Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Les tyrannies de la visibilité

Les tyrannies de la visibilité

Auteure: Nicole AUBERT , Claudine HAROCHE ,

Nombre de pages: 360

La visibilité est un terme qui revient aujourd'hui de façon récurrente dans le débat public. Pas une réunion en entreprise, privée ou publique, à l'université ou dans les organismes sociaux qui ne se préoccupe désormais de rendre visible l'action menée ou ne se montre consciente de la nécessité de se rendre visible, de façon à capter l'attention. Pas un parti politique, un responsable qui ne s'en soucie de manière lancinante et continue. L'ensemble des pratiques sociales connaissent à présent les tyrannies de la médiatisation permanente. Pourquoi et comment l'exigence de visibilité a-t-elle pris une telle ampleur aujourd'hui dans notre société ? Quelles en sont les manifestations et les conséquences à différents niveaux, celui de la société dans son ensemble, celui du travail, de la vie politique, de la façon de communiquer, celui du rapport à soi et du vécu individuel de chacun ? Nicole Aubert est professeur à ESCP Europe et membre du Laboratoire de changement social de l'université Paris 7. Claudine Haroche est directeur de recherches au CNRS

Esprit de corps, démocratie et espace public

Esprit de corps, démocratie et espace public

Auteure: Gilles J. Guglielmi , Claudine Haroche ,

Nombre de pages: 328

L'esprit de corps fait depuis longtemps partie du vocabulaire courant mais reste difficile à cerner. Il relève des processus de socialisation qui déterminent tous les groupes humains, il assure d'une certaine cohérence l'idée d'institutionnalisation et à l'inverse est perçu comme à l'origine d'un possible dévoiement du sentiment d'identité professionnelle ou sociale. ce travail collectif met à jour les origines, les ambiguïtés et les modes de fonctionnement de l'esprit de corps.

La face obscure des démocraties modernes

La face obscure des démocraties modernes

Auteure: Eugène ENRIQUEZ , Claudine HAROCHE ,

Nombre de pages: 120

A la suite de Freud, Reich, Fromm, Marcuse, ou encore Mitscherlich, les auteurs, à leur tour, s'interrogent sur les racines du mal, de la violence, de la destructivité qui exercent en profondeur une activité souvent indiscernable dans des sociétés hâtivement perçues comme relativement consensuelles et pacifiées. Dans un dialogue qui se réfère à la sociologie, la politique, la psychologie, la psychanalyse, ils se demandent si nos sociétés démocratiques ne sont pas devenues malades, et s'il n'est pas pertinent de parler plus généralement d'une pathologie des sociétés civilisées.

Les sentiments et le politique

Les sentiments et le politique

Auteure: Pierre Ansart , Claudine Haroche ,

Nombre de pages: 353

Aujourd'hui comme hier, la vie politique suscite les sentiments et les passions, les amours et les haines. De tout temps, philosophes, historiens, psychologues se sont interrogés sur les dévotions à l'égard des chefs adulés ou sur les fureurs des révoltés. Cependant les affects politiques tendent, dans les sciences humaines d'aujourd'hui, à être considérés comme des dimensions secondaires, comme des conséquences des changements, et non comme des phénomènes à comprendre et à étudier. Mais notre monde que l'on dit post ou hyper-moderne engendre-t-il de nouvelles économies psychiques, d'autres passions ou d'autres formes d'apathies ? Des approches non positivistes, issues de la psychanalyse notamment, paraissent fécondes pour penser les conjonctures et les fanatismes actuels. Des situations diverses, au Brésil, en Pologne, aux Etats-Unis ou en France, peuvent contribuer au renouvellement de nos paradigmes.

L'avenir du sensible

L'avenir du sensible

Auteure: Claudine Haroche ,

Nombre de pages: 272

L'approche adoptée par l'auteur se situe dans la lignée de celle de Max Weber quand il établit l'existence de continuités entre les conduites, les habitudes, les usages et le droit. Cl. Haroche s'attache à élucider les fondements de la "retenue", à saisir la nature de ses exigences, c'est-à-dire des formes qui structurent des manières d'être et de se conduire en société. Certains comportements de l'individualisme contemporain s'en trouvent ainsi éclairés. Cette question, au cœur des préoccupations des sociologues fondateurs, Simmel ou Mauss, est reprise dans les travaux de Georges Balandier, qui discerne l'effacement, voire la disparition des catégories anciennes, de Zigmunt Bauman, qui insiste sur la déterritorialisation des formes de vie dans la fluidité de la mondialisation, ou encore de Pierre Legendre, qui pressent une menace de régression dans une indifférenciation générale.

Réduire en art

Réduire en art

Auteure: Pascal Dubourg Glatigny , Hélène Vérin ,

Nombre de pages: 374

Réduire en art, du latin ad artem redigere : rassembler des savoirs épars, fragmentaires et souvent non-écrits, les mettre en ordre méthodique à l'aide des mathématiques, de la rhétorique, de la figuration. Contribuer ainsi au bien public. Si la définition est complexe, c'est que l’opération par laquelle on voulut, à l’époque moderne, diffuser par l’écrit et par le dessin les savoirs ainsi formalisés ne l’était pas moins. L’enjeu était à la fois simple et capital : faciliter les choix techniques des « hommes de l’art » et rendre accessibles au plus grand nombre des savoirs jusqu’alors partagés par les seuls « gens du métier ». La tradition en était lointaine, puisqu’elle remontait à l’époque romaine et les modèles convoqués à partir de la Renaissance avaient pour nom Cicéron, Vitruve, Columelle, Végèce… C’est donc une vaste entreprise de mise en forme et de diffusion des savoirs pratiques que ce livre dépeint. De nombreux domaines s’y trouvent explorés : la danse, la gravure, la pédagogie du dessin, l’architecture, la peinture, mais aussi les mathématiques, la grammaire, l’art des mines, la juridiction de l’art de...

