvel imaginaire de l’Europe des peuples. Ce nouvel imaginaire s’est...

L'Europe au 19e siècle - 4e éd.

L'Europe au 19e siècle - 4e éd.

Auteure: Jean-Claude Caron , Michel Vernus ,

Nombre de pages: 496

La construction d’un espace politique, économique, social et culturel européen n’est pas une idée neuve. Mais au 19e siècle, l’idée se heurta à la force de la nation comme modèle politique. De 1815 à 1871, l’Europe des nations domine la vie politique du temps : du congrès de Vienne et de la Sainte- Alliance à l’achèvement de l’unité italienne et allemande, des peuples aspirent à former des nations érigées en États, sous l’œil bienveillant ou hostile des grandes puissances. Tout en dressant le portrait de ces puissances et des régions particulièrement concernées par la question des nationalités, cet ouvrage s’intéresse aux grands mouvements culturels européens – comme le romantisme – et montre l’essor économique parallèle de l’Europe. Il analyse ensuite l’Europe des nationalismes de 1871 à 1914, période de tensions politiques, économiques, culturelles, militaires (naissance de la Triple-Entente et de la Triple- Alliance). L’accent est mis sur les mouvements d’idées, sur l’émergence simultanée de courants socialistes pacifistes et internationalistes et de courants nationalistes bellicistes et antisémites. L’Europe...

Entre violence et conciliation

Entre violence et conciliation

Auteure: Jean-Noël Luc ,

Nombre de pages: 364

Comment résoudre le conflit sociopolitique ? Dans l’Europe du xixe siècle confrontée à de multiples révolutions et insurrections, régulièrement embrasée, donc, par des mouvements protestataires particulièrement violents, la question appelle des réponses variées. La violence d’état en est une, mais pas la seule, comme en témoignent les procédures de conciliation et de réconciliation qui sont mises en œuvre avant, pendant et après l’affrontement. La palette est donc large des modes de gestion de ces conflits, depuis le massacre jusqu’à la négociation, depuis l’instrumentalisation jusqu’à l’amnistie. Ce volume explore et compare ces expériences diverses dans un espace européen marqué par le modèle révolutionnaire français, mais qui produit aussi des particularismes nationaux. La persistance de ces conflits violents interroge dans sa globalité un continent qui se convertit peu à peu à la démocratie. Comment expliquer que le fusil et la barricade co-existent avec l’urne ? La parole des vainqueurs impose à la fois une lecture de l’événement et une conception de la citoyenneté. C’est bien, en définitive, la question centrale de...

Les noms d'époque: De «Restauration» à «années de plomb»

Les noms d'époque: De «Restauration» à «années de plomb»

Auteure: Pascal Ory , Philippe Boutry , Emmanuelle Retaillaud , Laurent Douzou , Johann Chapoutot , Jean-Claude Caron , Collectifs , Venita Datta , Jeanne Moisand , Marie-Pierre Rey , Willa Z. Silverman , Isabelle Sommier , Carlotta Sorba , Miles Taylor ,

Nombre de pages: 352

Le temps est la matière vive de l’Histoire, que l’on s’attache de longue date à découper et à périodiser. Ainsi sont nés les époques, les périodes ou les âges de notre histoire. À ces 'divisions imaginaires du temps', selon l’expression de Charles Seignobos, les historiens ont consacré de nombreux et importants travaux. Un aspect est demeuré cependant en retrait : celui qui a trait aux noms et dénominations de ces époques. On ne s’est en effet jamais contenté de 'découper l’Histoire en tranches', on l’a dotée d’une kyrielle de noms propres – de 'Moyen Âge' à 'Belle Époque', de 'Renaissance' à 'Ancien Régime' –, qui pèsent sur la compréhension du passé. Car nommer n’est jamais neutre. La désignation d’une période charrie avec elle tout un imaginaire, une théâtralité, voire une dramaturgie qui viennent en gauchir l’historicité, et donc la signification. Élucider les noms d’époque – les linguistes disent 'chrononymes' – constitue donc une opération essentielle pour qui souhaite envisager le passé sans anachronisme ni faux-semblants. C’est à cette entreprise que ce livre est consacré. Les quatorze essais qui le...

