Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
J'ai oublié

J'ai oublié

Auteure: Bulle Ogier , Anne Diatkine ,

Nombre de pages: 240

Voici un livre de grâce, porté par la grâce. Comme un funambule qui avance, yeux grands ouverts, sur une corde au-dessus du vide, Bulle Ogier parcourt les étapes de sa vie d'enfant, de femme, d'actrice, de mère. Une vie jamais banale, pour le meilleur (l'art, la création, la fréquentation de grandes figures comme Duras, Rivette ou Chéreau), ou pour le pire (la mort de sa fille Pascale, évoquée avec délicatesse et intensité). On pourrait énumérer les péripéties, les événements, établir des listes, mais un seul mot dit à quelle expérience le lecteur est convié : enchantement. Sur un ton qui n'appartient qu'à elle, l'actrice de tant de films, de tant de mises en scène théâtrales, la protagoniste de tant d'aventures, exerce une sorte de magie, on est avec elle, on est parfois effaré, et toujours touché, ému, bouleversé. On rit aussi, ou on sourit. Bref, les mystères parfois contradictoires de la vie, mis en langue : ce qu'on appelle, simplement, la littérature.

Barbet Schroeder, ombres et clarté

Barbet Schroeder, ombres et clarté

Auteure: Jérôme d'Estais ,

Nombre de pages: 260

De More à Amnesia, en passant par Général Idi Amin Dada, Maîtresse ou Barfly, du documentaire à la fiction, de la Nouvelle Vague à Hollywood, les films de Barbet Schroeder nous entraînent, sur près d’une cinquantaine d’années, au-delà des genres, des catégories et des frontières vers des territoires vierges, une marge, dans laquelle morale, évolutions et pouvoirs sont observés et questionnés, sans rien imposer. Avec élégance et distance. Ironie et bienveillance. Un cinéma tout en ombres et clarté.

Images des corps / Corps des images au cinéma

Images des corps / Corps des images au cinéma

Auteure: Jérôme Game ,

Nombre de pages: 256

Ces dernières années ont vu se développer un important effort théorique et critique sur la question du corps au cinéma : comment ce dernier représente-t-il les formes du corps mais aussi ses puissances (gestes, désirs, pulsions, tendances hors cadre, hors champs, hors discours ou hors normes) ? Comment rend-il compte des contextes cognitifs, culturels, politiques et technologiques associés à – ou affectés par – la fabrique des corps à travers l’histoire ? Les films eux-mêmes ont eu recours au corps comme figure ou motif privilégié et ont pleinement participé de ce questionnement. Contribuant à cette réflexion en cours le présent volume s’attache à étudier la question de la représentation corporelle en la rapportant à celle des devenirs concrets du cinéma, que ce soit dans ses dispositifs propres ou ses rencontres avec d’autres régimes d’image (notamment la vidéo et la photographie). L’ambition est en définitive d’offrir une sorte d’état des lieux de la question qui rayonnerait dans plusieurs directions : mise à l’épreuve des concepts ; articulation entre perspectives théoriques ; poétique des oeuvres ; zoom sur certains points...

Catalogue Clermont FilmFest02

Catalogue Clermont FilmFest02

Auteure: Sauve qui peut le court métrage , Traces d'Images ,

Catalogue du 24e Festival du Court Métrage de Clermont-Ferrand 2002

Pink Floyd

Pink Floyd

Auteure: Jean-michel Oullion ,

Nombre de pages: 296

Après les éphémères retrouvailles sur scène de 2005, les espoirs de reformation de Pink Floyd, le plus célèbre des groupes de rock planant anglais ont fait long feu en 2008 : le guitariste David Gilmour a affirmé haut et fort « la fin de Pink Floyd », peu avant la mort brutale du claviériste Rick Wright.Cet ouvrage est le seul à offrir une analyse développée de tous les albums du groupe et des musiciens en solo.Il accorde une large place à tous ceux qui ont côtoyé le groupe (artistes de renom comme David Bowie, Frank Zappa ou Kate Bush, producteurs, managers, ingénieurs du son, etc.)Pionniers d'un genre nouveau dans un monde en pleine révolution culturelle, Pink Floyd a donné naissance à une musique bouillonnante et inventive, électrique et psychédélique, mêlant le réel à l'onirique, l'humain à l'artificiel, l'émotion à l'agressivité dans un contexte ésotérique et surréaliste.Au-delà des délires visuels et auditifs et des avalanches d’effets spéciaux, Pink Floyd est aussi un groupe d’avant-garde dont l’œuvre a une portée politique assumée. Les quelque 200 millions de disques vendus et 25 millions de fans ayant assisté à l’un de...

