Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 26 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
À bord du négrier. Une histoire atlantique de la traite

À bord du négrier. Une histoire atlantique de la traite

Auteure: Marcus Rediker ,

Nombre de pages: 560

Pendant les quatre cents ans que dura la traite négrière, du XVe au XIXe siècle, plus de quatorze millions de prisonniers africains réduits en esclavage traversèrent l'Atlantique pour devenir une main-d'oeuvre de masse gratuite.Illustre représentant de l'histoire atlantique et spécialiste de la piraterie, Marcus Rediker propose ici de faire le récit de cette effroyable tragédie depuis un poste d'observation inédit et nous entraîne à sa suite à bord des navires négriers qui assuraient alors la traversée de l'Atlantique - le "Passage du milieu".Avec passion et brio, l'historien rappelle la vie à bord de ces monstrueux "donjons flottants" et ces voyages terrifiants au cours desquels périrent deux millions de personnes. Il raconte le quotidien des esclaves, confrontés à la faim, à la maladie et à leur futur destin, la violence extrême des châtiments et des supplices, la mort omniprésente. Mais il rappelle aussi la peur des équipages enfermés à bord de ces poudrières, les rapports hiérarchiques extrêmement durs, les relations entre marins et prisonniers. Enfin, il accorde une large part aux conflits et modes de coopération entre esclaves, issus de...

Les Hors-la-loi de l'Atlantique. Pirates, mutins et flibustiers

Les Hors-la-loi de l'Atlantique. Pirates, mutins et flibustiers

Auteure: Marcus Rediker ,

Nombre de pages: 302

Marcus Rediker est le grand historien des hors-la-loi de l'Atlantique. Il explore ici le monde fascinant de l'aventure maritime du point de vue des pirates, flibustiers, travailleurs forcés en révolte, esclaves marrons, fuyards et autres mutins, qui ont défié l'autorité depuis le pont inférieur des navires. Il nous fait entrer dans leur univers de récits et de contes de marins, retrouver la signification de leurs tatouages, comprendre les formes d'organisation égalitaire au sein de la piraterie et les rebellions de différentes catégories de travailleurs de la mer asservis – européens et africains – de ces " équipages bigarrés ", pénétrés d'esprit révolutionnaire et défendant leur liberté par le feu et par les armes. Il montre à quel point, entre le xviie et début du xixe siècle, ces hommes ont façonné l'histoire du monde contemporain – trop longtemps focalisée sur le national, le rôle des élites politiques et l'histoire " terrestre ". Traduit de l'anglais (États-Unis) par Aurélien Blanchard. Marcus Rediker est professeur d'histoire atlantique à l'université de Pittsburg. Historien, écrivain et militant des droits de l'homme, il est...

Un activiste des Lumières - Le destin singulier de Benjamin Lay

Un activiste des Lumières - Le destin singulier de Benjamin Lay

Auteure: Marcus Rediker ,

Nombre de pages: 300

Markus Rediker trace le portrait d'une magnifique figure de la lutte pour l'abolition de l'esclavage. Né en 1682 en Angleterre, Benjamin Lay fut tour à tour berger, gantier, marin. Il vécut dans la campagne de l'Essex, à la Barbade puis dans une habitation troglodyte aux environs de Philadelphie. Influencé par le radicalisme des premiers Quakers, il acquit très tôt la conviction de l'égalité de tout être humain et n'eut de cesse d'exiger la libération immédiate et sans conditions de tous les esclaves, à une époque où l'abolitionnisme restait très minoritaire. Activiste de la première heure, cet homme singulier (qui était de petite taille) n'hésitait pas à choquer ses contemporains, usant de tous les moyens d'action pour bouleverser les conventions sociales, et ébranler les consciences. Il interrompait les offices, organisait des happenings, où il éclaboussait de faux sang les propriétaires d'esclaves. Il dérangeait. On le moqua. Mais son nom bientôt fut sur toutes les lèvres, des plus puissants aux plus humbles... Puisant dans les témoignages de l'époque, dans les écrits de Lay, Rediker nous conte avec passion et rigueur le destin de cet homme...

