Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 40 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Le village sous l'Ancien Régime

Le village sous l'Ancien Régime

Auteure: Antoine Follain ,

Nombre de pages: 620

Il ne faut pas se lasser de répéter que plus des neuf dixièmes des Français de l’Ancien Régime vivaient dans des villages. La culture savante, certes essentielle, nous donne une image largement faussée de la vie jadis. Le village, dont on ne s’éloignait guère, n’était pas seulement un lieu de résidence, un lieu de production, mais aussi le cadre de toute vie sociale. En un monde où l’abondance était l’exception, les contraintes collectives étaient fortes et le contrôle social étroit (cela n’était pas, d’ailleurs, vécu forcément comme une oppression...). En nuançant selon les régions, on trouve au moins deux institutions fortes : la hiérarchie ecclésiastique, la seigneurie. Il faut y ajouter le poids des usages et des traditions, très variable d’un lieu à l’autre. Comparant sans cesse les cas concrets sur l’ensemble du pays avec un cas de référence, la Normandie – le mieux connu –, l’auteur fait revivre un monde englouti dont pourtant nous sommes quasiment tous issus : le village.

La sorcellerie et la ville

La sorcellerie et la ville

Auteure: Antoine Follain ,

Nombre de pages: 248

Dans sa Démonolâtrie (1595), le procureur général de Lorraine, Nicolas Remy, estime que « Les sorciers appartiennent la plupart du temps au monde des bourgs et des campagnes. ». Cependant, les vauderies survenues à Lyon et Arras au XVe siècle comme les cas de possession du XVIIe siècle sont autant de témoignages de la présence de la sorcellerie dans les villes européennes. Les études de cas et les essais comparatifs réunis dans ce volume montrent qu'en dépit de la diversité des sociétés urbaines, la sorcellerie apparaît comme un révélateur des enjeux de pouvoir qui traversent les villes modernes.Dans sa postface, Carlo Ginzburg insiste sur la portée d'une approche comparatiste, toujours attentive aux écarts à la norme, et souligne l'importance d’aborder les procès de sorcellerie comme une manifestation particulière des tensions sociales et culturelles.

Sorcellerie savante et mentalités populaires

Sorcellerie savante et mentalités populaires

Auteure: Antoine Follain ,

Nombre de pages: 344

Jusqu'à la fin du xviie siècle, on a craint, jugé et brûlé sous l'accusation de sorcellerie nombre de femmes (et quelques hommes) qui pensaient mal, mais surtout autrement que ceux qui les jugeaient. Sous la torture, ils finissaient par conforter l'opinion des juges et des savants en leur avouant des choses conformes au stéréotype de la sorcière. L'étude du discours savant et triomphant qui voit dans les faibles femmes le vecteur par lequel le Diable pénètre le monde et menace la société, l'Église et l'État, révèle une confrontation entre une Sorcellerie savante et des mentalités populaires. Le présent livre réexamine cette confrontation en soulignant toute sa complexité, des débuts controversés des chasseurs de sorcières aux opinions opposées sur le sabbat ou la transmutation des hommes en bêtes, en passant par le réexamen médical des effets supposés des sortilèges. Une large place est faite à l'édition commentée des derniers procès de sorcellerie dans une prévôté des Vosges.

La violence et le judiciaire

La violence et le judiciaire

Auteure: Pascale Quincy-Lefebvre ,

Nombre de pages: 384

La violence dans la plupart des pays européens et en Amérique du Nord est une préoccupation de plus en plus vive : aux yeux de beaucoup, elle met en cause la cohésion de la société. Mais comment la violence a-t-elle été considérée dans le passé ? Bien des pratiques tenues aujourd’hui pour violentes par l’institution judiciaire et par la société ne l’ont pas toujours été. Certaines formes de violence ont même pu bénéficier d’une légitimité sociale. Comment alors le pouvoir judiciaire a-t-il réagi ? S’est-il opposé à la violence, au risque d’entretenir une distance avec la société, ou bien a-t-il choisi d’ignorer des formes de violence pourtant illégales ? Comment considérer la violence que l’institution judiciaire a elle-même sécrétée ? Depuis le xixe siècle, des problèmes inédits ont surgi : les frontières de la violence se sont déplacées. De nouvelles violences ont été prises en compte par l’institution judiciaire : violences sur les enfants, violences conjugales, violences liées au monde du travail, violences scolaires... Les manières de l’appréhender ont aussi évolué : on a vu émerger la notion de victime, qui...

