Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
La Création des identités nationales . Europe, XVIIIe-XXe siècle

La Création des identités nationales . Europe, XVIIIe-XXe siècle

Auteure: Anne-Marie Thiesse ,

Nombre de pages: 320

Les identités nationales ne sont pas des faits de nature, mais des constructions. La liste des éléments de base d'une identité nationale est aujourd'hui bien connue : des ancêtres fondateurs, une histoire, des héros, une langue, des monuments, des paysages et un folklore. Sa mise au point fut la grande oeuvre commune menée en Europe durant les deux derniers siècles. Le militantisme patriotique et les échanges transnationaux d'idées et de savoir-faire ont créé des identités toutes spécifiques, mais similaires dans leur différence.Forme d'organisation politique étroitement liée au développement du capitalisme industriel, la nation a fondé sa légitimité sur le culte de la tradition et la fidélité à un héritage collectif. L'exaltation de l'archaïsme a accompagné l'entrée dans la modernité.De l'invention des épopées barbares à la conception des musées d'ethnographie, de l'élaboration des langues nationales à celle des paysages emblématiques ou des costumes typiques, cet ouvrage retrace la fabrication culturelle des nations européennes. Leurs identités sont issues d'un travail collectif et volontariste qui s'est appuyé sur les nouveaux médias de...

Faire des Français

Faire des Français

Auteure: Anne-Marie Thiesse ,

Nombre de pages: 198

Au cours des débats récents, l’identité nationale a été souvent associée à une vision passéiste et xénophobe de la France : nation assiégée qui serait doublement menacée par la globalisation et l’immigration. Ce livre renverse la perspective. L’identité nationale mérite qu’on s’y intéresse parce qu’elle nous parle de la modernisation qui a transformé nos sociétés depuis deux siècles, sur le plan politique et culturel. Parler d’identité nationale, c’est comprendre pourquoi une société tournée vers le progrès, traversée par des revendications de liberté, d’égalité et de sécularisation, devant intégrer une population disparate, s’est prise de passion pour le passé. C’est découvrir comment le principe de la représentation politique a nécessité une représentation culturelle de la nation, comment il a suscité une perception esthétique et émotionnelle de son territoire. L’ère des nations, c’est le moment où naissent les usines et les monuments historiques, le corps enseignant et le tourisme, les partis politiques et les sports, la presse et le folklore. Les institutions, les conceptions, les émotions caractéristiques de ...

La fabrique de l’écrivain national

La fabrique de l’écrivain national

Auteure: Anne-Marie Thiesse ,

Nombre de pages: 448

Qu’est-ce qu’un écrivain national? Créateur individuel et représentant reconnu d’une identité collective, il est l’incarnation d’une image de la nation par son œuvre et par sa personne entre littérature et politique. Anne-Marie Thiesse est partie à la recherche de cette figure éminente, évidente, et de définition pourtant incertaine. Entre Sartre, Malraux et Camus, quel est l’écrivain national? 'Nation littéraire' entre toutes, la France est sans doute celle qui a développé le rapport le plus étroit entre le littéraire et le national. Mais dans tous les pays, depuis les mouvements révolutionnaires européens du XIXe siècle jusqu’aux mouvements d’émancipation anticolonialistes, la littérature s’est vu reconnaître un rôle de premier plan dans les affrontements idéologiques. Mobilisés dans les guerres et les luttes de résistance comme éveilleurs et formateurs de la conscience nationale, les écrivains sont en période de paix l’objet d’un culte qu’entretiennent les musées, les ventes de manuscrits, les monuments funéraires et autres institutions culturelles. La reconnaissance internationale par le prix Nobel notamment est une forme...

Ils apprenaient la France

Ils apprenaient la France

Auteure: Anne-Marie Thiesse ,

Nombre de pages: 32

Comment concilier l'unité de la Nation et sa diversité ? L'exaltation de la Patrie commune entreprise par la Troisième République se fonde précisément sur la célébration des beautés variées de la France. Au travers des manuels départementaux rédigés par les autorités pédagogiques se dessine la représentation de la France des « petites patries ». Inventaires émerveillés des sites pittoresques, hagiographies des grands hommes locaux, hymnes aux vins du cru et descriptions enthousiastes des traditions s'inscrivent dans un même projet : développer chez les futurs citoyens l'amour du sol natal pour les conduire à l'amour de la Patrie. La construction des identités locales mise en œuvre vise à montrer que chaque partie de la France, par-delà ses spécificités, est quintessence de la Nation. Les publications pédagogiques effectuent la synthèse des divers discours républicains sur la France régionale et mettent en relief les lieux communs qui en organisent aujourd'hui encore la perception.

