Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 29 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Impressions de Chine

Impressions de Chine

Auteure: Antonella Romano ,

Nombre de pages: 388

L’arrivée des missionnaires européens en Chine dans la seconde moitié du xvie siècle est un jalon essentiel de la « première mondialisation », cet élargissement de l’horizon européen à l’échelle du monde. C’est aussi à ce moment-là que la Chine s’installe dans l’imaginaire et les savoirs occidentaux. Avec Impressions de Chine, Antonella Romano livre une étude passionnante et inédite sur la façon dont les sciences européennes se sont confrontées aux savoirs chinois à l’heure où s’impose un « nouvel ordre du monde ». Passionnante, parce que l’auteur suit dans leurs pérégrinations les protagonistes de cette rencontre entre deux mondes au fil de leurs pérégrinations en Asie et en Europe, décryptant attentivement leurs écrits. Inédite, parce qu’elle renouvelle l’analyse dans le cadre d’une histoire globale, qui éclaire l’interdépendance nouvelle entre les quatre parties du monde alors à l’œuvre sous l’impulsion de projets impériaux concurrents (Espagne, Portugal, papauté). Le livre d’Antonella Romano est donc un tour de force en ceci qu’il revisite entièrement un thème essentiel de l’historiographie, la «...

Rome et la science moderne

Rome et la science moderne

Auteure: Antonella Romano ,

Nombre de pages: 751

La statue de Giordano Bruno dressée sur le Campo de Fiori, le procès de Galilée dont la mémoire est toujours présente à travers le théâtre ou les débats de l’Académie pontificale des sciences disent assez combien le destin de la Rome des XVIIe et XVIIIe siècles a été négativement associé à celui de la science moderne et de son avènement conflictuel. Les études réunies dans ce volume, résultat d’un programme collectif de recherche sur la genèse de la culture scientifique européenne, entendent apporter une nouvelle contribution non seulement au dossier de la révolution scientifique en milieu catholique, mais plus largement à celui des relations que chaque société entretient avec les acteurs et la production du savoir et de la science. La focale mise sur Rome, comme milieu social spécifique, comme capitale de la catholicité et comme centre d’une monarchie pontificale en profond renouvellement entre XVIe et XVIIIe siècle, permet de discuter les paradigmes classiques d’une historiographie qui a trop hâtivement relégué le milieu romain à la marge de toute forme d’innovation savante. Il s’agit aussi d’ouvrir de nouvelles pistes de...

À toutes voiles vers la vérité. Une autre histoire de la philosophie au temps des Lumières

À toutes voiles vers la vérité. Une autre histoire de la philosophie au temps des Lumières

Auteure: Stéphane Van Damme ,

Nombre de pages: 400

Comment comprendre l'omniprésence de la philosophie dans les sociétés des XVIIe et XVIIIe siècles ? L'histoire des idées et des concepts y suffit-elle ? En s'intéressant à la vie matérielle des philosophes, à leurs amitiés, à leurs voyages, à la transmission de leurs écrits et de leurs archives, en les suivant dans les salons, les cours, les académies, les salles de spectacle et les jardins botaniques, de Paris à Édimbourg et de Rome à New York, Stéphane Van Damme offre un regard nouveau sur le monde des Lumières. En privilégiant une philosophie de plein air, les revendications de " recherche de la vérité ", de quête de " nouveauté " retrouvent alors pleinement leur sens social et politique. Ce livre esquisse une autre histoire de la philosophie qui cherche à rendre visible la philosophie moderne dans l'épaisseur des pratiques. Professeur d'histoire moderne, titulaire de la chaire d'histoire des sciences à l'Institut universitaire européen de Florence, Stéphane Van Damme travaille sur l'histoire culturelle des savoirs (XVIIe-XIXe siècle) à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages. Il est notamment l'auteur de Paris, capitale philosophique (Odile...

Esprit mars 2018 Démocratiser l'entreprise

Esprit mars 2018 Démocratiser l'entreprise

Auteure: Thibault Le Texier , Alain Supiot , Blanche Segrestin ,

Nombre de pages: 192

Alors que le gouvernement prépare une loi sur la transformation des entreprises, « Démocratiser l’entreprise », coordonné par Thibaud Brière et Thibault Le Texier, interroge notre organisation du travail. Pourquoi acceptons-nous en effet d’être commandés dans les entreprises alors que nous le refusons ailleurs ? Si la France promeut la représentation des salariés, par le biais des syndicats et des délégués du personnel, elle pourrait renforcer leur participation à la gestion des entreprises. A lire aussi dans ce numéro : des articles sur les fausses nouvelles, un hommage à Daniel Lindenberg, un retour sur le non-anniversaire de la révolution d’Octobre en Russie et un débat sur la politique étrangère de la France.