L’impôt des campagnes

L’impôt des campagnes

Auteure: Antoine Follain ,

Nombre de pages: 660

La fiscalité locale sous l’Ancien Régime a la réputation d’être effroyablement complexe. Rien ne serait identique d’une circonscription à l’autre. À partir d’études de cas privilégiant l’origine des différentes fiscalités, leur esprit et leur fonctionnement, ce colloque, qui s’est tenu en 2002, permet de mieux comprendre un système qui, bien que « fragile », fut l’un des « fondements de l’État moderne ». Un ensemble de documents illustre toutes les facettes de « l’impôt des campagnes » à travers des rôles, des comptes et des délibérations qui constituent la mémoire des villages. Il apparaît ainsi que la monarchie reprit souvent sans grandes retouches les systèmes fiscaux des provinces intégrées dans le royaume. Par la suite, les agents de la fiscalité locale et les intendants s’efforcèrent plus qu’on ne le soupçonne d’en améliorer le fonctionnement sans l’uniformiser. Cet ouvrage parcourt, pour l’ensemble de la période moderne, toute la France, du Languedoc à la Bretagne, à la Lorraine, en passant également par l’Armagnac, le Comtat Venaissin, le Dauphiné, l’Auvergne, le Beaujolais, la Touraine, le Soissonnais, ...

Brutes ou braves gens ?

Brutes ou braves gens ?

Auteure: Antoine Follain ,

Nombre de pages: 532

Les hommes des siècles passés étaient-ils plus violents que nous ? On a depuis longtemps postulé que les gens du Moyen Âge et de l’époque moderne avaient eu des comportements brutaux avant d’apprendre à se contenir, à se civiliser, et parvenir à des mœurs enfin dignes à partir du xviiie ou du xixe siècle. L’importance des actes de violence dans les sources judiciaires semblerait le confirmer mais s’agissait-il des indices d’une immoralité générale ou d’actes exceptionnels ? Le travail critique mené dans Brutes ou braves gens ? réexamine les méthodes, critique les sources, apporte des pièces inédites et donne des exemples d’utilisation des sources textuelles et iconographiques, comme les scènes de rixes paysannes qui, correctement interprétées, ne peuvent plus être retenues comme des preuves. L’étude minutieuse d’un procès du début du xviie siècle pour homicide (édité en entier) montre qu’au-delà des apparences d’un acte impulsif commis par une « brute », on peut retrouver les motivations et les circonstances d’une mise à mort préméditée, constater le trouble d’une population pas du tout habituée à de tels crimes et...

Les justices locales

Les justices locales

Auteure: Antoine Follain ,

Nombre de pages: 411

Prolongeant le colloque d'Angers Les Justices de Village. Administration et justice locales de la fin du Moyen Âge à La Révolution... (PUR, 2003) cette publication varie les lieux, les échelles et la chronologie. Dans l'ancienne France, il était admis qu'une police assez « bonne » éviterait forcément de recourir à « rigueur de justice ». L'étude de la justice de proximité est donc toujours associée à la « police » ou administration. Mais prenant le contrepied de Charles Loyseau qui dans son Discours de l'abus... (1603) avait construit sa critique des « très mauvaises Justices de Village » par un jeu de miroir avec les « amples Justices des Villes », le présent volume les rapproche et atteint toutes les espèces de juges de l'Ancien Régime (seigneuriaux, municipaux et royaux) ainsi que certains magistrats post-révolutionnaires. Les regards d'historiens des Facultés de Droit et des Lettres ont été croisés pour étudier des sociétés rurales diverses, ainsi que des villes de toutes dimensions, depuis des chefs-lieux de l'Anjou et de Haute-Auvergne jusqu'à des villes moyennes et capitales. Transcendant aussi la césure révolutionnaire, l'ouvrage...