Écrire la France

Écrire la France

Auteure: Anne-Marie Thiesse ,

Nombre de pages: 350

A la suite des changements récents à l’Est, la question des identités nationales en Europe resurgit avec force. La France a, en ce domaine, une position singulière puisque le sentiment d’identité nationale y est ancien et fort. La contestation de l’extrême centralisme français est rarement une mise en cause réelle de l’identité nationale : elle s’intègre même, sous la IIIe République, dans la recherche d’un consensus social et politique. De la naissance du terme "régionalisme", à la fin du XIXe siècle, jusqu’à son utilisation par le régime de Vichy, on voit ici comment la célébration des "petites patries" s’inscrit dans le discours global sur la beauté de la patrie française. A travers l’abondante littérature régionaliste de langue française, aujourd’hui peu connue, est analysée la construction du tableau de la France, tel qu’il s’impose aujourd’hui encore dans les mentalités. Parallèlement aux études ethnographiques naissantes, la littérature régionaliste de la IIIe République a élaboré des représentations du monde rural et provincial, diffusées ensuite par l’enseignement primaire pendant des décennies. Les...

Petites patries dans la grande guerre

Petites patries dans la grande guerre

Auteure: Yann Lagadec ,

Nombre de pages: 256

« Nous sommes relevés par le 65e, des Bretons qui, avec vingt-cinq kilomètres dans les jambes et douze heures sac au dos sans arrêt, ne se plaignent pas et s’entassent sans un mot dans les abris. C’est une race plus sympathique que nos Méridionaux du 16e corps, à qui la division était rattachée. » Par ces quelques mots griffonnés dans ses carnets en décembre 1915, le Bourguignon Pierre Perrin, mobilisé dans un régiment dijonnais, dit bien la force des stéréotypes régionaux dans la France de la Grande Guerre, les tensions qui en résultent parfois aussi malgré l’Union sacrée affichée. Pourtant, en dépit des profonds renouvellements de l’historiographie du conflit depuis une trentaine d’années, cette dimension régionale – et périphérique – des différents phénomènes, loin de Berlin, Londres ou Paris, reste très inégalement prise en compte par la recherche universitaire. En questionnant les liens – essentiels – entre « petites » et « grande » patries, ce livre souhaite interroger, pour lui-même, le fait régional en guerre. Conditions du recrutement et de la mobilisation, force des solidarités nées d’origines géographiques...

Regards sur le Saint-Simonisme et les Saint-Simoniens

Regards sur le Saint-Simonisme et les Saint-Simoniens

Auteure: Jean-René Derré ,

Nombre de pages: 206

Cet ouvrage offre à la lecture et à l’étude, des aspects variés, philosophiques, historiques et sociaux-culturels du saint-simonisme, en s’efforçant de ne pas séparer les idées des hommes. Les deux premiers articles s’attachent à la philosophie profonde de la pensée saint-simonienne. L’article de Jean-René Derré, « Lamennais et la pensée saint-simonienne » soulève la question des rapports entre religion et vie économique, entre charité et justice, pour conclure que le saint-simonisme tente de dépasser le spiritualisme et le matérialisme vers un humanisme moderne. Michel Espagne situe sa réflexion au cœur d’une problématique philosophique : « Le saint-simonisme est-il jeune hégélien ? » Lucette Czyba et Christine Planté déplacent l’analyse vers la question capitale des rapports entre le saint-simonisme et la Femme, ou plus précisément, vers le féminisme d’après 1830. Anne-Marie Thiesse prospecte, elle, le romanesque feuilletoniste, elle y décèle les traces ou le levain amortis du saint-simonisme. Enfin Philippe Régnier fournit au lecteur un « État présent des Études saint-simoniennes ».

Dire la France

Dire la France

Auteure: Vincent Martigny ,

Nombre de pages: 376

Depuis près d’une décennie, la controverse sur l’identité nationale déchire les familles politiques, divise le monde intellectuel et embrase la société française. La généalogie de cette obsession identitaire est peu connue. Elle est pourtant révélatrice d’une histoire oubliée, lorsque dans les années 1980, l’ambition politique de dire la France faisait rimer culture et identité nationale. Comment la culture est-elle devenue à cette époque un enjeu majeur, jusqu’à constituer le socle du récit national ? Tirant un fi l qui revisite les grandes heures de la politique culturelle sous François Mitterrand, remémore le combat contre l’antiimpérialisme américain, traverse les politiques du « droit à la différence » et leur remise en cause pour s’achever avec la bataille de l’exception culturelle en 1993, Vincent Martigny ressuscite l’atmosphère d’une décennie cruciale pour déchiffrer les querelles contemporaines de l’identité.

Langage et société, n° 149/septembre 2014

Langage et société, n° 149/septembre 2014

Auteure: Yana Grinshpun ,

Nombre de pages: 172

Le folklore devient l'instrument de la politique culturelle du maréchal Pétain et de sa Révolution nationale. Comment apprécier les activités du MNATP créé en 1937 et celles de son directeur G. H. Rivière sous le Régime de Vichy ?...