Les Révoltés de l'Amistad. Une odyssée atlantique (1839-1842)

Les Révoltés de l'Amistad. Une odyssée atlantique (1839-1842)

Auteure: Marcus Rediker ,

Nombre de pages: 429

Le 28 juin 1839, l' Amistad faisait voile depuis La Havane avec à son bord une cargaison d'esclaves. Au cours de cette nuit sans lune, les captifs africains se soulevèrent, tuèrent le capitaine et prirent le contrôle du navire. Alors qu'ils essayaient d'atteindre un port sûr, leur navire fut arrêté par la Marine des États-Unis et les rebelles furent incarcérés dans une prison du Connecticut. Leur bataille juridique pour recouvrer la liberté remonta jusqu'à la Cour Suprême, où leur cas fut défendu par l'ancien président des États-Unis, John Quincy Adams. Le jugement fit date. Les insurgés furent libérés et purent rentrer en Afrique. Si cette rébellion est l'un des épisodes les plus connus de l'histoire de l'esclavage américain, elle est avant tout célébrée comme le triomphe du système légal américain et comme la victoire des abolitionnistes. En racontant cette aventure du point de vue des rebelles eux-mêmes, Marcus Rediker leur redonne une voix et un destin. Il retrace les trajectoires qui jetèrent dans les chaînes de l'esclavage ces hommes capturés en Sierra Leone, en pays mendé. La plupart d'entre eux parlaient plus d'une langue ; plusieurs...

Pirates au jour le jour

Pirates au jour le jour

Auteure: Jean-Pierre Moreau ,

Nombre de pages: 189

Familiers dès l’enfance avec ces canailles de fiction que sont les capitaines Crochet, Flint, Rackham le Rouge ou Jack Sparrow, avons-nous encore quelque chose à apprendre sur les pirates, ceux de l’âge d’or, les capitaines Kidd, Barbe-Noire ou La Buse ? Certes oui, car si l’on tente de dépasser la vision romantique et romancée héritée des écrivains et des cinéastes, la vie quotidienne des pirates reste floue. Que s’est-il donc vraiment passé à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle sur les routes maritimes du globe, des Antilles à Terre-Neuve, de l’océan Indien aux côtes du Pacifique ? Pourquoi et comment quelques milliers de marins se révoltent-ils et mettent-ils en péril le commerce maritime ? Forment-ils une communauté autonome, avec ses codes, ses coutumes et ses idéaux ? Comment partagent-ils leur butin, avant de le cacher (évidemment) sur une île déserte ? Après un bref résumé historique, Jean-Pierre Moreau démêle le vrai du faux et restitue la vie, au jour le jour, des pirates. Abordant tant le rôle du capitaine, les escales, les combats, les tortures que leurs tatouages, leurs drapeaux, leurs habitudes alimentaires, leur...

Barbe-Noire

Barbe-Noire

Auteure: Jacques Ducoin ,

Nombre de pages: 232

L’histoire du bateau de Barbe-Noire : tour à tour corsaire, négrier et pirate... Le navire nantais La Concorde eut un étonnant destin : il fut successivement frégate corsaire, navire négrier et vaisseau amiral du pirate anglais Barbe-Noire sous le nom du Queen Anne’s Revenge. Ce bateau est confronté, entre les années 1710 et 1718, à trois des principaux aspects de la violence maritime : la guerre de course, la traite négrière et la piraterie. Capturée en novembre 1717 par Barbe-Noire, La Concorde se lance dans une vaste expédition de pillage à travers la Caraïbe et les côtes des colonies américaines. Figure emblématique de la piraterie atlantique dans les premières années du XVIIIe siècle, Edward Teach dit Barbe-Noire est connu au travers d’un ensemble de récits dans lesquels il est parfois difficile de démêler le mythe de la réalité. En racontant l’histoire de son bateau, à partir de sources historiques avérées et de la littérature qui a accompagné le personnage, Jacques Ducoin nous livre des clés de compréhension sur le quotidien et l’activité des forbans durant les premières années du XVIIIe siècle, sur la construction des navires...

Plus jamais esclaves !

Plus jamais esclaves !