Le Dernier des métiers. Entretiens (1962-1991)

Le Dernier des métiers. Entretiens (1962-1991)

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 448

ANTOINE LIVIO. – Vous n'êtes jamais fatiguée d'écrire ? MARGUERITE DURAS. – Si. C'est le dernier des métiers. ANTOINE LIVIO. – Et pourtant vous continuez ? MARGUERITE DURAS. – À chaque bouquin – mais ça, tous les écrivains, n'est-ce pas, à chaque bouquin on a l'impression que ça suffit comme ça, et puis... ça recommence. Ce nouvel éventail d'entretiens (écrits, télévisés ou radiodiffusés) avec toutes sortes d'interlocuteurs (de Jacques Chancel à Colette Fellous, en passant par Bernard Pivot et Marianne Alphant ou encore Susan Cohen, dialogue ici publié pour la première fois) dessine une petite histoire littéraire de la deuxième moitié du XXe siècle, à travers l'évolution de Marguerite Duras, qui se définit par rapport au colonialisme, au Nouveau Roman, au cinéma commercial, au changement de mœurs, à l'exploitation de l'homme par l'homme, à l'aliénation amoureuse, au mal et aux faits divers, à la parole et au silence. L'oralité fait partie intégrante de son mode de création littéraire. Et il n'est pas, dans son cas, secondaire de lire la transcription de réponses parlées, où l'on reconnaîtra souvent le style même de l'écrivain,...

Savannah Bay

Savannah Bay

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 141

« Tu ne sais plus qui tu es, qui tu as été, tu sais que tu as joué, tu ne sais plus ce que tu as joué, ce que tu joues, tu joues, tu sais que tu dois jouer, tu ne sais plus quoi, tu joues. Ni quels sont tes rôles, ni quels sont tes enfants vivants ou morts. Ni quels sont les lieux, les scènes, les capitales, les continents où tu as crié la passion des amants. Sauf que la salle a payé et qu’on lui doit le spectacle. Tu es la comédienne de théâtre, la splendeur de l’âge du monde, son accomplissement, l’immensité de sa dernière délivrance. Tu as tout oublié sauf Savannah, Savannah Bay. Savannah Bay c’est toi. » Marguerite Duras « Pièce sublime, pour ne pas changer, méditation d’une comédienne aux portes de la mort. [...] Savannah Bay : deux femmes, Marguerite Duras et Madeleine Renaud, nous tendent en partage ce que la vérité et la poésie peuvent oser de plus beau. » (Michel Cournot, Le Monde) Cette édition se compose de deux versions. La première a été publiée en 1982 ; la seconde, en 1983, comporte les variantes établies par Marguerite Duras lorsqu’elle a monté la pièce au Théâtre du Rond-Point avec Madeleine Renaud et Bulle Ogier....

La véritable Marie-France Pisier

La véritable Marie-France Pisier

Auteure: Marie-Elisabeth Rouchy , Sophie Grassin ,

Nombre de pages: 304

On la disait marginale, élitiste, décalée, appréciée des seuls intellectuels qui fréquentent les musées d’avant-garde et les cinémathèques. L’hommage unanime qui a salué sa disparition tragique, le 24 avril 2011, révèle que Marie-France Pisier appartenait à la catégorie des grandes artistes. Toute sa vie, l’actrice de François Truffaut exerça son pouvoir de séduction. Lui venait il de son enfance dans les ambassades lointaines où son père fut envoyé (et qu’elle a racontée dans Le Bal du gouverneur) ? Ou de sa simplicité tranquille, de son sourire de madone amusée ? D’André Téchiné à Jacques Rivette, beaucoup de réalisateurs marquants en ont fait leur égérie. Imposant en douceur sa propre différence, elle a ouvert la voie aux acteurs d’aujourd’hui. Après une enquête fouillée où, pour la première fois, famille et proches ont accepté de témoigner, Sophie Grassin et Marie-Elisabeth Rouchy retracent la vie de cette actrice inclassable qui fut aussi une femme engagée.

La Passion suspendue

La Passion suspendue

Auteure: Marguerite Duras , Leopoldina Pallotta dellla ,

Nombre de pages: 191

« Pendant des années, j’ai eu une vie sociale et la facilité avec laquelle je rencontrais les gens ou je leur parlais se reflétait dans mes livres. Jusqu’à ce que je connaisse un homme, et peu à peu, toute cette mondanité a disparu. C’était un amour violent, très érotique, plus fort que moi, pour la première fois. J’ai même eu envie de me tuer, et ça a changé ma façon même de faire de la littérature : c’était comme de découvrir les vides, les trous que j’avais en moi, et de trouver le courage de les dire. La femme de Moderato Cantabile et celle de Hiroshima mon amour, c’était moi : exténuée par cette passion que, ne pouvant me confier par la parole, j’ai décidé d’écrire, presque avec froideur. » Entre 1987 et 1989, après le succès foudroyant de L’Amant qui fait d’elle un écrivain mondialement reconnu, Marguerite Duras se confie en toute liberté à une jeune journaliste italienne sur sa vie, son œuvre, son obscurité, puis sa gloire, la politique, la passion. Ce dialogue a paru une fois en langue italienne et avait disparu, ignoré des admirateurs de Duras qui vont ici réentendre sa voix.

A Werner Schroeter, qui n'avait pas peur de la mort

A Werner Schroeter, qui n'avait pas peur de la mort

Auteure: Philippe AZOURY ,

Nombre de pages: 110

Réalisateur de plus de trente films, metteur en scène de soixante-quinze opéras, à la fois cinéaste underground et héritier de Visconti et Pasolini, Werner Schroeter, mort en avril dernier, reste encore à découvrir. Les défenseurs du cinéma de Schroeter sont aussi illustres que divers : Michel Foucault, Isabelle Huppert, Bulle Ogier, Fassbinder, Wim Wenders, Jean-Jacques Schuhl... Le livre décrit en soixante-dix fragments le fonctionnement intime, la respiration musicale, les constructions folles d’une œuvre unique.