Filles de la terre

Filles de la terre

Auteure: Frédérique Boisseau El Amrani ,

Nombre de pages: 462

Donnée biologique et fait anthropologique, le temps de jeunesse est une construction sociale et culturelle performative dont on peut faire l’histoire à diverses périodes et pour divers groupes humains. Triplement stigmatisées par leur âge, leur sexe et leur ruralité, les jeunes filles des milieux populaires ruraux ont été peu étudiées. Privées non d’un temps de jeunesse mais vivant un temps de jeunesse autrement organisé, précocement contraintes de travailler, elles ne jouissent pas, au début du XXe siècle, de ce temps long, presque exclusivement dévolue à la formation et la consolidation de l’identité sexuée dont bénéficient leurs contemporaines issues de la bourgeoisie. Une certaine façon bourgeoise de concevoir et de vivre la jeunesse s’est cependant peu à peu diffusée tout au long du siècle passé dans les milieux populaires d’abord urbains puis ruraux. Pour les jeunes filles vivant dans la campagne angevine, cette démocratisation d’un temps long de jeunesse est indissociable d’une acculturation au modèle de genre féminin bourgeois valorisant dans les sphères publique et privée la différence sexuée. Au croisement du temps...

Paris, capitale du tiers monde

Paris, capitale du tiers monde

Auteure: Michael GOEBEL ,

Nombre de pages: 468

Durant l'entre-deux-guerres, parmi la population estudiantine parisienne se trouve la plupart des futurs leaders de l'anti-impérialisme. Venus d'Asie, d'Afrique ou d'Amérique du Sud pour achever leur formation politique, ils se croisent, se fréquentent parfois, formulent déjà quelques aspirations sans que la Ville Lumière n'en sache rien. Michael Gobel nous livre une fresque vivante et minutieuse de cette période décisive. Ce livre retrace l'expansion, au cours de l'entre-deux-guerres, de l'anti-impérialisme mondial, mouvement dans lequel Paris joua un rôle de tout premier plan. La Ville Lumière accueillit en effet d'innombrables futurs leaders tiers-mondistes qui vinrent y faire, sans même le savoir, leur formation politique – formation qui, en retour, les mènera vers l'une des plus fantastiques déflagrations révolutionnaires de l'histoire. Dans ce Paris incroyablement cosmopolite où affluaient les âmes errantes venues du monde entier, on pouvait ainsi croiser Hô Chi Minh, Zhou Enlai, Léopold Sédar Senghor, C. L. R. James, George Padmore, Messali Hadj ou le révolutionnaire indien M. N. Roy. En étudiant le contexte sociopolitique parisien dans lequel ces...

Une histoire buissonnière de la France

Une histoire buissonnière de la France

Auteure: Graham Robb ,

Nombre de pages: 576

L'édition originale de cet ouvrage contient deux cahiers photos hors-texte de 8 pages en noir et blanc et de 8 pages en couleurs, non repris dans la présente édition numérique

Fictions à la chaîne - Littératures sérielles et culture médiatique

Fictions à la chaîne - Littératures sérielles et culture médiatique

Auteure: Matthieu Letourneux ,

Nombre de pages: 560

De Fantômas à James Bond, du récit policier à la science-fiction, d'Harlequin à la Série noire, la culture populaire moderne obéit à une dynamique sérielle : la production et la réception de l'œuvre sont ressaisies dans un ensemble plus vaste de textes qui en détermine la signification. Profondément liées à la culture médiatique et aux logiques de consommation culturelle, ces formes et ces pratiques fictionnelles sont au cœur de notre modernité, dont elles constituent l'une des expressions principales. C'est cette " poétique de la sérialité " que l'auteur étudie dans ce passionnant essai, suivant des axes théorique, historique, médiatique et culturel. Insistant sur les spécificités de la communication sérielle et leurs conséquences en termes de choix littéraires, de forme et de signification des œuvres, il montre aussi le rôle des pratiques éditoriales et médiatiques depuis le xixe siècle dans la littérature de masse et leur retentissement sur l'imaginaire fictionnel contemporain. Un ouvrage majeur, éclairé de nombreux exemples traités avec vivacité, qui ouvre le champ de la recherche en littérature à un nouveau questionnement à la fois...

L’école et la nation

L’école et la nation

Auteure: Olivier Loubes ,

Nombre de pages: 508

Une vieille question, si nationale. « Et d’abord, l’école n’est pour rien dans la création de la nation française », affirme d’emblée Antoine Prost. Pourtant, en France, dès lors que la société et le pouvoir politique s’interrogent sur la nation et ses troubles, c’est à l’école qu’ils posent la question de l’identité collective et de sa construction, c’est vers elle qu’ils se tournent pour rechercher les responsabilités, imaginer les solutions. Ainsi, ce livre interroge, en s’en détachant, le débat français sur l’identité nationale, classique, ambivalent et propice aux instrumentalisations. Une réponse internationale, neuve. Dès lors, pour dépasser ces singulières ambiguïtés franco-françaises, et parce que l’école et la nation est un champ scientifique commun par-delà les frontières, cet ouvrage choisit de répondre à la (dé-)raison nationale par la comparaison internationale. Grâce à la mobilisation exceptionnelle du réseau de chercheurs de l’Institut national de recherche pédagogique (devenu Institut français de l’Éducation), de nombreux auteurs s’attachent à dépayser le cas d’école français en le...