Auteure: Aline HELG ,

Nombre de pages: 422

Longtemps, l'émancipation des esclaves fut considérée comme l'œuvre des abolitionnistes, libéraux et blancs. Dans ce livre, qui fait pour la première fois le grand récit sur plus de trois siècles des insoumissions et des rébellions d'esclaves en couvrant l'ensemble des Amériques, Aline Helg déboulonne cette version de l'histoire. La réalité des révoltes dépasse en effet en force et en richesse toutes les idées reçues. Longtemps, l'émancipation des esclaves fut considérée comme l'œuvre des abolitionnistes, libéraux et blancs. Dans cet ouvrage, qui fait pour la première fois le grand récit des insoumissions et des rébellions d'esclaves dans l'ensemble des Amériques et sur plus de trois siècles, Aline Helg déboulonne cette version de l'histoire. En s'appuyant sur une très riche historiographie fondée sur des sources états-uniennes, latino-américaines, antillaises, britanniques, françaises et néerlandaises, elle montre que, bien avant la naissance des mouvements abolitionnistes, une partie des millions d'esclaves arrachés à l'Afrique par la traite négrière et de leurs descendants était parvenue à se libérer, le plus souvent en exploitant les...

J'aime pas Facebook

J'aime pas Facebook

Auteure: Ippolita , Carlo Milani ,

Nombre de pages: 304

Facebook, comme tous les instruments privés de réseaux sociaux, n'est ni libre ni désintéressé : nous, utilisateurs, sommes la valeur à échanger. Ippolita fait une incursion dans les coulisses de Facebook.

Cinq ans de métro

Cinq ans de métro

Auteure: Fred ALPI ,

Nombre de pages: 240

En 1989, Fred Alpi revient à Paris après avoir passé plusieurs années à Berlin. Sans le sou, il trouve un poste dans une agence de communication. Très vite, il démissionne, et, pour assurer le loyer, prend sa guitare et descend dans le métro. En 17 chapitres, qui portent tous le titre d’une chanson de Brel, Dutronc, Piaf, etc., Fred Alpi nous entraîne dans les méandres du métro de Paris, où il côtoie une multitude d’êtres hors norme. Une série d’histoires et d’anecdotes qui reflètent le monde tel qu’il va, avec sa dose de sexisme, de racisme, de solidarité parfois, de rire et de tristesse. À travers ce roman d’apprentissage, l’auteur nous livre le récit d’une vie trépidante sous terre, avec une bonne dose d’humour, d’analyse et d’espoir. Fred Alpi, né en 1962, est un chanteur franco-suédois qui vit et travaille à Paris. Il joue et chante dans le trio rock The Angry Cats. Cinq ans de métro est son premier roman. Il a traduit, pour les éditions Libertalia, Pirates de tous les pays et Les Forçats de la mer de Marcus Rediker.

La France et ses esclaves

La France et ses esclaves

Auteure: Frédéric Regent ,

Nombre de pages: 368

Sous la domination coloniale française, quatre millions d’esclaves ont vécu ou survécu dans les territoires suivants : Gorée, Grenade, Guadeloupe, Guyane, Ile Bourbon (Réunion), Ile de France (Ile Maurice), Louisiane, Marie-Galante, Martinique, Nouvelle-France, Saint-Barthélemy, Saint-Christophe, Sainte-Croix, Saint-Domingue, Saint-Louis du Sénégal, Sainte-Lucie, Saint-Martin, les Seychelles, Tobago. Il existe des histoires de la colonisation française, des histoires de chaque colonie ou ensemble régional colonial, des histoires très générales de l’esclavage, mais il n’existe aucune histoire croisée de l’esclavage dans les colonies françaises sur toute la période coloniale. Ce livre est donc une première. Il s’adresse à un public large, désirant apprendre ce qui s’est passé durant les deux siècles de la période esclavagiste de la France, dans un souci de vérité et de clarté. La France et ses esclaves raconte cette histoire, loin du manichéisme habituel, elle décrit les relations complexes, entre Blancs, Noirs, Amérindiens, les métissages et les transformations. Ce livre, qui couvre une période allant des débuts de la colonisation à la...