Rome et la science moderne

Rome et la science moderne

Auteure: Antonella Romano ,

Nombre de pages: 751

La statue de Giordano Bruno dressée sur le Campo de Fiori, le procès de Galilée dont la mémoire est toujours présente à travers le théâtre ou les débats de l’Académie pontificale des sciences disent assez combien le destin de la Rome des XVIIe et XVIIIe siècles a été négativement associé à celui de la science moderne et de son avènement conflictuel. Les études réunies dans ce volume, résultat d’un programme collectif de recherche sur la genèse de la culture scientifique européenne, entendent apporter une nouvelle contribution non seulement au dossier de la révolution scientifique en milieu catholique, mais plus largement à celui des relations que chaque société entretient avec les acteurs et la production du savoir et de la science. La focale mise sur Rome, comme milieu social spécifique, comme capitale de la catholicité et comme centre d’une monarchie pontificale en profond renouvellement entre XVIe et XVIIIe siècle, permet de discuter les paradigmes classiques d’une historiographie qui a trop hâtivement relégué le milieu romain à la marge de toute forme d’innovation savante. Il s’agit aussi d’ouvrir de nouvelles pistes de...

Les circulations internationales en Europe

Les circulations internationales en Europe

Auteure: Pierre-Yves Beaurepaire ,

Nombre de pages: 504

Dans l’historiographie traditionnelle des années 1680-1780, la communication est nécessairement européenne, transfrontalière, car la République des Lettres comme l’Europe des Lumières vont de soi. Quant au « Parfait négociant », il serait par essence cosmopolite. En réaction, l’étude des circulations interroge la matérialité des échanges et des « processus de communication ». Elle prête une attention toute particulière aux infrastructures (routes, réseaux postaux, vecteurs d’information et de communication), à l’environnement des échanges (relations internationales), à l’espace et aux territoires (cartographie, maillages et réseaux), indissociables de l’étude des acteurs, des objets mobilisés et des institutions concernées. Aux circulations démographiques, commerciales, manufacturières, aux mobilités des négociants, des migrants, des diasporas, s’associent des circulations internationales artistiques, culturelles, diplomatiques, philosophiques, politiques, religieuses, savantes, techniques, qui mobilisent l’espace européen à des degrés et rayons variables. C’est dans cette perspective que le collectif de trente-sept...

Histoire des sciences et des savoirs, t. 1. De la

Histoire des sciences et des savoirs, t. 1. De la

Auteure: Collectif ,

Nombre de pages: 509

Une ambitieuse Histoire des sciences et des savoirs, transnationale, en trois tomes, illustrée, sous la direction de Dominique Pestre Savants, médecins, administrateurs, artisans et amateurs composent le monde des sciences à l'époque moderne. Des mathématiques mixtes au triomphe de l'histoire naturelle, de la cartographie à la question des races, de la philosophie naturelle à l'économie politique, et des jardins botaniques aux théâtres d'anatomie, les circulations sont nombreuses qui nous permettent d'enrichir les histoires disciplinaires. Mais cet ancien régime des sciences et des savoirs ne se limite pas à l'Europe, il s'embarque avec les marins, les marchands et les missionnaires, dans l'océan Indien, au Mexique, en Chine – à la conquête du monde. Premier tome d'une ambitieuse Histoire des sciences et des savoirs depuis la Renaissance, cet ouvrage, écrit par les meilleurs spécialistes, propose une autre lecture du lien entre sciences et première modernité. En suivant les savants au travail, il nous permet aussi d'en finir avec les représentations trop classiques de la " révolution scientifique ". Stéphane Van Damme est professeur d'histoire des sciences...