Les Profs, l'École et la Sexualité

Les Profs, l'École et la Sexualité

Auteure: Claude Lelièvre , Francis Lec ,

Nombre de pages: 352

À côté de la violence et de la drogue, les abus sexuels comptent aujourd’hui parmi les situations qui inquiètent le plus les parents concernant leurs enfants. En particulier à l’école. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi l’école, longtemps considérée comme un sanctuaire protégé, est-elle devenue l’objet de tous les soupçons ? Et surtout comment doit-elle aujourd’hui aborder la sexualité pour éviter les dérives ?Voici l’histoire de deux siècles d’embarras de l’école française vis-à-vis de la sexualité des enseignants et des élèves. Claude Lelièvre est professeur d’histoire de l’éducation à l’université Paris-V. Il a notamment publié Histoire des institutions scolaires, L’École à la française en danger ?, Histoire de la scolarisation des filles (avec Françoise Lelièvre) et L’École des présidents (avec Christian Nique). Francis Lec est avocat à la cour, ancien bâtonnier de l’ordre des avocats d’Amiens. Il est notamment avocat-conseil de la Fédération des autonomes de solidarité laïque.

Violences scolaires et culture(s)

Violences scolaires et culture(s)

Auteure: Béatrice Mabilon-Bonfils ,

Nombre de pages: 244

La question de la violence scolaire est d'abord une question politique. L'École est un lieu politique parce que s'y jouent des jeux et enjeux de pouvoir dont la violence scolaire est la forme émergente. L'École de la République est aujourd'hui confrontée à des demandes croissantes de pluralité culturelles et cultuelles. Comment est-il possible de comprendre les formes de violence et de déviances scolaires ? Voici les résultats d'un colloque organisé dans et par un lycée.

Repenser la Restauration

Repenser la Restauration

Auteure: martine reid , Jean-Claude Yon , Jean-Yves Mollier ,

Nombre de pages: 375

La Restauration ne retient guère aujourd'hui l'attention des spécialistes, malgré la publication de quelques ouvrages importants. Considérée par les uns comme un temps de maturation forcée entre deux grands régimes, par les autres, à l'inverse, comme un moment qui s'inscrit dans la continuité de la Révolution et de l'Empire, cette période est généralement jugée sans saveur particulière quand elle n'est pas vilipendée au nom d'un progrès dont elle n'aurait pas voulu comprendre l'avancée inéluctable. Sur le sujet, historiens, littéraires et historiens de l'art réunis pour ce volume proposent, chacun selon sa discipline et à sa manière, une question, une observation, un point de vue. Les traces de la Révolution et la place des vétérans de l'Empire dans la société nouvelle, la politique artistique et le poids de l'influence anglaise, le rôle des Doctrinaires et la place de l'Eglise, la caricature et les salons, le style singulier de la littérature de l'époque sont quelques-uns des sujets qui retiennent l'attention. Par touches successives, les intervenants donnent ainsi un portrait de la Restauration à la fois précis et diversifié. Repenser la...

Historien du sensible

Historien du sensible

Auteure: Alain CORBIN ,

Nombre de pages: 182

Dans ce livre d'entretiens, l'historien Alain Corbin revient sur sa jeunesse normande sous les bombardements, sa guerre d'Algérie, son professorat à Limoges, son parcours universitaire atypique, la genèse de ses découvertes. Un regard sans œillères sur le XIX e et le XX e siècle. (Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2000.) Alain Corbin est l'un des historiens les plus originaux et talentueux de sa génération. Ses recherches l'ont conduit à étudier des thèmes qui, jusque-là, étaient restés méconnus ou ignorés : la misère sexuelle et la prostitution au XIXe siècle, l'odorat et l'imaginaire social aux XVIIIe et XIXe siècles, le désir du rivage, le paysage sonore et la culture sensible dans les campagne du XIXe siècle, le déchaînement de violence survenu à Hautefaye en 1870, l'avènement des loisirs entre 1850 et 1960, ou encore le " monde retrouvé " de Louis-Fernand Pinagot, biographie d'un sabotier normand du XIXe siècle choisi au hasard dans les archives. Tous ces livres, qui ont connu un grand succès, placent Alain Corbin comme le chef de file d'une histoire qui revient sur ses préjugés et qui restitue à...