Le crime de Napoléon

Le crime de Napoléon

Auteure: Claude RIBBE ,

Nombre de pages: 130

Plus d'un million de personnes vouées à la mort selon des critères " raciaux ", un génocide perpétré en utilisant les gaz, des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants dévorés vivants par des chiens, deux cent cinquante mille citoyens enchaînés et mis en esclavage, un plan de déportation meurtrier incluant d'anciens parlementaires, des escadrons de la mort pour traquer les résistants et les brûler sur place, des camps de triage et de concentration, des " lois raciales ". Cent quarante ans avant la Shoah, un dictateur, dans l'espoir de devenir le maître du monde, n'hésite pas à écraser sous sa botte une partie de l'humanité. Ce n'est pas de Hitler qu'il s'agit, mais de son modèle, Bonaparte. Comment les exactions de ce despote misogyne, homophobe, antisémite, raciste, antirépublicain, qui détestait autant les Français du continent que les Corses, ont-elles pu, jusqu'à présent, rester ignorées du grand public ? Pourquoi une certaine France, au XXIe siècle, s'acharne-t-elle à faire du boucher des " noirs " un héros national ? Deux cents ans après, Claude Ribbe dénonce, témoignages et preuves à l'appui, " le crime de Napoléon ". Ce vigoureux...

Ma vie d'esclave

Ma vie d'esclave

Auteure: Mende Nazer ,

Nombre de pages: 384

Avec ses quatre frères et soeurs, Mende menait une enfance heureuse dans son village situé dans les monts Nuba, au centre du Soudan. Vive et intelligente, elle allait à l'école où elle apprenait l'arabe, les mathématiques et étudiait le Coran. Son existence est bouleversée lorsque, une nuit, des brigands fondent sur le village et capturent les habitants. Mende est enlevée, violée puis vendue à un couple de Khartoum, sans savoir quel sort a été réservé aux autres membres de sa famille. Elle n'a alors que douze ans. Désormais, il lui faut travailler jour et nuit sous les coups, les humiliations et les brimades de Rahab, sa maîtresse, qui lui mène une vie infernale. Après sept ans de captivité, Mende est envoyée à Londres chez la soeur de Rahab, épouse d'un diplomate de l'ambassade du Soudan. Si les conditions de vie y sont tout aussi dures, elle ne subit plus de maltraitances physiques. La jeune femme raconte comment ces années d'esclavage lui ont fait perdre toute confiance en elle, toute volonté. Heureusement, l'espoir renaît quand sa « famille d'accueil » s'absente pendant plusieurs semaines. Mende est alors confiée à une autre famille. Cette...

Et que celui qui a soif, vienne

Et que celui qui a soif, vienne

Auteure: Sylvain Pattieu ,

Nombre de pages: 482

De l’Ancien au Nouveau Monde, le destin de trois bateaux et de leurs équipages, un négrier, un vaisseau pirate et un navire marchand. Avec ces péripéties nombreuses et ses personnages fascinants (depuis l’esclave africain jusqu’à l’armateur hollandais), cet hommage aux romans d’aventures se saisit du genre pour le renouveler d’une façon très inventive. Un roman contemporain, donc, au grand souffle romanesque, porté par une réflexion politique sur ce que fut cette première mondialisation.

Dictionnaire des corsaires et des pirates

Dictionnaire des corsaires et des pirates

Auteure: Philippe Hrodej , Gilbert Buti ,

Nombre de pages: 990

Barbaresques, boucaniers, flibustiers, guerres de course, abordages, razzias, butins, partages de prises, chasses au trésor, canonnades... Corsaires et pirates jalonnent de leurs exploits la vie maritime et peuplent notre imaginaire. Voici le premier dictionnaire historique sur ces aventuriers des mers : près de 600 entrées, une œuvre monumentale, les meilleurs spécialistes pour faire revivre ces personnages hauts en couleur, des plus emblématiques comme Drake, Jean Bart, Surcouf, Duguay-Trouin, Dragut, Barberousse, aux oubliés de l’histoire ainsi qu’aux discrets mais indispensables armateurs. Un voyage dans le temps et à travers les océans où sont visités les principaux lieux associés à la course et à la piraterie, d’Alger aux Caraïbes, en passant par Boston, La Rochelle, Dunkerque, Salé, Saint-Malo jusqu’au golfe d’Aden, Sainte-Marie de Madagascar et les eaux de l’Asie du Sud-Est.

