Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 30 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Mes histoires parallèles

Mes histoires parallèles

Auteure: Ferro Marc , Isabelle Veyrat-Masson ,

Nombre de pages: 384

Marc Ferro a eu mille vies. Historien et homme engagé, il est à la fois témoin et acteur de ce siècle tourmenté que fut le XX e : la Résistance, l'Algérie française, la décolonisation, le retour du gaullisme, Mai 1968, les courants intellectuels qui ont marqué la France. Il enseigne à Oran dans les années 1950, dirige aux côtés de Fernand Braudel les "Annales", revue phare d'une époque brillante, varie les champs de recherche, découvre et analyse les racines du totalitarisme en URSS, se passionne pour les deux guerres mondiales, invente la discipline "Cinéma et Histoire" en ce siècle d'images, fabrique aussi des documentaires et anime pendant douze ans, sur La Sept puis Arte, "Histoire parallèle", série d'émissions devenue culte dans laquelle il dévoile et commente des archives filmées de la Seconde Guerre mondiale. Ce sont des mille vies que livre ici Marc Ferro, avec moult portraits et anecdotes personnelles. Son oeuvre et ses principaux terrains de recherche servent de fil rouge à cette traversée d'un siècle passionnant où il déambule à sa façon, entre naïveté et empathie.

Napoléon à l'écran

Napoléon à l'écran

Auteure: Isabelle Veyrat-Masson , David Chanteranne ,

"700 films de cinéma, 300 émissions de télévision : la fascination exercée par Napoléon passe, depuis plus d'un siècle, par le grand et le petit écran. Entre dévotion et répulsion, les sentiments inspirés par l'Empereur à l'écran n'ont cessé d'évoluerSe posant tour à tour en accusateur ou en défenseur, le cinéma s'empare très tôt de cette figure emblématique. Avec des distributions inégales (de Charles Vanel à Philippe Torreton...) et sous la direction de metteurs en scène très divers (Abel Gance, John Ford, Sacha Guitry, King Vidor, Ridley Scott, Youssef Chahine, Antoine de Caunes et son Monsieur N), le septième Art offre à chaque époque ""son"" Napoléon. Etude synthétique et cinéphile, la première partie de ce livre retrace les grandes étapes cinématographiques du héros, analyse les raisons profondes de leur élaboration, les options idéologiques ou politiques des producteurs et des réalisateurs.Une seconde partie, de La Caméra explore le temps (1957) à la récente série Napoléon de France 2 avec Christian Clavier et Gérard Depardieu (2002), étudie en contrepoint saisissant comment la télévision française s'est à son tour emparée...

Médias et élections

Médias et élections

Auteure: Isabelle Veyrat-Masson ,

Nombre de pages: 252

Ce livre étudie les processus de circulation de l'information pendant la période de médiatisation maximale liée à l'élection présidentielle (janvier-mai 2007) et s'articule autour de quatre domaines : activité de communication des acteurs politiques, dynamique de "mise à l'agenda" des thèmes de campagne, production de l'information par les médias, réception de l'information par les publics. L'étude couvre tous les types de médias (presse écrite, radio, TV, internet).

La Guerre après la guerre

La Guerre après la guerre

Auteure: Christian Delporte , Isabelle Veyrat-Masson , Denis Maréchal , Caroline Moine ,

Nombre de pages: 448

Comment, la paix revenue, les images forgent-elles la façon dont nous percevons la guerre passée ? Pourquoi certaines s'ancrent-elles dans les mémoires, alors que d'autres s'effacent ? Reflètent-elles la réalité des événements vécus par les contemporains ou ce que nous voulons en retenir pour éclairer notre propre présent ? Cet ouvrage réunit les images les plus diverses, de la photographie à la bande dessinée, du cinéma à la télévision, de l'actualité à la fiction, pour comprendre les mécanismes du regard collectif sur la guerre dans l'Europe du XXe siècle. Il part de l'univers visuel du traumatisme et observe la manière dont il se transforme, s'enrichit ou s'appauvrit parfois, jusqu'à bouleverser l'interprétation de la guerre elle-même. Le souvenir des guerres mondiales, des guerres d'indépendance, des guerres civiles ou de la guerre froide est un formidable enjeu dans la construction des identités nationales, et l'image, par sa puissance émotionnelle, un redoutable instrument des démonstrations partisanes. Images informatives, images commémoratives, images oubliées ou resurgies, images reconstituées ou fictionnelles sont passées au crible par...