Naples, Rome, Florence

Naples, Rome, Florence

Auteure: Antonella Romano ,

Nombre de pages: 815

Comment saisir l’activité intellectuelle à l’époque moderne ? Comment faire dialoguer des traditions historiographiques – la française et l’italienne – qui, pour être proches au plan géographique, n’en mobilisent pas moins des questionnaires, des méthodes, des objets divergents ? En quoi un travail de ce type peut-il contribuer à l’analyse du travail intellectuel contemporain ? Le volume qu’on présente ici offre les résultats d’un programme de recherche qui a accueilli pendant cinq ans, à l’École française de Rome, des chercheurs italiens et français engagés dans une analyse comparative susceptible de contribuer à l’éclairage de ces questions. Trois sites, Naples, Rome, Florence, ont alimenté la comparaison sur la base d’un questionnaire commun dont les résultats sont proposés dans les trois textes de synthèse correspondant à chacune des villes. Des études locales et plus circonstanciées sont venues enrichir ces textes de synthèse, ainsi que des recherches engageant conjointement les trois villes. L’adjonction d’annexes et d’une large bibliographie offre des outils de travail susceptibles d’approfondir la recherche et de...

Paris, capitale philosophique

Paris, capitale philosophique

Auteure: Stéphane Van Damme ,

Nombre de pages: 320

Comment Paris est-il devenu la capitale mondiale des Lumières ? La philosophie moderne serait-elle au fondement même de notre culture urbaine ? Une triple revendication a traversé les Lumières : faire de Paris une patrie de la philosophie, un modèle universel ; montrer qu’il est un laboratoire privilégié pour penser la société ; afficher une nouvelle figure du philosophe, entre solitude studieuse et sociabilité mondaine. On comprend que le philosophe écossais David Hume ait pu déclarer, lors d’un séjour sur les bords de la Seine : « Je suis citoyen du monde ; mais si j’avais à adopter la capitale d’un pays, ce serait celle où je vis à présent. » Stéphane Van Damme décrypte la généalogie de ce paradoxe entre patriotisme local et universalisme. Il décrit surtout les hauts lieux du savoir dans le Paris d’avant la Révolution et montre comment la vie de l’esprit a pesé sur la géographie urbaine. Agrégé et docteur en histoire, Stéphane Van Damme est chercheur au CNRS à la Maison française d’Oxford. Spécialiste des relations entre savoirs et cultures politiques dans les capitales européennes, il a publié Descartes, essai sur une grandeur...

Les circulations dans l'Europe moderne

Les circulations dans l'Europe moderne

Auteure: Daniel Roche ,

Nombre de pages: 1040

La société d’Ancien Régime n’est pas cette société figée et immobile, bornée à l’horizon du village, que nous aimons à nous représenter. Au contraire, poussés par la nécessité ou par la curiosité, les voyageurs ne cessent d’être plus nombreux de l’âge classique au siècle des Lumières et le voyage de gagner des lettres de noblesse. Le débat sur l’utilité des voyages et l’essor des récits révèlent une vraie nécessité : un appel à penser autrement, par la lecture du grand livre du monde. L’ouverture et le décloisonnement mettent au jour, au-delà de la crainte ancestrale de tout ce qui vient d’ailleurs, une mobilité sans frontière, celle de la solidarité et non de l’errance, celle de l’échange valorisé, des transferts culturels profitables à tous. S’inventent alors des questions, des valeurs et des craintes, des conflits, qui sont encore les nôtres aujourd’hui. Paru en première édition chez Fayard en 2003 sous le titre Humeurs vagabondes.

Dictionnaire des Idées & Notions en Sciences sociales

Dictionnaire des Idées & Notions en Sciences sociales

Auteure: Encyclopaedia Universalis ,

Nombre de pages: 921

Idées & Notions : joli titre pour une collection consacrée au savoir. Mais comment se relient les deux faces de ce diptyque ? Il est possible de le dire en peu de mots. Le volet « idées » traite des courants de pensée. Il passe en revue les théories, manifestes, écoles, doctrines. Mais toutes ces constructions s’élaborent à partir de « notions » qui les alimentent. Les notions sont les briques, les outils de base de la pensée, de la recherche, de la vie intellectuelle. Éclairons la distinction par un exemple : l’inconscient est une notion, le freudisme une idée. Les droits de l’homme, la concurrence ou l’évolution sont des notions. La théologie de la libération, la théorie néo-classique ou le darwinisme sont des idées. Notions et idées sont complémentaires. Les unes ne vont pas sans les autres. Notions et idées s’articulent, s’entrechoquent, s’engendrent mutuellement. Leur confrontation, qui remonte parfois à un lointain passé, tient la première place dans les débats d’aujourd’hui. La force de cette collection, c’est de les réunir et de les faire dialoguer. Le présent volume sélectionne idées et notions autour d’un thème...