L’Empire en province

L’Empire en province

Auteure: Reine-Claude Grondin ,

Nombre de pages: 369

Choisir le Limousin comme laboratoire d’observation de la colonisation française du xixe siècle était un pari audacieux. Il est remarquablement relevé par Reine-Claude Grondin : l’étude d’une région enclavée, éloignée des grands ports impériaux et faiblement connectée à l’outre-mer - mais néanmoins ouverte aux horizons lointains de l’Empire - permet de revisiter en profondeur les perspectives des historiens sur la diffusion et la réception de l’idée coloniale en France. La nouveauté de l’enquête tient autant au choix des sources qu’à l’échelle choisie. De fait, dans cette province rurale, l’ombre portée de la colonisation n’est pas perçue de la même façon qu’à Paris, Marseille, Lyon ou Bordeaux. Les échanges avec les colonies s’y organisent selon des logiques propres. Des acteurs et des réseaux coloniaux spécifiques y naissent et s’y activent au gré des nécessités locales. Enfin, il ne s’y construit pas le même type de discours et de mémoire. Et de fait, entre 1830 et 1939, l’affirmation de l’identité du Limousin est paradoxalement passée par l’exaltation de l’Empire et par la mise en avant d’une vocation...

Presse, nations et mondialisation au XIXe siècle

Presse, nations et mondialisation au XIXe siècle

Auteure: Marie-Ève Thérenty , Alain Vaillant ,

Nombre de pages: 476

De part et d'autre de l'Atlantique, la presse moderne a permis à la fois l'émergence des identités nationales et un mouvement irréversible de mondialisation culturelle : nous sommes tous les héritiers de ce double processus. Réunissant des spécialistes d'Amérique latine, d'Amérique du Nord et d'Europe, cet ouvrage s'efforce de prendre la mesure de cette évolution historique, sans précédent par son ampleur et sa rapidité. Il souligne à quel point les médias ont été au coeur de la prise de conscience politique qui a présidé à la naissance des États démocratiques (ou en voie de démocratisation). Il permet en outre de vérifier que les transferts culturels ne doivent jamais être pensés en termes d'influence unilatérale ou bilatérale entre deux pays, mais dans le cadre d'une économie ouverte des échanges symboliques, dont les médias sont les meilleurs garants, malgré la suprématie de quelques modèles nationaux (au XIXe siècle, celle des journaux anglais et français).

L'identité nationale, une énigme

L'identité nationale, une énigme

Auteure: Marcel Detienne ,

Nombre de pages: 192

En 2007, une nation qui fait partie de l'Europe, comme tant d'autres, décide de créer un ministère de l'Identité nationale. Pour familières qu'elles paraissent, les notions d'identité et de nation se révèlent d'une complexité qui éveille la curiosité de l'histoire et de l'anthropologie. Aussi, conjuguant les deux disciplines, Marcel Detienne met en perspective quelques manières radicalement différentes de se représenter ce qui semble faire partie du sens commun, à savoir ce que nous sommes ensemble et ce que les autres ne sont pas. Ces manières sont autant de fictions du passé ou du présent : le pur Celte de Padanie, en Italie ; l'Hindou-hindouiste à racines védiques, dans l'Inde contemporaine ; le Japonais né de la terre des dieux sans autres prédécesseurs ; l'Athénien qui se veut pur rejet de la Terre autochtone ; l'Allemand historial d'hier, plus grec que les Grecs, du temps de Heidegger et de Hitler : le native, citoyen de souche américain sur un continent ouvert à l'immigration. Sans oublier le Français de souche, à nouveau raciné.

Par écrit. Ethnologie des écritures quotidiennes.

Par écrit. Ethnologie des écritures quotidiennes.