Histoire du méchant loup

Histoire du méchant loup

Auteure: Jean-Marc Moriceau ,

Nombre de pages: 640

Le changement de conception de la place de l’homme dans l’univers et le souci revendiqué de défendre la biodiversité ont revalorisé l’image du loup. Avec son retour dans les Alpes, le renversement de perspective crée un fossé au sein de l’opinion publique et accroît les tensions entre les acteurs des espaces pastoraux et les gestionnaires de l’environnement. Dans ce débat souvent passionné, les attaques de loups qui, des siècles durant, l’ont fait classer parmi les prédateurs les plus nuisibles sont remises en cause. Comme l’agression connotée la plus négativement, celle du loup considéré comme « mangeur d’hommes ». Pour circonscrire les enjeux d’une question si sensible, il importait d’y voir plus clair. De quels témoignages dispose-t-on et quelle en est la validité ? Comment distinguer les attaques d’animaux anthropophages des cas de rage ? Pour quelle évolution chronologique et quelle répartition géographique ? Comment identifier les agresseurs et quelle en fut la perception culturelle ? Quelles techniques de prédation étaient-elles mises en oeuvre ? Quel fut l’impact démographique et sociologique des attaques ? Quel risque...

Les fruits du partage

Les fruits du partage

Auteure: Laurent Herment ,

Nombre de pages: 408

Le but de cet ouvrage, issu d’une thèse réalisée sous la direction de Gérard Béaur, est d’analyser les processus d’accumulation et désaccumulation patrimoniale et de transmission du patrimoine au sein de la classe des petits propriétaires-exploitants durant la première moitié du XIXe siècle (1815-1860) dans le département de Seine-et-Oise. La période 1817-1852 correspond à la descendante d’un cycle Kondratieff. Au cours de cette période, la conjoncture des prix, de la rente et des salaires est favorable aux petits exploitants agricoles et plus particulièrement aux petits propriétaires pour deux raisons. En premier lieu, les petits cultivateurs sont parfois très performants (en particulier dans le nord de Paris). En second lieu, les petits exploitants, contrairement aux grands exploitants, ne sont que partiellement dépendants d’une conjoncture morose puisqu’ils ne commercialisent qu’à la marge leurs productions. Loin d’être voués à disparaître, les petits exploitants parviennent à se maintenir dans de bonnes conditions. Il semble qu’en définitive, la réussite des processus d’accumulation patrimoniale et de transmission du patrimoine...

Le droit de punir

Le droit de punir

Auteure: Frédéric Chauvaud ,

Nombre de pages: 202

En 1930, quelques années après avoir publié ses Souvenirs de la Cour d'assises, André Gide suggérait que la punition devrait tenir compte de la personnalité des criminels. Comment punir quelqu'un que l'on ne connaît pas ?, se demandait-t-il, ajoutant qu'« il est, sur la carte de l'âme humaine, bien des régions inexplorées ». Régulièrement, avec plus ou moins d'intensité, le droit de punir a été et reste l'objet de réflexions, de controverses, de propositions de loi, de demandes de réformes. Les débats sont tantôt vifs et profonds et semblent concerner le plus grand nombre, tantôt ils s'appauvrissent et restent réservés aux « spécialistes » qui dans des manuels ou des ouvrages d'histoire du droit pénal présentent ce dernier comme le droit de réprimer ou de sanctionner les auteurs d'infractions. Mais quel sens faut-il donner à la peine si elle n'est pas accompagnée d'autres mesures ? Est-elle une sorte d'horizon d'attente, une fiction des sociétés contemporaines qu'il faut bien entretenir ? Ne faut-il pas « remettre à plat » la justice pénale et se demander si après avoir puni il est possible de guérir ou de rendre un citoyen à la société ? ...