Auguste de Saint-Hilaire (1779-1853)

Auguste de Saint-Hilaire (1779-1853)

Auteure: Denis Lamy ,

Nombre de pages: 607

Auguste Prouvensal de Saint-Hilaire (1779-1853) débarque au Brésil en décembre 1816 avec la délégation du Duc de Luxembourg, au moment où ce pays s’ouvre plus largement aux scientifiques et artistes étrangers. Il revient en France six ans plus tard après avoir réuni des collections d’histoire naturelle (plantes, animaux, minéraux), et recueilli un nombre important de données sur l’histoire, la géographie physique, les langues indigènes et l’usage des produits naturels. Les historiens et les biologistes brésiliens considèrent aujourd’hui que les descriptions qui figurent dans ses récits de voyages, constituent un état des lieux des paysages et de la société brésilienne essentiel à la connaissance de ce grand pays. Dans ce livre, le regard croisé des scientifiques et des historiens, français et brésiliens, dessine la figure originale d’un savant botaniste et explorateur dont la démarche scientifique peut être qualifiée de moderne. La publication annotée de Réponse aux reproches que les gens du monde font à l’étude de la botanique (Orléans, 1811) et de larges extraits d’un de ses cahiers de récolte permet aux lecteurs de mieux...

Sauver son âme et se perpétuer

Sauver son âme et se perpétuer

Auteure: Régine Le Jan ,

Nombre de pages: 532

Le quatrième et dernier volet de l’enquête collective sur les « Transferts patrimoniaux en Europe occidentale durant le haut Moyen Âge » (1999-2002) prend pour objet les actes relatifs à la transmission du mémoire et à la mémoire, c’est-à-dire toute la documentation qui se rapporte de près ou de loin à la pratique testamentaire ou para-testamentaire. De la Francie occidentale à l’Italie méridionale et de la Germanie à l’Espagne chrétienne sont abordées les questions de forme et de droit (le devenir du testament à la romaine et les modes régionaux de décliner la donation pro anima), la manière d’organiser sa propre commémoration au moment du décès et dans le temps long du souvenir, le sort des patrimoines que l’on ne cesse de reconstituer. L’Église fut-elle le fossoyeur du testament ? Toute donation s’inscrit-elle dans un circuit de l’échange ? Comment peut-on résoudre la tension entre le désir du salut, qui mène à exclure la famille naturelle de la transmission de ses biens, et celui de la perpétuation biologique et patrimoniale ? Comment interpréter le rôle des femmes dans la prise en charge de la mémoire ? Jusqu’à quel point ...

Le travail de recherche. Production de savoirs et pratiques scientifiques et techniques

Le travail de recherche. Production de savoirs et pratiques scientifiques et techniques

Auteure: Caroline Lanciano-morandat ,

La recherche est un travail qui a été peu investigué jusqu'à présent par les sociologues. C'est pourtant une activité humaine productrice de savoirs jugés socialement utiles et une matrice incontournable de l'économie. La recherche est un travail qui a été peu investigué jusqu'à présent par les sociologues. C'est pourtant une activité humaine productrice de savoirs jugés socialement utiles et une matrice incontournable de l'économie. Cet ouvrage propose un voyage dans ce monde de la recherche à l'heure où les pratiques scientifiques et techniques sont fortement mondialisées. Souvent sublimé, alors même que de nombreux praticiens le ressentent comme contraignant, le travail de recherche n'en est pas moins singulier en termes de formation, de statut, d'évaluation et de spécialisation. De l'entreprise à l'université, d'une professionnalité à l'autre, les objets et les pratiques des travailleurs de la recherche, qu'ils soient industriels ou académiques, tendent à se confondre. Caroline Lanciano-Morandat montre, à partir d'études réalisées depuis trente ans dans différentes structures de recherche, comment émerge un dispositif de gestion qui leur est...

Qu’est-ce qu’un lieu de savoir ?

Qu’est-ce qu’un lieu de savoir ?

Auteure: Christian Jacob ,

Nombre de pages: 122

Comment les savoirs sont-ils produits ? Comment se transmettent-ils ? Quelle approche adopter pour apprendre à les observer ? Qu’il s’agisse d’un laboratoire, d’une agora grecque, d’un jardin botanique, d’une table de travail ou d’une bibliothèque, chaque lieu de savoir possède une dynamique propre, conséquence de son histoire et de ses spécificités. En mêlant l’observation des pratiques à l’interprétation des méthodes de pensée, cet ouvrage étudie les lieux de l’activité savante dans une approche comparatiste. Construit comme une invitation à la réflexion, situé à la frontière entre histoire et anthropologie, cet ouvrage tente de baliser les hypothèses et les enjeux d’une nouvelle approche des savoirs humains. Il s’adresse à tous les lecteurs qui souhaitent s’engager dans des cheminements parallèles ; il déploie des pistes de réflexion pour les humanités d’aujourd’hui et de demain. Cet ouvrage a été réalisé avec le soutien du Labex Hastec.