Le dépaysement contemporain

Le dépaysement contemporain

Auteure: Georges Balandier ,

Les présents entretiens, qui ne sont pas conduits à la façon d’une pure conversation, font dire ce qu’est le savoir en sciences humaines et sociales rapporté à un long parcours de recherche et d’engagement. Ils ont leur source dans une interrogation du monde et de l’Histoire, l’un saisi dans sa diversité, l’autre dans ses turbulences. Ce parcours est celui de Georges Balandier. Il accompagne la traversée d’une œuvre qui, commencée avec l’anthropologie des sociétés de l’ailleurs, mène à l’interprétation actuelle de la surmodernité mondialisante : on y mesure l’itinéraire accompli, depuis les premiers travaux sur la « situation coloniale », le « tiers monde » et les libérations africaines, jusqu’aux interrogations portant sur le « grand dérangement » des sociétés contemporaines. On y mesure également la fracture anthropologique effectuée au tournant du XXe siècle et l’entrée subreptice dans un nouvel Âge, avec l’émergence rapide de « nouveaux nouveaux mondes » dissociés de la géographie et issus de la « grande transformation » continûment à l’œuvre depuis trois décennies. Ces mondes, nous les habitons dans un...

La faveur et le droit

La faveur et le droit

Auteure: Gilles J. Guglielmi ,

Les manifestations de faveur, qualifiées ou non de corruption, sont présentes dans les sociétés contemporaines, aussi bien dans les États des pays en développement ou émergents que dans les démocraties occidentales. Vingt-et-un auteurs de tous pays et toutes disciplines montrent ici, non seulement que la faveur n’est pas étrangère au monde du droit, mais encore qu’elle est bel et bien présente au cœur même de l’ordre juridique, voire qu’elle constitue un élément indispensable à son fonctionnement. Ils mettent en évidence que la faveur, malgré son caractère subversif, peut être appréhendée de quatre façons par le droit, qui alternativement l’ignore, la prohibe, l’engendre et même l’organise. La notion de faveur constitue ainsi un excellent analyseur pour mettre au jour certaines déterminations qui commandent le fonctionnement social. Sa persistance dans les sociétés contemporaines montre alors les limites de l’égalité sous-jacente à la logique démocratique et d’une impersonnalité inhérente au modèle bureaucratique. L’ambivalence du rapport que la faveur entretient avec le droit révèle donc ses facettes contradictoires :...

L'Insécurité sociale. Qu'est-ce qu'être protégé ?

L'Insécurité sociale. Qu'est-ce qu'être protégé ?

Auteure: Robert Castel ,

Nombre de pages: 96

L'association de l'État de droit et de l'État social devait permettre de construire une «société de semblables» où, à défaut d'une stricte égalité, chacun serait reconnu comme personne indépendante et prémuni contre les aléas de l'existence (chômage, vieillesse, maladie, accident du travail...) ; «protégé», en somme. Ce double pacte - civil et social - est aujourd'hui menacé. D'un côté, par une demande de protection sans limites, de nature à générer sa propre frustration. De l'autre, par une série de transformations qui érodent progressivement les digues dressées par l'État social : individualisation, déclin des collectifs protecteurs, précarisation des relations de travail, prolifération des «nouveaux risques»... Comment combattre cette nouvelle insécurité sociale ? Que signifie être protégé dans des «sociétés d'individus» ? C'est à ces questions que tente de répondre Robert Castel.

La Montée des incertitudes. Travail, protections, statut de l'individu

La Montée des incertitudes. Travail, protections, statut de l'individu

Auteure: Robert Castel ,

Nombre de pages: 464

Les mutations du travail ont des effets sociaux et anthropologiques très profonds. Elles bouleversent l’identité des individus et fragilisent la cohésion sociale. Comment doit se redéployer, dans ces conditions, l’État social ? Réformes libérales ou réformes de gauche ? Comme toujours, dans ses analyses de la question sociale, l’auteur croise les regards et les interrogations. Il montre les conséquences diverses et multiples des transformations du travail, à la fois pour la vie des individus menacés de désaffiliation et pour la vie collective, la reconfiguration des rapports de classe, l’effritement de la propriété sociale. Partout naît et se renforce une insécurité sociale aux visages multiples, parfois contradictoires. Il faut donc repenser la protection sociale, dans une « société des individus », ce qui contraint l’État à redéfinir son rôle et le droit du travail à redéfinir ses principes. Autrement dit, forcément intervient le politique. Mais dans quel sens ? Et d’abord, pourquoi choisir encore l’« État social » ? Le parcours proposé par Robert Castel allie, comme toujours, limpidité et acuité du regard. Il s’apparente à un...