Le Sol et le sang. La famille et la reproduction sociale en France du Moyen Age à nos jours

Le Sol et le sang. La famille et la reproduction sociale en France du Moyen Age à nos jours

Auteure: Jérôme Luther Viret ,

Nombre de pages: 496

À la croisée de la démographie, de l’anthropologie et de l’histoire du droit, voici la première étude sur l’évolution des structures familiales de l’an mil aux premières décennies du XIXe siècle. Un éclairage stimulant, qui invite à reconsidérer l’évolution de la propriété foncière, les transformations de la noblesse, la question de l’office dans la société d’Ancien Régime et, au-delà, les liens qu’entretient l’État monarchique avec la sphère familiale. Jérôme Luther Viret s’attache à comprendre les problèmes pratiques que cherchaient à résoudre les populations du passé : nécessité d’entretenir les parents dans la vieillesse, volonté de donner à l’ensemble des enfants un destin, perpétuation de la famille comme communauté de sang où se transmet un patrimoine matériel et immatériel. Une étude majeure qui ouvre la voie à une nouvelle histoire de la société française sur la très longue durée.

Ville et violence

Ville et violence

Auteure: Didier Revest ,

Nombre de pages: 164

"Ville et violence". La violence est-elle l'apanage de la ville ? Cette violence est-elle avant tout une affaire de marginalité ? Si tel n'est pas le cas, d'où provient-elle, et quels enseignements peut-on en tirer concernant le corps social ? Les divers modes de représentation et de discours (à commencer par la presse) contribuent-ils en outre à exacerber la violence en milieu urbain ? Autant de questions auxquelles ont tenté de répondre les neuf spécialistes qui ont contribué à ce numéro de Cycnos.

Pour une histoire sociale des villes

Pour une histoire sociale des villes

Auteure: Philippe Haudrère ,

Nombre de pages: 460

Après trente-trois années d'enseignement à l'université d'Angers, Jacques Maillard ayant souhaité prendre sa retraite, ses collègues et ses amis ont voulu, en témoignage de remerciement pour son activité, lui offrir ce volume de mélanges. Les vingt-six contributions de celui-ci donnent un aperçu des orientations actuelles de l'histoire urbaine de l'Antiquité à nos jours, autour de cinq thèmes : évolution des institutions municipales, relations entre pouvoir central et autorités locales, formes du contrôle de la ville sur le « plat-pays », richesse de la culture des élites, ferveur des pratiques religieuses. Sur chacun de ces thèmes l'ouvrage établit une comparaison entre l'histoire d'Angers, objet privilégié des recherches du professeur Maillard, et celle d'autres villes, tant en France qu'en Europe et sur d'autres continents, ainsi au Canada et en Égypte. Le résultat est un tableau à la fois riche et nuancé des recherches contemporaines sur l'histoire des villes, qui renouvelle magistralement nos connaissances et ouvre la voie à de nouvelles perspectives comparatives. Jacques Maillard, agrégé d'histoire, docteur d'État, est professeur émérite à...

La naissance de l'Etat social japonais

La naissance de l'Etat social japonais

Auteure: Bernard Thomann ,

Nombre de pages: 456

Le Japon na pas attendu la défaite de 1945 et létablissement dune citoyenneté politique solide pour mettre en place des politiques sanitaires et sociales modernes. Dès le milieu du XIXe siècle et louverture des frontières, le pays sest intégré aux fl ux de circulation internationale des savoirs, en plein essor à cette époque. Après la restauration Meiji, les élites gouvernantes et savantes ont su répondre aux défi s de la construction dun État nation et de lindustrialisation en concevant dambitieuses politiques fondées sur une approche globale des populations et touchant à la fois lassistance aux indigents, lhygiène, la nutrition, la démographie, les migrations et lemploi. Avec la montée en puissance du mouvement social et ladhésion du Japon à lOrganisation internationale du travail, les lendemains de la première guerre mondiale ont été déterminants pour léclosion dune véritable « citoyenneté sociale ». Ces politiques, qui ont continué à se mettre en place dans les années 1930 malgré le net recul des idées libérales et démocratiques, ont posé les fondations de lÉtat social japonais et sont à lorigine des relations de travail « à la...