Triptyque de l'infamie

Triptyque de l'infamie

Auteure: Pablo Montoya , Jean-Marie Saint-Lu ,

Nombre de pages: 464

La découverte de l'Amérique, les guerres de religion, la création artistique et les convulsions du XVIe siècle constituent la toile de fond de la vie de Jacques Le Moyne, cartographe, François Dubois, peintre, et Théodore de Bry, graveur. Confrontés aux grandes découvertes, aux exterminations et à la violence s'exerçant au nom de la foi, ils sont les témoins privilégiés de leur temps, de ses grandeurs et de ses iniquités, dont ils essaient de rendre compte selon leur singularité et leur désarroi.Dans ce texte foisonnant et poétique, Pablo Montoya livre une puissante réflexion sur l'acte créatif et sa capacité à faire surgir la beauté du chaos. Pablo Montoya est écrivain et professeur de littérature à l'université d'Antioquia. Il a publié de nombreux romans, contes et essais. Triptyque de l'infamie a reçu le prix Romulo Gallegos en 2015.

Chasser les juifs pour régner

Chasser les juifs pour régner

Auteure: Juliette SIBON ,

Nombre de pages: 213

Comment et pourquoi, au Moyen Age, les rois de France ont expulsé puis rappelé, à six reprises, les juifs de France. De Philippe Auguste (en 1182) à Louis XII (en 1501), les rois de France ont chassé puis rappelé les juifs à plusieurs reprises, semblant hésiter sur le sort qu'il fallait leur réserver dans le royaume. Les intellectuels chrétiens développaient une argumentation de plus en plus violente face au judaïsme, religion jugée fausse et inférieure, mais concevaient le maintien des juifs en chrétienté, et le pape se portait garant de leur sécurité. Ces faits, pourtant au cœur de la genèse de l'État moderne au Moyen Âge, demeurent largement méconnus et sont souvent laissés de côté par les médiévistes. Retrouver le fil des événements, cerner la volonté politique des décideurs au-delà de leur détestation personnelle des juifs et de l'antijudaïsme dominant dans la société chrétienne, saisir le point de vue des intellectuels et le sentiment des sujets chrétiens, tenter de comprendre comment les victimes réagissaient et, finalement, inscrire l'histoire particulière des juifs dans l'histoire générale du royaume de France au temps des...

Vacher l’éventreur

Vacher l’éventreur

Auteure: Marc RENNEVILLE , LACASSAGNE ,

Nombre de pages: 688

Qui était vraiment Joseph Vacher ? Assassin de jeunes innocents, égorgeur, violeur, éventreur, récidiviste : Vacher incarne à la fois l’ogre des contes ancestraux et la figure du monstre criminel contemporain. Lorsque survient enfin l’arrestation du Jack l’éventreur français, sa renommée surpasse celle de son prédécesseur londonien. En prison, le tueur en série parle et s’explique. Affirmant être un grand martyr, bras armé d’un dieu vengeur, il a tué pour punir la France. Le cas est unique: s’agit-il d’un pervers simulateur ou d’un fou criminel ? Est-il responsable de ses actes ou malade ? Fallait-il le guillotiner ou le soigner ? Le livre rassemble plus de 150 documents, pour la plupart restés inédits. S'il restitue l’affaire en son temps, il éclaire les enjeux d’un cas criminel qui nous parle encore au présent. Marc Renneville est historien des sciences et de la justice. Il est l’auteur de Crime et folie. Deux siècles d’enquêtes médicales et judiciaires (Fayard, 2003) et de Le langage des crânes (Empêcheurs de penser en rond, 2000), prix du meilleur ouvrage d’histoire de la Société française d’histoire de la médecine. Il...