Effusions et tourments, le récit des corps

Effusions et tourments, le récit des corps

Auteure: Arlette Farge ,

Nombre de pages: 256

« C’est le souffle des corps anonymes et peu aisés du XVIIIe siècle qui sera retranscrit ici. Là frissonne quelque chose. Le corps des précaires possède une présence et une actualité qui en disent long sur la vie d’autrefois. Tenter l’approche historique et politique de cette partie matérielle des êtres animés confirme au corps son infinie noblesse, sa capacité à créer avec l’histoire et malgré elle. Cela coûte des rires et des cris, des gestes et des amours, du sang et des chagrins, de la fatigue aussi. Le corps, son histoire et l’histoire ne font qu’un. » A. F. Se fondant notamment sur les archives de police du XVIIIe siècle auxquelles mieux que personne elle sait rendre vie, Arlette Farge donne voix aux attitudes et aux gestes, aux paroles, aux émotions que trahissent les menus incidents de rue. Tel un peintre, elle reconstitue un tableau des petites gens de Paris qui ouvre sur une histoire du peuple en chair et en os. Auteur notamment de La Plus Belle Histoire du bonheur, du tome 3 de l’Histoire des femmes ou encore du Goût de l’archive, l’historienne Arlette Farge est directrice de recherche au CNRS. Elle enseigne à l’École des hautes ...

L'individu hypermoderne

L'individu hypermoderne

Auteure: Nicole AUBERT ,

Nombre de pages: 320

Mondialisation économique soumise aux lois du marché, éclatement des limites spatiales (plus de frontières), temporelles (règne de l'immédiateté, de l'urgence), éthiques (plus d'interdit), massification et violence : dans ce contexte où l'adhésion se fait plus à soi-même qu'à une cause, l'individu, devenu avant tout un consommateur, aussi bien de produits que de sens ou de " soi " (autoréflexivité permanente), doit aussi lutter pour son existence sociale. On assiste ainsi aujourd'hui à une recomposition de l'identité personnelle, à la fois renforcée et fragilisée, au renouvellement des profils psychologiques, à l'émergence de nouveaux types de pathologies, à l'hypercompétitivité permanente et à un rapport au temps inédit. L'ouvrage rend compte de ces mutations en explorant toutes les facettes de cet individu, produit et producteur de la société hypermoderne. Nicole Aubert, sociologue, professeur à l'Ecole supérieure de commerce de Paris

Chroniques marranes

Chroniques marranes

Auteure: Edwy Plenel ,

Nombre de pages: 324

« Durant vingt mois, j'ai été chroniqueur. C'était un genre auquel je ne m'étais jamais risqué. Je m'en méfiais, l'identifiant à ce journalisme d'opinion, de commentaire et de jugement qui égare et dégrade le métier, à rebours du journalisme d'information, froid, distant et tranchant comme le serait une lame aiguisée, qui a ma préférence. J'étais injuste, bien sûr. Très français, le genre n'en est pas moins noble. Camus faisait de ce "journalisme d'idées" l'arme idéale du "journalisme critique" et le "Bloc-notes" de Mauriac reste encore inégalé. En janvier 2004, je me suis donc résolu à écrire des chroniques en forme d'éditoriaux pour accompagner le lancement du Monde 2. Je les avais appelées "Au vif". Au vif, comme l'on dirait en venir au fait ou rentrer dans le vif du sujet. Jusqu'à mon départ du Monde en septembre 2005, je n'ai pas manqué un seul de ces rendez-vous. Aussi ces textes sont-ils en quelque sorte testamentaires. Ils disent une fin, l'organisent et la préparent. Sous l'actualité apparente qui motivait chacune de ces chroniques, je glissais des repères intimes, signaux d'alarme et avertisseurs d'incendie. C'est pourquoi, les publiant...

Malaise dans la temporalité

Malaise dans la temporalité

Auteure: Paul Zawadzki ,

Nombre de pages: 198

Rien n'est plus frappant aujourd'hui que l'extraordinaire difficulté des sociétés démocratiques à se représenter et à nommer leur devenir collectif. Le passé s'éloigne, l'avenir se brouille. Défiant nos capacités de prévisibilité, l'accélération du temps des choses débouche souvent sur la dépossession du temps des hommes. La crise des grandes figures idéologiques s'accompagne d'une difficulté inédite de nous inscrire comme individus dans la trame d'un temps et d'un sens partagés. Que l'on parle d'effondrement du temps prometteur ou de l'épuisement des énergies utopiques, la faiblesse des images d'avenir espéré affecte la possibilité même de concevoir des projets collectifs. Le temps dépolitisé est un temps recroquevillé sur le présent car tout projet politique engageait une transformation du monde à venir à partir d'un examen critique du passé. À travers la difficulté de nous penser comme contemporains de nos contemporains, ce qui est en jeu c'est notre capacité de faire société. Ajoutons, de faire société démocratique, c'est-à-dire de nous constituer à travers une volonté de nous gouverner en faisant notre histoire, autre manière, on...

Un orgueil français

Un orgueil français

Auteure: Jean Nagle ,

Nombre de pages: 400

Pourquoi les Français ont-ils une telle passion pour leurs services publics ? Pourquoi y tiennent-ils plus qu’à tout ? Et pourquoi les vilipendent-ils à la moindre occasion ?Jean Nagle montre que, sous l’Ancien Régime, la fonction publique était à vendre : la justice, la police, les finances, la guerre, la « maison du roi » étaient assurées par ceux qui pouvaient en acheter la charge. Ces offices conféraient à leurs titulaires une dignité qu’ils pouvaient opposer à l’honneur des nobles. Jusqu’à l’affrontement du tiers-état et de la noblesse lors de la Révolution française. Ce livre met en scène les dizaines de milliers d’hommes qui ont assuré les services publics et exercé l’autorité de l’État sous l’Ancien Régime. Il montre comment la vénalité des offices fut une passion française. Jean Nagle, historien, est chercheur honoraire à l’Institut d’histoire des mondes contemporains de l’École normale supérieure.