Les Deux vies du Général Foy (1775-1825)

Les Deux vies du Général Foy (1775-1825)

Auteure: Jean-Claude CARON ,

Nombre de pages: 368

Général des armées napoléoniennes, puis leader de l’opposition libérale sous la Restauration, Maximilien Sébastien Foy (1775-1825) a mené deux guerres. La première sur les champs de bataille, en particulier dans la Péninsule ibérique, théâtre d’une « sale guerre » immortalisée par l’œuvre de Goya. La seconde, à la tribune de la Chambre des députés, où il se fait le défenseur des valeurs de 1789 face aux tenants d’une réaction contre-révolutionnaire. Pleuré comme un « héros-citoyen », le général Foy connaît son heure de gloire quand ses funérailles rassemblent quelque 100 000 personnes dans les rues de Paris. Cette biographie de l’homme public comme privé retrace son ascension sociale entre Révolution et Restauration et s’interroge aussi sur les causes du déclin de samémoire.

Penser la violence des femmes

Penser la violence des femmes

Auteure: Coline CARDI , Geneviève PRUVOST ,

Nombre de pages: 526

Cette somme inédite, réunissant des études pluridisciplinaires, révèle combien la violence des femmes est au cœur d'enjeux d'ordre à la fois politique et épistémologique. Penser cette violence, c'est en faire un véritable levier pour considérer autrement la différence des sexes, la violence et par de-là, l'ordre social. Tueuses, ogresses, sorcières, pédophiles, hystériques, criminelles, délinquantes, furies, terroristes, kamikazes, cheffes de gang, lécheuses de guillotine, soldates, policières, diablesses, révolutionnaires, harpies, émeutières, pétroleuses, viragos, guerrières, Amazones, boxeuses, génocidaires, maricides... Qu'y a-t-il de commun entre toutes ces figures ? Pour le comprendre, il importe d'exhumer, de dénaturaliser, d'historiciser et de politiser la violence des femmes. Telle est l'ambition de cet ouvrage qui propose une approche pluridisciplinaire sur un sujet trop longtemps ignoré des sciences sociales. Cette somme inédite, réunissant des études historiques, anthropologiques, sociologiques, linguistiques et littéraires, révèle combien la violence des femmes est au cœur d'enjeux d'ordre à la fois politique et épistémologique....

La décennie qui ébranla le Moyen-Orient (1914-1923)

La décennie qui ébranla le Moyen-Orient (1914-1923)

Auteure: Nadine Picaudou ,

Nombre de pages: 272

Le Moyen-Orient a le triste privilège de ne pas quitter la une de l’actualité. Trop souvent synonyme de chaos et de barbarie, il décourage les analyses. Pour éviter la confrontation caricaturale entre Orient et Occident ou l’explication par les "spécificités culturelles", il importe de considérer l’histoire de cette région. Le destin du Moyen-Orient s’est joué en une décennie, au tournant du XXe siècle. 1914 : la Première Guerre mondiale éclate. 1923 : le dernier sultan ottoman fait ses adieux à Istanbul. Sur les ruines de l’Empire ottoman, communautés et nations s’éveillent. La Turquie, la Perse et l’Afghanistan accèdent à l’indépendance, aux franges d’une Russie devenue bolchevique ; le Croissant fertile se couvre de frontières ; Kurdes et Arméniens sont sacrifiés aux impératifs de la géopolitique occidentale, tandis que les chrétiens du Liban imposent leur État et les juifs d’Europe, un foyer national en Palestine. Précise et synthétique, cette enquête éclaire une période fondamentale pour comprendre les grands enjeux qui traversent le Moyen-Orient actuel.

La révolte des boules de neige

La révolte des boules de neige

Auteure: Claire Judde de Larivière ,

Nombre de pages: 368

Le 27 janvier 1511, l’île de Murano est le théâtre d’un événement exceptionnel : le podestat de Venise, chargé d’exercer le pouvoir dans l’île au nom de la Sérénissime, est chassé par les habitants sous une volée de boules de neige et au son d’une clameur hostile. Comment interpréter cette « révolte des boules de neige » ? Simple charivari populaire, en période de carnaval, ou véritable révolte politique, dirigée contre la domination vénitienne ? Pour en comprendre le sens, il faut partir à la découverte de Murano et de ses habitants, verriers, artisans et pêcheurs. Cette plongée étonnante dans la vie populaire de la lagune, dans le quotidien des ateliers du verre de Murano et dans les rouages politiques de la république de Venise invite à réfléchir aux compétences politiques des gens ordinaires dans l’Europe du xvie siècle. Pourquoi et comment se révolte-t-on ? Quel sens de la justice anime les habitants de Murano ? Quelles sont les formes politiques à leur disposition ? Ce sont quelques-unes des questions que pose Claire Judde de Larivière dans La révolte des boules de neige.

