Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 35 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Lumières du Moyen Âge. Maïmonide philosophe

Lumières du Moyen Âge. Maïmonide philosophe

Auteure: Pierre Bouretz ,

Nombre de pages: 960

Aujourd'hui encore, beaucoup sont convaincus comme l'était Hegel qu'entre l'aube lumineuse de la philosophie chez les Grecs et le triomphe de la raison sur la foi au siècle des Lumières le Moyen Âge n'aurait rien inventé, sinon transmis le savoir de l'Antiquité par le jeu de traductions en arabe via le syriaque. Or, le Moyen Âge arabe et juif est une période d'inventions, et Maïmonide (Cordoue 1138 - Fostat 1204) y tient une place singulière. Loin de répéter l'enseignement des "Anciens", il fait preuve d'une véritable créativité spéculative, à l'instar des philosophes arabes Fârâbî, Avicenne et Averroès. Tous sont confrontés à l'existence d'un conflit, inconnu des Grecs, entre la Raison et la Loi. Ce conflit est au centre de son œuvre, et particulièrement du Guide des perplexes, destiné à celui qui "a étudié la philosophie et acquis des sciences véritables, mais qui, croyant aux choses de la Loi, est perplexe au sujet de leur sens". À une époque où la défense de la religion est souvent synonyme de destruction de la philosophie, Maïmonide est le premier dans son univers à prouver qu'il n'y a nulle contradiction entre les deux enseignements, à...

Le Paradoxe du fonctionnaire

Le Paradoxe du fonctionnaire

Auteure: Pierre Bouretz , Evelyne Pizier ,

Nombre de pages: 256

Evelyne Pisier Pierre Bouretz Le paradoxe du fonctionnaire Paradoxe du fonctionnaire français : son statut est tabou. On n'en parle pas. On n'y touche pas. On ne fait que cela... Le texte en est si ambigu que sans cesse on l'interprète au gré des rapports de force. Quant à la guerre idéologique, elle s'épuise en slogans contradictoires : irresponsable et nanti, le fonctionnaire français joue, en toute sécurité d'emploi, de la grève ou de l'avantage acquis ; objet des caprices du Prince, des vexations de la discipline et sous-payé, le voici encore contraint de défendre sa citoyenneté. D'impasses libérales en équivoques socialistes, le fonctionnaire français cultive les privilèges du particularisme et les alibis de la citoyenneté. Au nom de quel Etat, faut-il traiter de l'épuration, des primes, de la réserve, de l'ENA, de la grève, de l'inamovibilité ? Au nom de quel Droit et devant quels juges, le fonctionnaire est-il responsable de ses fautes personnelles et professionnelles ? Au nom de quelle lutte de corps et de classe, service public et démocratie seraient-ils devenus incompatibles ? Associé aux rigides majestés de la puissance et aux fonctions de...

D'un ton guerrier en philosophie

D'un ton guerrier en philosophie

Auteure: Pierre Bouretz ,

Nombre de pages: 580

Autrefois, Kant s'était étonné dans un opuscule 'd'un ton grand seigneur adopté naguère en philosophie'. En 1983, Jacques Derrida s'en était inspiré pour publier D'un ton apocalyptique adopté naguère en philosophie. Nous étions alors à l'aube d'une guerre de quinze ans qui déchira l'Europe philosophique à la fin du siècle dernier. Il était question, à travers le brutal conflit qui opposait Jürgen Habermas et Jacques Derrida, de déconstruction et de reconstruction de la raison, de l'héritage de l'Aufklärung et même du destin de la philosophie, sur une ligne de front dessinée entre l'époque de Hegel et celle de Nietzsche, puis légèrement retouchée à celle de Husserl, Heidegger et Adorno. Cela se passait entre Francfort et Paris, mais Derrida avait déjà été engagé dans d'autres guerres dessinant une géographie plus complexe. À Paris même, où Michel Foucault et Pierre Bourdieu l'avaient accusé d'être trop conventionnel et pas assez politique, ce qui remet sérieusement en cause la représentation d'une French theory censée être née au Quartier latin vers 1968 avant de s'exporter comme pensée tout uniment 'post-moderne'. Entre Paris et la...