Histoire de chambres

Histoire de chambres

Auteure: Michelle Perrot ,

Nombre de pages: 460

Bien des chemins mènent à la chambre : le sommeil, l’amour, la méditation, Dieu, le sexe, la lecture, la réclusion, voulue ou subie. De l’accouchement à l’agonie, elle est le théâtre de l’existence, là où le corps dévêtu, nu, las, désirant, s’abandonne. On y passe près de la moitié de sa vie, la plus charnelle, celle de l’insomnie, des pensées vagabondes, du rêve, fenêtre sur l’inconscient, sinon sur l’au-delà. La chambre est une boîte, réelle et imaginaire. Quatre murs, plafond, plancher, porte, fenêtre structurent sa matérialité. Ses dimensions, son décor varient selon les époques et les milieux sociaux. De l’Antiquité à nos jours, Michelle Perrot esquisse une généalogie de la chambre, creuset de la culture occidentale, et explore quelques-unes de ses formes, traversées par le temps : la chambre du Roi (Louis XIV à Versailles), la chambre d’hôtel, du garni au palace, la chambre conjugale, la chambre d’enfant, celle de la jeune fille, des domestiques, ou encore du malade et du mourant. Puis les diverses chambres solitaires : la cellule du religieux, celle de la prison ; la chambre de l’étudiant, de l’écrivain. Nid et...

D’autres langues que la mienne

D’autres langues que la mienne

Auteure: Michel Zink ,

Nombre de pages: 288

Écrire dans une langue qui n’est pas sa langue maternelle : du Moyen Âge à l’époque contemporaine, de nombreux poètes ou romanciers l’ont fait, par choix ou par contrainte. Dans maintes civilisations, la vie intellectuelle et la littérature ont même eu recours avec une sorte d’aisance naturelle à une langue étrangère ou apprise : le grec pour les Romains, le chinois pour les Japonais, le latin pour l’Occident médiéval. Écrire dans une autre langue, c’est s’arracher à soi-même, ou simplement se partager : la langue du poète, la langue du mathématicien ne relèvent-elles pas de la catégorie des langues autres ? Et la langue maternelle peut, elle aussi, se faire « autre » : lorsqu’elle est dévoyée ; ou lorsqu’elle est consciemment choisie et modelée ; ou lorsqu’elle préserve au sein de l’écriture la langue de la tribu, de l’enfance, de la fratrie. Ces questions se posent à tout écrivain si, comme l’écrit Proust : « Les beaux livres sont écrits dans une sorte de langue étrangère. » Michel Zink, spécialiste de littérature médiévale, est membre de l’Institut et professeur au Collège de France. Avec les contributions de...

Devenir sociologue

Devenir sociologue

Auteure: Jean-Philipe BOUILLOUD ,

Nombre de pages: 424

Quels sont les liens entre vie privée et vie professionnelle, vie personnelle et vie intellectuelle ? Comment, et pourquoi, devient-on sociologue ? Comment s’inscrivent la production intellectuelle, les choix théoriques et l’œuvre du chercheur dans le parcours de sa vie personnelle ? Telles sont les questions auxquelles ce livre essaie d’apporter des éléments de réponse, à partir des récits autobiographiques de 27 sociologues (voire psychosociologues ou anthropologues) français, connus et moins connus : Anne Ancelin-Shutzenberger, André-Marcel d'Ans, Pierre Ansart, Georges Balandier, Christian Bachmann, Jacqueline Barus-Michel, Raymond Boudon, Pierre Bourdieu, Robert Castel, Michel Crozier, Sonia Dayan-Herzbrun, Jean Duvignaud, Eugène Enriquez, Pierre Fougeyrollas, Vincent de Gaulejac, Florence Giust-Desprairies, Claudine Haroche, Françoise Héritier, Georges Lapassade, Edgar Morin, Serge Moscovici, Numa Murard, Gérard Namer, Max Pagès, Renaud Sainsaulieu, Alain Touraine et Michel Wieviorka. Jean-Philippe Bouilloud est professeur au département Stratégie, hommes et organisation du campus de Paris. Diplômé de HEC, docteur en sociologie (Université de Paris...

Une pensée en mouvement

Une pensée en mouvement

Auteure: Françoise Héritier ,

Nombre de pages: 464

« Dans ma jeunesse, j’étais plus intéressée par l’ailleurs et l’autrefois, que par l’ici et le maintenant... Ma rencontre avec Claude Lévi-Strauss a changé ma vie en m’orientant vers l’anthropologie sociale. Je n’ai ni la prétention ni la naïveté de croire que l’anthropologie sert directement à changer les mentalités, mais elle participe à la vie de la Cité, tant par sa réflexion que par ses actions, et mobilise son savoir dans des domaines nouveaux qu’il lui faut baliser : le rapport entre les genres masculin et féminin, le changement des formes de la vie sexuelle, conjugale, familiale, l’avenir de la recherche, les rapports entre communautés, les difficultés de la jeunesse, la constitution de l’identité et de l’altérité par le regard, etc. Il s’agit aussi, dans ces pages, de rapprocher des imaginaires, de faire comprendre des milieux et des itinéraires, de retracer le cours d’une pensée dont je crois pouvoir dire qu’elle est, toujours et encore, en mouvement. » F. H. Ce livre retrace à partir d’entretiens la carrière de celle qui a succédé à Claude Lévi-Strauss au Collège de France et a poursuivi et développé sa...

