Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 19 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
L'économie des dévotions

L'économie des dévotions

Auteure: Albrecht Burkardt ,

Nombre de pages: 428

Le présent livre cherche à élucider les rapports qu'entretiennent, à l'époque moderne, les activités économiques – en particulier commerçantes – et les pratiques dévotionnelles. Il s'agit de deux sphères volontiers séparées, avec en arrière-plan, des a priori d'incompatibilité, voire des aversions traditionnelles qui n'ont pas épargné l'historiographie. Et pourtant il est évident que, dans les sociétés d'Ancien Régime, le champ des pratiques de piété a constitué un facteur économique d'importance majeure, mais dont le poids précis reste autant à mesurer de façon différenciée que les attitudes commerçantes méritent d'être analysées avec précision. Quels sont les apports des agents de l'échange au fonctionnement économique des différents cultes et pratiques de dévotion ? Que se passe-t-il lorsque le religieux entre en conflit avec les intérêts économiques ? Comment décrire les formes de dévotion que cultivent les acteurs de l'échange eux-mêmes ? C'est autour de ces questions que le livre organise ses interrogations. Une première partie du livre prend pour objet l'économie des lieux de pèlerinage, une deuxième, quittant les...

Saint Grégoire le Grand

Saint Grégoire le Grand

Auteure: Claude Dagens ,

Nombre de pages: 619

" À l'un des membres de mon jury de thèse qui me demandait, en 1975, ce que j'avais appris de mes recherches sur Grégoire le Grand et son oeuvre, j'avais répondu sans hésiter : L'espérance chrétienne en des temps d'épreuves. En 2014, alors que j'exerce mo

Padoue et son contado (Xe-XIIIe siècle)

Padoue et son contado (Xe-XIIIe siècle)

Auteure: Gérard Rippe ,

Nombre de pages: 1106

L'ouvrage traite d’un objet classique – une cité et son contado – à l’aide des concepts mis au point par l’historiographie récente. Après avoir décrit le cadre territorial hérité de l’Antiquité et du haut Moyen Âge, elle analyse l’évolution de ce territoire et de ses institutions du Xe au XIIe siècle, notamment la naissance et la constitution d’une société féodale à laquelle s’intègrent même les « arimanni » , puis l’« incastellamento » et sa signification démographique et politique, enfin l’émergence de la commune et son évolution vers le podestariat. La seconde partie est dédiée aux campagnes, à l’évolution des rapports de production (notamment par le biais des contrats livellaires), enfin de l’économie rurale. La troisième partie est consacrée au XIIIe siècle, temps de crise : crise des fortunes nobiliaires, des communautés paysannes, des élites urbaines qui doivent intégrer les nouveaux riches. Politiquement, la crise aboutit à la domination d’Ezzelino da Romano (1237-1256). Le XIIIe siècle est « le temps des usuriers », qui se hissent au premier rang de la société ; les rapports de production se transforment ...

Hérétiques. Résistances et répression dans l'Occident médiéval

Hérétiques. Résistances et répression dans l'Occident médiéval

Auteure: Robert I. Moore ,

Nombre de pages: 575

- Un grand classique de l’histoire médiévale enfin traduit en français. - Un sujet qui fait échos aux préoccupations actuelles de relations entre politique et religieux. - L’hérésie cathare vue sous un nouvel angle et déconstruite.

Le Voyage aux saints. Les pèlerinages dans l'Occident moderne (XVe-XVIIIe siècle)

Le Voyage aux saints. Les pèlerinages dans l'Occident moderne (XVe-XVIIIe siècle)

Auteure: Dominique Julia ,

Nombre de pages: 384

Le pèlerinage est très ancien. Il n'a pas cessé d'être actuel. Depuis une trentaine d'années, la fréquentation croissante des chemins de Compostelle a redonné une visibilité au phénomène pèlerin dont on avait trop vite annoncé la disparition. Ce livre s'attache à retracer, au sein d'une Europe désormais divisée en confessions, les élans, les éclipses et les recharges d'une pratique religieuse que l'institution ecclésiastique s'est toujours efforcée de discipliner sans jamais y parvenir. Tout à la fois singulière et collective, la marche vers un lieu saint n'est pas vagabondage. Elle est tendue vers un terme, lieu de rencontre avec l'archange, l'apôtre ou le saint intercesseur, dont le pèlerin attend le secours. À travers gestes et paroles, il s'agit ici de retrouver et de comprendre une expérience spirituelle qui a déplacé des foules, qui les a rassemblées auprès des sanctuaires, mais dont les acteurs n'ont fait que rarement confidence. Directeur de recherche au CNRS dont il a reçu la Médaille d'argent en 1999 pour l'ensemble de ses travaux, Dominique Julia a été professeur à l'Institut universitaire européen de Florence (1989-1993) puis...