Les guerres de mémoires

Les guerres de mémoires

Auteure: Isabelle VEYRAT-MASSON , Pascal BLANCHARD ,

Nombre de pages: 411

De la Révolution ou de l'affaire Dreyfus à l'histoire coloniale, en passant par la Grande Guerre, Vichy ou Mai 68, pourquoi la France n'a-t-elle jamais entretenu de rapports pacifiés à son histoire ? Depuis le milieu des années 1990, la notion de guerres de mémoires s'affirme dans le débat public. Les termes de " repentance " et de " lois mémorielles " sont entrés dans le discours politique et la " mémoire " devient un enjeu du présent. Les médias, les historiens, et les responsables politiques s'engagent et certains évoquent même un risque de débordement mémoriel, en particulier à propos de l'histoire coloniale. De nouveaux enjeux émergent autour des héritages de Mai 68 ou de Vichy ; le souvenir de la Grande Guerre, celui de la Shoah questionnent toujours le présent sur la manière d'appréhender et de commémorer le passé. Ces différents protagonistes ont largement mobilisé les médias, anciens et nouveaux, saturant parfois l'espace public. Pourtant, en France, le XIXe puis le XXe siècle ont été, génération après génération, une longue suite de conflits mémoriels qui ont permis à ce pays de faire entrer le passé dans le présent. C'est ce que...

Mai 68 à l'ORTF

Mai 68 à l'ORTF

Auteure: Jean-Pierre Filiu ,

Nombre de pages: 347

C'était il y a quarante ans et cela paraît déjà un autre monde : durant plus d'un mois, la France a été privée de télévision. Du 17 mai au 23 juin 1968, la grève des quelque 12 000 personnes rattachées à l'ORTF, à Paris comme en province, a imposé un service minimum de l'audiovisuel, sous contrôle syndical. Durant ces semaines d'agitation revendicative, les différentes catégories professionnelles, techniciens, cadres, réalisateurs ou producteurs, ont tenté de promouvoir ensemble un projet pluraliste et autonome. Les grévistes se sont efforcés de mobiliser l'opinion publique et les partis politiques avec les artistes à leurs côtés. Les sanctions ont frappé un journaliste sur trois à l'ORTF (et un gréviste sur deux), avec près d'une centaine de licenciements ou de mutations arbitraires. La radio-télévision est ainsi le seul service public à avoir subi l'épuration au lendemain de Mai 68. Malgré son caractère exceptionnel, cette crise a largement disparu des mémoires collectives. L'historiographie de Mai 68 lui accorde au mieux une place marginale, et les grands récits du gaullisme comme de la CGT font peu de cas de ces péripéties. Il est pourtant ...

Sous les images, la politique...

Sous les images, la politique...

Auteure: Isabelle Veyrat-Masson ,

Nombre de pages: 398

L'image est un média, peut-être le premier, le plus ancien. Depuis Lascaux, les individus, les groupes, les pouvoirs politiques et religieux en ont fait un allié ou un péril. Tout au long du xxe siècle, les images se sont immiscées partout. Acheminées par le cinéma, la télévision ou la presse écrite, véhiculées par Internet, elles s'installent au cœur du public comme du privé. Avec l'émergence des médias de masse, l'image et la politique ont renforcé leurs liens, forgeant une relation où les deux champs s'interpellent et se nourrissent intensément. L'étude du champ politique doit donc se saisir de ce corpus toujours plus foisonnant. Elle doit s'y atteler sans se fixer de limites a priori sur une définition des images politiques et sans se contenter d'étudier leur contenu (politique). Réunissant une trentaine de contributions dans une perspective internationale et interdisciplinaire, cet ouvrage croise les supports, les espaces socioculturels et les temporalités afin de mettre au jour les invariants et les ruptures, qu'il s'agisse du choix des thèmes ou des modes de mise en scène de la politique à chaque époque ou selon chaque régime. Couvrant les xxe...