La Récréation

La Récréation

Auteure: Frédéric MITTERRAND ,

Nombre de pages: 615

" Je suis devenu ministre par surprise. C'est sans doute vrai puisque je l'ai entendu dire un peu partout. Enfin, j'ai essayé de faire de mon mieux et j'ai quand même tenu trois ans. Avec le recul, ce qui m'a plu aussi dans cette aventure c'est d'avoir osé sauter dans la cage aux lions de la politique et d'observer leur férocité, leurs grognements et leurs faiblesses. Ils sont beaux à observer, imprévisibles, tour à tour caressants et cruels. Ce fut à la fois dangereux, excitant et amusant car je n'étais pas dompteur de profession mais tout de même bien décidé à ne pas me faire manger. J'ai reçu pas mal de coups de griffes mais j'en suis sorti sain et sauf. J'ai retrouvé ma vie d'avant sans regrets ni amertume pendant qu'ils continuent à s'entredévorer, mais j'ai emporté une clef de la cage. Et comme j'aime bien partager, je la tiens à la disposition de ceux qui voudraient s'en servir pour tenter leur chance. À condition d'apprécier ce type de sport et d'apprendre à courir plus vite que les grands fauves, ça vaut vraiment le coup d'essayer. L'existence n'offre pas beaucoup de récréations de ce genre... " F. M.

Filmer, dit-elle

Filmer, dit-elle

Auteure: Philippe AZOURY , Stéphane BOUQUET , Luc CHESSEL , Pierre EUGENE , Fernando GANZO , Luc MOULLET ,

Nombre de pages: 216

Il y a un siècle naissait l’écrivaine Marguerite Duras. L’écrivaine ? Ne devrait-on pas plutôt dire l’artiste pour intégrer son travail de cinéaste ? Disons qu’elle est une voix, tant celle-ci marque par sa singularité, au-delà de la forme de ses œuvres. On a beaucoup écrit sur Duras, son histoire et ses histoires. On a beaucoup cherché à comprendre sa vie et ses œuvres, mais ses films ont souvent été considérés comme un reliquat des textes. Cet ouvrage prend le cinéma de Marguerite Duras comme il est : riche, au-delà des genres, des techniques, du cinéma même. Notre premier geste a été de donner la parole à des auteurs qui, simplement, naïvement, aiment son cinéma, et sont impressionnés par lui. Aussi, différents tons et différentes générations se croisent : certains évoquent la violence politique des premiers films de Duras ou cherchent les marques de ses obsessions intimes, d’autres investissent ses décors et ses personnages. Mais tous se passionnent pour le naturel rare et radical avec lequel Duras, alors écrivaine reconnue, s’empare du cinéma. Pourquoi Détruire dit-elle est-il un film d’horreur ? Comment Luc Moullet devint-il...

Une pièce espagnole

Une pièce espagnole

Auteure: Yasmina Reza ,

Nombre de pages: 132

« Les acteurs sont des lâches. Les acteurs n'ont pas de courage. Moi le premier. Les qualités humaines habituelles dans le monde normal sont contraires au bien de l'acteur. » Cinq acteurs répètent une comédie : une réunion de famille au cours de laquelle une mère présente à ses deux filles et à son gendre, le nouvel homme de sa vie, un veuf gérant d'immeuble... La création d'Une pièce espagnole aura lieu à partir du 20 janvier 2004, au théâtre de la Madeleine, dans une mise en scène de Luc Bondy.

Histoire du cinéma

Histoire du cinéma

Auteure: Encyclopaedia Universalis , Les Grands Articles ,

Nombre de pages: 60

La première projection du cinématographe Lumière a lieu le 28 décembre 1895, au Grand Café, boulevard des Capucines à Paris. Le nouvel art puisera abondamment dans le trésor dramatique aussi bien théâtral que romanesque, du XIXe siècle finissant. Il lui empruntera sa puissance d'évocation liée à l'appétit de conquête d'une...

Bashung, vertige de la vie

Bashung, vertige de la vie

Auteure: Pierre Mikaïloff ,

Nombre de pages: 360

Un soir de l’hiver 1980... La silhouette en perfecto délaisse un instant le flipper du Café des sports et commence à fredonner un drôle d’air où il est question d’une frangine « pas très claire ». Ce novice de trente-trois ans qui s’apprête à engranger les parties gratuites, c’est Alain Bashung, pour qui l’heure de la rédemption a enfin sonné... Oh, Gaby ! Ainsi commence le roman d’Alain Bashung, né de mère bretonne et d’un père kabyle qu’il n’a pas connu. Un parcours semé de plaies et de blessures... Un harmonica à cinq ans, la découverte de Kurt Weill et du rockabilly, des débuts difficiles dans les hôtels et les restaurants de province, une première carrière d’arrangeur pour Dick Rivers (entre autres), un premier single en 1966, la rencontre de Boris Bergman (1977) et enfin le succès, en 1980, avec « Gaby »... Sonne enfin l’heure des fantaisies bleu pétrole et de la consécration dans les années 1990, qui le voient également crever l’écran. Grâce aux témoignages de proches – Boris Bergman, Jean Fauque, Dick Rivers... –, Pierre Mikaïloff brosse un portrait d’Alain Bashung, avec sensibilité et passion.