Histoire de chambres

Histoire de chambres

Auteure: Michelle Perrot ,

Nombre de pages: 460

Bien des chemins mènent à la chambre : le sommeil, l’amour, la méditation, Dieu, le sexe, la lecture, la réclusion, voulue ou subie. De l’accouchement à l’agonie, elle est le théâtre de l’existence, là où le corps dévêtu, nu, las, désirant, s’abandonne. On y passe près de la moitié de sa vie, la plus charnelle, celle de l’insomnie, des pensées vagabondes, du rêve, fenêtre sur l’inconscient, sinon sur l’au-delà. La chambre est une boîte, réelle et imaginaire. Quatre murs, plafond, plancher, porte, fenêtre structurent sa matérialité. Ses dimensions, son décor varient selon les époques et les milieux sociaux. De l’Antiquité à nos jours, Michelle Perrot esquisse une généalogie de la chambre, creuset de la culture occidentale, et explore quelques-unes de ses formes, traversées par le temps : la chambre du Roi (Louis XIV à Versailles), la chambre d’hôtel, du garni au palace, la chambre conjugale, la chambre d’enfant, celle de la jeune fille, des domestiques, ou encore du malade et du mourant. Puis les diverses chambres solitaires : la cellule du religieux, celle de la prison ; la chambre de l’étudiant, de l’écrivain. Nid et...

Histoire de la carte nationale d'identité

Histoire de la carte nationale d'identité

Auteure: Pierre Piazza ,

Nombre de pages: 464

Quand est apparue la carte d’identité ? Quelles logiques ont présidé à sa création et à ses évolutions ? Quels furent depuis le XIXe siècle les réactions, les débats et les multiples formes de résistance face aux entreprises d’encartement envisagées ou conduites par les pouvoirs publics ? Pierre Piazza, s’appuyant sur de nombreuses sources inédites, cerne, dans une perspective historique, les enjeux qui ont accompagné l’instauration de ce document aussi familier qu’essentiel et sa progressive généralisation en France. L’analyse accorde notamment une large place à la période 1940-1944 et révèle des aspects méconnus et troublants du régime de Vichy. Un regard inédit pour mieux comprendre nombre de problématiques au cœur des débats sur la citoyenneté, la sécurité. Pierre Piazza est docteur en science politique et chargé de recherche à l’Institut des hautes études de la sécurité intérieure.

Un asile pour tous les peuples ?

Un asile pour tous les peuples ?

Auteure: Delphine Diaz ,

Nombre de pages: 320

Comment la France assume-t-elle sa vocation de Terre d'asile héritée de la Révolution française? Pour comprendre les débats actuels sur le sujet, il faut en effet remonter de la fin du XVIIIe siècle au mitan du XIXe siècle. Il convient d'aborder cette période fondratrice à travers deux problématiques principales : l'étude des dispositifs d'accueil du point de vue juridique et législatif ; l'étude des formes d'engagement pratiquées dans le pays d'asile.

Le 19e siècle en Europe

Le 19e siècle en Europe

Auteure: Benoît Pellistrandi , Nicolas Bourguinat ,

Nombre de pages: 320

De la chute du Premier Empire à l'entrée dans la Grande Guerre, l'Europe vit un siècle de bouleversements. Le congrès de Vienne cherche à remettre sur ses bases l'« équilibre européen » que la France avait tant bousculé. Mais les dynamiques du siècle tiennent aussi aux mouvements de va-et-vient de la « puissance », dans lesquels entrent en compte la professionnalisation du commandement et les transformations des armées, le développement industriel, l'exportation des capitaux, la vigueur démographique. Les États déclinants, l'Empire des Habsbourg et l'Empire ottoman, font contraste avec des puissances jeunes, celles des mouvements nationaux unitaires, l'Italie et surtout l'Allemagne. La France peine à reconstituer les cadres extérieurs de son influence passée. La Grande-Bretagne demeure un observateur à vocation d'arbitre. Le XIXe, siècle d'industrialisation et d'urbanisation, est aussi le cadre d'un vaste mouvement de recomposition des forces sociales. Les anciennes élites ne connaissent qu'un déclin tempéré, mais l'heure est au partage du pouvoir entre elles et les bourgeoisies, dont l'essor se traduit par la progression des garanties dont bénéficient ...