Les Fusillés de la Grande Guerre

Les Fusillés de la Grande Guerre

Auteure: Nicolas Offenstadt ,

Nombre de pages: 320

Pourquoi certains soldats de la Grande Guerre ont-ils été jugés et exécutés par les autorités militaires ? Grâce à des sources inédites, ce livre fait la lumière sur l’un des épisodes les plus sombres du premier conflit mondial. Mais, par-delà les faits eux-mêmes, quels ont été le travail de réhabilitation et la lutte contre la justice militaire entre les deux guerres ? Comment la littérature, puis plus récemment le cinéma ont-ils repris cet épisode ? Comment, à partir des années 1960 et 1970, la représentation de ces fusillés s’est-elle transformée pour aboutir au rappel de leur mémoire en France ?Nicolas Offenstadt est maître de conférences à l’université Paris-I. Il a notamment publié Faire la paix au Moyen âge.

Fuite et expulsions des Allemands : transnationalité et représentations, 19e-21e siècle

Fuite et expulsions des Allemands : transnationalité et représentations, 19e-21e siècle

Auteure: Carola Hähnel-Mesnard ,

Nombre de pages: 330

L’histoire de la fuite et des expulsions, entre 1944 et 1950, d’environ 12 à 14 millions d’Allemands vivant dans les territoires de l’Est, a constitué un élément majeur de la question allemande jusqu’à la fin de la Guerre froide et l’unification allemande. Depuis une quinzaine d’années, dans un contexte géopolitique différent, ces événements animent de nouveau des débats dans l’espace public en Allemagne, mais également en Pologne et en République tchèque. Ce livre est le premier en France à regrouper des contributions de spécialistes internationaux. Il interroge la représentation de cette thématique dans les médias et les musées, dans la littérature ainsi que dans les débats mémoriels, tout en se basant sur des analyses historiographiques éclairant les enjeux d’un tel retour sur ce passé. En choisissant une perspective transnationale, inscrivant ces événements dans l’histoire européenne des déplacements forcés, le livre propose aussi une réflexion sur la construction d’une mémoire européenne commune.

La manufacture des ânes

La manufacture des ânes

Auteure: Pierre Lunel ,

Nombre de pages: 130

L'enseignement de l'histoire sera désormais optionnel en classe de terminale S ! Cette réforme annoncée en décembre 2009 est symptomatique de la baisse du niveau qui est celui de nos collèges et lycées.Directives pédagogiques grotesques, horaires pléthoriques, démotivation des enseignants et des élèves, bacheliers aux connaissances affligeantes en histoire et à l'orthographe catastrophique... : de plus en plus, notre système scolaire est la manufacture des ânes.Or, l'histoire est essentielle, notamment dans des sociétés comme la nôtre, organisées autour des sciences et du commerce. Connaître l'histoire permet de lever bon nombre d'idées reçues. Quelle utopie de croire qu'il est possible d'établir des échanges, y compris commerciaux, avec un pays sans connaître sa culture, son histoire !Dans un style critique, satirique et humoristique, Pierre Lunel invite à réfléchir sur le niveau moyen au collège et au lycée, et de ses conséquences sur les adultes de demain.

Trucage et Télévision

Trucage et Télévision

Auteure: Réjane Hamus-Vallée ,

Nombre de pages: 310

Le trucage est omniprésent dans les productions télévisuelles, la moindre publicité comporte un nombre conséquent de retouches. Ce vingt-cinquième numéro de la revue CIRCAV se propose d'établir un état des lieux des liens entre trucage et télévision, en particulier à la télévision française, via des approches historique, juridique, théorique, technique, esthétique et des études de cas pratiques.

L'art de l'Histoire

L'art de l'Histoire

Auteure: Gabor Eross ,

Nombre de pages: 298

Comment l'authenticité et la vraisemblance historiques sont-elles construites ? Dans cet essai, qui introduit un nouveau domaine scientifique, la sociologie du cinéma historique, l'auteur étudie les stratégies tant sociales qu'esthétiques visant à faire adhérer le public aux nécessaires anachronismes. Du péplum aux films sur l'Holocauste, de Jules et Jim à Lacombe Lucien, c'est une nouvelle analyse cinématographique qui se développe dans cet ouvrage.

