Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 22 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Actes de la captivité et de la mort des RR. PP. P. Olivaint, L. Ducoudray, J. Caubert, A. Clerc, A. de Bengy, de la Compagnie de Jésus

Actes de la captivité et de la mort des RR. PP. P. Olivaint, L. Ducoudray, J. Caubert, A. Clerc, A. de Bengy, de la Compagnie de Jésus

Auteure: Armand de Ponlevoy ,

Nombre de pages: 299

Actes de la captivité et de la mort des P. Olivaint, L. Ducoudray , J. Caubert, A. Clerc, A. De Bengy de la Compagnie de Jeśus

Actes de la captivité et de la mort des P. Olivaint, L. Ducoudray , J. Caubert, A. Clerc, A. De Bengy de la Compagnie de Jeśus

Auteure: Armand de Ponlevoy ,

Nombre de pages: 141

Actes de la captivité et de la mort des RR. PP. P. Olivaint, L. Ducoudray, J. Caubert, A. Clerc, A. de Bengy de la Compagnie de Jésus

Actes de la captivité et de la mort des RR. PP. P. Olivaint, L. Ducoudray, J. Caubert, A. Clerc, A. de Bengy de la Compagnie de Jésus

Auteure: Armand Ponlevoy ,

Nombre de pages: 299

Les antijésuites

Les antijésuites

Auteure: Pierre-Antoine Fabre ,

Nombre de pages: 644

Ce livre propose une remontée aux sources méconnues de l’antijésuitisme, en amont de l’époque contemporaine, et principalement du XIXe siècle, où le « jésuite » a finalement représenté le comble de l’ecclésiastique dans un espace social, culturel, politique profondément clivé par l’affrontement du clergé et de l’esprit anticlérical. Il en va tout autrement de l’époque moderne, qui fournit une grande partie des motifs polémiques dont hériteront les siècles suivants, mais qui (parallèlement et dans un échange constant avec la Compagnie de Jésus elle-même, prompte dès sa naissance, au milieu du XVIe siècle, à instruire son procès en plaidant sa défense) présente à notre regard un paysage essentiellement différent : l’antijésuitisme s’y manifeste comme une série de synthèses souvent fragiles, mais redoutablement efficaces, entre une opposition à la « modernité », que la Compagnie, comme seul grand ordre moderne, incarne, et une opposition à la catholicité romaine, dont cette même Compagnie représente la dernière formation. L’antijésuitisme, ou les antijésuitismes : car c’est en traversant des textes, des situations...

Mes cahiers bleus

Mes cahiers bleus

Auteure: Liane de Pougy ,

Nombre de pages: 343

Bourgeoisement mariée à seize ans, étoile des Folies-Bergère, demi-mondaine célèbre dans le monde entier, femme de lettres et princesse roumaine, Liane de Pougy rejoint, avec ses Cahiers bleus, les plus grands mémorialistes. Irremplaçable témoin de la Belle Époque comme des années folles, elle trace d'inoubliables portraits de ceux que fascinèrent sa beauté, son luxe, son intelligence : princes et ducs, dont elle honorait la fortune, mais aussi D'Annunzio, Jean Lorrain, Raynaldo Hahn, Colette, Cocteau, Nathalie Barney, Georges Auric, Max Jacob, Poiret et tant d'autres, amants et amantes, amis et amies. Mais le plus émouvant de tous ces portraits est, sans nul doute, celui d'une femme exceptionnelle qui mourut tertiaire de Saint-Dominique : Anne-Marie Chassaigne, alias Liane de Pougy.

Louis-Philippe

Louis-Philippe

Auteure: Pierre de La Gorce ,

Nombre de pages: 436

A la suite de son « Louis XVIII » et de son « Charles X », Pierre de La Gorce nous entraîne sous le règne de Louis-Philippe, dernier roi des Français. Louis-Philippe n'aurait jamais dû être roi. Après la mort de Louis XVIII et l'abdication de Charles X, son cousin le duc d'Orléans prend le pouvoir en 1830 et se fait proclamer Roi des Français sous le nom de Louis-Philippe Ier. Son règne dura dix-huit ans, pendant lequel notamment fut entreprise la colonisation de l'Algérie. Mais pourquoi, tout comme Charles X, fut-il lui aussi contraint d'abdiquer et de s'exiler ?