La gauche américaine en France. La réception de John Rawls et des théories de la justice

La gauche américaine en France. La réception de John Rawls et des théories de la justice

Auteure: Mathieu Hauchecorne ,

La réception de John Rawls et des théories de la justice Souvent présenté comme un des plus grands théoriciens politiques du XXe siècle, John Rawls est aujourd'hui un philosophe consacré en France, communément perçu comme le porte-parole d'un " libéralisme égalitaire ", alliant défense de la démocratie, du marché et de la justice sociale. La réception de John Rawls et des théories de la justice Souvent présenté comme un des plus grands théoriciens politiques du XXe siècle, John Rawls est aujourd'hui un philosophe consacré en France, communément perçu comme le porte-parole d'un " libéralisme égalitaire ", alliant défense de la démocratie, du marché et de la justice sociale. Rien ne laissait pourtant présager l'entrée dans le canon académique et dans le débat politique d'une œuvre longtemps ignorée des philosophes et intellectuels français. Cette consécration tardive constitue le terme d'une histoire qui court du début des années 1970 aux années 2000, durant laquelle les lectures les plus diverses de Rawls se sont affrontées. Porté par une écriture dynamique et accessible, l'ouvrage de Mathieu Hauchecorne rend compte de la réception...

Arendt et Heidegger

Arendt et Heidegger

Auteure: Emmanuel Faye ,

Nombre de pages: 560

N'y a-t-il pas une contradiction dans l'oeuvre d'Arendt ? On y trouve une description critique du totalitarisme national-socialiste, mais aussi l'apologie de Heidegger érigé, malgré son éloge de la « vérité interne et grandeur » du mouvement nazi, en roi secret de la pensée. L'étude des Origines du totalitarisme montre qu'Arendt développe une vision heideggérienne de la modernité. Dans Condition de l'homme moderne, la conception déshumanisée de l'humanité au travail et le discrédit jeté sur nos sociétés égalitaires procèdent également de Heidegger. En outre, des lettres inédites montrent qu'Arendt a décidé de marcher sur les pas de Heidegger avant leurs retrouvailles de l'année 1950. Il s'agit d'une adhésion intellectuelle, irréductible à la seule passion amoureuse, et qui mérite d'être prise au sérieux. Certes, Arendt ne partage pas l'antisémitisme exterminateur de Heidegger confirmé par ses Cahiers noirs. Que devient cependant la pensée, lorsqu'elle se voit instrumentalisée dans l'opposition nouveau mythe moderne entre Heidegger, le « penseur » retiré sur les hauteurs neigeuses de sa hutte de Todtnauberg, et Eichmann, l'exécutant sans...

La rationalité des valeurs

La rationalité des valeurs

Auteure: Sylvie Mesure ,

Nombre de pages: 328

Érosion des traditions, désenchantement du monde, modernisation de la culture : l'interrogation sur les valeurs ne peut plus aisément aujourd'hui se référer à des évidences pré- établies. Pour autant, l'époque est-elle vouée à une inventivité sans règles ni principes ? Dès lors que ces valeurs ne s'enracinent plus dans ces " croyances dogmatiques ", deviennent-elles l'objet de choix irrationnels échappant à toute justification ?

Le juge et le philosophe

Le juge et le philosophe

Auteure: Philippe Raynaud ,

Nombre de pages: 288

Sommes-nous entrés dans un nouvel âge du droit ? L’échec des idéologies qui ont endeuillé le XXe siècle en niant le droit, ou en l’instrumentalisant au service de la violence (de classe, de race, d’État), a conduit à la reconnaissance de la valeur absolue des droits de l’homme et de l’État de droit. Ce tournant a eu des effets profonds et durables, mais il fait apparaître de nouveaux défis. Dans l’ordre interne, le progrès du droit semble incontestable, mais le sentiment de l’impuissance du politique n’a sans doute jamais été aussi fort ; quant au système international, l’idée d’un effacement des logiques de puissance devant le règne du droit est fortement remise en question par les nouveaux conflits. Quelle place occupera le droit dans la démocratie au XXIe siècle ? Pour Philippe Raynaud, il ne s’agit pas d’opposer le droit à la politique, mais plutôt d’étudier les relations complexes qui les unissent. Il examine la pensée des auteurs anciens (Platon, Aristote), modernes (Hobbes, Kant) ou contemporains (Kelsen, Dworkin, Habermas), tout en proposant une analyse éclairante des controverses actuelles, en Europe et aux États-Unis,...