René Bousquet

René Bousquet

Auteure: Pascale Froment ,

Nombre de pages: 644

René Bousquet (1909-1993) est la figure la plus représentative de la collaboration de la haute fonction publique. Secrétaire général à la police d'avril 1942 à décembre 1943, mais acquitté en 1948, il fit ensuite une belle carrière dans la presse et dans les affaires, s'imisçant dans l'intimité d'une partie du personnel politique, et en premier lieu de François Mitterrand. Depuis son assassinat par un déséquilibré, son nom « ressort » périodiquement (le plus récemment à propos de La Dépêche de Toulouse). À sa parution chez Stock en 1994, cette biographie fut unanimement saluée pour la qualité de l'enquête et l'aisance du récit. Non disponible depuis plusieurs années, la voici revue et augmentée. Elle est l'ouvrage de référence sur René Bousquet, un personnage qui n'a pas fini d'intriguer les historiens, voire de susciter des vocations romanesques...

Robespierre

Robespierre

Auteure: Michel Biard , Philippe Bourdin ,

Nombre de pages: 288

Personnage froid et calculateur, monstre dénué de tout sentiment allant jusqu’à sacrifier ses amis, dictateur, voire précurseur « des totalitarismes » du XXe siècle... ou l’un des plus grands hommes d’État français, protagoniste majeur de la Révolution, « Incorruptible », héros maltraité par deux siècles d’une légende noire tenace ? Maximilien Robespierre ne laisse point indifférent, loin s’en faut, et les querelles historiographiques sont si prégnantes que l’historien Marc Bloch eut ce mot : « Robespierristes, antirobespierristes, nous vous crions grâce ; par pitié, dites-nous simplement : quel fut Robespierre ? ». Mais comment dire simplement ce qui, par nature, se compose d’évolutions, de contradictions, de combats ? Comment autrement qu’en réinterrogeant en permanence l’homme et l’œuvre pour mieux les appréhender, à la lumière tant des archives que de l’historiographie ? Loin du panégyrique tout autant que du rejet brutal, le présent ouvrage propose des réflexions synthétiques, consacrées à quinze thèmes essentiels, qui aideront le lecteur à construire, enrichir ou nuancer son opinion. Professeur d’histoire du monde...

Le goût des rois

Le goût des rois

Auteure: Jean-François SOLNON ,

Nombre de pages: 307

Les passions des souverains, un autre regard sur l'histoire de France. Les rois de France ne sont pas seulement des hommes politiques ou des chefs de guerre : ils sont aussi habités de passions et de centres d'intérêt particuliers. Leur goût pour les arts, les lettres ou les sciences, les livres ou la gastronomie, comme leur pratique de la peinture, de la musique ou de la danse dévoilent à cet égard leur personnalité mieux que leur vie publique. Jean-François Solnon nous fait découvrir dans ce livre novateur l'austère Louis XIII compositeur de ballet, un Louis XIV artiste, guitariste et danseur, un Louis XVI passionné de voyages plus que de serrurerie, un Napoléon Ier connaisseur de musique italienne et de théâtre classique ou encore un Napoléon III père de l'archéologie moderne. Dépouillés de leur image conventionnelle et intimidante, ces souverains gagnent en vérité et en humanité. " Ce livre, plein d'anecdotes et de savoir, a le mérite de montrer que le pouvoir, lorsqu'il s'exprime aussi par la culture, prend un tour plus universel et, surtout, plus humain. " Marianne.