Des saintes reliques à l'art moderne - Venise-Chicago, XIIIe-XXe siècle

Des saintes reliques à l'art moderne - Venise-Chicago, XIIIe-XXe siècle

Auteure: Krzysztof Pomian ,

Nombre de pages: 384

Modalité du sacrifice que les vivants offrent d'abord ŕ l'au-delŕ puis, de plus en plus, aux générations futures, la collection est étudiée ici en tant que fait historique, au cours d'un millénaire qui la voit changer deux fois de forme : au départ trésor de temple ou de palais, elle devient, ŕ partir du XIVe sičcle, collection particuličre et, ŕ la fin du XVe sičcle, musée. Changement de forme, changement de contenu en substituant aux saintes reliques et aux merveilles - autres reliques ŕ leur maničre - les objets de curiosité et les objets naturels, les antiquités classiques, tant romaines que grecques, et les productions artistiques qui les prennent pour modčles, en attendant l'arrivée des antiquités ethniques et des uvres d'art moderne. Avec, formant l'arričre-plan, le changement de l'orientation temporelle des croyances collectives que traduit l'expansion de l'idéologie au détriment de la religion.Rupture avec la tradition et basculement vers l'avenir, avancée de la sécularisation des mentalités ; entrée, timide d'abord, puis de plus en plus envahissante de la perspective nationale dans l'étude et l'appropriation du passé ; démocratisation de...

Calculs et rationalités dans la seigneurie médiévale

Calculs et rationalités dans la seigneurie médiévale

Auteure: Laurent Feller ,

Nombre de pages: 368

Dans le cadre d'une réflexion collective animée par le Lamop (UMR 8589) sur la circulation des richesses au Moyen Âge, cet ouvrage de référence définit certains des critères guidant la prise de décision des seigneurs en matière de politique économique. Il démontre que, loin d'être des surconsommateurs parasites, les seigneurs sont des agents économiques susceptibles de prendre des décisions informées, conscients en tout cas de leurs revenus et de l'évolution de ceux-ci. Partant de l'analyse des revenus tirés du travail paysan ainsi que de la structure du prélèvement opéré sur les terres, les auteurs de l'ouvrage établissent les normes du comportement seigneurial à travers une enquête portant sur toute l'Europe occidentale. Au cœur du questionnement se trouve toujours la question de la conversion – c'est-à-dire du moment où les gestionnaires changent de mode de prélèvement – et de ses modalités. Il s'agit d'abord d'une opération technique et c'est ainsi qu'elle est ici envisagée sous les différents aspects qu'il a été possible de retrouver. Les revenus seigneuriaux ne sont pas un donné stable et leur structure, en argent ou en nature, est...

Gilles Caillotin, pèlerin

Gilles Caillotin, pèlerin

Auteure: Dominique Julia ,

Nombre de pages: 395

Les archives ont permis de prendre une mesure globale des pèlerins dont les foules confluaient à Rome. Mais il est exceptionnel de pouvoir saisir l’expérience intime qu’a été, pour celui qui l’entreprenait, l’épreuve au jour le jour du long voyage vers la Ville éternelle. Les Mémoires de Gilles Caillotin, artisan sergier à Reims dans la première moitié du XVIIIe siècle, nous livrent la chronique quotidienne de son retour de Rome : parti le 1er septembre 1724, il rentre dans sa ville natale le 17 octobre après une marche de plus de 1600 kilomètres. Le narrateur décrit les « curiosités » des villes traversées, compare la qualité de l’accueil reçu dans les hospices, évoque ses rencontres avec d’autres marcheurs, tantôt bons compagnons, tantôt francs filous. Les émotions ressenties, les souffrances endurées remontent à sa mémoire. Par la précision de son récit, tout un univers surgit, placé sous le signe de l‘éphémère : le pèlerin ne fait que passer.

Dynamiques sociales au Moyen Âge, en Occident et en Orient

Dynamiques sociales au Moyen Âge, en Occident et en Orient

Auteure: Élisabeth Malamut ,

Nombre de pages: 218

Ce volume s'inscrit dans de multiples champs géographiques et sociaux de l'histoire médiévale. En effet, les onze auteurs qui participent à ce recueil nous font découvrir l'Occident, en particulier la France et l'Italie, l'Orient byzantin, mais aussi les mondes frontières chrétiens avec la Cilicie et le comté d'Édesse, l'Orient latin avec Caffa, le fleuron génois de la mer Noire, la Crète vénitienne, le monde musulman. Plusieurs démarches ont été mises en œuvre pour étudier le jeu des dynamiques sociales, en partant de la cellule familiale et de la transmission du nom et du patrimoine, en pénétrant ensuite au sein des sociétés de cour, puis, des sociétés miroirs que représente l'implantation coloniale, en mesurant, enfin, le rôle de l'État dans l'intégration et l'exclusion sociale. L'originalité de cet ouvrage tient aux différentes approches de cette thématique : le vécu d'un village de Toscane, le testament oral avant l'écrit, les rouleaux itinérants des morts, un nobliau breton devenu une célèbre figure de l'histoire de France, la tente pourpre de l'empereur de Byzance, les eunuques arrogants du Grand Palais de Constantinople, les banquets...