L'interminable écriture de l'Extermination

L'interminable écriture de l'Extermination

Auteure: Alain Finkielkraut ,

Nombre de pages: 304

« Une civilisation qui oublie son passé est condamnée à le revivre. C’est forte de cette maxime, énoncée au début du xxe siècle par le philosophe américain George Santayana, que notre civilisation a instauré et institutionnalisé la mémoire de l’extermination des Juifs d’Europe. Mais voici que surgit, pour cette civilisation, un problème inattendu : non pas l’oubli du crime, mais l’oubli de tout le reste. Hitler hante notre actualité, et du passé désormais personne d’autre, ou presque, ne surnage. Aujourd’hui le malfaiteur suprême est en passe de siéger seul sur le trône de la mémoire. Dans cette société de l’accusation perpétuelle et de l’expiation tapageuse qui arraisonne à tour de bras les fameuses heuresles- plus-sombres-de-notre-histoire, je me prends parfois à rêver d’une mémoire sans oriflamme ni destrier, d’une mémoire pédestre, modeste, discrète, silencieuse ou qui ne fasse pas d’autre bruit que les pages que l’on tourne dans le colloque singulier de la lecture. Comment parler de la Shoah sans tout mélanger ni sacrifier les exigences du jour ? Quelles leçons tirer de cet événement proprement incroyable ? Comment...

Le musée imaginaire d'Hannah Arendt

Le musée imaginaire d'Hannah Arendt

Auteure: Bérénice Levet ,

Nombre de pages: 336

Si l’oeuvre d’Hannah Arendt a été beaucoup travaillée, et dans beaucoup de directions, on ne s’est pas jusqu’ici intéressé à la place qu’occupe dans ses livres et dans sa vie la réflexion sur les grandes créations esthétiques. Or la musique, mais surtout la peinture et le roman, ont joué tout au long de la vie d’Arendt un rôle moteur dans sa création philosophique. Bien entendu, les philosophes l’ont constamment accompagnée ; mais pas moins les romanciers et les peintres. Elle fréquentait les musées, lisait Balzac avec avidité, non seulement pour le plaisir qu’elle y trouvait mais aussi parce que, en un temps où elle réfléchissait de plus en plus à « la vie de l’esprit », elle se voulait attentive aux démarches de création. Toute une partie de son oeuvre est un hymne à la vie, à la naissance, à la positivité, et dans ce cadre les oeuvres du panthéon culturel sont pour elle un matériau inestimable.

Eloge de la conscience

Eloge de la conscience

Auteure: Paul Valadier ,

On en convient aujourd'hui : face au mensonge totalitaire, face à la violence d'Etat, la conscience (incarnée par les "dissidents") est vraiment, au principe de tout sens de la dignité humaine ; elle est cette petite chose de rien qui oblige à proclamer des vérités aussi élémentaires que "ceci est blanc, ceci est noir" (Adam Michnik). Mais qu'en est-il dans nos sociétés démocratiques, socialement très déstructurées : l'appel à la conscience n'est-il pas vain, voire ridicule ? Qu'en est-il après les critiques de la conscience par la philosophie et les sciences humaines : la conscience n'est-elle pas inévitablement celle de la "belle âme" impuissante, n'a-t-elle pas, avec la découverte de l'inconscient, perdu une bonne part de sa crédibilité ? Pour quiconque a encore une exigence morale, ne vaut-il mieux alors se fier à la majesté et à la solidité de la Loi et des lois, qui au moins représentent des références fiables ? Tout éloge de la conscience, pour ne pas être naïf, doit tenir compte de ces critiques et mesurer les conditions et les limites de son action. Paul Valadier fait ce parcours des objections avec rigueur. Mais, au terme, il peut écrire...

Court traité de complotologie

Court traité de complotologie

Auteure: Pierre-André Taguieff ,

Nombre de pages: 440

Penser d’une façon conspirationniste, c’est non pas croire que les complots existent, car ils n’ont jamais cessé d’exister, mais voir des complots partout et croire qu’ils expliquent tout ou presque dans la marche du monde. Il faut clarifier les termes employés, car l’expression « théorie du complot » (conspiracy theory, Verschwörungstheorie) est trompeuse. L’histoire universelle est remplie de complots réels, qui ont abouti ou échoué. Mais elle est aussi pleine de complots fictifs ou imaginaires attribués à des minorités actives ou aux autorités en place (gouvernements, services secrets, etc.), objets de croyances collectives. Dans l’expression mal formée « théorie du complot », le « complot » est nécessairement un complot. Dans un monde de fortes incertitudes et de peurs, où l’adhésion aux « grands récits » de nature religieuse a faibli, la multiplication des représentations ou des récits conspirationnistes, leur diffusion rapide et leur banalisation, est un phénomène remarquable, mais aisément explicable : ces récits, aussi délirants soient-ils, présentent l’avantage de rendre lisibles les événements. Ils permettent ainsi...

Français, encore un effort pour être républicains!

Français, encore un effort pour être républicains!