La matrice de la race

La matrice de la race

Auteure: Elsa DORLIN ,

Nombre de pages: 995

La race a une histoire, qui renvoie à l'histoire de la différence sexuelle. Au XVIIe siècle, les discours médicaux conçoivent le corps des femmes comme un corps malade et l'affligent de mille maux : " suffocation de la matrice ", " hystérie ", " fureur utérine ", etc. Le sain et le malsain justifient efficacement l'inégalité des sexes et fonctionnent comme des catégories de pouvoir. Aux Amériques, les premiers naturalistes prennent alors modèle sur la différence sexuelle pour élaborer le concept de " race " : les Indiens Caraïbes ou les esclaves déportés seraient des populations au tempérament pathogène, efféminé et faible. Ce sont ces articulations entre genre, sexualité et race, et leur rôle central dans la formation de la Nation française qu'analyse Elsa Dorlin, au croisement de la philosophie politique, de l'histoire de la médecine et des études sur le genre. La Nation prend littéralement corps dans le modèle féminin de la " mère ", blanche et saine, opposée aux figures d'une féminité " dégénérée " – la sorcière, la vaporeuse, la vivandière hommasse, la nymphomane, la tribade et l'esclave africaine. Il apparaît ainsi que le sexe et la...

Dictionnaire de la Sociologie

Dictionnaire de la Sociologie

Auteure: Encyclopaedia Universalis ,

Nombre de pages: 1996

Le Dictionnaire de la Sociologie d'Encyclopaedia Universalis dresse un large panorama de la sociologie contemporaine, de son histoire et des courants qui la traversent. Si on considère la sociologie comme « l’étude scientifique des faits sociaux humains », cette science moderne et en prise sur son temps apparaît comme très éclatée. La vitalité de ses analyses, la pluralité croissante de ses perspectives et l’émergence de nouveaux champs de recherche expliquent cette diversité. Le principal atout du Dictionnaire de la Sociologie est justement de rendre compte de ce foisonnement d’idées et de débats en entrecroisant les articles consacrés aux concepts clés de la sociologie et ceux qui présentent les sociologues et leurs travaux. Émile Durkheim, fondateur de la sociologie française, soulignait que « s’il existe une science des sociétés, il faut bien s’attendre à ce qu’elle ne consiste pas dans une simple paraphrase des préjugés traditionnels[...], car l’objet de toute science est de faire des découvertes et toute découverte déconcerte plus ou moins les opinions reçues ». En près de 250 articles, signés par les meilleurs spécialistes, le...

Sexualité et prison

Sexualité et prison

Auteure: Arnaud Gaillard ,

Nombre de pages: 352

Comment les 60 000 personnes incarcérées en France vivent-elles leur sexualité ? S'il semble aujourd'hui impensable de ne pas soigner et nourrir les prisonniers, il apparaîtra sans doute incompréhensible que la prison du XXIe siècle n'ait pas su intégrer le respect du droit à l'intimité comme un élément essentiel de la dignité humaine. La privation et le contrôle des relations sexuelles en prison représentent une peine supplémentaire pour les détenus et leurs proches qui en éprouvent toute l'injustice. Il fallait une étude ambitieuse pour dépasser les stéréotypes, notamment en matière de prostitution, de viol ou d'homosexualité à l'intérieur des murs. En prison, la régression vers une sexualité solitaire abreuvée de pornographie est difficile à éviter. La sexualité conjugale est furtive et humiliante, volée au regard des surveillants. Une situation générale en contradiction avec les ambitions affichées de l'État en matière de réinsertion et de lutte contre la récidive. Ce document sociologique inédit est aussi une passionnante enquête humaine. Soixante hommes et femmes détenus en France ont été rencontrés de manière régulière. Des...

Procès

Procès

Auteure: Edwy Plenel ,

Nombre de pages: 162

Les audiences d'un procès servent de décor, de scène et de prétexte, aux curiosités, divagations et interrogations, confessions et confidences, d'un journaliste. Le procès, c'est celui des écoutes de l'Élysée, une affaire d'État qui met en cause des préfets et des généraux que protège l'ombre d'une haute figure présidentielle. Procès de raisons privées devenues raisons d'État, de l'abus de pouvoir et de l'ordre illégal. Un procès plus actuel que ne le laisserait penser l'ancienneté des faits. Au nom de la lutte contre le terrorisme et, plus largement, toute déstabilisation de l'État, la ligne de défense des prévenus évoque des argumentaires d'aujourd'hui, voire de demain, dans le monde de peur de l'après-2001. Le journaliste, c'est l'un des plaignants, partie civile emblématique dont la plainte a déclenché les poursuites après la révélation de l'espionnage dont sa vie professionnelle et privée avait fait l'objet. En ce sens, ce procès est aussi le sien. Au sens propre, pas seulement figuré. À la fois spectateur et acteur de ce théâtre judiciaire, il lui arrive de devenir l'accusé, mis en cause par les prévenus pour tous les troubles dont il ...