Auteure: Daniel Fabre , Martin de La Soudière , Claudie Voisenat , France. Mission du patrimoine ethnologique ,

L'histoire culturelle du contemporain

L'histoire culturelle du contemporain

Auteure: Laurent Martin , Sylvain Venayre ,

Les vingt dernières années de la discipline historique ont été celles du "tournant culturel" de l'histoire, marqué en particulier par le déploiement de la notion de représentation. A l'issue de ce qui peut apparaître comme un cycle dans la vie de la recherche, un bilan s'imposait. Comment s'est opéré, pendant ces vingt ans, le renouvellement des questionnaires ? De quels objets nouveaux les historiens se sont-ils emparés ? Avec quelles méthodes et quels résultats ? Quels rapports l'histoire culturelle nouvellement définie a-t-elle entretenu avec les autres sciences sociales qui, au même moment, connaissaient des bouleversements du même ordre ? C'est avec en tête toutes ces interrogations que quelques dizaines de chercheurs, la plupart spécialistes de la période contemporaine, mais venant d'horizons divers, se sont réunis au Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle. Ce livre constitue la trace la plus visible de cette rencontre vivante. On y trouvera l'exposé de démarches très variées - dans leurs objets comme dans leurs méthodes -, de prises de position plus ou moins tranchées, de contradictions parfois. On y verra surtout le résultat de...

Les origines de la France - Quand les historiens racontaient la nation

Les origines de la France - Quand les historiens racontaient la nation

Auteure: Sylvain Venayre ,

Nombre de pages: 441

De quand date la France ? Au lendemain de la Révolution, lorsqu'il apparut que les recherches historiques ne pouvaient plus concerner la royauté seulement, mais le peuple tout entier, la question fut posée avec une insistance extraordinaire. Elle hanta les frères Thierry, Guizot, Michelet, Quinet, Fustel de Coulanges, Vidal de la Blache, Lavisse, Jullian. Les origines nationales devinrent l'objet d'une quête qui, pendant plus d'un siècle, mobilisa les meilleurs historiens du pays. En dix brefs chapitres suivis d'une petite anthologie, cet essai à l'écriture alerte examine les théories qui tentèrent d'élucider le mystère des origines de la France. On y reconnaîtra les Francs, les Gaulois, le baptême de Clovis, l'héritage romain, la " révolution " du XIIe siècle, celle de 1789 ou encore les débats qui entourèrent les notions de territoire, de langue et de race. On y retrouvera aussi les métaphores de l'arbre, du sang, de la famille, de la personne, du fil, du germe, du chêne, par lesquelles les historiens exprimèrent alors leurs conceptions des origines nationales. es conceptions font sourire les historiens d'aujourd'hui, héritiers de ceux qui, depuis les...

Langage et société, n° 149/septembre 2014

Langage et société, n° 149/septembre 2014

Auteure: Yana Grinshpun ,

Nombre de pages: 172

Le folklore devient l'instrument de la politique culturelle du maréchal Pétain et de sa Révolution nationale. Comment apprécier les activités du MNATP créé en 1937 et celles de son directeur G. H. Rivière sous le Régime de Vichy ?...

Symboles franco-allemands (1963-2013)

Symboles franco-allemands (1963-2013)

Auteure: Andréas Rittau ,

Nombre de pages: 96

Les relations franco-allemandes, comme tout échange, se construisent sur des représentations positives, négatives, inventives ou stéréotypées. Leur histoire a été marquées par deux stades concomitants de fascination et de rejet, suivis d'une acceptation fraternelle (1963) ayant donné naissance à de nombreux symboles. Cette étude développe la notion en mouvement du symbole franco-allemand puis analyse des exemples.

Histoire de chambres

Histoire de chambres

Auteure: Michelle Perrot ,

Nombre de pages: 460

Bien des chemins mènent à la chambre : le sommeil, l’amour, la méditation, Dieu, le sexe, la lecture, la réclusion, voulue ou subie. De l’accouchement à l’agonie, elle est le théâtre de l’existence, là où le corps dévêtu, nu, las, désirant, s’abandonne. On y passe près de la moitié de sa vie, la plus charnelle, celle de l’insomnie, des pensées vagabondes, du rêve, fenêtre sur l’inconscient, sinon sur l’au-delà. La chambre est une boîte, réelle et imaginaire. Quatre murs, plafond, plancher, porte, fenêtre structurent sa matérialité. Ses dimensions, son décor varient selon les époques et les milieux sociaux. De l’Antiquité à nos jours, Michelle Perrot esquisse une généalogie de la chambre, creuset de la culture occidentale, et explore quelques-unes de ses formes, traversées par le temps : la chambre du Roi (Louis XIV à Versailles), la chambre d’hôtel, du garni au palace, la chambre conjugale, la chambre d’enfant, celle de la jeune fille, des domestiques, ou encore du malade et du mourant. Puis les diverses chambres solitaires : la cellule du religieux, celle de la prison ; la chambre de l’étudiant, de l’écrivain. Nid et...

Le roman de Mohamed Toihiri dans la littérature comorienne

Le roman de Mohamed Toihiri dans la littérature comorienne

Auteure: Nassurdine Ali Mhoumadi ,

Nombre de pages: 262

Existe-t-il une littérature aux Comores ? Pour répondre à cette question, l'auteur a choisi le roman de Mohamed Toihiri pour matérialiser cette vie littéraire comorienne. Un roman qui, en plus d'être une spéculation verbale, porte, en son sein, une dimension sociologique, anthropologique et même politique.