L'homme cinéma

L'homme cinéma

Auteure: Jean Douchet ,

Nombre de pages: 304

Dans les années 1960, aux Cahiers du cinéma, Jean Douchet a porté au sommet une nouvelle forme de critique qui a marqué son époque et plusieurs générations de cinéphiles. Au fil de ces entretiens, « l'homme-cinéma » évoque sa découverte du 7e art, sous l'Occupation. Après des études de philosophie, il participe à l'aventure de l'existentialisme et hante les ciné-clubs d'après-guerre, jusqu'à la rencontre décisive avec Éric Rohmer. Godard, Rivette, Astruc, Truffaut, Eustache... Douchet entre dans la grande famille de la nouvelle vague. Après l'armée et un temps consacré à des affaires familiales, à partir de 1957, il collabore à Cinémonde et à Arts, pénètre dans le « phalanstère » des Cahiers du cinéma, gagne le surnom de « Socrate de la critique » et, depuis toujours homosexuel, ne boude aucun plaisir. Il découvre le cinéma américain, s'investit dans le monde des ciné-clubs, réalise films et documentaires (sur Vitez, Titus-Carmel, Hitchcock, Rohmer...), apparaît comme acteur dans les films de ses pairs, publie l'ouvrage de référence sur Hitchcock (1967), avec qui il noue une relation fructueuse. En première ligne lors de l'affaire...

Journal 2006

Journal 2006

Auteure: Renaud Camus ,

Nombre de pages: 600

Pour ce journal 2006, le titre L'Isolation, qui a l'avantage d'une certaine amphibologie, l'a emporté sur Les Convertisseurs, qui sonne mal, et sur Pompes à chaleur, qui suggérait trop quelque petit ouvrage pornographique. Quoiqu'il en soit, les questions thermiques y tiennent une grande place. Les lecteurs familiers du journal sont de longue date habitués aux problèmes de chaudière, mais ceux-ci, cette fois, du fait des agissement de deux escrocs ne promettant Que du bonheur ! (un autre titre possible-impossible), prennent une importance obsessionnelle et quasi cauchemardesque : demeure glacée, défilé de corps de métier au chevet de la malade, prélèvements bancaires irrépressibles, faux et usages de faux, dérobades sans fin d'entrepreneurs élusifs, vains téléphonages jamais rendus, expertises et contre-expertises, esquisse d'un procès qui occupera beaucoup des années suivantes toute la lyre des fureurs et des impuissances coutumières aux malheureux « particuliers " entraînés dans des dépenses folles et des soucis vertigineux par les promesses d'économies prodiguées par des aigrefins (« Avec une bonne isolation, vos dépenses en énergie seront divisées ...

C'était Marguerite Duras

C'était Marguerite Duras

Auteure: Jean Vallier ,

Nombre de pages: 850

Après-guerre, Marguerite Duras vit avec son ancien mari Robert Antelme et son compagnon Dionys Mascolo, le père de son fils Jean. Le trio accueille, rue St Benoît, des amis communistes: Edgar Morin, Maurice Blanchot, Elio Vittorini. Exclus du PCF, opposés à la prise du pouvoir par de Gaulle en 1958, Antelme, Morin et Mascolo écrivent le Manifeste des 121 que signe Marguerite. Tous soutiennent le FLN. Un Barrage contre le Pacifique, le "roman de la mère", est une manière pour Duras d’en finir avec la famille. La vente des droits cinématographiques lui permet d’acheter une maison. C’est le début de la notoriété et de son incursion dans le cinéma (carrière mondiale du film Hiroshima mon amour, co-écrit avec Alain Resnais, l’adaptation de Moderato Cantabile par Peter Brook) et dans le théâtre avec notamment Miracle en Alabama. Après une nouvelle rupture en 1964, Marguerite sombre dans l’alcoolisme et peine à écrire. Elle se consacre alors au cinéma, soutient les immigrés, les réfugiés politiques chiliens et les féministes. En 1980, un ultime compagnon entre dans sa vie: Yann Andréa. Duras s’impose avec L’Amant, Goncourt 1984, et une forte...

L'amie

L'amie

Auteure: Michèle MANCEAUX ,

Nombre de pages: 154

Le récit exceptionnel d'une amitié de trente ans entre deux écrivains. " Marguerite assise comme d'habitude, toute petite, à la grande table dans la pièce centrale qui donne sur le parc. On voit juste sa tête et ses épaules qui dépassent. Elle parle à voix haute, mais comme pour elle seule : ? Il n'y a pas de roman sans amour. Dans mes livres, l'amour est là d'emblée, mais ce n'est pas en tant qu'amour qu'il est écrit, c'est en tant que scandale, dans sa portée dans la société qui est phénoménale comme la peste, comme le feu. Elle alterne le ton complice et le ton magistral. ? Les désabusés, je ne les aime pas. Tu peux être désespérée mais pas désabusée. " L'amie, c'est Marguerite Duras, que l'on découvre ici à la fois dans son intimité et plus profondément dans son œuvre.