150 idées reçues sur les grands personnages de l'Histoire

150 idées reçues sur les grands personnages de l'Histoire

Auteure: Collectif ,

Nombre de pages: 310

En êtes-vous si sûrs ? Vous pensez que Bouddha est un personnage fictif ? Que Cléopâtre avait un long nez disgracieux ? Que Clovis s'est converti par conviction religieuse ? Qu'Henri IV n'avait d'yeux que pour l'agriculture ? Que Coubertin prônait l'égalité dans le sport ? Que Cousteau fut un écolo avant l'heure ? Que Sœur Emmanuelle eut une vie exemplaire ? Vous souhaitez connaître le fin mot de ces petites et grandes histoires ? Vous voici entre de bonnes mains... ! Tour à tour légendes, clichés ou contre-vérités, les idées reçues sont puissantes... et nombreuses ! Insidieuses, dérangeantes, elles forment ce bastion des connaissances communément admises, sans même que l'on prenne la peine de les interroger tant l'évidence de leur fondement s'impose à nous. Dans l'ouvrage précédemment signé par l'équipe d'Historia, vous découvriez avec effarement que... Christophe Colomb n'a pas découvert l'Amérique, que Jeanne d'Arc était loin d'être une simple bergère, que Néron n'avait pas incendié Rome, que Molière n'était pas mort sur scène, que le mariage des prêtres n'avait pas toujours été interdit, que la carmagnole n'était pas une danse... Eh...

La mondialisation et ses effets: nouveaux débats

La mondialisation et ses effets: nouveaux débats

Auteure: Florence Pinot de Villechenon ,

Nombre de pages: 286

Dans cet ouvrage consacré à la mondialisation et ses effets, le CERALE se penche sur la globalisation non pas pour en dresser un état des lieux exhaustif, mais plutôt pour analyser ses effets sur le renouvellement de certaines disciplines et mesurer son incidence sur l'environnement des entreprises et leur management. Des questions telles que l'emploi, la gestion de la dette, les nouvelles formes organisationnelles, ou encore les problèmes identitaires et la crise des valeurs sont interrogées.

Face à la domination : dévoiler, résister, s'émanciper

Face à la domination : dévoiler, résister, s'émanciper

Auteure: John Cultiaux , Pascal Fugier ,

Nombre de pages: 176

La domination est un thème central de la sociologie qui en questionne ses finalités, entre dévoilement, dénonciation et émancipation. Cet ouvrage s'attache à explorer, à partir de travaux issus du terrain, la posture singulière adoptée de l'approche clinique. L'enjeu est ici de comprendre ce qui peut empêcher l'autonomie, l'investissement ou l'expression du sujet. Chacun dispose en soi de ressources pour lutter contre la domination et se réapproprier sa propre puissance d'agir.

Trouble dans l'interculturalité

Trouble dans l'interculturalité

Auteure: Sophie Hamisultane ,

Nombre de pages: 232

Parmi les diverses analyses sociologiques qui croisent les problématiques concernant la construction de l'identité, l'immigration et les descendants de migrants, la recherche clinique en sciences sociales met le sujet au centre des réflexions. Elle examine les processus psychosociaux qui agissent sur le sujet social. Cet ouvrage rend donc compte du trouble dans l'interculturalité, vécu de manière récurrente par des descendants de migrants (vietnamiens) nés en France. Pour cela, nous suivons les histoires de vie puis les échanges d'un groupe interculturel institué, lieu d'une microsocialité française.

Maurice Halbwachs

Maurice Halbwachs

Auteure: Yves Déloye ,

Nombre de pages: 203

Les écrits de Maurice Halbwachs sont aujourd'hui largement réédités. Relire Halbwachs, le méditer, tenter d'appréhender la modernité d'une œuvre magistrale : c'est à une telle relecture que ce livre souhaiterait contribuer. Qu'il s'agisse, en effet, des innombrables travaux contemporains sur la mémoire, de la prise en compte des dimensions matérielles des institutions et des sociétés, de l'analyse de l'imbrication entre composantes psychologiques et politiques, la pensée de Maurice Halbwachs conduit à une interrogation majeure, indissociablement anthropologique, historique, sociologique et politique. En la situant dans son contexte historique et politique, cet ouvrage entend retravailler la pensée d'Halbwachs sur la question du lien entre l'individu et le groupe, sur la construction de la mémoire collective, l'apprentissage et le contrôle des émotions... Au-delà de l'inquiétude qui se dessinait dans les interrogations et les intuitions de son œuvre, les contributions rassemblées entreprennent aussi de rappeler les composantes fondamentales de la démocratie en Europe.

Autour de 1914-1918 : nouvelles figures de la pensée

Autour de 1914-1918 : nouvelles figures de la pensée

Auteure: Antoine Compagnon , Serge Haroche ,

Nombre de pages: 416

La Grande Guerre n’a pas cessé de nous fasciner. Elle nous apparaît comme un moment de profonde rupture non seulement historique et géopolitique, mais aussi épistémologique et même civilisationnelle. Nos façons de comprendre le monde, de le voir, de le penser, ont été transformées autour de ces années-là. Quel rôle le conflit a-t-il joué dans ces bouleversements ? Dans quel contexte intellectuel s’est-il déclenché ? Et quels en ont été les effets à long terme – les ruptures et les reconfigurations dans les sciences, la philosophie, les lettres, les arts, les représentations, les mentalités, la société ? Antoine Compagnon est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Littérature française moderne et contemporaine : histoire, critique, théorie. Il a édité, en collaboration avec Yuji Murakami, l’anthologie La Grande Guerre des écrivains, d’Apollinaire à Zweig (2014). Avec les contributions de Olivier Agard, Françoise Balibar, Jacques Bouveresse, Isabelle von Bueltzingsloewen, Yves Cohen, Marc Fontecave, Roland Gori, Claudine Haroche, Serge Haroche, Henry Laurens, Michelle Perrot, Roland Recht, Makis Solomos, Claudine...