Islam et identité nationale

Islam et identité nationale

Auteure: Louis Weber ,

Nombre de pages: 158

A en croire le discours dominant, l'identité nationale serait en danger, menacée par la mondialisation, la construction européenne et, surtout, l'immigration. En désaccord avec cette approche, l'association Islam et laïcité entend apporter sa contribution au renouvellement de la réflexion sur les conditions du "vivre ensemble" en France, aujourd'hui.

Moldavie Repères et perspectives

Moldavie Repères et perspectives

Auteure: Catherine Durandin , Irina Gridan ,

Nombre de pages: 160

République ex-soviétique, la Moldavie souveraine reste attachée aux espaces russe et roumain, en position fragile dans une aire de crise où se jouent des guerres civiles. Cet essai à plusieurs voix éclaire la détresse d'une société paupérisée dont les citoyens sont contraints à l'exil. A travers une histoire de longue durée, le dialogue soviéto-roumain, les méandres identitaires linguistiques, les aspirations à l'UE et les liens troubles avec Moscou, s'est installé un chaos que les auteurs refusent. Cet essai théorique et d'observation fait jouer différents champs des sciences sociales.

L'identité en jeux. Pouvoirs, identifications, mobilisations

L'identité en jeux. Pouvoirs, identifications, mobilisations

Auteure: Denis-Constant MARTIN ,

Nombre de pages: 466

Ce que l'on nomme "identité" est devenu un thème central du débat politique et des affrontements idéologiques dans un grand nombre de sociétés contemporaines. cet ouvrage s'efforce de comprendre ce dont il est en réalité question lorsque le thème de l'identité, nationale ou autre, est mis en avant. Les études de cas montrent la diversité des modes de configuration des "identités" en politique, la variété des usages qui en sont faits et la complexité des effets que ces usages en ont dans les sociétés étudiées (France, Italie, Hongrie, Roumanie, Russie, Liban, Inde, Etats-Unis).

Naissance de l'intellectuel catholique

Naissance de l'intellectuel catholique

Auteure: Hervé SERRY ,

Nombre de pages: 372

Une étude brillante sur la naissance, au tournnat du siècle et dans les premières décennies du XX è siècle, de cette figure oubliée de l'histoire intellectuelle : l'écrivain et intellectuel catholique. (Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2004.) Au tournant des années 1910, s'affirme en France un mouvement de " renaissance littéraire catholique ". Nombre d'écrivains, parmi lesquels Francis Jammes, Paul Claudel et François Mauriac, s'unissent pour mettre leur œuvre au service de la religion et former ainsi une " armée catholique de la plume ". C'est cette histoire de la naissance et de l'affirmation de l'intellectuel catholique dans la période 1880-1935 qu'Hervé Serry restitue dans ce livre. Après avoir évoqué les racines du mouvement depuis la figure tutélaire de Chateaubriand et du Génie du christianisme, il montre comment, dans le contexte d'effervescence spirituelle de la fin du siècle, des intellectuels laïques s'engagent collectivement dans des polémiques sur la place du moralisme en littérature. Ces écrivains se heurtent à la fois au rejet du champ littéraire qui refuse de subordonner l'art à la morale...

Visions d’Europe

Visions d’Europe

Auteure: Bronislaw Geremek , Robert Picht ,

Nombre de pages: 480

L’Europe a-t-elle encore un projet politique ? Doit-on parler de déficit démocratique ou de crise de légitimité ? Quel avenir pour la Constitution européenne ? Quels scénarios pour demain ? Avons-nous vraiment besoin d’une Europe sociale ? Suffit-il d’étendre les frontières pour devenir une puissance globale ?Cet ouvrage dresse un véritable état de la question et fournit des éclairages précieux et uniques sur le débat européen, ses éléments saillants, ses clivages et ses silences. Une ambition : repenser l’Europe, dans ses principes comme dans ses réalités. À la multiplicité des points de vue traduisant la diversité des disciplines et des nationalités répond le débat entre les générations. Ouvrage de référence autant que boîte à idées, c’est un modèle de ce que l’esprit européen devrait être : multiplicité des voix et des vues ; commune inspiration et détermination à œuvrer ensemble à bâtir l’avenir. Historien, Bronislaw Geremek est député européen, après avoir été député à la Diète polonaise et ministre des Affaires étrangères. Sociologue, l’Allemand Robert Picht est vice-recteur du Collège d’Europe....