La saga des intellectuels français

La saga des intellectuels français

Auteure: François Dosse ,

Nombre de pages: 704

Nul n'était aussi bien armé que François Dosse pour relever le défi : une histoire panoramique et systématique de l'aventure historique et créatrice des intellectuels français, de la Libération au bicentenaire de la Révolution et à la chute du mur de Berlin. Son Histoire du structuralisme en deux volumes, son attention à la marche des idées, ses nombreuses biographies (de Michel de Certeau, Paul Ricœur, Pierre Nora, Cornelius Castoriadis) lui ont donné, depuis vingt ou trente ans, une connaissance assez intime de la vie intellectuelle de la seconde moitié du XXe siècle pour lui permettre de couronner son œuvre par une tentative de cette envergure. Le premier volume, 1944-1968, couvre les années Sartre et Beauvoir et leurs contestations, les rapports contrastés avec le communisme, le choc de 1956, la guerre d'Algérie, les débuts du tiers-mondisme, l'irruption du moment gaullien et sa contestation : un temps dominé par l'épreuve de l'histoire, l'influence du communisme et la progressive désillusion qui a suivi. Le second volume, 1968-1989, va de l'utopie gauchiste, de Soljenitsyne et du combat contre le totalitarisme, à la 'nouvelle philosophie',...

Le Rêve de ma mère

Le Rêve de ma mère

Auteure: Anny Duperey ,

Nombre de pages: 215

" ... J'attrape la corde lisse, je lâche le trapèze. Je ne sais pas que c'est la dernière fois que je risque ma vie, là-haut, à quinze mètres de hauteur, sans sécurité. J'enroule ma jambe autour de la corde, je commence à glisser... Dans quelques semaines, je rencontrerai un homme. Je glisse le long de la corde, un extatique sourire aux lèvres... Nous vivrons, travaillerons ensemble, il me convaincra de faire des enfants. Je glisse encore le long de la corde, je touche le sol, je salue... La somnambule a atterri. Il était grand temps que je descende sur terre. " Anny Duperey Dans son livre Le Voile noir, Anny Duperey raconte qu'elle avait presque 9 ans lorsqu'elle trouva ses parents morts, tous deux asphyxiés dans leur salle de bains. Quels avaient été les rêves de sa jeune mère, presque inconnue et si tôt disparue ? Comment nos morts vivent-ils en nous ? La puissance de leurs rêves inaccomplis peut-elle nous influencer obscurément, et mener notre vie sans même que l'on s'en rende compte ?

Munkey Diaries (1957-1982)

Munkey Diaries (1957-1982)

Auteure: Jane Birkin ,

Nombre de pages: 352

« J’ai écrit mon journal à partir de 11 ans, adressé à Munkey, mon confident, ce singe en peluche, gagné dans une tombola. Il a dormi à mes côtés, il a partagé ma vie avec John, Serge, Jacques, il a été le témoin de toutes les joies et toutes les tristesses. Devant la dévastation de mes enfants, j’ai déposé Munkey dans les bras de Serge dans le cercueil où il reposait, tel un pharaon. Mon singe pour le protéger dans l’après-vie. En relisant mes journaux, il me semble flagrant qu’on ne change pas. Ce que je suis à 12 ans, je le suis encore aujourd’hui. Les journaux sont forcément injustes, on montre ses cartes, il y a des versions de tout, mais là, il n’y a que la mienne. J’ai pris comme principe de ne rien arranger, et croyez-moi, j’aurais préféré avoir des réactions plus sages que celles que j’ai eues... ». On croyait tout connaître de Jane Birkin, tant elle fait partie de notre histoire depuis cinquante ans, jusqu’à ce livre qui nous fait vivre une époque flamboyante, du Swinging London au Saint-Germain-des-Prés des années 70, et donne à lire le quotidien d’une grande amoureuse, désopilante et fantasque, et d’une artiste...

This is the end

This is the end

Auteure: Vladimir Lifschutz ,

Nombre de pages: 330

Les séries TV ont un début... mais ont-elles toujours une fin ? Que se passe-t-il dans les derniers instants d’un programme de plusieurs dizaines d’heures de fiction ? Comment les auteurs ont-ils résolu la délicate équation de la satisfaction du public et de leur propre projet ? La fin des séries polarise les passions. Elles sont le fruit d’une attente proportionnelle aux heures passées à la redouter. Ce livre propose de mettre en lumière les ultimes moments des séries télévisées en apportant une compréhension de l’architecture qui les façonne. Visitant des séries aussi fameuses que Lost ou Six Feet Under, le lecteur est invité à un cheminement historique autour de la conclusion narrative, et à des réflexions esthétiques et théoriques sur notre propre rapport à la finalité. Mastodonte narratif, la série semble ne jamais devoir connaître de point final jusqu’à ce qu’une fin s’impose. Catharsis émotionnelles, révélations en cascade, disparitions des personnages bien aimés, épilogues d’une aventure humaine marquée par le sceau du temps, lâcher-prise... La fin regorge d’outils et de mécanismes que le lecteur découvrira pour ne plus ...

Agatha

Agatha

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 73

« Il semblerait que le sentiment ne soit pas représentable, ni dans son apparence, ni dans sa conséquence du désir. L’inceste de même mais au plus haut degré est ce qui ne peut pas être représenté ni dans son apparence ni dans sa conséquence du désir, ni dans son principe, ni dans son savoir, ni dans sa connaissance. L’inceste est invisible. Il est d’ordre organique, universel. Il est hors de la folie, il repose au fond des temps. Il semble être partout, dans l’instance la plus paisible de l’enfance, dans la colère la plus foudroyante des Dieux. Mais il n’est nulle part véritablement exprimé, il est toujours enfermement sans issue, bonheur sans mesure, inaccompli, ineffable, indéfini, indéfiniment à venir. » Marguerite Duras Agatha est paru en 1981, la même année que le film Agatha et les lectures illimitées.