Rhétorique du pouvoir médiéval

Rhétorique du pouvoir médiéval

Auteure: Benoît Grévin ,

Nombre de pages: 1027

Au XIIIe siècle, les pouvoirs médiévaux s’assimilent un ensemble de techniques rhétoriques élaborées au Moyen Âge central sous le nom d’ars dictaminis La cour sicilienne de l’empereur Frédéric II est, sous l’impulsion de Pierre de la Vigne, un laboratoire privilégié dans le processus de perfectionnement de cette prose politique rythmée. Alors que s’effondre la dynastie souabe, les héritiers de sa chancellerie transmettent à la postérité les textes les plus représentatifs de cette rhétorique impériale en créant une collection de dictamina : les Lettres de Pierre de la Vigne, auquel ce style emphatique et voilé d’obscurités métaphoriques sera désormais associé. Ce livre étudie une étape décisive de la formation du langage politique européen à partir de l’histoire des Lettres, envisagée dans ses différents aspects, de la création mystérieuse de la collection jusqu’à sa transformation en objet historique, en passant par l’analyse du milieu, de l’idéologie et des techniques rhétoriques des créateurs de ses textes, de leur impact et de leur interprétation contradictoire dans la société du XIIIe siècle. Il montre les...

Hétérodoxies croisées. Catholicismes pluriels entre France et Italie, XVIe-XVIIe siècles

Hétérodoxies croisées. Catholicismes pluriels entre France et Italie, XVIe-XVIIe siècles

Auteure: Alain Tallon ,

Nombre de pages: 514

Issu d’un programme de recherche franco-italien initié en 2008 sous l’égide de l’École française de Rome, de l’Università degli Studi di Parma et de l’Université Paris-Sorbonne, ce volume explore un des paradoxes majeurs du catholicisme moderne : alors qu’il revendique une parfaite unité, argument de choix des controversistes contre le protestantisme, il est en réalité traversé par de profondes divergences doctrinales. Ces divergences ne concernent pas seulement des individus, mais aussi des institutions et des États. Le royaume de France continue ainsi de refuser obstinément la conception romaine du pouvoir pontifical, et avec elle la juridiction doctrinale qui en découle. La papauté de son côté condamne régulièrement les thèses gallicanes. Si les affrontements sont nombreux aux XVIe et XVIIe siècles, ils ne débouchent presque jamais sur une rupture complète entre Rome et l’Église gallicane. Les moyens de régulation, diplomatiques, mais aussi théologiques se révèlent donc efficaces pour maintenir dans l’unité des Églises qui s’accusent volontiers l’une l’autre d’errances doctrinales. Cette situation d’hétérodoxies croisées ...

L’historiographie tardo-antique et la transmission des savoirs

L’historiographie tardo-antique et la transmission des savoirs

Auteure: Philippe Blaudeau , Peter Nuffelen ,

Nombre de pages: 392

This volume focuses on the role played by historiography in the selection, processing and transmission of knowledge in Late Antiquity. In particular, the transmission of documents (civil and ecclesiastical, authentic and apocryphal) is studied, the impact of differences in genre, as well as how historical, anthropological, ethnographic, astronomical, and medical notions are reshaped in new cultural traditions.

Religion, spiritualité et pensée africaines

Religion, spiritualité et pensée africaines

Auteure: Dominique Zahan ,

Nombre de pages: 264

Ces trois éléments constituent les aspects fondamentaux de l’âme noire et il serait difficile de donner la priorité à l’un des trois. En fait, il y a peu de temps que l’Afrique Noire nous livre sa pensée secrète sur ce sujet. En outre, les nombreux savants qui se sont penchés sur ce problème se sont heurtés à l’obstacle que représente la variété des rites et pratiques selon les régions. En dépit de la diversité des ethnies africaines et l’hétérogénéité apparente des « coutumes » religieuses propres à chacune, l’auteur du présent ouvrage s’est attaché à trouver le sens profond de ce qui pouvait être observé et compris afin d’en extraire l’esprit général, le dénominateur commun et en quelque sorte la théologie. Il importe en effet de bien saisir l’unité de la religion traditionnelle africaine non pas tant à travers certains de ses éléments qu’à travers l’attitude de l’homme vis-à-vis de l’Invisible, à travers le sentiment qu’il a de son appartenance à l’Univers. Il s’agit donc ici, en définitive, d’une sorte d’humanisme qui, partant de l’homme pour revenir à lui, saisit sur son trajet tout ce qui...