Florence et la Toscane, XIVe-XIXe siècles

Florence et la Toscane, XIVe-XIXe siècles

Auteure: Olivier Rouchon ,

Nombre de pages: 476

L'histoire de Florence et de la Toscane a été renouvelée en profondeur par la recherche historique depuis une trentaine d'années. Les contributions qui composent cet ouvrage en proposent une synthèse référencée, accessible à un large public. Le livre suit les dynamiques politiques qui ont façonné cet État placé au centre de la péninsule. De la formation lente et périlleuse de l'État de Florence à partir du XIVe siècle, jusqu'à son intégration dans l'Italie unifiée, il en détaille tous les moments (la cité républicaine aux rouages politiques complexes, le long gouvernement des grands-ducs, Médicis puis Habsbourg-Lorraine). Il en présente les acteurs, développe les théories et les représentations qui ont permis de construire et de penser une formation étatique originale. Au moment où la réflexion sur les structures politiques de l'Europe moderne et contemporaine prend ses distances avec l'État-Nation, l'étude de la Toscane suggère de penser autrement les formations politiques d'Ancien Régime, à partir d'une coexistence fondée sur un difficile équilibre entre des instances centralisatrices et la sauvegarde des autonomies des différents corps...

Faut-il vraiment découper l'histoire en tranches ?

Faut-il vraiment découper l'histoire en tranches ?

Auteure: Jacques Le Goff ,

Nombre de pages: 224

Ni thèse, ni synthèse, cet essai peut être lu comme l’aboutissement d’une longue recherche. Et d’une réflexion sur l’histoire, sur les périodes de l’histoire occidentale, au centre de laquelle le Moyen Âge est mon compagnon depuis 1950. Il s’agit donc d’un ouvrage que je porte en moi depuis longtemps, des idées qui me tiennent à cœur.Écrit en 2013, à l’heure où les effets quotidiens de la mondialisation sont de plus en plus tangibles, ce livre-parcours pose des questions sur les diverses manières de concevoir les périodisations dans l’histoire : les continuités, les ruptures, les manières de repenser la mémoire de l’histoire.Traitant du problème général du passage d’une période à l’autre, j’examine un cas particulier : la prétendue nouveauté de la « Renaissance » et son rapport au Moyen Âge auquel j’ai consacré avec passion ma vie de chercheur.Reste le problème de savoir si l’histoire est une et continue ou sectionnée en compartiments ? ou encore : s’il faut vraiment découper l’histoire en tranches ? Jacques Le Goff

Les Japonais et la guerre

Les Japonais et la guerre

Auteure: Michael Lucken ,

Nombre de pages: 400

Dans la Seconde Guerre mondiale, le Japon a choisi le camp des puissances de l’axe ; il en partageait le projet impérialiste et une conception du dépeçage de la planète en fonction de sa sphère de domination. A lui devait bénéficier l’Asie, en particulier la Chine et les îles du Pacifique. La population japonaise a donc été mobilisée pour ce projet dès 1937, quand le pays commença ses premiers actes de conquête vers la Mandchourie. Pour les généraux et le gouvernement militariste, tout le monde devait marcher du même pas et garder une sorte de culte patriotique incarné dans la dévotion à l’empereur. Le livre de Michael Lucken revient sur ce mythe d’une unanimité dans la guerre. Il montre comment la société a été travaillée par des sentiments contradictoires. Véritable histoire culturelle et matérielle d’un pays plongé dans le gouffre d’un conflit meurtrier, il décrit les principales étapes de la guerre et les manifestations qu’elle suscite sur le territoire. Cette dimension tragique du pays du soleil levant continue de travailler la mémoire nationale nippone : les conquêtes, les massacres à Nankin et ailleurs, le rationnement, les...

La foi des ancêtres. Chrétiens et catholiques dans la société villageoise japonaise

La foi des ancêtres. Chrétiens et catholiques dans la société villageoise japonaise

Auteure: Martin Nogueira ramos ,

Nombre de pages: 415

Le 17 mars 1865, un groupe d'une dizaine de paysans d'un village voisin de Nagasaki se presse devant les portes de l'église, symbole de l'ouverture du Japon à l'Occident. Le 17 mars 1865, un groupe d'une dizaine de paysans d'un village voisin de Nagasaki se presse devant les portes de l'église, symbole de l'ouverture du Japon à l'Occident. Ces Japonais tiennent absolument à adorer la statue de la Vierge à l'Enfant qui se trouve dans l'édifice, et à rencontrer les " moines français " pour leur avouer un secret : ce sont des chrétiens cachés, des descendants de catholiques de la première évangélisation (XVIe-XVIIe siècles). Malgré la proscription, ils ont continué à respecter la foi et les rites ancestraux chrétiens tout en portant en apparence un culte aux bouddhas et divinités locales. C'est l'histoire de ces communautés que retrace ici Martin Nogueira Ramos. Une histoire au long cours qui s'ouvre en 1614, date de l'interdiction du catholicisme par les autorités, pour s'achever à la fin du XIXe siècle, avec la promulgation de la première Constitution moderne qui octroie la liberté religieuse aux Japonais. Époque de clandestinité, partielle ou totale,...