Auteure: Cécile Laborde ,

Nombre de pages: 160

La France n’est pas assez républicaine. Tel est l’argument principal de cet ouvrage, qui renouvelle la pensée républicaine française à la lumière de la philosophie politique anglo-américaine et de la sociologie critique. S’inscrivant en faux à la fois contre la théorie républicaine classique, aveugle aux différences, et contre la philosophie multiculturaliste, adepte de la reconnaissance des identités collectives, le républicanisme critique souligne les effets de domination produits par l’application décontextualisée des idéaux abstraits du républicanisme. Mais il reconstruit aussi la citoyenneté républicaine sur la base d’un idéal de non-domination : ce qui importe, ce n’est pas que le citoyen républicain soit « émancipé », « toléré » ou « reconnu » dans son identité ou sa religion, c’est qu’il soit « non dominé ». Cécile Laborde dessine ainsi les contours d’une république de la non-domination, qui revisite et amplifie les thèmes traditionnels du républicanisme à la française – laïcité, citoyenneté, égalité des chances, émancipation féminine, autonomie individuelle, intégration nationale –, et constitue une...

Destins de la banalité du mal

Destins de la banalité du mal

Auteure: Michelle-Irène BRUDNY , Jean-Marie WINKLER ,

Nombre de pages: 208

Depuis la parution de Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal en 1963, la notion centrale du livre de Hannah Arendt a fait l’objet de très nombreuses polémiques et discussions, dont quelques pièces sont données ici en appendice. Mais aujourd’hui, cinquante ans après le procès Eichmann, des historiens, des analystes, des écrivains et des philosophes engagent un débat posthume avec l’auteur du « rapport », autour des destins de cette « banalité du mal », qui a certes permis de méditer les écrits et les dires des exécuteurs et des victimes, mais n’a pas évité la banalisation problématique des bourreaux, transformant des criminels exterminateurs en « hommes ordinaires ». Demeure ainsi la question de savoir comment la banalisation de la « banalité du mal » a pu jouer contre le sens de la formule d’Arendt, et dans quelle mesure elle n’a pas provoqué, à son tour, d’autres «maux de la banalité » dans le regard de nos contemporains sur l’Histoire.

Nuit et Brouillard

Nuit et Brouillard

Auteure: Sylvie Lindeperg ,

Nombre de pages: 288

« C’est par le cinéma que je sus que le pire venait juste d’avoir lieu », écrivait le critique Serge Daney. Plus précisément, grâce à Nuit et Brouillard, le film d’Alain Resnais sorti en 1956. Walter Benjamin incitait l’historien à « découvrir dans l’analyse du petit moment singulier le cristal de l’événement total ». C’est ce que propose Sylvie Lindeperg dans cette microhistoire du court-métrage qui a marqué profondément notre imaginaire des camps nazis.À partir d’archives inédites, elle reconstitue la genèse et les enjeux du film. Elle s’interroge sur les lectures et les usages, parfois inattendus ou contradictoires, dont Nuit et Brouillard a fait l’objet en France comme à l’étranger. Elle retrace le destin singulier de ce « lieu de mémoire » en suivant l’évolution des regards portés sur les images et sur l’événement depuis cinquante ans. Elle pose, dans toute son actualité, la question du rapport entre l’archive et la représentation des camps. Sylvie Lindeperg, historienne, est maître de conférences à l’université Paris-III-Sorbonne. Elle a publié Les Écrans de l’ombre. La Seconde Guerre mondiale dans le...

Le Droit d'ingérence

Le Droit d'ingérence

Auteure: Mario Bettati ,

Nombre de pages: 384

Créateur du « droit d'ingérence », Mario Bettati, professeur de droit international, raconte ici comment, dans quelles circonstances politiques précises et dans quel contexte juridique concret, s'est constitué le droit d'ingérence humanitaire. Ce livre est divisé en quatre parties qui suivent un ordre chronologique et logique à la fois. Après l'ingérence comme dénonciation verbale, puis l'ingérence comme assistance médicale, il traite de l'ingérence forcée (Yougoslavie, Somalie, Rwanda) et finit par l'ingérence dissuasive (tribunaux pour crimes contre l'humanité et observatoire des conflits).

François Guizot (1787-1874)

François Guizot (1787-1874)

Auteure: Robert Chamboredon ,

Nombre de pages: 412

Historien moderne, François Guizot s'est intéressé aux transformations de la société. Plusieurs fois ministre sous la Monarchie de Juillet, on lui doit la loi sur l'instruction primaire ainsi que de nombreuses mesures pour la protection du patrimoine. Académicien, il s'est essayé à différents genres. Que reste-t-il de son oeuvre ? Quel regard de récents travaux permettent-ils de porter sur ce grand esprit du XIXe siècle souvent caricaturé ? Comment expliquer son échec politique et le relatif oubli dans lequel il est tombé ?