Anthropologie sociale de la Corse

Anthropologie sociale de la Corse

Auteure: Pierre Bertoncini ,

Nombre de pages: 270

Ce livre part de l'étude d'une toile figurant une scène de battage du blé, peinte dans les années 50 par un parent de l'auteur. Paysan, il s'inspirait de son quotidien. L'anthropologie sociale en Corse a une histoire riche et l'un de ses pionniers, Isac Chiva, a aussi photographié des scènes de battage durant la même période. Afin de comprendre ce qui distingue ou rapproche ces deux aspects, le lecteur est invité à lire huit enquêtes sur la culture corse contemporaine. De là, s'ouvre un panorama de ce qu'est l'anthropologie sociale de la Corse d'aujourd'hui.

Civiliser l'Europe

Civiliser l'Europe

Auteure: Rahul Markovits ,

Nombre de pages: 400

Chaque année, la presse anglophone, de Time Magazine à Newsweek, annonce la « mort de la culture française », en insistant sur le peu d'écho rencontré par les productions françaises à l'étranger. Face à ces interrogations lancinantes sur le recul de la place de cette culture dans le monde, l'« Europe française » du Siècle des lumières apparaît à certains comme un âge d'or, le temps béni du « rayonnement » de la culture française. Le prestige européen du théâtre français en serait une des manifestations les moins contestables. Au XVIIIe siècle siècle en effet, des troupes de comédiens français sillonnent toute l'Europe, de Cadix à Saint-Pétersbourg et de Stockholm à Palerme, proposant au public un répertoire où se mêlent les classiques, Molière au premier chef, et des auteurs aujourd'hui oubliés comme Regnard, Destouches ou La Chaussée. Contre une lecture nostalgique et mystificatrice, qui célèbre sans l’interroger la présence du théâtre français dans les grandes capitales européennes, Civiliser l’Europe en décrit et en révèle les mécanismes. En s’appuyant sur les méthodes nouvelles de l’histoire connectée, appliquées à ...

Qui écrit les programmes d'histoire?

Qui écrit les programmes d'histoire?

Auteure: Parricia Legris ,

Nombre de pages: 224

Qui fait les programmes d’histoire dans le second degré en France depuis la Libération ? Comment s’organise la production de ces textes officiels hautement symboliques tantôt consensuels, tantôt polémiques au sein du monde éducatif et parfois même au-delà ? C’est à ces questions que cet ouvrage, qui se situe au croisement de l’histoire de l’enseignement, de l’historiographie et de l’analyse des politiques publiques, se propose de répondre. Comprendre comment sont rédigés les programmes d’histoire met en évidence les transformations de l’histoire scolaire, de la mémoire nationale et de la citoyenneté. Ce livre montre que les acteurs engagés dans leur écriture se multiplient, collaborent ou s’affrontent depuis 1944 : aux inspecteurs et à la Société des professeurs d’histoire et géographie, s’ajoutent notamment les universitaires, les enseignants, les didacticiens et les groupes mémoriels. Cet ouvrage s’adresse aux étudiants d’histoire et de sciences de l’éducation, aux candidats aux concours de recrutement de professeurs d’histoire et de géographie ainsi qu’aux enseignants de sciences sociales et aux formateurs...

Elle s'appelait Emma Nouvelle Édition

Elle s'appelait Emma Nouvelle Édition

Auteure: Alain Thiesse ,

Elle s’appelait Emma est l’histoire émouvante d’un bébé né trop tôt, grand prématuré, que l’on n’arrivera pas à sauver et qui s’éteindra dans sa sixième année. Son père, Alain Thiesse, est journaliste à l’Est Républicain. Dans un vibrant hommage à sa fille Emma, il raconte son calvaire entre espoir et désespoir, réanimation, acharnement thérapeutique et handicap. À l’heure où les débats sur la fin de vie des grands prématurés commencent à trouver un large écho, ce livre poignant a le mérite de poser les vraies questions : celles qui dérangent mais qui sont nécessaires à la prise en compte d’une meilleure communication et de plus d’humanité et d’écoute de la part du monde médical envers les patients et leur famille. Dans cette édition actualisée, Alain Thiesse raconte dans un nouveau chapitre comment, après le décès d’Emma, lui et sa compagne continuèrent à mener un combat judiciaire acharné : douze ans de batailles, de procédures pénales et administratives. Douze ans de lutte effrénée. C’est deux fois plus de temps temps qu’il ne put en passer avec Emma.

Tourisme et travail

Tourisme et travail

Auteure: Sylvain Pattieu ,

Nombre de pages: 388

Le tourisme a longtemps été réservé aux élites sociales. Sa diffusion n'intervint qu'au 20e siècle pour les milieux populaires, grâce notamment aux syndicats qui ont permis à des milliers de salariés de partir en vacances.Ce livre aborde le tourisme sous l'angle syndical et social, à travers l'association Tourisme et travail, proche de la CGT, et sans doute la plus emblématique. Cette expérience témoigne du projet syndical d'éducation populaire dépassant la simple activité de loisir. Des militants se sont spécialisés dans le tourisme, pour en faire un élément de la dignité ouvrière.Mais face aux changements sociaux et culturels, aux modifications des politiques publiques, à la professionnalisation et à la concurrence marchande liée à l'essor du tourisme de masse, le tourisme social a connu évolutions et difficultés.Ce livre croise les histoires des associations de tourisme, des loisirs populaires et du mouvement syndical pour examiner sous un angle nouveau l'espoir, né en 1936, d'un tourisme populaire, social et éducatif.