L'esclave qui devint millionnaire

L'esclave qui devint millionnaire

Auteure: Karl Jacoby ,

Nombre de pages: 304

Né esclave dans une plantation du Texas en 1864, William Henry Ellis devint millionnaire à Manhattan dans les années 1890, puis décéda dans le dénuement à Mexico en 1923. Autour de la figure interlope de cet homme, Karl Jacoby mène une enquête palpitante parmi les failles de l'histoire des États-Unis du Gilded Age, l'Âge doré de Mark Twain. À travers le récit de la vie d'Ellis – rocambolesque parfois –, il éclaire d'un jour différent l'histoire américaine, en l'arrimant notamment à l'histoire du Mexique, et en adoptant la perspective de la question raciale comme ligne de fissure où se réfractent les contradictions de cette société en plein essor. Poursuivant Ellis du Texas à New York, à Mexico ou en Éthiopie, il produit un ouvrage lumineux, comme une nouvelle histoire des États-Unis. Karl Jacoby, né en 1965, est enseignant à l'université de Columbia à New York. Son précédent ouvrage traduit en France, Des ombres à l'aubes (Anacharsis, 2013), a reçu le Prix des Rendez-vous de l'histoire de Blois de 2014.

Barracoon : L'histoire du dernier esclave américain

Barracoon : L'histoire du dernier esclave américain

Auteure: Zora Neale Hurston ,

Nombre de pages: 250

Barracoon désigne les bâtiments utilisés pour le confinement des Africains destinés à être vendus et exportés vers l’Europe et les Amériques. Ces bâtiments allaient du modeste « abri à esclaves » aux imposantes « maisons d’esclaves » ou « châteaux d’esclaves ». Les captifs y restaient souvent confinés pendant des mois entiers. En 1927, la jeune anthropologue Zora Neale Hurston, qui va devenir l’une des plus grandes écrivaines noires du XXe siècle part rencontrer en Alabama Cudjo Lewis. A 86 ans, Cudjo est l’ultime survivant du dernier convoi négrier qui a quitté les côtes du Dahomey pour l’Amérique. Pendant des mois, Zora va recueillir sa parole, devenir son amie, partager ses souffrances et des fiertés. Le témoignage de Cudjo restitue comme nul autre la condition, la vie d’un esclave : de sa capture en 1859 par un village voisin à sa terrifiante traversée, de ses années d’esclavage jusqu’à la guerre de sécession, jusqu’à son combat pour son émancipation. Un témoignage unique d’une sincérité et d’une précision bouleversante.

Autour de l'« Atlantique noir »

Autour de l'« Atlantique noir »

Auteure: Livio Sansone ,

Nombre de pages: 221

En novembre 2008, lors de l’élection de Barack Obama, des millions de téléspectateurs du monde entier ont vu des images du Kenya et des Etats-Unis, reflets des liens historiques existant entre les continents africain et américain. ll ne manquait que les rivages de l’Amérique du Sud et les images de mégalopoles européennes pour que les contours complets de « l’Atlantique noir » apparaissent de manière tangible. Cette notion géo-historique, forgée par le sociologue anglais Paul Gilroy au début des années 1990, a doté l’anthropologie des sociétés et des cultures afro-américaines d’objets, de problématiques et de cadres théoriques nouveaux. Elle étudie les productions culturelles afro-américaines en évitant le piège des oppositions binaires (essentialisme/anti-essentialisme, tradition/modernité) et dessine les routes maritimes de la terreur esclavagiste comme étant une dimension consubstantielle de la modernité. Révélant l’océan Atlantique comme lieu de circulation, de création et de résistance culturelle, l’ouvrage de Gilroy est rapidement devenu un classique des sciences sociales, discute dans plusieurs pays, langues et disciplines....