Idiotie

Idiotie

Auteure: Pierre Guyotat ,

Nombre de pages: 256

« Cet Idiotie traite de mon entrée, jadis, dans l’âge adulte, entre ma dix-neuvième et ma vingt-deuxième année, de 1959 à 1962. Ma recherche du corps féminin, mon rapport conflictuel à ce qu’on nomme le “réel”, ma tension de tous les instants vers l’Art et vers plus grand que l’humain, ma pulsion de rébellion permanente : contre le père pourtant tellement aimé, contre l’autorité militaire, en tant que conscrit puis soldat dans la guerre d’Algérie, arrêté, inculpé, interrogé, incarcéré puis muté en section disciplinaire. Mes rébellions d’alors et leurs conséquences : fugue, faim, vol, remords, errances, coups et prisons militaires, manifestations corporelles de cette sorte de refus du réel imposé : on en trouvera ici des scènes marquantes. Drames intimes, politiques, amitiés, camaraderies, cocasseries, tout y est vécu dans l’élan physique de la jeunesse. Dans le collectif. » Pierre Guyotat

Ainsi se tut Zarathoustra

Ainsi se tut Zarathoustra

Auteure: Nicolas Wild ,

Nombre de pages: 127

Dans un récit alliant le sérieux et l’humour, Nicolas Wild révèle les secrets de l’assassinat d’une figure majeure du Zoroastrisme en Iran, réprouvée par la république islamiste.

Ciao Amore

Ciao Amore

Auteure: Helena Noguerra ,

Nombre de pages: 208

"Le premier qui m’interpelle je l’aimerai pour toujours, et il devra m’aimer en retour, sinon je le tue." Cette histoire commence par un pari, celui que s’est lancé Cléophée, vingt-huit ans. Son défi lui fera croiser le mystérieux Ferdinand... Cédera-t-il à son charme vénéneux ? Iront-ils jusqu’au bout de la folie ? Où les emmènera ce duel au soleil ? Entre Paris, Nice et l’Italie, une fugue cinématographique et passionnée comme une chanson d’été.

Tout va bien, m'man

Tout va bien, m'man

Auteure: Jean-Pierre Kalfon ,

Nombre de pages: 368

Souvenirs d'un électron libre du cinéma Le théâtre et le cinéma ne sont pas ses seules passions. Ce fou d’Elvis et des Doors a fondé le « Kalfon Roc Chaud » et « Black Minestrone », collaborant avec Bob Marley, les New York Dolls, Serge Gainsbourg...A quatre fois vingt ans, Jean-Pierre Kalfon ne se prend toujours pas au sérieux : il signe des souvenirs filousophiques d’un humour et d’une vivacité réjouissants !Il a traversé un demi-siècle de cinéma français, tournant avec Godard, Barbet Schroeder, Rivette ou encore Lelouch, Truffaut et Chabrol. Après des débuts au théâtre, Jean-Pierre Kalfon a fait le choix d’un cinéma exigeant et éclectique, loin des sentiers battus.Pourtant, rien ne le destinait a une carrière aussi détonante : il a été enfant de chœur, ses parents n’avaient ni télévision ni tourne- disques. Adolescent, il fugue pour découvrir les caves du Quartier Latin : Le Tabou, Le Caveau de la Huchette, Les Trois Mailletz...Bientôt naît son goût pour la scène : il sera le premier a repérer l’inoubliable Pierre Cle menti. Nombreux sont ceux dont il croisera la route : Pierre Brasseur, Jacques Brel, Annie Girardot, Romain Gary,...

Une cure d'amour

Une cure d'amour

Auteure: Elton John ,

Nombre de pages: 250

Elton John est un survivant. Il en prend conscience dans les années 80 alors que la plupart de ses amis artistes meurent les uns après les autres d’une maladie alors mal connue et objet d’autant de préjugés que de répulsion. Pourtant il continue à vivre comme avant : excès de drogue et de sexe... Dans ce livre très émouvant, Elton John se livre pour la première fois. Sa remise en question démarre en 1985 alors qu’il accompagne Ryan White, jeune malade du Sida, tout au long de son agonie. Il est témoin de l’ostracisme dont sont victimes ces malades et décide de se battre contre lui. En 1990, il commence une cure de désintoxication dont il narre les souffrances, en sort six mois plus tard et ne replongera jamais plus dans les excès du passé... Rapidement, il crée sa fondation, l’EJAF – Elton John Aid Fondation – et parcourt le monde pour soutenir les organismes qui aident les malades. Pour lui, ce fléau n’est pas une épidémie comme les autres : c’est une maladie de la misère et de l’indifférence qui touche les plus démunis et les plus faibles. Et quand on vit dans un pays qui condamne l’homosexualité comme la Thaïlande, l’Ukraine,...