L'Indignation

L'Indignation

Auteure: Christian Delporte , Anne-Claude Ambroise-Rendu ,

Nombre de pages: 254

Réaction de colère, bouffée de révolte, cri lancé contre l'injustice, expression brutale ou sourde du mépris et parfois de la haine, l'indignation est une émotion qui relève de la conscience morale mais aussi du sentiment politique. Mais elle est bien davantage encore car, en participant à l'exercice du jugement et de la raison, elle contribue également à fonder les identités collectives en termes moraux et politiques. C'est pourquoi l'indignation, actrice essentielle, ces deux derniers siècles, de multiples débats - littéraires ou médicaux, juridiques ou sociaux, politiques ou médiatiques -, fournit l'une des clés qui permettent de mieux comprendre comment les sociétés démocratiques se sont bâties jusqu'à nos jours. L'histoire de l'indignation est à construire: le lecteur en trouvera ici les premiers contours.

Le cinéma expressionniste

Le cinéma expressionniste

Auteure: Bernard Benoliel ,

Nombre de pages: 229

Décors tourmentés, perspectives dépravées, expressivité des corps d’acteurs, jeux d’ombre et de lumière, sensations de fi n du monde... Pourquoi cet expressionnisme-là, celui du Cabinet du docteur Caligari, est-il resté si célèbre ? Mais pourquoi ce même expressionnisme ne peut-il établir aussi une liste immuable des films qui le composent, pourquoi doit-il toujours prouver sa validité, suspecté dès l’origine de n’exister que par abus de langage ? Cet ouvrage suppose l’inverse : non qu’une définition du phénomène soit aisée ou même possible (il existe toute une histoire, racontée ici, de cette aventure intellectuelle), mais que ce « mouvement » ou ce moment si contesté a joui d’une forme de postérité qui le prouve presque en retour. D’Orson Welles à Tim Burton, de Maya Deren à Kenneth Anger, de Blade Runner à David Lynch pour ne citer que quelques noms d’un seul continent, le cinéma expressionniste s’avère paradoxalement une des grandes virtualités accomplies du cinématographe. Depuis son origine jusqu’à aujourd’hui, il pose des questions d’esthétique, d’histoire, des questions qui dévoilent tout un pan du 7e art.

Film et histoire

Film et histoire

Auteure: Jérôme Bimbenet ,

Nombre de pages: 296

Depuis 1895, le cinéma reflète l’évolution de la société et témoigne de son temps. Outil privilégié du divertissement de masse, il est devenu une arme dans la manipulation, consciente ou inconsciente, de l’opinion. L’auteur nous propose ici une synthèse chronologique et cognitive sur la naissance, le développement et l’enracinement de la propagande auxquels le cinéma a largement contribué au XXe siècle. Il y traite de la représentation du pouvoir et de l’interaction entre film et histoire. En effet, la technique et le vocabulaire iconique mis en œuvre aujourd’hui sur le grand écran, ou à la télévision, s’inspirent bien souvent du langage propagandiste des totalitarismes de l’entre-deux-guerres ; car c’est bien eux qui ont formalisé et structuré le cinéma de propagande. Ce manuel décrit la première période de l’histoire du cinéma (de Griffith à Eisenstein) sans laquelle on ne saurait comprendre les enjeux actuels d’une réflexion sur le rôle de l’image. Jérôme BIMBENET, historien du cinéma, est chargé de cours à l’IUFM de Paris. Il a notamment publié Quand la cinéaste d’Hitler fascinait la France : Leni Riefenstahl...

L'animation socioculturelle professionnelle, quels rapports au politique ?

L'animation socioculturelle professionnelle, quels rapports au politique ?