La République des faibles

La République des faibles

Auteure: Annie Stora-Lamarre ,

Nombre de pages: 224

La République des faibles saisit une humanité affrontée au mal et au malheur au moyen de lois de nature pénale et civile promulguées à la fin du XIXe siècle. Ces lois privilégient l'examen des passions dans l'ordre de la sexualité, du crime, de l'amour et du désamour paternel, de la séduction : passions présentées dans le droit comme celles d'une humanité éternelle et sans histoire. Pourquoi faire des lois et d'où viennent-elles quand leurs promoteurs disent en ces temps positivistes se préoccuper de la subjectivité du sujet et de sa nature intime ? Le croisement des matériaux fait apparaître les doctrines juridiques de Raymond Saleilles ou de Gabriel Tarde, les positions des philosophes catholiques comme le sénateur René Bérenger ou encore celles du libre-penseur Alfred Fouillée. Les positions de ces analystes de la société civile sont prises au tournant du siècle dans un contexte d'intenses échanges au sein de congrès internationaux où l'apport de la pensée juridique allemande apparaît capital. En fouillant les entrailles du droit républicain, les protagonistes parfois oubliés de ce chantier rendent compte d'une aspiration démocratique pour un...

Le Mot qui tue

Le Mot qui tue

Auteure: Vincent AZOULAY , Patrick BOUCHERON ,

Nombre de pages: 384

Il est des mots qui tuent – symboliquement, lorsqu’il s’agit de ruiner la réputation d’un adversaire, ou physiquement, quand le mot d’ordre se fait slogan. Dès lors, s’interroger sur la notion de violences intellectuelles revient à poser la question de la responsabilité de ces professionnels de la parole que sont les intellectuels. Ce livre collectif entend le faire dans la longue durée de l’analyse historienne : de l’attaque ad personam dans la rhétorique romaine à l’imaginaire guerrier des intellectuels contemporains, en passant par les formes de la dispute médiévale ou de la controverse savante à l’époque moderne. Dans tous les cas, il s’agit bien de mettre au jour les règles et les usages de la polémique, mais aussi d’identifier les moments où les règles sont transgressées, remettant en cause l’ensemble du système.Textes de Étienne ANHEIM, Vincent AZOULAY, Patrick BOUCHERON, Pascal BRIOIST, Jean-Luc CHAPPEY, Fabienne FEDERINI, Jérémie FOA, Cédric GIRAUD, Charles GUÉRIN, Dominique IOGNA-PRAT, Bernard LAHIRE, Charlotte NORDMANN, Dinah RIBARD, Yann RIVIÈRE, Valérie ROBERT, Nicolas SCHAPIRA, Jacques SÉMELIN, Bénédicte SÈRE,...

Parlements et parlementaires de France au XVIIIe siècle

Parlements et parlementaires de France au XVIIIe siècle

Auteure: Frédéric Bidouze ,

Nombre de pages: 200

Les parlements d'Ancien Régime ont longtemps été considérés comme des opposants à la monarchie administrative et centralisatrice qui souhaitait unifier la France. Mais depuis quelques années leur rôle est réinterprété par des chercheurs. Estimant que la France avait une constitution coutumière bien avant 1791, ils soulignent leur dimension représentative et analysent différemment leurs activités, procédures et discours. Les réformes fiscales, les remontrances et les lits de justice constituent des études de cas privilégiées.

Jeunes en politique

Jeunes en politique

Auteure: Olivier Tort ,

Nombre de pages: 184

Toutes les révolutions, de 1789 à 1848, et toutes les fièvres hexagonales, de la Commune à mai 1968, ont reflété le malaise et les espoirs des nouvelles générations. Ce numéro s'interroge sur la difficile intégration des jeunes dans le champ politique, de la Restauration à nos jours. Il étudie leurs motivations et les formes de leur engagement lors de crises telles que l'Affaire Dreyfus ou la Guerre d'Algérie. Enfin, il donne la parole à deux figures emblématiques de la jeunesse en politique : Clémentine Autain et François Baroin.