Les Témoins de Jéhovah en France

Les Témoins de Jéhovah en France

Auteure: Céline Couchouron-Gurung ,

Nombre de pages: 280

La gestion par les pouvoirs publics français de la question des sectes, c'est-à-dire des groupes religieux controversés, constitue un exemple frappant de l'exception française en matière de gestion publique du religieux. Les Témoins de Jéhovah sont le seul groupe controversé qualifié de "secte" par l'opinion publique française, qui bénéficie des avantages conférés aux cultes. Pour en comprendre la singularité, l'auteur étudie la controverse autour des Témoins de Jéhovah, notamment depuis l'affaire du rapport parlementaire de 1995.

N'oublions pas de penser la France

N'oublions pas de penser la France

Auteure: Gilles Bernheim ,

Nombre de pages: 154

L’élection présidentielle française peut être l’occasion de s’arrêter un instant et de réfléchir à ses enjeux, dans un contexte particulièrement tendu. Dans cette perspective, Gilles Bernheim a choisi de répondre aux questions variées que lui posent des intellectuels venus de bords très différents : Alexandre Adler Monique Atlan Pierre Bouretz Éric Conan Roger-Pol Droit Julia Kristeva Pierre Manent Étienne de Montéty Pierre Nora Paul Thibaud Nicolas Weill Naissance d’une Europe politique, montée des extrémismes, place de la religion dans un État laïc, rôle des communautarismes, engagement du citoyen et limites de la démocratie, montée de la précarité, évolution des moeurs... de nombreux sujets, sociaux, politiques, éthiques, sont ainsi analysés, dans une langue claire. C’est autant le philosophe, le citoyen que le grand rabbin qui nous éclaire sur ces questions de société à un moment où il est crucial de faire un pas de côté.

Ontologie du temps

Ontologie du temps

Auteure: Nicolas Grimaldi ,

Nombre de pages: 224

En montrant que la conscience pure est pure attente, cet essai décrit comment l'attente structure transcendentalement toute représentation que nous puissions avoir du temps. « Copyright Electre »

La Judéophobie des Modernes

La Judéophobie des Modernes

Auteure: Pierre-André Taguieff ,

Nombre de pages: 688

Quoi de commun entre Voltaire et l’islamisme radical ? Quoi de commun entre Marx et l’antisémitisme nazi ? La haine des Juifs, une haine qui, au regard de l’histoire, apparaît comme la plus longue, la plus intense et la plus délirante ayant jamais visé un groupe humain. S’appuyant sur une documentation considérable, Pierre-André Taguieff nous montre ici comment la judéophobie, quelle que soit sa forme historique, fonctionne sur la base de récits d’accusation, organisés comme des mythes, par lesquels les Juifs sont déshumanisés de diverses façons. L’histoire globale de la judéophobie qu’il nous livre permet de saisir la permanence, la récurrence des stéréotypes antijuifs, mais aussi leur surprenante capacité d’adaptation et de diffusion planétaire, depuis l’antijudaïsme antique jusqu’à l’antisionisme radical qui s’est internationalisé depuis la fin du XXe siècle. Si les Juifs ont longtemps été mis en accusation par l’Occident chrétien, c’est, en effet, l’Occident judéochrétien qui se trouve désormais mis en accusation par ses ennemis, tant intérieurs qu’extérieurs. Comme le montre jusqu’à la caricature le discours des ...

Les communautés

Les communautés

Auteure: Max WEBER ,

Nombre de pages: 334

Au début du XX e siècle, l'analyse de la logique inhérente aux grandes puissances, au capitalisme occidental et aux phénomènes de communautisation, nourrit abondamment les travaux de Max Weber sur la notion de communauté. Présentés pour la première fois en français dans une traduction intégrale, ces textes n'ont rien perdu de leur acuité ni de leur à propos. Vers 1910, Max Weber rédige dix textes qui font voler en éclats la conception alors dominante de la communauté, aujourd'hui encore ardemment controversée. Un siècle plus tard, la présente traduction de ces écrits (pour partie inédits en français) s'appuie sur le volume des Communautés de l'édition critique allemande, qui, depuis 1984, réorganise et éclaire l'ensemble de l'œuvre protéiforme de Weber. Loin de toute essentialisation de la communauté, de tout déterminisme mécanique, les analyses qui se déploient ici s'appuient sur la démarche sociologique que Weber est en train de fonder, pour interroger ce qui est en jeu dans les processus de " communautisation ". C'est la complexité des synergies communautaires, la pluralité et l'intrication de facteurs économiques, historiques, religieux,...