Dictionnaire de la Littérature française du XIXe s.

Dictionnaire de la Littérature française du XIXe s.

Auteure: Encyclopaedia Universalis ,

Nombre de pages: 1753

Emprunté comme tous les titres de cette collection au fonds de l’Encyclopaedia Universalis, voici un large panorama des littératures de langue française au XIXe siècle. Y sont présentés non seulement les écrivains (de France, Belgique, Canada, Suisse...), mais aussi les journalistes et fondateurs de journaux, les critiques littéraires, les lexicographes et plus généralement les savants et penseurs dont les écrits ont marqué le siècle. Leur œuvre est mise en situation par le biais d’articles consacrés aux thèmes et aux genres littéraires, aux mouvements, aux groupes. Les meilleurs spécialistes (Antoine Compagnon, Michel Crouzet, Max Milner, Jean-Luc Steinmetz, Anne Ubersfeld...) ont apporté leur contribution à ce Dictionnaire destiné aux étudiants et aux amateurs de littérature.

Territoires palestiniens de mémoire

Territoires palestiniens de mémoire

Auteure: Nadine Picaudou ,

Nombre de pages: 379

L'histoire de la Palestine et de son peuple est inextricablement liée à celle de l'Etat d'Israël et à la nakba (catastrophe) de 1948. A l'heure où les historiens israéliens se penchent sur les récits fondateurs de leur pays, l'Etat palestinien n'existe toujours pas. Cette différence de statut, entre un Etat-nation et une nation sans Etat, pose un problème dans l'écriture et l'interprétation des faits historiques. Les historiens israéliens peuvent aujourd'hui " réviser " leur histoire dans la mesure où l'Etat israélien existe depuis 1948 et que les écrits se rapportant à la construction de cet Etat sont remis en cause. Pour les Palestiniens, l'enjeu est différent : avant de réviser leurs récits historiographiques, ils doivent constituer la base de leurs recherches à travers la collecte d'archives, revoir des périodes essentielles pour la constitution nationale, marquée par le désastre de 1948, pour enfin rédiger un récit historiographique fondateur d'un Etat palestinien. 1948 reste l'année de départ de l'historiographie palestinienne, car elle marque l'année de l'exil pour des milliers de Palestiniens expulsés de leur territoire. Pour se rappeler la...

Les écrivains afro-antillais à Paris (1920-1960)

Les écrivains afro-antillais à Paris (1920-1960)

Auteure: Buata Bundu Malela ,

Nombre de pages: 465

Ce livre est consacré aux écrivains originaires des colonies françaises d'Afrique et des Antilles qui ont vécu à Paris entre 1920 et 1960. Il s'agira notamment de chercher à comprendre comment les plus représentatifs d'entre eux - R. Maran. L.-S. Senghor, A. Césaire. E. Glissant, Mongo Beti - se sont construit une identité d'écrivain selon la logique propre au champ littéraire parisien. Du fait de leurs origines et de l'époque considérée, cela revient à étudier leur rapport à l'Afrique, tant d'un point de vue sociopolitique que littéraire. Les premières études qui leur ont été consacrées ont consisté en de vastes synthèses qui apportaient un éclairage historique, linguistique, psychologique et biographique sur une littérature qualifiée d'africaine. Les recherches récentes, au contraire, tendent de plus en plus à aborder les études littéraires dites " francophones " dans une perspective relationnelle et à rechercher le lien qui peut exister entre les œuvres qui occupent l'espace littéraire francophone. Ces nouvelles approches sont à compléter par une étude de la place qu'occupent les auteurs afro-antillais au sein de l'institution littéraire...

Diasporas et Nations

Diasporas et Nations

Auteure: Chantal Bordes-Benayoun , Dominique Schnapper ,

Nombre de pages: 256

Pourquoi les diasporas, tenues en suspicion par les États nations contemporains, sont-elles devenues l’objet d’un véritable culte ? Pourquoi le modèle de la diaspora s’étend-il à tous les peuples dispersés ? Comment en est-il venu à désigner toutes les revendications identitaires, des cultures régionales aux pratiques religieuses, des modes de vie aux mobilités sociales ? Ce livre prend la mesure du phénomène dans toutes ses dimensions sociales et politiques. Chantal Bordes-Benayoun, sociologue, est directrice de recherche au Centre d’anthropologie de Toulouse (CNRS-École des hautes études en sciences sociales). Dominique Schnapper, sociologue, est directrice d’études au Centre de recherche historique de l’École des hautes études en sciences sociales.



X
FERMER