Le récit national

Le récit national

Auteure: Jean-Noël Jeanneney ,

Nombre de pages: 400

Jean-Noël Jeanneney, accompagné ici de quinze historiens, s’empare de la querelle qui entoure le « récit national » et l’« identité » de notre pays. Entre la morosité des nostalgiques d’un passé fantasmé et les tenants d’un chagrin rétrospectif, il y a place, à l’école et dans le forum, pour une histoire critique, donc civique. Pour une vision équilibrée qui favorise de nouveaux élans et de nouvelles générosités. A condition de refuser l’idée d’une France figée, d’en rappeler la féconde diversité, d’en dire la grandeur comme les défaillances, et de la replacer dans un monde extérieur auquel elle a beaucoup donné et dont elle a tant reçu. Jean-Noël Jeanneney, professeur émérite des universités à l’Institut d’études politiques de Paris, a présidé Radio France, la Mission du Bicentenaire de la Révolution et la Bibliothèque nationale de France. Il a appartenu à deux gouvernements de François Mitterrand (1991-1993). Animant chaque samedi matin, sur France Culture, depuis 1999, l’émission « Concordance des temps », il rassemble ici quinze dialogues consacrés à l’histoire de France. Avec Christian Amalvi, Anne-Claude...

Histoire des gendarmes

Histoire des gendarmes

Auteure: Jean-Noël LUC ,

Nombre de pages: 448

Cet ouvrage propose une histoire renouvelée de la gendarmerie, particulièrement consacrée aux hommes et aux femmes qui lincarnent. Son approche en partie thématique présente les interventions spécifiques des gendarmes dans le maintien de lordre, la police judiciaire, la protection des populations et la défense nationale, ainsi que leurs images dans la littérature et dans les arts. Au XIVe siècle, la maréchaussée inaugure lhistoire singulière dun corps militaire disséminé parmi les civils : une relation aux multiples facettes, où le gendarme, policier brutal ou trouble-fête borné pour les uns, représente, pour dautres, un « soldat de la loi » garant de la sécurité de la population. En chansons ou en bandes dessinées, sur le grand ou le petit écran, les archétypes foisonnent, de Pandore aux personnages interprétés par Bourvil, Louis de Funès ou lhéroïne dUne femme dhonneur. Depuis la fin du XXe siècle, la gendarmerie nationale, première force de sécurité sur 95 % du territoire français, chemine entre turbulences, introspection et mutations spectaculaires. Pour comprendre les débats actuels sur les défis sécuritaires et technologiques, il importe ...

Monarchies postrévolutionnaires. 1814-1848

Monarchies postrévolutionnaires. 1814-1848

Auteure: Bertrand Goujon ,

Nombre de pages: 446

Prise entre la légende dorée napoléonienne et le mythe républicain, attaquée de toutes parts pour des raisons politiques et idéologiques et privée des courants qui auraient pu s’en revendiquer et la défendre, la monarchie censitaire a longtemps fait l’objet d’un refoulement collectif et a été traitée comme une simple parenthèse réactionnaire, une hérésie au regard du sens de l’histoire, a fortiori de l’histoire de France. C’est faire naïvement crédit aux bruyantes proclamations de retour en arrière ; c’est se montrer plus royaliste que le roi de ne pas voir combien, par sa redéfinition de la légitimité du pouvoir, par son renouvellement du personnel politique, par le pragmatisme inédit d’un pouvoir soucieux de se concilier ses administrés, par l’acclimatation du parlementarisme et de certaines libertés civiles et politiques, par sa recomposition tendue des hiérarchies sociales, par son effervescence intellectuelle et artistique, la Restauration, puis la monarchie de Juillet, sont synonymes de rénovation, et donnent alors au pays une place à part dans le concert des nations. La France et les Français s’engagent dans une douloureuse...