Auteure: Jean-Luc Richelle ,

Nombre de pages: 412

Les textes sont issus du colloque international des 23 et 24 janvier 2012 initié par l'ISIAT (Institut Supérieur d'Ingénieurs-Animateurs Territoriaux), IUT Michel de Montaigne, à Bordeaux. Ce colloque a reçu l'appui de l'Université Bordeaux 3, du laboratoire ADES (Aménagement, Développement, Environnement et Société) unité mixte de recherche 5185 du CNRS, et du CRAJEP (Comité régional des associations d'éducation populaire) Aquitaine. L'ouverture internationale s'est traduite par la participation d'universitaires et de professionnels espagnols de l'IEPSA à Saragosse, sous l'égide d'un programme de coopération inter-régional Aquitaine-Aragon, de collègues portugais de l'ESELx à Lisbonne, et québecois de l'UQAM à Montréal, Les IUT, dont les départements Carrières sociales sont rassemblés en réseau (ADCS), sont, au sein des Universités, des lieux qui font valoir un ancrage professionnel des formations auxquelles ils contribuent, et qui stimulent l'avancée d'une recherche ancrée dans l'action. Il s'est agi dans ce colloque d'articuler pratique et recherche, de confronter communications scientifiques et analyses de praticiens, savoirs de recherche et...

L'Historien et le film

L'Historien et le film

Auteure: Christian Delage , Vincent Guigueno ,

Nombre de pages: 432

Nouvelle édition revue et augmentée en 2018

La fracture coloniale

La fracture coloniale

Auteure: Sandrine LEMAIRE , Nicolas BANCEL , Pascal BLANCHARD ,

Nombre de pages: 758

Pour la première fois, un ouvrage traite de la société française comme société postcoloniale et ouvre des pistes de réflexion neuves pour penser celle-ci en dehors des lieux communs, des tabous et des interdits. (Cette édition numérique reprend, à l'identique, la 2 e édition de 2006) Près d'un demi-siècle après la fin de son empire, la France demeure hantée par son passé colonial. Pourquoi une telle situation, alors que les autres sociétés postcoloniales en Occident travaillent à assumer leur histoire outre-mer ? Pour répondre à cette question Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Sandrine Lemaire ont décidé d'ausculter les prolongements contemporains de ce passé à travers les différentes expressions de la fracture coloniale qui traverse aujourd'hui la société française. Ils ont réuni, dans cette perspective, les contributions originales de spécialistes de diverses disciplines, qui interrogent les mille manières dont les héritages coloniaux font aujourd'hui sentir leurs effets : relations intercommunautaires, ghettoïsation des banlieues, difficultés et blocages de l'intégration, manipulation des mémoires, conception de l'histoire nationale,...

La Cinéphilie

La Cinéphilie

Auteure: Antoine de Baecque ,

Nombre de pages: 418

La cinéphilie fut une passion française, dévorante et exigeante. Voir des films par centaines, seul ou en bande, mais aussi en discuter, écrire, rencontrer les réalisateurs, fonder des revues, animer des ciné-clubs, se réunir, se combattre : c'est ainsi qu'à Paris, entre la Libération et 1968, les grands cinéastes du XXe siècle connurent la gloire. La cinéphilie a en effet, pour une bonne part, « fabriqué » Alfred Hitchcock, Howard Hawks, Roberto Rossellini, Jean Renoir et autres cinéastes, les plaçant au rang d'auteurs et d'intellectuels qui, à l'instar d'Aragon, de Picasso ou de John Cage, ont fait la culture du XXe siècle. Mais qui étaient ces cinéphiles ? Antoine de Baecque trace ici les portraits de ces jeunes « mordus du cinéma » devenus critiques, cinéastes eux-mêmes, écrivains et journalistes : André Bazin, Eric Rohmer, Henri Langlois, François Truffaut, Jean-Luc Godard, Jacques Rivette, Claude Chabrol, Serge Daney, notamment. Il saisit ces grandes figures dans leur vie, leurs passions et leurs combats, au-delà même du cinéma et de son histoire : ces cinéphiles, influencés par le surréalisme, l'existentialisme, la littérature, le...