Les luttes et les rêves

Les luttes et les rêves

Auteure: Michelle ZANCARINI-FOURNEL ,

Nombre de pages: 1286

Une histoire de la France " d'en bas ", celles des classes populaires et des opprimés de tous ordres, pour un livre monumental : une histoire des résistances, des révoltes et des rébellions face à l'ordre établi et aux pouvoirs dominants, une histoire qui restitue le champ des possibles non aboutis dans leur contexte politique, économique et social, mais qui passe aussi par l'histoire du quotidien, de l'intime et du sensible, attentive aux émotions, aux bruits et aux sons. 1685, année terrible, est à la fois marquée par l'adoption du Code Noir, qui établit les fondements juridiques de l'esclavage " à la française ", et par la révocation de l'édit de Nantes, qui donne le signal d'une répression féroce contre les protestants. Prendre cette date pour point de départ d'une histoire de la France moderne et contemporaine, c'est vouloir décentrer le regard, choisir de s'intéresser aux vies de femmes et d'hommes " sans nom ", aux minorités et aux subalternes, et pas seulement aux puissants et aux vainqueurs. C'est cette histoire de la France " d'en bas ", celle des classes populaires et des opprimé.e.s de tous ordres, que retrace ce livre, l'histoire des multiples...

Histoire de la Piraterie

Histoire de la Piraterie

Auteure: Robert De La Croix ,

Nombre de pages: 370

Voici, dans le fracas des abordages et des batailles, dans l'odeur de la poudre et du rhum, la fabuleuse histoire des Pirates. Robert de la Croix a pris le parti de raconter la vie de ces personnages extraordinaires, L'Histoire de la Piraterie est un ouvrage de référence, dont la lecture est aussi facile que passionnante

Politiques de l'inimitié

Politiques de l'inimitié

Auteure: Achille MBEMBE ,

Nombre de pages: 175

Cet essai explore cette relation particulière qui s'étend sans cesse et se reconfigure à l'échelle planétaire : la relation d'inimitié. S'appuyant en partie sur l'œuvre psychiatrique et politique de Frantz Fanon, l'auteur montre comment, dans le sillage des conflits de la décolonisation du XX e siècle, la guerre – sous la figure de la conquête et de l'occupation, de la terreur et de la contre-insurrection – est devenue le sacrement de notre époque. Cet essai explore cette relation particulière qui s'étend sans cesse et se reconfigure à l'échelle planétaire : la relation d'inimitié. S'appuyant en partie sur l'œuvre psychiatrique et politique de Frantz Fanon, l'auteur montre comment, dans le sillage des conflits de la décolonisation du XXe siècle, la guerre – sous la figure de la conquête et de l'occupation, de la terreur et de la contre-insurrection – est devenue le sacrement de notre époque. Cette transformation a, en retour, libéré des mouvements passionnels qui, petit à petit, poussent les démocraties libérales à endosser les habits de l'exception, à entreprendre au loin des actions inconditionnées, et à vouloir exercer la dictature contre...

L'Histoire est une littérature contemporaine. Manifeste pour les sciences sociales

L'Histoire est une littérature contemporaine. Manifeste pour les sciences sociales

Auteure: Ivan Jablonka ,

Nombre de pages: 359

Concilier sciences sociales et création littéraire, c'est tenter d'écrire de manière plus libre, plus originale, plus juste, plus réflexive, non pour affaiblir la scientificité de la recherche, mais au contraire pour la renforcer. Réciproquement, la littérature est compatible avec la démarche des sciences sociales. Les écrits du réel - enquête, reportage, récit de vie, témoignage - concourent à l'intelligibilité du monde par la qualité de leur raisonnement. Des sciences sociales qui émeuves et captivent ? Une littérature qui produit de la connaissance ? Il y a là des perspectives nouvelles pour le siècle qui s'ouvre.

Libres et sans fers. Paroles d'esclaves

Libres et sans fers. Paroles d'esclaves

Auteure: Frédéric Regent ,

Nombre de pages: 300

Ils s’appellent Cécilia, Maximin Daga, Jean-Baptiste ou Lindor... Tous sont esclaves en Guadeloupe, à la Réunion et en Martinique dans la première moitié du XIXe siècle. Ils s’expriment, « libres et sans fers », selon l’expression consacrée des tribunaux, lors de procès tenus en raison de larcins, de rixes, de mauvais traitements, parfois de meurtres. Leurs témoignages inédits racontent le quotidien de ces hommes, femmes et enfants, soumis aux châtiments les plus rudes qui entretenaient la terreur et provoquaient parfois la mort. Ces précieux fragments de vie éclairent les conditions de vie des esclaves sur les plantations et en dehors, les liens qui les unissent à leurs pairs (solidarité mais aussi violence) ou à leurs maîtres et commandeurs, leur culture et les moments privilégiés où ils peuvent échapper aux impératifs de leur statut. Ni rebelles obsédés par la destruction de la société coloniale ni aliénés, ils projettent une humanité digne face à des maîtres qui le plus souvent refusent de renoncer au pouvoir absolu sur cette main-d’œuvre jusqu’au bout assimilée à leur propriété. Frédéric Régent est maître de conférences à...