La France et l'Europe de Napoléon

La France et l'Europe de Napoléon

Auteure: Jacques-Olivier Boudon ,

Nombre de pages: 352

Entre 1799 et 1815, l'Europe entière affronte les ambitions de conquêtes de Napoléon qui, après avoir imposé sa loi à la France, cherche à dominer le monde. Pourtant, l'histoire du Consulat et de l'Empire ne peut se limiter à l'évocation des batailles et des traités de paix. Le visage de l'Europe sort profondément modifié des guerres contre la France, malgré les tentatives pour restaurer l'ordre ancien. Le continent européen entre alors dans l'ère moderne. Certes les transformations politiques, administratives ou sociales concernent en premier lieu la France qui se dote d'institutions durables, mais les principes issus de 1789, même imposés par les armes, finissent aussi par imprégner les peuples européens qui aspirent désormais à la liberté et à l'égalité. On ne peut comprendre l'importance de ces années sans une analyse croisée des ambitions françaises et des résistances étrangères, ce qui suppose d'adopter le point de vue des différents protagonistes. En s'appuyant sur les très nombreux travaux parus depuis une trentaine d'années, en France comme à l'étranger, cet ouvrage propose donc une nouvelle synthèse sur une période de l'histoire qui, ...

Endocrinologie, diabétologie et maladies métaboliques

Endocrinologie, diabétologie et maladies métaboliques

Auteure: Collège des enseignants d'endocrinologie, diabète et maladie ,

Nombre de pages: 560

En parfaite conformité avec le programme du DFASM (Diplôme de formation approfondie en sciences médicales) et avec les Épreuves classantes nationales (ECNi), cet ouvrage aborde les connaissances fondamentales en endocrinologie, diabétologie et maladies métaboliques. Il comprend deux parties : • une partie Connaissances comprenant 31 chapitres commençant systématiquement par un rappel des objectifs pédagogiques puis développant la thématique, étayée de points clés, de notions à retenir, de tableaux et de figures ; • une partie Entraînement qui propose 31 dossiers progressifs avec grilles de correction, offrant un véritable outil d’entraînement et d’autoévaluation. Cette 3e édition, enrichie de nouveaux schémas et figures, est une remise à jour complète de l’ensemble des données et un renouvellement des entraînements adaptés au format des ECNi. Elle offre de plus un accès par flashcodes vers les textes des recommandations et conférences de consensus. Fidèle à l’esprit des précédentes éditions, l’ouvrage s’inscrit dans la collection Les référentiels des Collèges dont le format et la maquette en quadrichromie offrent une clarté de...

1830, le peuple de Paris

1830, le peuple de Paris

Auteure: Nathalie Jakobowicz ,

Nombre de pages: 368

Les 27, 28 et 29 juillet 1830, le peuple de Paris apparaît sur le devant de la scène. De Victor Hugo à Casimir Delavigne, tous les contemporains soulignent cette présence populaire dans les combats des Trois Glorieuses. Les vertus populaires sont incessamment rappelées, comme la fraternité des combattants, la participation féminine ou encore l’idée d’un peuple qui saura terminer la Révolution. Images, chansons, théâtres et presse se font l’écho de cette vision mythique du peuple en Juillet. À la fin de la Restauration, prédomine dans l’imaginaire social l’opposition manichéenne entre un bon et un mauvais peuple, conduisant à un éparpillement des visions sur le peuple. La révolution de 1830 permet l’apparition d’une figure unanime et consensuelle, rassurant les pouvoirs publics et le gouvernement, mais celle-ci est bouleversée par les évolutions politiques et sociales qui marquent les débuts du régime de Juillet. Le bon peuple de Juillet, manifestant dans les rues de la capitale, s’est métamorphosé en danger pour le pouvoir tout juste installé. Le spectre des classes dangereuses se fait jour, annonçant l’apparition des « sauvages dans la ...