Institutions, élections, opinion

Institutions, élections, opinion

Auteure: Alexandre Dezé , Sophie Maurer , Yves Déloye ,

Nombre de pages: 296

Figure majeure de la science politique française, Jean-Luc Parodi a durablement marqué la discipline, que ce soit intellectuellement par ses travaux pionniers, institutionnellement par les importantes responsabilités quil a exercées en tant que secrétaire général de lAssociation française de science politique et directeur de la Revue française de science politique, ou encore humainement par sa personnalité qui a fait de lui lun des politistes les plus appréciés et les plus respectés. Tout en revenant sur les grandes étapes de sa carrière et sur lhomme lui-même, ces mélanges proposent une série de contributions centrées sur trois de ses principaux objets de recherche : les institutions, les élections et lopinion publique. Les auteur(e)s réuni(e)s dans ce volume rappellent ainsi les nombreux apports des analyses de Jean-Luc Parodi à la recherche en science politique. En les mettant en perspective et en les discutant, ils leur offrent des prolongements heuristiques et proposent un point de vue renouvelé sur des objets devenus canoniques.

La voix de la France

La voix de la France

Auteure: Denise Bombardier ,

Nombre de pages: 332

On donne l’impression aux Français que leur télévision est la meilleure du monde. C’est faux. On donne l’impression aux Français que les autres télévisions fonctionnent toutes comme la leur. C’est faux. Le dynamisme, la liberté de ton, l’audace, jadis qualités françaises, ne le sont pas en ce qui concerne la télévision. Cette analyse critique de la télévision française repose sur une idée fondamentale : la télévision française n’est que le miroir de la société française. Si elle n’est pas une télévision libérale comme on la connaît au Canada ou aux États-Unis, c’est que la société française est une société moins libérale que la société nord-américaine et même anglaise. Si l’ingérence politique du gouvernement est possible, c’est que le combat contre elle n’est pas convaincant. On a trop l’impression qu’une partie de la gauche ne souhaite pas autre chose qu’être au pouvoir pour contrôler à son tour la radio-télévision. De toutes les démocraties libérales d’Occident, la télévision française est la moins libérale, pour ne pas dire la plus gouvernementale. Comment expliquer cette situation autrement que par...

Vichy contre Vichy

Vichy contre Vichy

Auteure: Audrey Mallet ,

Nombre de pages: 300

Juillet 1940. Vichy, ville d’eaux et de villégiature, devient capitale de l’État français. Les somptueux palais se muent en bureaux du nouveau gouvernement et le Maréchal s’installe dans le luxueux Hôtel du Parc. Durant quatre années de guerre, les Vichyssois observent et attendent. Habitués à être au service de leurs hôtes, ils ne prennent que rarement position. Après la guerre, les récits se superposent, se complètent, et se contredisent parfois. Les commémorations se multiplient. La ville semble stigmatisée mais l’ostracisme est limité : le tourisme thermal connaît un regain fulgurant et la guerre n’est plus qu’un mauvais souvenir qu’il faut oublier ou, tout du moins, taire. Vichy reste à ce jour un non-lieu de mémoire et une anomalie dans le paysage mémoriel français de la Seconde Guerre mondiale. Audrey Mallet retrace toute l’histoire de cette capitale sans mémoire.

La Chaîne et le réseau. Pourquoi Internet ne va pas tuer la télévision

La Chaîne et le réseau. Pourquoi Internet ne va pas tuer la télévision

Auteure: Simone HARARI BAULIEU ,

Nombre de pages: 192

La télévision va-t-elle disparaître ? La voici confrontée à la concurrence des fictions proposées sur Netflix, des vidéos dispo-nibles sur YouTube, des recommandations postées sur Facebook et des opinions diffusées sur Twitter. Pourtant, elle n’a jamais été aussi présente. Les plateformes et les réseaux sociaux qui transforment la société poussent la télévision à se réinventer. À l’ère de la révolu-tion numérique, l’enjeu est de taille : rester un média puissant et fédérateur, offrir des programmes originaux, variés et de quali-té, s’aventurer sur des terrains inédits, redéfinir son rapport avec ses publics. Balayant les idées reçues, Simone Harari Baulieu interroge l’importance d’un audiovisuel fort et en particulier d’un service public universel renouvelé, dans ses missions comme dans son financement, pour relever les défis contemporains. Elle rappelle l’importance des mass médias dans la vie quotidienne de chacun comme face aux grands enjeux collectifs. La télévision n’est plus ce petit écran poussiéreux qui trônait dans le salon. Aujourd’hui, elle s’exporte en ligne, sur smartphones et tablettes : elle est...

Du passé, faisons table rase ?