Histoire des émotions, vol. 3. De la fin du XIXe siècle à nos jours

Histoire des émotions, vol. 3. De la fin du XIXe siècle à nos jours

Auteure: Collectif ,

Nombre de pages: 618

Après les succès de l'Histoire du corps et l'Histoire de la virilité, Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine et Georges Vigarello dirigent cette très ambitieuse Histoire des émotions en trois volumes richement illustrés, qui réunit pour la première fois les meilleurs spécialistes français et étrangers de l'histoire des émotions, toutes générations confondues. Ce troisième volume, qui s'ouvre à la fin du XIXe siècle, révèle l'accroissement comme la complexification de l'espace intérieur dans la conscience occidentale, la saisie de troubles toujours plus variés, depuis l'émotion jusqu'au sentiment, à la passion, voire aux perversions ou à la folie. Au XXe siècle s'impose le constat d'un profond déplacement du régime émotif lui-même. Tout change lorsque l'accroissement de l'individualisme, le triomphe de l'univers privé, doublés du relatif effacement des " soutiens " collectifs habituels, de l'école à l'entreprise, transforment la relation à l'intériorité, diffusant paradoxalement une insécurité inédite, une compassion sélective, une irrépressible attente de protection. Une anxiété inédite a gagné les consciences. Elle se nourrit aussi de la...

Histoire des émotions

Histoire des émotions

Auteure: Alain Corbin , Jean-Jacques Courtine , Georges Vigarello ,

Nombre de pages: 560

Après le succè de l’Histoire du corps et de l’Histoire de la virilité, Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine et Georges Vigarello dirigent cette très ambitieuse Histoire des émotions en trois volumes, héritière du programme des Annales, de l’histoire des mentalités et de celle des sensibilités, portée par les renouvellements historiographiques les plus récents. Elle réunit pour la première fois les meilleurs spécialistes français et étrangers de l’histoire des émotions, toutes générations confondues. Ce premier volume, dirigé par Georges Vigarello, commence en Grèce avec les larmes d’Achille et le rire de Lysistrata et nous conduit jusqu’à la veille de la Révolution, avec l’invention du sourire dans la peinture. Il nous fait traverser la christianisation des émotions, voyager dans les monastères et les familles du Moyen Âge, nous initie aux colères des princes. On y retrouve la culture de cour et la mécanique des humeurs, les passions des mystiques, les douceurs et les douleurs de la mélancolie, les joies de l’amitié avec Montaigne, comme le code de l’honneur des chevaliers. Sans oublier bien sûr les grandes émotions populaires....

Questions au libéralisme

Questions au libéralisme

Auteure: Benoît Jadot , Otfried Höffe , Anne-Marie Dillens , Jean-Christophe Merle , Robert Castel , Robert Cobbaut , Rudolf Visker , Chantal Mouffe ,

Nombre de pages: 118

Au cours de l'année académique 1997-98, l'École des Sciences philosophiques et religieuses a consacré ses leçons publiques au libéralisme. Privé d'adversaires déclarés aujourd'hui et porté aux nues par les tenants de "la mondialisation heureuse" (pour reprendre le titre d'un ouvrage d'A. Minc), le libéralisme n'a pas que des vertus... Certes, ses réalisations historiques sont particulières et multiples, mais ses principes politiques, économiques et sociaux, eux, ont des prétentions universelles. Objets de nombreuses contestations, ces prétentions demandent à être interrogées dans leur origine, leur contenu, leurs présupposés et finalités. Se dispenser de ce travail risque non seulement de nous laisser démunis face aux défis politiques, économiques, culturels et sociaux que nous avons à relever, mais plus fondamentalement encore, de nous aveugler sur une large partie de leurs enjeux.

Dictionnaire des risques

Dictionnaire des risques

Auteure: Yves Dupont ,

Nombre de pages: 568

Nos sociétés qui se veulent les plus protectrices de la planète ont découvert qu'elles étaient essentiellement fragiles : risque industriel, écologique, épidémiologique, terroriste, etc. Pour ne pas céder à la panique, à l'irrationnel ou aux à-peu-près, et pour rendre possible un débat responsable et lucide entre citoyens, il importe de savoir de quoi on parle, et quels sont les liens entre les différents ordre de réalités et les différentes formes d'approches. Un dictionnaire est la formule idéale pour balayer l'ensemble du champ concerné par la notion de "risque". Cette 2e édition s'enrichit d'une vingtaine d'entrées traitant des nanotechnologies, des victimes, de l'origine environnementale des cancers, de la biopolitique, de la décroissance soutenable, de la crise de l'école, les catastrophes naturelles, etc., toutes questions qui se posent aujourd'hui dans l'urgence, inquiètent les populations et alimentent en permanence une actualité environnementale toujours plus présente.

La bible du team-building

La bible du team-building

Auteure: Arnaud Tonnelé ,

Nombre de pages: 362

"Pour des équipes coopératives et innovantes" Vous êtes manager, et voulez développer l'efficacité et la cohésion de votre équipe ? Vous êtes coach, consultant, et souhaitez enrichir vos pratiques d'accompagnement des équipes ? Vous êtes formateur, et recherchez l'essentiel des savoirs à connaître sur la dynamique de groupe ? Ce livre, le premier du genre, entièrement composé de séquences clés en main de team-building, vous accompagne pas à pas pour développer le collectif des équipes. 102 schémas pédagogiques 1 cabinet plein de... curiosités 1 foire aux questions 4 comptes rendus de lecture

L'Art de se taire

L'Art de se taire

Auteure: Abbe Dinouart ,

Nombre de pages: 145

Comment garder la maîtrise de soi et de son corps en société ? Cette question est au coeur de L'Art de se taire qui, dès sa parution en 1771, rencontre le succès. Son auteur, Joseph Antoine Toussaint Dinouart (1716-1786), ecclésiastique, traducteur et polémiste, érudit et bel esprit, propose à la société des salons et des dîners, qui craint alors la dissipation, le bavardage et les mauvais propos, un modèle de comportement calqué sur ceux de la religion et de la Cour. Rien moins, donc, que l'art de dissimuler, d'avoir une bonne contenance et de tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler, un art qui, paradoxalement, accorde une importance toute particulière, au langage du corps, qu'il faut apprendre à décrypter...