Le Mythe de la Singularité. Faut-il craindre l'intelligence artificielle ?

Le Mythe de la Singularité. Faut-il craindre l'intelligence artificielle ?

Auteure: Jean-gabriel Ganascia ,

L'intelligence artificielle va-t-elle bientôt dépasser celle des humains ? Ce moment critique, baptisé " Singularité technologique ", fait partie des nouveaux buzzwords de la futurologie contemporaine et son imminence est proclamée à grand renfort d'annonces mirobolantes par des technogourous comme Ray Kurzweil (chef de projet chez Google !) ou Nick Bostrom (de la vénérable université d'Oxford). Certains scientifiques et entrepreneurs, non des moindres, tels Stephen Hawking ou Bill Gates, partagent ces perspectives et s'en inquiètent. Menace sur l'humanité et/ou promesse d'une transhumanité, ce nouveau millénarisme est appelé à se développer. Nos machines vont-elles devenir plus intelligentes et plus puissantes que nous ? Notre avenir est-il celui d'une cybersociété où l'humanité serait marginalisée ? Ou accéderons-nous à une forme d'immortalité en téléchargeant nos esprits sur les ordinateurs de demain ? Voici un essai critique et concis sur ce thème à grand retentissement par l'un de nos meilleurs experts des humanités numériques. Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre-et-Marie-Curie, où il mène des recherches sur...

Dictionnaire Franz Rosenzweig - Une étoile dans le siècle

Dictionnaire Franz Rosenzweig - Une étoile dans le siècle

Auteure: Alexis Lacroix ,

Nombre de pages: 348

Allemagne, Antisémitisme, Art, Bloch, Buber, Cantique des cantiques, Christianisme, Création, Dialogue, Esthétique, Éternel, Europe, Goethe, Guerre, Hébreu, Idéalisme, Islam, Levinas, Mal, Miracle, Pensée, Politique, Première Guerre mondiale, Rédemption,

Influence

Influence

Auteure: François Roustang ,

Nombre de pages: 187

L’influence est l’action cachée et continue d’êtres inanimés ou animés qui décident du destin de l’homme. Celui-ci, depuis des millénaires, interroge cette puissance pour savoir ce qu’il est autorisé à entreprendre. Il ne croit plus qu’elle provient des astres. Il la voit à l’œuvre dans ce qu’il subit à l’intérieur de lui-même et à travers les relations qu’il entretient avec ses semblables. De nos jours, l’influence a pris le nom d’inconscient, corollaire d’une psyché fermée sur elle-même. Il s’agit en fait de l’appartenance de l’être humain au monde des vivants, plus précisément à son animalité. Métaphore de l’influence, l’hypnose, qu’il faudrait appeler veille du corps ou éveil de la vie, est la plaque tournante où peuvent s’échanger l’animalité de l’homme et son humanité. L’animalité ne peut pas être humanisée si l’humain n’a pas été animalisé. L’influence ainsi entendue devient le préalable de la liberté. Celle-ci n’est plus l’indépendance dont rêvait Narcisse. Elle est l’appropriation par l’homme de ce que lui impose sa condition de vivant. Influence est paru en 1991.

Pétain

Pétain

Auteure: Marc Ferro ,

Nombre de pages: 796

" " Et d'abord, tu nous fais un bon récit, parce que, tu vois, sur Pétain, il faut qu'on puisse ensuite tout comprendre... " " Ces derniers propos de Fernand Braudel, juste avant sa mort, me laissèrent interloqué. Je n'imaginais pas que le pourfendeur de l'histoire événementielle me livrerait d'emblée ce commentaire. " Et n'hésite pas à reculer pour expliquer; plus tu recules dans le passé, mieux tu analyses. " " Pour expliquer Pétain, je commencerai en 1940, lorsque Paul Reynaud fait appel à lui dans l'espoir de conjurer la catastrophe. Puis mon récit suivra apparemment l'itinéraire d'une chronique, jour après jour s'il le faut. Mais chaque fois qu'il se devra, j'éclairerai les faits et les gestes du chef de l'Etat français par des retours en arrière, sur le passé de Pétain, sur le passé des Français, bref par un regard plus long sur l'histoire. Car souvent, seules ces résurgences peuvent rendre compte d'une décision, d'un silence. " A partir de 1940 s'est nouée entre Pétain et la France cette relation incommunicable qui partage encore aujourd'hui les Français. Assurément, Verdun trouve toute sa place dans ce récit, au même titre que les mutineries...