Du passé, faisons table rase ?

Auteure: Jean Chesneaux ,

Nombre de pages: 192

"Cet essai sur le savoir historique est écrit par un professionnel (in)confortablement installé dans sa chaire et sa situation. Pourtant, il ambitionne d’aller au-delà des réflexions générales sur l’histoire que publient maints « collègues » depuis quelques années, toujours à l’intérieur du discours intellectuel et du « territoire » de l’historien. Quelle place tient le savoir historique dans la vie sociale ? Joue-t-il en faveur de l’ordre établi ou contre lui ? Est-il un produit hiérarchisé, qui descend des spécialistes vers les « consommateurs d’histoire » à travers le livre, la télé ou le tourisme ? Ou est-il d’abord enraciné dans un besoin collectif, un rapport-au-passé agissant dans tout le corps social, et dont les recherches spécialisées ne seraient qu’un aspect parmi d’autres ? Toutes ces questions sont politiques." Jean Chesneaux

Vichy, un passé qui ne passe pas

Vichy, un passé qui ne passe pas

Auteure: Eric Conan , Henry Rousso ,

Nombre de pages: 500

Ce livre est un classique dont Pluriel reprend la parution après qu’il a été épuisé plusieurs années. Car ce texte conserve une étonnante actualité et rend compte des faiblesses et des dérives des logiques de commémoration autour de la Seconde Guerre mondiale. Il part d’une question simple : "Faut-il ranger le devoir de mémoires au pupitre ? Non pas, mais que cesse ce rituel consistant à s'indigner tous les six mois parce qu'un scoop révèle que des Français ont collaboré, ou que Vichy fut complice de la "Solution finale". (...) L'important aujourd'hui n'est plus de dénoncer ou de dévoiler des secrets. Il est de comprendre et plus encore d'accepter. Non pas se résigner, mais accepter que ce passé, et peut-être plus encore la manière dont il a été géré après la guerre par la génération qui I'a subie, est révolu. D'autant que l'insupportable avec " Vichy " ce n'est pas tant la collaboration ou le crime politique organisé que ce qui fut au fondement même de l'idéologie pétainiste et qui eut, un temps, les faveurs du plus grand nombre : la volonté de mettre un peuple tour entier hors de la guerre et le cours de l'Histoire entre parenthèses. (...) ...

Le grand repli

Le grand repli

Auteure: Ahmed BOUBEKER , Nicolas BANCEL , Pascal BLANCHARD ,

Nombre de pages: 170

Ce livre est d'abord un livre de colère, une réaction à un processus qui mène la France au bord de l'abîme, sur fond d'angoisses identitaires et déclinistes : le grand repli. Les auteurs de cet essai livrent ici une réflexion libre, tranchée, où les analyses se croisent et s'opposent même parfois, pour prendre la mesure d'un moment qui menace nos fondements démocratiques. Ce livre est d'abord une réaction au processus qui mène la France au bord de l'abîme, sur fond d'angoisses identitaires et de nostalgie de grandeur. Comment en est-on arrivé là ? À cette fragmentation de la société, à ces tensions intercommunautaires, au ressac effrayant de l'antisémitisme, du rejet de l'islam et de la haine de soi ? Comment en est-on arrivé à une logique de repli généralisée ? Comment la France a-t-elle pu céder en quelques années à la hantise d'un ennemi intérieur et au rejet de l'immigration ? Comment expliquer les blocages de la mémoire collective sur la colonisation ou l'esclavage ? Certes, nous ne sommes plus au " bon temps des colonies ", mais certains ont la nostalgie de cet " ordre impérial ", revendiqué comme l'idéal d'une " France blanche ". Et le...