La matière noire dans l’Univers

La matière noire dans l’Univers

Auteure: Françoise Combes ,

Nombre de pages: 80

Grâce aux progrès fulgurants de la cosmologie, nous savons que l’Univers se compose à 5 % de matière ordinaire, dont seulement une infime partie est observable aujourd’hui sous forme d’étoiles et de gaz, et à 95 % de matière noire et d’énergie noire, deux entités qui nous sont encore complètement inconnues. Comment, dans ces conditions, élaborer un scénario de formation des structures pour expliquer l’origine et la dynamique des galaxies ? Cette leçon nous invite à explorer l’énigme la plus mystérieuse de l’astrophysique contemporaine.

La ville et l’esprit de société

La ville et l’esprit de société

Auteure: Katia Béguin ,

Nombre de pages: 154

Apparue dans le champ historique avec les travaux fondateurs de Maurice Agulhon, la notion de sociabilité s’est révélée une grille d’analyse pertinente pour une histoire socio-culturelle attachée à comprendre les transformations du siècle des Lumières, les mutations de la culture politique et la genèse de l’opinion publique, le passage d’une société aristocratique à une société bourgeoise et le lien entre l’émergence d’une sphère publique et l’expansion d’un capitalisme commercial. Ces problématiques sont au cœur des sujets abordés dans ce volume, qui s’intéresse à un type spécifique de sociabilités urbaines : celles, plutôt élitaires, qui ont été regardées comme les laboratoires d’idéaux nouveaux, étrangers, sinon antagoniques avec ceux de l’univers de la cour. Les contributions rassemblées soumettent à un nouvel examen et nuancent le schéma de la formation, entre le xviie et le xviiie siècle, d’un espace public urbain défini par sa différence avec la cour ou les académies, ou par opposition à la sphère privée, domestique, à l’espace du secret initiatique ou encore au domaine clos des cabinets et des galeries...

HALBWACHS ET LA MEMOIRE SOCIALE

HALBWACHS ET LA MEMOIRE SOCIALE

Auteure: Gérard Namer ,

Nombre de pages: 250

C'est sa thèse de sociologie de 1925 " les cadres sociaux de la mémoire ", qui rendra célèbre Halbwachs pour avoir inventé la notion de mémoire collective. Dans ce livre centré sur la notion du lien entre la mémoire individuelle et la mémoire collective, il est question déjà de la mémoire sociale qui est pensée si ce n'est souvent nommée. Nous estimons que l'objet final totalisant de la vie intellectuelle de Halbwachs c'était la mémoire sociale.

Clinique du pouvoir (Ancienne Edition)

Clinique du pouvoir (Ancienne Edition)

Auteure: Eugène ENRIQUEZ ,

Nombre de pages: 240

L ́ouvrage a pour but d ́analyser le problème du pouvoir et les diverses figures qu ́il peut présenter. Depuis la parution de Du pouvoir par Bertrand de Jouvenel en 1945, c’est le premier ouvrage qui articule les approches sociologique, anthropologique, politique, psychosociologique et psychanalytique du pouvoir. Si une attention particulière est portée à ses aspects répressifs, sont étudiés ici les fondements du pouvoir et ses liaisons avec la sexualité, la guerre, la mort, l ́argent, le désir de soumission, mais également la vie et la bonté. Le pouvoir est abordé aussi bien au niveau macrosociologique (l ́Etat), qu ́au niveau psychosociologique (les relations du pouvoir) et psychologique (la manière dont est vécu le pouvoir par ceux qui l ́exercent et par ceux qui s ́y soumettent}. L’auteur pose alors un problème essentiel : un pouvoir dépourvu de fondement et d ́incidence mortifère peut-il exister ? Eugène Enriquez est professeur émerite de sociologie à UFR de Sciences sociales de Paris 7

Cartographie de la France et du monde de la Renaissance au Siècle des lumières

Cartographie de la France et du monde de la Renaissance au Siècle des lumières

Auteure: Monique Pelletier ,

Nombre de pages: 107

Les quatre textes publiés dans ce volume concernent deux périodes importantes pour la cartographie française, la Renaissance et le Siècle des lumières, qui ont posé des règles pour la mesure et la description du territoire. Ces deux activités ont été pratiquées par des hommes de formations diverses – mathématiciens, ingénieurs, peintres, géographes – dont les talents étaient parfois concurrents et souvent complémentaires. Les uns ont proposé des méthodes dans le cadre de prestigieuses institutions comme le Collège royal (actuel Collège de France), l'Académie des sciences ou l'Académie de marine. D'autres étaient plus directement confrontés au terrain qu'ils devaient décrire pour différentes catégories d'usagers : juges, administrateurs, militaires, navigateurs, historiens, etc. Toutefois les uns et les autres ont œuvré, directement ou indirectement, pour le pouvoir royal, maître non seulement de la cartographie de la France, mais encore de la description du monde. Certes, le contrôle exercé par ce pouvoir et l'intérêt manifesté par les rois et leurs ministres ont pu favoriser les progrès de la cartographie et encourager la publication de...



X
FERMER