Apocalypse du politique

Apocalypse du politique

Auteure: Vincent Delecroix ,

Nombre de pages: 368

On a coutume de voir dans la modernité occidentale le processus par lequel le politique s'est émancipé de la tutelle religieuse. Ce que les religions juive et chrétienne ont apporté, c'est une rupture des liens entre le politique et le sacré. Elles ont désacralisé le politique. Ce travail a compliqué voire inversé la fonction que l'Europe a donnée au religieux : celle de fonder et conserver l'ordre politique et juridique. Il y a, dans la parole biblique, une force de destitution de la puissance. Une face du théologico-politique regarde vers le passé et maintient l'ordre : la figure du Souverain divin sert les puissances de ce monde. Mais l'autre face, messianique, regarde vers l'avenir d'une justice inconditionnelle, et voit au-delà du politique. L'image du Royaume se substitue à celle du Roi des Cieux. La transcendance ne sert plus à fonder, mais à dénoncer l'injustice du présent : l'image du Royaume hante nos régimes. Sa présence paradoxale est une apocalypse du politique. Cette hantise s'appelle, peut-être, la démocratie.

Musique et politique

Musique et politique

Auteure: Alain Darré ,

Nombre de pages: 324

Musiciens et chanteurs sont à l'origine de pratiques qui s'insèrent pleinement dans le jeu complexe des rapports sociaux. Aux stades de la création, de la production ou de la consommation, les musiques n'échappent jamais aux enjeux socio-culturels d'un lieu, d'une époque, d'une communauté humaine. Conformes ou dissidentes à l'égard des logiques dominantes, elles demeurent productrices d'émotions esthétiques et porteuses des liens sociaux. Les musiques sont des enjeux de pouvoir et certaines logiques économiques ou politiques peuvent conduire à leur instrumentalisation. L'histoire est malheureusement riche de ces musiciens annexés par des régimes politiques au destin funeste. Mais les musiques sont aussi porteuses d'identités culturelles voire d'appels à la résistance. Structurant des groupes sociaux, des communautés nationales, elles peuvent contribuer, par leur capacité mobilisatrice, à accentuer ou plus fréquemment à faire tomber les murs du racisme, de l'intolérance ou du totalitarisme. C'est qu'il n'est de pratique musicale que dans l'échange. C'est bien là toute l'ambiguïté et la richesse de cet objet, à la fois verbe codé, situé, et langage...

Autorité et légitimité

Autorité et légitimité

Auteure: ALAIN ERALY ,

Nombre de pages: 256

Les formes d’autorité varient à l’infini selon les sociétés et les époques. Qu’est-ce donc que l’autorité ? demandait Hannah Arendt voici un demi-siècle. Alain Eraly avance sur cette question un point de vue renouvelé. Si l’on réduit l’autorité à une relation d’obéissance, on perd de vue sa fonction première : celle d’inscrire la vie sociale dans l’imaginaire d’une communauté et ainsi de construire un « nous », une identité commune. On a coutume d’associer la crise de l’autorité au grand mouvement d’émancipation des individus propre à notre modernité, or, l’auteur soutient qu’en réalité, cette crise renvoie d’abord à une crise du collectif.

Ferdinand Buisson

Ferdinand Buisson

Auteure: Patrick Cabanel ,

Nombre de pages: 560

Ferdinand Buisson, Prix Nobel de la paix en 1927, a eu une très longue carrière religieuse, pédagogique et politique. Elle a fait de lui l'un des hommes les plus importants, mais aussi les plus méconnus, de l'histoire de la France contemporaine. Il a dirigé l'enseignement primaire de 1879 à 1896, en menant une véritable révolution scolaire et morale au sein de l'école publique. Le pédagogue est entré ensuite en politique, pour prendre une part décisive dans la bataille anticléricale et pour la Séparation de l'Eglise et de l'Etat. Fidèle sa vie durant à ses engagements de jeunesse, une gauche aux épithètes multiples, religieuse, pédagogique, politique et pacifiste, ce protestant qui fut d'abord théologien et passa par l'expérience de la Suisse et des Etats-Unis peut être tenu pour le père de l'école laïque.