La barricade

La barricade

Auteure: Alain Corbin ,

Nombre de pages: 522

L'histoire de la barricade se heurte, à un réseau de tensions ou, plutôt, de proximités inattendues qui accentuent le mystère de cette histoire sainte et sanglante. La pensée sauvage s'y combine à la science, la barbarie au rêve d'humanité, l'élan des coeurs à l'attente immobile, la surabondance au vide, le fracas au silence. L'espoir d'avènement et l'attente de la mort s'y disent, simultanément. Derrière la barricade, il n'est, souvent, pas d'autre alternative que le triomphe ou la mort. La fête, ici, précède de peu l'immolation ; le rêve se mêle vite de désespoir. Le caractère éphémère du combat s'accorde, paradoxalement, à la profondeur de la mémoire ; et l'on pourrait croire, parfois, que la lutte menée n'a guère d'autre visée que la construction du socle sur lequel pourront se fonder les futurs combats. La barricade, jusqu'au milieu du xxe siècle tout au moins, n'a cessé de diviser, de révéler, de définir et d'accentuer les antagonismes. Pour les uns, elle est le lieu du sacrifice, le légitime prélude à la paix civile et à la réalisation du rêve ; pour les autres, elle évoque le paroxysme du désordre des objets et des hommes, le pire...

La controverse de Valladolid

La controverse de Valladolid

Auteure: Jean-Claude Carrière ,

Nombre de pages: 70

Débat enflammé, profond, prémonitoire entre un philosophe pour lequel certains hommes sont des esclaves-nés et un ardent protecteur des Indiens. 8 hommes, 1 femme, 1 enfant / durée : 1 h 40

Actualité d’André-Jean Tudesq

Actualité d’André-Jean Tudesq

Auteure: Jean-Jacques Cheval ,

Nombre de pages: 288

André-Jean Tudesq (1927-2009) a été un travailleur infatigable. Auteur d'une thèse d'État sur Les grands notables en France (1840-1849) qui a fait date, il a été pionnier dans l'ouverture d'un nouveau champ d'études, celui des médias africains. Historien de formation, il a accompagné les fondateurs d'une nouvelle discipline les Sciences de l'information et de la communication qu'il a inlassablement défendue tout en restant professeur d'Histoire contemporaine. Il nous a légué une bibliographie impressionnante et a formé des générations d'enseignants, en France comme en Afrique ou au Proche Orient. Au-delà d'un colloque très riche, tenu en 2011 sur le campus bordelais où il a passé la plus grande partie de sa carrière d'enseignant, l'ouvrage transcrit l'essentiel des interventions de ceux qui furent des collègues, disciples et proches.

La France au XIXe siècle - 4e éd.

La France au XIXe siècle - 4e éd.

Auteure: Jean Garrigues , Philippe Lacombrade ,

Nombre de pages: 264

En un siècle, de la fin de l’Empire en 1814 jusqu’au premier conflit mondial en 1914, la France est passée de l’Ancien Régime à la modernité. C’est un siècle de transformations profondes, à travers la succession des régimes politiques, qui ont abouti à l’épanouissement du modèle républicain. C’est un siècle qui a vu la révolution industrielle, la croissance urbaine, l’affirmation de la bourgeoisie d’affaires et la naissance du prolétariat. C’est le siècle de la déchristianisation progressive et de la laïcisation républicaine. Enfin, c’est un siècle d’un extraordinaire bouillonnement intellectuel et créatif, traversé pêle-mêle par le romantisme, le positivisme, le symbolisme, l’impressionnisme et l’Art nouveau. Des mises au point historiographiques et biographiques, des commentaires de documents, un glossaire, des rappels chronologiques et biographiques contribuent à éclairer les principaux aspects de cette période d’innovations et de renouveau.

Le plancher de Joachim. L'histoire retrouvée d'un village français

Le plancher de Joachim. L'histoire retrouvée d'un village français

Auteure: Jacques-Olivier Boudon ,

Nombre de pages: 255

À quelques kilomètres d’Embrun dans les Hautes-Alpes, sur les bords du lac de Serre-Ponçon, jaillit soudain un château aux allures médiévales, le château de Picomtal. Au début des années 2000, les nouveaux propriétaires effectuant des travaux découvrent, au revers des planchers qu’ils sont en train de démonter, des inscriptions. Cent vingt ans plus tôt, au début des années 1880, le menuisier qui a monté le parquet dans les différentes pièces s’est confié. L’homme sait qu’il ne sera lu qu’après sa mort. Il adresse un message outre-tombe et parle de lui, de ses angoisses, de sa famille, de ses voisins, faisant revivre une société villageoise confrontée au progrès économique matérialisé par l’arrivée du chemin de fer, mais aussi à l’avènement de la République. Mais c’est surtout quand il évoque les secrets des uns et des autres, quand il parle de sexualité, que Joachim Martin s’avère un témoin passionnant des moeurs souvent cachées de son temps. On dispose de peu de témoignages directs des gens du peuple, mais cette façon de s’exprimer est totalement inédite. Qui plus est ces confessions revêtent un caractère...