East Village Blues

East Village Blues

Auteure: Chantal Thomas ,

Nombre de pages: 206

Au milieu des années 1970, Chantal Thomas, qui vient juste de soutenir sa thèse, décide de partir. Loin. À New York, alors ville de tous les dangers. Elle s'installe chez une amie d'amie. Le désir circule, les fêtes s'enchaînent. Un puissant souffle d'aventure anime la ville. Au milieu des années 1970, Chantal Thomas, qui vient juste de soutenir sa thèse, décide de partir. Loin. À New York, alors cité de tous les dangers. Elle s'installe chez une amie d'amie. Le désir circule, les fêtes s'enchaînent. Un puissant souffle d'aventure anime la ville. Aujourd'hui, amenée à séjourner dans l'East Village pour un été, elle retrouve un quartier totalement changé. Seules quelques traces demeurent de la marginalité d'autrefois, des graffitis sur les rares immeubles non encore " réhabilités " et dont Allen S. Weiss, partenaire de ce livre, va extraire des images photographiques qui rappellent un temps révolu. Car l'East Village était un lieu d'immigration et de bohème pauvre, inventive, où tout le monde se rêvait poète, où se rencontraient Allen Ginsberg, William Burroughs, Herbert Huncke, et les fantômes bien vivants d'Andy Warhol, de Lou Reed et du Velvet...

Le Livre dit. Entretiens de Duras filme

Le Livre dit. Entretiens de Duras filme

Auteure: Marguerite Duras ,

Nombre de pages: 240

Au mois de mars 1981, à Trouville, Jean Mascolo et Jérôme Beaujour filment Marguerite Duras sur le tournage d’Agatha, pour ce qui deviendra le documentaire Duras filme. Ces quatre jours resteront comme un moment de grâce : l’écrivain, face à la mer à l’hôtel des Roches Noires, manifeste devant tous un bonheur intense de créer. La présence de Yann Andréa, qui s’est brusquement installé chez elle ce fameux été 80, n’est pas étrangère au phénomène. Avec une liberté grande et joueuse, écrivant par la parole, Marguerite Duras improvise sur les thèmes du désir, de l’homosexualité, de l’inceste, de l’interdit et sur l’écriture, le cinéma, la modernité ou encore l’absence de Dieu. Joëlle Pagès-Pindon, qui retranscrit ici l’intégralité inédite des entretiens de Duras filme, nous propose d’assister à une véritable séance d’envoûtement. Cette plongée dans la création en cours de Marguerite Duras révèle la toute-puissance de l’écrit à travers le texte, l’image et la voix, ainsi que l’entrelacement du réel et du mythe. Dans une deuxième partie, un document inédit intitulé par l’écrivain Brouillons du Livre dit...

Un tournant de la vie

Un tournant de la vie

Auteure: Christine Angot ,

Nombre de pages: 187

« Je traversais la rue... Vincent passait sur le trottoir d’en face. Je me suis arrêtée au milieu du carrefour. J’étais là, figée. Le cœur battant. Je regardais son dos qui s’éloignait. Torse large, hanches étroites, il avait une stature impressionnante. J’aurais pu courir, le rattraper. Il a tourné au coin de la rue. Je suis restée debout, les jambes coupées. Les yeux fixés sur la direction qu’il avait prise. Je tremblais. Je n’arrivais plus à respirer. J’ai pris mon téléphone dans mon sac, j’ai appelé une amie. »

Intrus à l'Etrange

Intrus à l'Etrange

Auteure: Simon Hureau ,

Nombre de pages: 152

Suite au décès de son grand-père adoré, Martial découvre sans le vouloir un bien curieux « héritage » qui va le mener de mystère en mystère.

L'aventure des femmes XXe-XXIe siècle

L'aventure des femmes XXe-XXIe siècle

Auteure: Florence Montreynaud ,

Nombre de pages: 916

Un ouvrage magnifique retraçant l'épopée des femmes depuis 1900... - Plus de 40 ans après 1968, quel regard porter sur les droits des femmes, leur liberté, leurs combats passés et à venir ? Ce livre incontournable est illustré, année par année, par des faits marquants et par des figures féminines emblématiques. Un hommage aux femmes et à leur émancipation.

L’Ordinaire Mésaventure d’Archibald Rapoport

L’Ordinaire Mésaventure d’Archibald Rapoport

Auteure: Pierre GOLDMAN ,

Nombre de pages: 208

Un tueur fou suit le fil de ses angoisses métaphysiques en semant des cadavres sur son passage. Archibald Rapoport est un révolutionnaire, un gangster, un Juif hanté par la Shoah, un (dés)agrégé de philosophie, un érotomane, un excentrique... Mais au fond, qu’est-ce qui a fait de lui un assassin ? Peut-être, tout simplement, le désir d’écrire... Un texte iconoclaste, un chef-d’œuvre d’humour noir qui évoque le comique de l'absurde de Ionesco, ou encore le Thomas de Quincey de L'assassinat considéré comme un des beaux-arts. Paru pour la première fois en 1977, ce roman sulfureux était devenu introuvable. Quarante ans plus tard, il est temps de le relire pour ce qu’il est avant tout : un grand texte littéraire. Intellectuel engagé, héros et martyr pour certains, ennemi public et criminel pour d’autres, Pierre Goldman (1944-1979) reste, quarante ans après son assassinat, l’une des icônes les plus polémiques de la gauche française des années 1970. Il est l’auteur de deux ouvrages, Souvenirs obscurs d’un juif polonais né en France (Le Seuil, 1975) et L’Ordinaire Mésaventure d’Archibald Rapoport.