Croire en l'histoire

Croire en l'histoire

Auteure: François Hartog ,

Nombre de pages: 306

L’Histoire fut la grande puissance des temps modernes. Véritable théologie, elle organisait le monde et lui donnait sens. On se mit à son service, au point de s’aveugler, voire de commettre le pire en son nom. Affaire des historiens, elle ambitionna d’être une science, tandis que les romanciers lui livraient volontiers leur plume. Depuis les années 1980, cette toute-puissance est mise en cause. Notre rapport au passé est désormais affaire de mémoire plus que d’histoire ; trop imprévisible ou trop prévisible, l’avenir semble avoir disparu de notre horizon, et l’historien est pris dans l’urgence du présent. L’histoire peine à remplir son rôle de trait d’union entre le passé, le présent et le futur. Quel sens lui donner aujourd’hui ? Dans le sillage de ses travaux sur le temps, François Hartog fait intervenir, au cours de cette vaste enquête sur le monde contemporain, historiens, philosophes et romanciers – de Thucydide à Braudel, d’Aristote à Ricœur, de Balzac à McCarthy – afin de saisir sur le vif les enjeux d’une époque nouvelle.

Design en regards

Design en regards

Auteure: David Bihanic ,

Nombre de pages: 496

Qu’y aurait-il de foncièrement changé aujourd’hui dans la manière moins, peut-être, de transmettre le design (son histoire, sa culture, sa théorie) que de former au design ? selon l’acception jadis retenue notamment par Johannes Itten et Walter Gropius touchant à l’intériorité de l’être, à son accomplissement et ne se rapportant nullement ici au formatage de l’esprit, au dressage ou conditionnement de l’action ; former (ou, symétriquement, se former) au design ne serait autre, en l’espèce, que viser l’accès aux 'savoir-penser' et 'savoir-créer' conjugués permettant l’approfondissement de la subjectivité et favorisant la construction d’une conscience aussi éclairée que libre. Autour de cette question complexe, mais du reste essentielle, plusieurs acteurs francophones de l’enseignement du design ici réunis partagent leurs regards, leurs convictions et réflexions, tentant ainsi d’y apporter certains éléments de réponse.

Le Mot qui tue

Le Mot qui tue

Auteure: Vincent AZOULAY , Patrick BOUCHERON ,

Nombre de pages: 384

Il est des mots qui tuent – symboliquement, lorsqu’il s’agit de ruiner la réputation d’un adversaire, ou physiquement, quand le mot d’ordre se fait slogan. Dès lors, s’interroger sur la notion de violences intellectuelles revient à poser la question de la responsabilité de ces professionnels de la parole que sont les intellectuels. Ce livre collectif entend le faire dans la longue durée de l’analyse historienne : de l’attaque ad personam dans la rhétorique romaine à l’imaginaire guerrier des intellectuels contemporains, en passant par les formes de la dispute médiévale ou de la controverse savante à l’époque moderne. Dans tous les cas, il s’agit bien de mettre au jour les règles et les usages de la polémique, mais aussi d’identifier les moments où les règles sont transgressées, remettant en cause l’ensemble du système.Textes de Étienne ANHEIM, Vincent AZOULAY, Patrick BOUCHERON, Pascal BRIOIST, Jean-Luc CHAPPEY, Fabienne FEDERINI, Jérémie FOA, Cédric GIRAUD, Charles GUÉRIN, Dominique IOGNA-PRAT, Bernard LAHIRE, Charlotte NORDMANN, Dinah RIBARD, Yann RIVIÈRE, Valérie ROBERT, Nicolas SCHAPIRA, Jacques SÉMELIN, Bénédicte SÈRE,...