Nos ancêtres ne sont pas gaulois !

Nos ancêtres ne sont pas gaulois !

Auteure: François Durpaire ,

Nombre de pages: 320

En 1402, Salou Casais, une princesse malienne, arrive à Toulouse, première trace d'un échange lointain dans la France médiévale. Une histoire oubliée ! Au XVIe siècle, les navigateurs français inscrivent sur les cartes de nouveaux lieux outremer. Histoire négligée ! Négligé aussi Julien Raimond, militant mulâtre pour l'abolition de l'esclavage. Et Tony Bloncourt, haïtien d'origine, fusillé à 21 ans au Mont-Valérien. Des personnages occultés et qui sont pourtant à l'avant-garde de nos valeurs. Ce livre rejette l'artifice d'un roman national réduit à l'hexagone, voire à Paris. Il embrasse notre culture commune, forgée par la rencontre d'autres horizons. Un récit national alternatif qui présente l'avantage, outre celui de restituer la vérité scientifique, d'offrir un récit intégrateur. Qui sont nos ancêtres s'ils ne sont pas les Gaulois ? Réconcilier les héritages pour construire le récit vrai de notre pays. Et écrire le manuel d'histoire du XXIe siècle.

L'identité économique de la France

L'identité économique de la France

Auteure: David Todd ,

Nombre de pages: 496

La France n’aime pas le libre-échange. A gauche comme à droite, tous les sondages le montrent, les Français préfèrent le protectionnisme. L’ouverture au commerce international est source de malaise politique. L’identité économique de la France décrit l’émergence de cette culture protectionniste, entre la Révolution de 1789 et celle de 1848. Né au centre-droit de l’échiquier politique, le protectionnisme français séduit successivement la droite nationaliste, la gauche patriotique et les premiers mouvements socialistes. Le caractère démocratique et national des valeurs véhiculées par le discours protectionniste expliquent ce succès : égalité entre les producteurs, solidarité face à la concurrence internationale et rejet du modèle économique « anglais », industrialiste et inégalitaire. En Grande-Bretagne, libéralisme économique et libéralisme politique restent les côtés face et pile d’une même idéologie. En France, après le milieu du XIXe siècle, libéralisme économique et libéralisme politique se séparent pour souvent s’opposer. S’appuyant sur des sources originales – françaises, britanniques et allemandes –, L’identité ...

Les traites négrières. Essai d'histoire globale

Les traites négrières. Essai d'histoire globale

Auteure: Olivier Pétré-Grenouilleau ,

Nombre de pages: 736

Monstrueuse, la matière de ce livre l'est, pour deux raisons. Le sujet, d'abord : le trafic d'hommes noirs, infâme trafic jusque dans les justifications qu'on a voulu lui trouver. Monstrueuse aussi, son étendue dans l'espace, de l'Afrique à la Méditerranée orientale puis de l'Afrique aux Amériques ; et dans le temps, puisque cette histoire est longue de près de quatorze siècles. Il fallait à Olivier Pétré-Grenouilleau, pour maîtriser dans sa totalité l'étude de ce trafic et l'ériger en objet historique, une approche globale, qui mettrait en relation l'histoire de l'esclavage avec d'autres domaines de la recherche historique - histoire des idées, des comportements, de l'industrialisation... Cette méthode comparative, alliée à une vision à la fois panoramique et plongeante, permettrait de découvrir comment des logiques différentes, propres à l'Afrique noire, au monde musulman et à l'Occident, ont pu se connecter pour donner naissance aux traites négrières. Comment, une fois pris le pli, enclenché l'engrenage négrier, les traites ont évolué jusqu'à leur terme, résultat d'une dynamique abolitionniste, certes ambiguë, mais radicale. De l'esclavage...



X
FERMER