Post-scriptum

Post-scriptum

Auteure: Jane Birkin ,

Nombre de pages: 432

« Post-scriptum, c’est le démarrage d’une autre vie. C’est le début de ma vie avec Lou... de mon union avec Jacques Doillon... Kate qui était enfant dans le premier tome est maintenant teenager, Charlotte a neuf ans... C’est une autre ouverture, une autre balade, plus curieuse des autres, découvrant une trajectoire, des concerts, des tournées, des pièces de théâtre, voyageant, parfois m’attachant à des personnes qui n’étaient pas seulement mes parents, ma sœur Linda, mon frère Andrew, les enfants... Mais l’amour est toujours l’amour, peut-être même qu’il y en avait un autre dans cette vie vieillissante, dans mon cas solitaire, accompagnée par mes amis... Il me semble que j’ai plutôt navigué dans un optimisme absolument infondé. J’ai cessé d’écrire ce journal à Besançon le 11/12/13... en apprenant la mort de Kate... » Après les Munkey Diaries, qui retraçaient la vie de Jane Birkin de 1957 à 1982, ce second volume de son journal intime, débutant après sa séparation d’avec Serge Gainsbourg, traverse les années 1980 à 2000 avec une fantaisie et une grâce qui lui permettent de surmonter bien des épreuves. On retrouve avec...

Friedkin connection. Les Mémoires d'un cinéaste de légende

Friedkin connection. Les Mémoires d'un cinéaste de légende

Auteure: William Friedkin ,

Nombre de pages: 639

Avec des films aussi fondamentaux que L'Exorciste et The French Connection, William Friedkin s'est assuré une place parmi les géants du cinéma. Rédigé par le réalisateur lui-même, Friedkin Connection est un autoportrait sans concessions d'un réalisateur hors-normes.

Un beau salaud

Un beau salaud

Auteure: Pierre Chesnot ,

Nombre de pages: 86

2h. - 5f. - Durée 1h30 De toutes les vertus que l'homme est censé cultiver pour le repos de son âme, la fidélité est certainement celle qui lui donne le plus de fil à retordre. Il veut bien être généreux, altruiste, travailleur, sobre mais la fidélité semble être son talon d'Achille. C'est pourquoi dans cette pièce, peut-être par exorcisme, mais avec aussi une pointe de sadisme, j'ai voulu le mettre dans la pire situation qu'un homme puisse rencontrer au cours de sa carrière sentimentale. "Un Beau salaud" c'est le cauchemar de l'homme marié. Pierre Chesnot

Sale gosse

Sale gosse

Auteure: Mathieu Palain ,

Nombre de pages: 352

Wilfried naît du mauvais côté de la vie. Sa mère, trop jeune et trop perdue, l’abandonne. Il est placé dans une famille d’accueil aimante. À quinze ans, son monde, c’est le foot. Il grandit balle au pied dans un centre de formation. Mais une colère gronde en lui. Wilfried ne sait pas d’où il vient, ni qui il est. Un jour sa rage explose ; il frappe un joueur. Exclusion définitive. Retour à la case départ. Il retrouve les tours de sa cité, et sombre dans la délinquance. C’est là qu’il rencontre Nina, éducatrice de la Protection judiciaire de la jeunesse. Pour elle, chaque jour est une course contre la montre ; il faut sortir ces ados de l’engrenage. Avec Wilfried, un lien particulier se noue. D’une plume hyper-réaliste, Mathieu Palain signe un roman percutant. Il nous plonge dans le quotidien de ces héros anonymes et raconte avec empathie une histoire d’aujourd’hui, vraie, urbaine, bouleversante d’humanité.

Cérémonies de femmes

Cérémonies de femmes

Auteure: Jeanne de Berg ,

Nombre de pages: 208

Jeanne de Berg, cela sonne comme un pseudonyme. Les uns disent qu'il s'agit d'une résurgence de Jean de Berg. Les autres ne disent rien ou alors, s'ils sont curieux : " Qui est Jean de Berg ? " Réponse : l'auteur d'une fiction érotique, l'Image, parue aux Éditions de Minuit, immédiatement interdite par la censure de l'époque et qui, depuis lors, a largement dépassé le cercle des initiés. Les uns disent que, sous ce nom, se cache la femme d'un écrivain connu. Les autres ne disent rien ou alors, s'ils sont curieux : " Connu ? Qui est-ce ? Réponse : pourquoi prendre un pseudonyme sur la page de couverture si c'est pour le dévoiler au dos du livre ? Mais, au fait, pourquoi un pseudonyme au moment où, pense-t-on, " les femmes osent tout dire " ? Par go-t du masque, sans doute. Probablement aussi, puisqu'il n'est plus question ici de fiction, pour ne pas mêler ce nom connu à ce qui ne le concerne que par le biais de la confidence. Mais, plus encore, dans le dessein de pouvoir continuer à mener double jeu ; être cela : "Jeanne, la grande prêtresse du bizarre " (selon un chroniqueur de la vie parisienne), et rester par ailleurs ce que je ne suis pas tout à fait : une...



X
FERMER