La concurrence mémorielle

La concurrence mémorielle

Auteure: Geoffrey Grandjean , Jérôme Jamin ,

Nombre de pages: 256

«Ce que personne ne sait et qui ne laisse pas de trace n’existe pas » expliquait Italo Svevo. Si chez certains le temps suffit pour qu’un événement tombe dans l’oubli et qu’on vienne à penser qu’il n’a jamais existé. Pour d’autres, au contraire, le souvenir est resté vivace, entretenu par un groupe ou une communauté d’individus, souvent organisés en associations, et prêts à tout pour faire connaître et reconnaître un massacre, un attentat, un génocide, une catastrophe naturelle... Confrontés les uns aux autres, ces souvenirs suscitent parfois une compétition malheureuse, parfois volontaire, souvent inconsciente, qui s’alimente d’un univers sur-médiatisé où les images récentes et plus anciennes se multiplient et se télescopent. La concurrence des mémoires défie les imaginaires nationaux et remet en question le droit des États à dicter ce qui leur semble bon pour la Nation. Souvent considérée comme un effet secondaire lié à des problèmes plus fondamentaux, la concurrence mémorielle est en réalité un enjeu structurant et déterminant pour la cohésion sociale de nos sociétés.

La Guerre des mémoires

La Guerre des mémoires

Auteure: Benjamin STORA , Thierry LECLERE ,

Nombre de pages: 130

Harkis, pieds-noirs, descendants d'esclaves ou petits-enfants de colonisés... la guerre des mémoires enfle. Chaque communauté, réelle ou autoproclamée, réclame une stèle, un mémorial, une loi. Communautarisme ! Atteinte à la République ! Maladie de la repentance !... Dans un dialogue avec le journaliste Thierry Leclère, l'historien Benjamin Stora décode cette formidable foire d'empoigne, riche de passions, de douleurs enfouies et d'arrière-pensées politiques. Qu'est-ce qu'être Français, aujourd'hui ? Un débat du présent, qui concerne chacun d'entre nous car il interroge le nouveau visage de la France.

La Seconde Guerre mondiale expliquée à ma fille

La Seconde Guerre mondiale expliquée à ma fille

Auteure: Henry Rousso ,

Nombre de pages: 142

Avant la Seconde Guerre mondiale, jamais un conflit n’avait causé autant de pertes humaines en aussi peu de temps.Jamais une guerre n’avait concerné autant de belligérants sur les cinq continents – la guerre de 1939-1945 est bien la première guerre véritablement « mondiale ». Jamais, surtout, une guerre n’avait donné lieu à des politiques d’extermination de populations entières sur des bases religieuses, culturelles ou ethniques.Encore omniprésent dans notre culture contemporaine, le souvenir de la Seconde Guerre mondiale revient trop souvent sous forme d’images simplifiées, erronées ou manipulées. Avec clarté et simplicité, Henry Rousso revient à la réalité de l’événement : expliquer cette guerre, c’est expliquer comment les hommes se sont battus, certes, mais aussi comment des millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont pu vivre et survivre des années durant au cœur de cette violence extrême. C’est expliquer à quel point cette expérience de guerre est à la fois proche et lointaine. Un retour à l’essentiel indispensable.Directeur de recherches au CNRS, Henry Rousso s’est illustré par une œuvre importante sur la Seconde...

Vers la guerre des identités ?

Vers la guerre des identités ?

Auteure: Pascal BLANCHARD , Dominic THOMAS , Nicolas BANCEL ,

Nombre de pages: 373

Pourquoi notre pays a-t-il plongé dans ce maelström régressif, animé par une pensée néo-réactionnaire et décliniste, suscitant la peur devant l'Étranger, l'immigré ou le réfugié, déversant ses imprécations contre l'Europe et la " mondialisation " ? Comment éclairer la montée en puissance inexorable du FN, le nationalisme, la passion de l'entre-soi et de la communauté ethnique ? Après La Fracture coloniale (2005) et Ruptures postcoloniales (2010), un nouveau point d'étape informé et offensif. En 2005, les auteurs de cet ouvrage publiaient La Fracture coloniale, juste avant la révolte dans les banlieues. Dix ans plus tard, l'espoir d'une évolution positive s'est effondré. D'où la nécessité de faire le bilan des crises identitaires et sociales qui traversent la France, pour sortir des impasses du présent. Pourquoi ce pays a-t-il plongé dans un maelström régressif, animé par une pensée néoréactionnaire se délectant du déclinisme, suscitant la peur devant l'étranger, l'immigré ou le réfugié, déversant ses imprécations contre l'Europe et la " mondialisation " ? Comment expliquer l'inexorable progression du Front national qui ravive sentiments...



X
FERMER