Florence à l'époque des Médicis : de la cité à l'État

Florence à l'époque des Médicis : de la cité à l'État

Auteure: Alberto Tenenti ,

Nombre de pages: 152

Le problème que pose Florence, oligarchique et médicéenne, est celui d’un organisme qui abandonne ses structures précédentes, — corporatives, communales, gothiques, chrétiennes —, pour s’en donner de nouvelles, — pré-capitalistes, étatiques, classicistes. Les historiens l’ont aperçu, mais ils n’ont pas encore essayé de saisir ou de le poser de façon synthétique. Changements économiques, mutation culturelle, essor artistique ont tour à tour attiré leur attention sans susciter nécessairement une analyse des convergences, des interactions, ou encore des choix effectués par une civilisation. Or, il se trouve que, grosso modo, les problèmes et les options de la société florentine ont été, in vitro, ceux de la civilisation occidentale des siècles suivants. De là la nécessité de les reprendre pour un examen critique et panoramique.

Identité, mariage, mobilité sociale

Identité, mariage, mobilité sociale

Auteure: Anna Bellavitis ,

Nombre de pages: 423

Jusqu'à présent, les historiens de Venise se sont intéressés au groupe des cittadini en raison de la place tenue par les "citoyens originaires" dans la bureaucratie de la République. On se propose ici de dépasser cette image incomplète et schématique d'une noblesse de robe pour saisir, à l'aide de sources émanant d'institutions très différentes, les divers aspects du groupe des "citoyens". Le portrait collectif qui en résulte est complexe, parfois même contradictoire : le XVIe siècle constitue en effet un moment décisif où à l'ancien statut juridique des cittadini se substitue une identité "citoyenne" de plus en plus sociale, fondée sur l'honorabilité. La part féminine des groupes sociaux d'Ancien Régime est très rarement prise en considération par leur définition et leur statut. C'est particulièrement vrai quand il s'agit de citoyenneté, à cause des implications politiques du concept, même si celles-ci sont purement théoriques, comme dans le cas vénitien. Pourtant, dans les statuts urbains, les femmes de la ville font l'objet de normes légales régulièrement renouvelées qui réglementent leurs dots et veillent, par la même occasion, à la...

Les empires

Les empires

Auteure: Frédéric Hurlet ,

Nombre de pages: 254

L’empire est une forme d’état qui est attestée tout au long de l’Antiquité et du Moyen Âge, mais qui a été peu souvent étudiée en tant que telle en raison des succès rencontrés en Europe occidentale par l’état-nation. Loin de toute visée encyclopédique, cet ouvrage collectif a pour objet de définir en tant que structure politique la notion d’empire à partir d’une sélection qui invite à la comparaison. Ont fait l’objet d’une synthèse rédigée par des spécialistes reconnus les empires suivants : l’Assyrie, Athènes au ve siècle, les Séleucides, Rome depuis la République jusqu’à la fin de l’Antiquité, Byzance, les Carolingiens, le Saint-Empire romain germanique, Gênes, le califat abbasside, les Almoravides et le califat almohade. Une analyse comparée a été tentée à l’aide d’un argumentaire qui a conduit à traiter de façon systématique dans les onze contributions les trois questions : la terminologie utilisée durant l’Antiquité et le Moyen Âge pour désigner ce que nous appelons un empire ; le mode de fonctionnement politique, administratif et militaire de la structure impériale ; la manière dont les idées,...

Offices et papauté (XIVe-XVIIe siècle)

Offices et papauté (XIVe-XVIIe siècle)

Auteure: Olivier Poncet ,

Nombre de pages: 1049

La papauté connaît, entre XIVe et XVIIe siècle, des évolutions remarquables qui coïncident avec l'affirmation de l'État en Europe occidentale. La recherche collective internationale dont le présent volume se veut l’écho, aspire à renouveler ce sujet historiographique déjà amplement labouré. Elle tente tout d’abord d’être un pont dressé entre les continents médiévaux et modernes, trop souvent isolés. Elle s’efforce ensuite d’enrayer une tendance traditionnelle à l’analyse distincte que l'on fait de la Curie et de l'État, de la ville de Rome, d'Avignon et des territoires placés sous la souveraineté temporelle du souverain pontife. Le thème retenu a été celui de la difficile et complexe notion de charge publique et d’office, du service du prince au service de l’État et de l’Église. Cette approche ciblée repose sur des études institutionnelles, biographiques ou prosopographiques et permet d’approfondir de manière inédite et originale nos connaissances de cette forme de pouvoir unique qu’est la papauté médiévale et de l’âge moderne.



X
FERMER