Le Journal de Stanislas Dupont de La Motte

Le Journal de Stanislas Dupont de La Motte

Auteure: Stanislas Dupont de la Motte ,

Nombre de pages: 426

Inspecteur du collège de La Flèche de 1764 à 1776, Stanislas Dupont de La Motte est l'auteur d'un Journal qu'il rédige du 1er octobre 1771 au 30 septembre 1776. Après le départ des jésuites en 1762, l'établissement devient à partir de 1764 un collège préparatoire à l'École militaire de Paris. Il doit accueillir 250 jeunes nobles censés poursuivre ensuite une carrière militaire. Nommé par le secrétaire d'État à la Guerre, Dupont de La Motte rend compte dans son Journal tout d'abord de la vie à l'intérieur de l'établissement. Il évoque longuement les comportements des élèves à travers surtout leurs problèmes de santé, comme l'inoculation contre la variole, et la question de la discipline. L'attitude des enseignants et de l'administration est minutieusement décrite et critiquée. La gestion du collège (travaux, approvisionnements...), dont il est directement responsable, est analysée. L'inspecteur dresse aussi un tableau de la société fléchoise qu'il dépeint en des termes souvent acerbes, tout en cherchant à être admis parmi les « barons ». Il insiste sur les liens étroits qui unissent la ville et le collège. Enfin, lors de la dernière...

Au plus près des âmes et des corps

Au plus près des âmes et des corps

Auteure: Caroline Muller ,

Depuis l’avènement et le développement de la psychologie, les sociétés contemporaines ont compris les vertus thérapeutiques de la parole, du récit de soi à un autre. Dès le XIXe siècle cependant, des hommes et des femmes ont pour habitude de livrer le récit de leur vie personnelle à un directeur de conscience à qui l’on confie ses tourments intimes. On évoque avec lui ce dont on ne peut parler ailleurs : les secrets de l’âme et du corps. De son côté, le directeur doit guider sur la voie du progrès moral. Bien loin cependant de toujours se soumettre à cette exigence de progrès, hommes et femmes dirigés y voient une occasion de parler d’eux-mêmes et de s’observer, d’ouvrir une « chambre à soi » : les femmes y content les pesanteurs de la vie conjugale et domestique, les hommes leur difficulté à remplir leurs devoirs : se marier, entretenir une famille. Préoccupations morales et spirituelles, inquiétudes existentielles, désirs de liberté se lisent dans ces lettres qui portent bien souvent la mention « à brûler ».

Journal d’un chanoine du Mans

Journal d’un chanoine du Mans

Auteure: Nepveu de la Manouillère ,

Nombre de pages: 740

René-Pierre Nepveu est un chanoine bien ordinaire d’une ville de province, elle aussi représentative, durant la seconde moitié du XVIIIe siècle. À l’âge de 26 ans, il naît à la fois à la vie capitulaire et à l’écriture : intronisé chanoine de la cathédrale du Mans, il entreprend un journal qui ne s’arrêtera qu’à l’extrême fin de sa vie. Héros obscur par excellence, il y parle peu de lui-même mais note ce qu’il observe et entend : cérémonies, mondanités, exécutions publiques, rumeurs ou ragots, la vie qui va dans son chapitre, sa ville et sa province... Du cœur du Mans à sa « campagne » de la Manouillère, on rencontre sous sa plume évêques, dignes confrères et vénérables curés, aussi bien que les élites locales, belles dames d’esprit, magistrats en robes rouges ou négociants enrichis. Quand la Révolution vient dérégler sa vie douillette, le journal passe de l’ironie à la peur et dit les bouleversements survenus, les émotions du « mauvais peuple », les cachettes, la prison.Puis viennent l’apaisement et la réconciliation, en même temps que la vieillesse. Véritable chronique urbaine et ecclésiale, ces pages fourmillent...

Le mythe jésuite : de Béranger à Michelet

Le mythe jésuite : de Béranger à Michelet

Auteure: Michel Leroy ,

Nombre de pages: 510

La France de la Restauration et de la Monarchie de Juillet semble obsédée par la crainte de la Compagnie de Jésus, rétablie en 1814. Des centaines de libelles, épîtres, chansons, romans dénoncent les Jésuites, et le pouvoir occulte qu’ils exerceraient ; Béranger les chansonne ; Stendhal en est hanté, et Balzac fasciné ; Michelet et Quinet les stigmatisent ; le mélodrame et le vaudeville s’en emparent ; avec Eugène Sue et A. Dumas, le roman-feuilleton les peint sous le jour le plus noir. Pourquoi cette haine ? Pourquoi cette peur ? Le mythe jésuite en décrit les expressions littéraires, et en livre les significations par une étude précise des textes et du contexte politique où ils s’inscrivent. Cette rhétorique de l’exécration dessine la figure de l’ennemi et forge l’image, redoutable et fascinante, du pouvoir moderne. Le mythe jésuite jette ainsi une lumière saisissante sur les sources de notre imaginaire politique.

Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle

Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle

Auteure: Gustave Chaix d'Est-Ange ,

Les Pénétrables

Les Pénétrables

Auteure: Liliane Giraudon ,

Nombre de pages: 337

En architecture, les pénétrables désignent les voies d'accès à un bâtiment. Ici, les bâtiments désignés sont des livres. Les noms qui ont signé ces livres habitaient un corps. Un corps vivant, comprimé entre deux dates. Montées en successives scènes d'un cinémathon élémentaire proche de la lanterne magique, ces vies flashées et non exemplaires auraient fonction de lucioles. Manière de considérer les corps et leur existence comme des 'machines à semence'. Lambeaux de spectres, fantômes vivants, ils occupent une galerie ouverte dont les portes sont sans cesse battantes. Liliane Giraudon dit qu'elle a longtemps rêvé les livres comme de petits stocks de munition. Des outils pour faire reculer le travail de la mort. Ce livre n'est pas un livre d'hommages. Plutôt une sorte de couloir où seraient exposés 25 bustes ciselés, de tailles différentes, 25 bustes d'auteurs parmi ceux dont les textes l'ont aidée à vivre. Le mot 'bustier' ne se limite pas à désigner cette pièce de l'habillement enserrant étroitement le buste des femmes pour laisser les épaules nues. Il désigne aussi le sculpteur spécialisé dans l'exécution des bustes. Revisitant une ancienne ...

La Libre-pensée en France, 1848-1940

La Libre-pensée en France, 1848-1940

Auteure: Jacqueline Lalouette ,

Nombre de pages: 640

Caricaturée, la libre pensée pouvait-elle devenir un objet historique ? Était-il possible de dégager les réels enjeux politiques de son histoire, longue d'un siècle ? Jacqueline Lalouette, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Paris XIII, a comblé un vide historiographique en étudiant l'une des composantes, et non la moins active, de cet esprit républicain qui est aujourd'hui un objet d'histoire reconnu. Apparues en 1848, les sociétés de libre pensée trouveront leur âge d'or sous la IIIe République et exerceront une grande influence politique. Les libres penseurs, liés à la franc-maçonnerie et aux courants de gauche et d'extrême gauche, partisans du progrès, ont combattu les religions révélées, milité pour la laïcisation de (espace public, de la conscience et de la vie privée de leurs concitoyens, au point d'inventer de nouveaux rituels et une nouvelle sacralité. Les libres penseurs n'ont pas été ces "bouffeurs de curé" souvent stigmatisés. La laïcité fut pour eux la condition requise pour une véritable "révolution culturelle", voire sociale. Leur désir utopique de bâtir une nouvelle "cité terrestre" mérite d'être examiné...

Confessions d'une femme

Confessions d'une femme

Auteure: Guy de Maupassant , Ligaran, ,

Nombre de pages: 7

Extrait : "Mon ami, vous m'avez demandé de vous raconter les souvenirs les plus vifs de mon existence. Je suis très vieille, sans parents, sans enfants ; je me trouve donc libre de me confesser à vous. Promettez-moi seulement de ne jamais dévoiler mon nom." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de qualité de grands livres de la littérature classique mais également des livres rares en partenariat avec la BNF. Beaucoup de soins sont apportés à ces versions ebook pour éviter les fautes que l'on trouve trop souvent dans des versions numériques de ces textes. LIGARAN propose des grands classiques dans les domaines suivants : • Livres rares • Livres libertins • Livres d'Histoire • Poésies • Première guerre mondiale • Jeunesse • Policier

Les régimes matrimoniaux en Provence à la fin de l’Ancien Régime

Les régimes matrimoniaux en Provence à la fin de l’Ancien Régime

Auteure: Jean-Philippe Agresti ,

Nombre de pages: 590

Si la question des régimes matrimoniaux avant la promulgation du Code civil et l’instauration d’un régime légal de communauté a fait l’objet de nombreux travaux, pour la Provence, au xviiie siècle, aucune étude n’a traité de la question. Une recherche sur les régimes matrimoniaux en Provence à la fin de l’Ancien Régime se justifiait comme étant une contribution à une meilleure connaissance de l’histoire du droit privé des anciens pays de droit écrit. Néanmoins, il convenait de donner à un sujet classique pour les historiens du droit une dynamique nouvelle permettant d’appréhender le droit patrimonial de la famille provençale. Cette approche a été trouvée dans la détermination de notre problématique et dans le choix et l’utilisation de nos sources. La plupart des études sur les régimes matrimoniaux en pays de droit écrit ont comme source principale et parfois unique le contrat de mariage notarié. Or, bien que le contrat soit une source essentielle pour une recherche en histoire sociale ou en histoire du droit, il n’est pas la seule source car des époux provençaux de toutes origines sociales se mariaient, à la fin de l’Ancien...



X
FERMER