Humanité, humanitaire

Humanité, humanitaire

Auteure: François Ost , Éric Goemaere , Quentin Wodon , Ada Neschke , Robert Legros , Mireille Delmas-Marty , Rony Brauman , Olivier Abel ,

Nombre de pages: 144

Au cours de l'année 1996-97, l'École des Sciences philosophiques et religieuses a organisé une conférence et une journée d'études axées sur ce couple de notions qui condensent nombre de questions fondamentales de notre temps. Les profondes tribulations de notre époque semblent bien liées au déclin des références absolues et des idéologies sûres d'elles-mêmes et monolithiques. Mais au désenchantement moral et au désarroi de la pensée que redoublent les incertitudes économiques et politiques, répondent, un peu partout, une protestation et un refus du fatalisme qui se traduisent sous la forme de la réflexion critique et sous la forme, plus spectaculaire sans doute, de l'action, animées d'une volonté de transcender les particularismes et l'égoïsme frileux. Un nouvel élan de générosité, de risque, d'aventure même surgit au nom d'idéaux humanitaires. Cette effervescence d'initiatives force à revenir sur le sens de ces idéaux qui, au fond, de manière explicite ou confuse, en appellent à la valeur nodale d'humanité. L'action humanitaire, autant pour ceux qui la portent sur le terrain de la détresse, du désarroi et de la souffrance que pour ceux qui la ...

Styles. Critique de nos formes de vie

Styles. Critique de nos formes de vie

Auteure: Marielle Macé ,

Nombre de pages: 368

Occupy Wall Street, Indignés, Nuit Debout – plus que jamais la question est posée de définir la vie que nous souhaitons choisir et vivre. Une vie vécue est inséparable de ses formes, de ses modalités, de ses régimes, de ses gestes, de ses façons, de ses allures... qui sont déjà des idées. Le monde, tel que nous le partageons et lui donnons sens, ne se découpe pas seulement en individus, en classes ou en groupes, mais aussi en "styles", qui sont autant de phrasés du vivre, animé de formes attirantes ou repoussantes, habitables ou inhabitables, c’est-à-dire de formes qualifiées : des formes qui comptent, investies de valeurs et de raisons d’y tenir, de s’y tenir, et aussi bien de les combattre. C’est sur ce plan des formes de la vie que se formulent aujourd’hui beaucoup de nos attentes, de nos revendications, et surtout de nos jugements. C’est toujours d’elles que l’on débat, et avec elles ce sont des idées complètes du vivre que l’on défend ou que l’on accuse. Une forme de vie ne s’éprouve que sous l’espèce de l’engagement, là où toute existence, personnelle ou collective, risque son idée. Vouloir défendre sa forme de vie, sans...

L'été

L'été

Auteure: Albert Camus ,

Nombre de pages: 140

Qu'il suive le fil d'Ariane sur les traces du Minotaure pour évoquer Oran et ses alentours, qu'il revisite le mythe de Prométhée à la lumière de la violence du monde moderne, ou qu'il rêve à la beauté d'Hélène et de la Grèce, Albert Camus nous entraîne tout autour de la Méditerranée et de ses légendes. Un court recueil de textes lyriques et passionnés pour voyager de l'Algérie à la Grèce en passant par la Provence. Textes extraits de Noces suivi de L'été.

Penser le racisme

Penser le racisme

Auteure: Michel Girod ,

Nombre de pages: 160

Ouvrages, slogans, bons sentiments ont beau faire, le rejet de l’Autre semble être, aujourd’hui comme hier, la maladie chronique de l’Homo sapiens. Nul ne doit se dire immunisé, tant chacun peut en devenir le vecteur comme la victime. L’Occident, surtout celui des savants, porte une responsabilité majeure dans les justifications théoriques du racisme : ce dernier a été présenté, trois siècles durant, démonstrations à l’appui, comme une vérité scientifique à partir de laquelle tous les excès ont été justifiés — colonialisme, esclavage, apartheid, génocide. Désormais, la plupart des savants affirment que le racisme n’a aucun fondement scientifique et que l’avenir de l’espèce passe par la capacité de chacun à vivre en bonne entente avec les autres, au-delà de nos différences, réelles ou imaginaires. Pourtant, dans nombre de textes scientifiques, ou prétendus tels, il subsiste la marque de préjugés raciaux. Michel Girod, géologue de formation, s’est d’abord étonné de la survivance de ces clichés, au cours de nombreuses missions en diverses régions du monde, puis il a décidé de se replonger dans toute la littérature des...

Le clergé du diocèse d'Arras, Boulogne et Saint-Omer pendant la Révolution (1789-1802)

Le clergé du diocèse d'Arras, Boulogne et Saint-Omer pendant la Révolution (1789-1802)

Auteure: Augustin Victor Deramecourt ,



X
FERMER