Guerre et paix en Vendée (1794-1796)

Guerre et paix en Vendée (1794-1796)

Auteure: Anne Rolland ,

Nombre de pages: 350

Il faut près de deux ans, entre mai 1794 et mars 1796, pour que la France tourne la page de l’insurrection vendéenne. Alors que se poursuit la « guerre sans miséricorde », les premiers pourparlers de paix sont initiés dès le printemps 1794. Cette pacification militaire et politique est un processus complexe qui conduit Républicains et Vendéens à mettre fin à un conflit particulièrement violent et meurtrier. Un tel acte de concorde, qui suppose la réintégration de la Vendée dans le cadre national, ne peut se concevoir sans compromis. Combattants et civils doivent accepter les conditions d’une paix singulière, afin de permettre la reconstruction économique, sociale et morale d’un territoire ravagé. L’histoire de France offre peu d’exemples de pacification d’une guerre civile. À partir de sources souvent inédites, Anne Rolland-Boulestreau explore l’aventure de la jeune République française en quête d’une paix nécessaire en Vendée. Anne Rolland-Boulestreau est maître de conférences à l’Université catholique de l’Ouest. Spécialiste de la période révolutionnaire, elle vient de soutenir une habilitation à diriger des recherches. Ses...

Dimension spatiale des inégalités

Dimension spatiale des inégalités

Auteure: Isabelle Backouche ,

Nombre de pages: 357

Cet ouvrage rassemble des travaux de sciences sociales (géographie, histoire, sociologie, anthropologie, sciences de l'éducation, urbanisme) partageant l'ambition d'étudier la dimension spatiale d'un monde social traversé par les inégalités. Pour ce faire, les relations entre les espaces matériels, leurs usages et leurs significations sont comprises à la fois comme des contraintes et des ressources héritées, et comme des enjeux sociaux. Chaque société doit faire avec les espaces produits et légués par les générations antérieures, autour de quelques grandes stratégies d'appropriation, telles que la conservation, l'effacement, la transformation ou le détournement. Ce bricolage est un observatoire de choix pour les sciences sociales parce que ce ne sont jamais des « sociétés » ni des « générations » en tant que telles qui s'approprient l'espace : à l'historicisation doit s'ajouter une sociologisation qui explore non seulement les différences mais aussi les inégalités sociales, les concurrences, les conflits. Ces rapports de pouvoir concernent aussi les processus de dénomination et de (dé)valorisation de l'espace. Cela suppose donc d'interroger les «...

Le Temps des capitales culturelles

Le Temps des capitales culturelles

Auteure: Christophe CHARLE ,

Nombre de pages: 385

L’histoire culturelle de l’Europe entre le XVIIIe siècle et le milieu du XXe siècle est marquée par l’émergence de nouveaux lieux centraux pour les échanges, le rayonnement et l’innovation en matière de culture. L’observation de ces capitales culturelles, d’État le plus souvent, permet de comprendre la dynamique du passage de la culture de cour ou d’élite à une culture de plus en plus largement partagée et pratiquée, ainsi que l’émulation entre les espaces nationaux et linguistiques. Les capitales culturelles anciennes ou dominantes (Londres, Rome, Paris) suscitent en effet des politiques de rattrapage dans les capitales culturelles plus récentes ou incertaines. Produit d’un travail collectif rassemblant des spécialistes de littérature, d’histoire, d’histoire des sciences, d’histoire des arts et de la musique, ce livre redresse bien des stéréotypes et images simplifiées d’une période qui voit l’apogée du rayonnement culturel européen, l’un de ses moments de créativité les plus féconds (de l’opéra aux avant-gardes picturales) et un moment d’interaction intense avec les combats politiques et sociaux les plus décisifs pour...

Histoire des peuples d'Amérique

Histoire des peuples d'Amérique

Auteure: Carmen Bernand ,

Nombre de pages: 660

Comment raconter l’histoire des peuples originaires du nord, du centre et du sud de cet immense continent américain appelés « Indiens » par les conquistadores et missionnaires ? En ne se limitant pas à la seule période circonscrite aux sources écrites rédigées généralement par des chroniqueurs, des prêtres, des lettrés, fussent-ils d’origine indigène. Et en dépassant les barrières nationales, qui ne datent que du xixe siècle. Dans ce récit d’une richesse exceptionnelle et agrémenté d’illustrations, Carmen Bernand relève le défi avec brio. Elle s’intéresse aux trajets et réseaux d’échanges, à la violence sacerdotale et au sacrifice, qui est la dette que les hommes payent pour vivre, à la force agissante des signes sacrés gravés, peints, modelés sur des supports variés, à la Montagne sacrée, source de vie, et enfin au chamanisme, arrivé en Amérique avec les migrations asiatiques préhistoriques. Coquillages, maïs, drogues, dieux ou temples ponctuent ce grand voyage qui nous entraîne sur la trace des Mayas, des Aztèques, des Incas et bien d’autres encore, depuis les origines jusqu’à la Conquête, de la période coloniale à la...



X
FERMER