Histoire de l'Italie du XVe au XVIIIe siècle

Histoire de l'Italie du XVe au XVIIIe siècle

Auteure: Delphine Carrangeot , Emmanuelle Chapron , Hélène Chauvineau ,

Nombre de pages: 256

Foyer de création artistique et littéraire, creuset de nouvelles pratiques religieuses, terre de vestiges antiques, l’Italie est à l’époque moderne une source d’inspiration et un objet d’admiration pour l’Europe entière. Elle devient alors à la fois la caisse de résonance de multiples ambitions étrangères et un laboratoire politique et social original, au moment où ses transformations économiques mettent en place un système de production dans lequel se décèlent déjà les contrastes entre le Nord et le Sud. Adoptant une perspective chronologique et thématique large, ce manuel entend proposer une grande synthèse sur quatre siècles d’histoire de l’Italie et souligner toute la richesse de cette période en présentant les plus récents renouvellements historiographiques. Il met en lumière la situation originale d’une Italie moderne qui, morcelée en de multiples États et inexistante sur le plan politique, voit pourtant se développer une identité géographique, symbolique et culturelle spécifique dont l’existence précède le projet d’un État unitaire.

Intégrales de Philo - TOCQUEVILLE, De la démocratie en Amérique (4e partie tome 2)

Intégrales de Philo - TOCQUEVILLE, De la démocratie en Amérique (4e partie tome 2)

Auteure: Tocqueville , Jean-Paul Laffite , Denis Huisman ,

Nombre de pages: 222

Le texte intégral de l'œuvre philosophique et un dossier pédagogique complet ! Le fruit d'une véritable observation et de réflexions profondes sur la réalité politique et historique du début du XIXe siècle. Contexte Né en 1805, Tocqueville n'a pas vécu la Révolution française de 1789, mais il la considère comme l'événement fondateur d'un monde nouveau, où changements politiques et sociaux s'entremêlent. Les bouleversements politiques qui s'enchaînent en Europe lui permettent d'observer la progressive mise en place de régimes démocratiques. L'œuvre Dans la 4e partie du tome II de son ouvrage, Tocqueville opère une synthèse de ce qu'il a appris en observant la démocratie américaine, mais également de sa comparaison entre ce régime et l'évolution des nations européennes vers la démocratie. Les concepts clés La démocratie Le despotisme L'égalité L'individualisme La liberté... La collection Intégrales de philo, une approche complète et approfondie d'une œuvre essentielle Une œuvre commentée par des spécialistes Des dossiers autour de l'œuvre Plus de trente titres 4 périodes : Antiquité, Moyen Âge et Renaissance (Ve – XVIe s.), période...

Le Seconde Empire

Le Seconde Empire

Auteure: Jean-Claude Yon ,

Nombre de pages: 256

Cet ouvrage, qui ne cherche ni à réhabiliter ni à condamner le Second Empire, brosse le portrait d'une époque, plus encore que d'un régime, en s'efforçant de respecter sa richesse et sa diversité. Envisageant ces vingt années sous trois angles différents, il analyse l'histoire politique du régime, étudie la société française sous Napoléon III, et dresse un panorama de l'histoire culturelle de la période. La variété des thèmes abordés et la multiplicité des approches permettent ainsi de dépeindre la France de Morny et d'Haussmann, de Schneider et de Boucicaut, de Claude Bernard et de Labiche.

Documents pour Servir à l'Histoire de la Révolution Française dans le Dépt. de la Somme

Documents pour Servir à l'Histoire de la Révolution Française dans le Dépt. de la Somme

Auteure: Archives départementales de la Somme ,



Derniers ebooks et auteurs recherchés

X
FERMER