Analyse de l’activité en travail social

Analyse de l’activité en travail social

Auteure: Kim Stroumza ,

Nombre de pages: 194

Le travail social est un univers professionnel qui s’interroge, qui hésite, qui tente de nouvelles pratiques pour appréhender la complexité des situations. La diversité des fonctions, allant du « chef de projet » à « l’agent territorial », de « l’assistant socio-éducatif » à « l’éducateur en milieu ouvert », etc., tout comme les nombreux textes censés clarifier les missions : codes de déontologie, orientations de l’action... illustrent bien cette complexité. L’analyse de l’activité, dépassant les débats d’intentions, permet d’aller voir de près comment les professionnels « se débrouillent », jour après jour, dans le réel de l’activité. Par l’étude de cas très concrets, le présent ouvrage montre que l’action professionnelle en travail social, si elle reste mouvante et diversifiée, peut malgré tout s’adosser à un socle identifiable. Le repérage de ces savoirs d’action s’inscrit dans un processus de reconnaissance du métier à partir d’un agir professionnel analysé dans sa quotidienneté. En situation de formation, l’analyse de l’activité permet de construire des outils ainsi que des contenus d’enseignement...

Voyageuses dans l’Europe des confins (XVIIIe-XXe siècles)

Voyageuses dans l’Europe des confins (XVIIIe-XXe siècles)

Auteure: Nicolas Bourguinat ,

Nombre de pages: 158

Les travaux sur les approches féminines de l’altérité ont largement privilégié, jusqu’à présent, l’Orient musulman et le monde colonial. Ce livre, faisant suite au recueil Le Voyage au féminin paru en 2008, a choisi de se centrer sur le regard porté par les femmes voyageuses sur l’Europe dite « périphérique », et à réfléchir sur le rôle qu’elles ont tenu dans l’identification progressive de ces territoires comme des régions marginales. Comment les femmes ont-elles pris part, au fil des deux derniers siècles, à la formation de cette étrange alliance de proximité et d’étrangeté qui unit les grands foyers de civilisation européens avec les confins du continent, c’est-à-dire ici l’aire scandinave, l’Écosse, le monde slave, les îles méditerranéennes comme les Baléares ou la Sicile. En quoi les voyageuses ont-elles entretenu un regard condescendant ou conformiste ou bien, au contraire, en quoi ont-elles travaillé à en faire bouger les lignes et à le subvertir ? À travers un parcours entre des figures célèbres d’écrivaines voyageuses comme Mary Wollstonecraft ou Louise Weiss et d’autres personnalités moins connues comme...

La conjuration des dictionnaires

La conjuration des dictionnaires

Auteure: Jean-Claude Waquet ,

Nombre de pages: 270

La multiplication, aux temps modernes, des dictionnaires français (Estienne, Richelet, Furetière, Trévoux, etc.) a donné lieu à de nombreux articles intéressant la politique. Partant de la langue, la présente analyse saisit d'abord le sens des mots dans sa confuse dispersion, puis fait apparaître le travail de réduction et de mise en ordre opéré par les lexicographes, enfin renvoie leurs désaccords à la diversité des langages et des philosophies politiques exploités par chacun d'eux. L'enquête porte essentiellement sur quatre mots - conjuration, conspiration, cabale, complot - désignant des « entreprises secrètes » dont la Conjuration d'Amboise, celle de Cinq-Mars ou la Cabale des importants fournissent autant d'exemples restés fameux dans les annales de la France moderne. Aussi ce livre intéresse-t-il l'histoire des comportements politiques ou, plus exactement, celle de leur représentation.

Les noblesses normandes

Les noblesses normandes

Auteure: Alain Hugon ,

Nombre de pages: 392

De la fin du XVe siècle jusqu’à la chute de la monarchie, la Normandie est la province de France qui compte parmi les plus fortes densités nobiliaires. Sa noblesse est abondante et souvent populeuse. Elle présente de fortes disparités géographiques, entre la Normandie occidentale et la Normandie orientale, et il existe de visibles contrastes sociaux entre les élites aristocratiques et la plèbe nobiliaire qui peuple les campagnes de l’ouest de la province, souvent mise à mal économiquement. Ainsi, on doit parler de noblesses normandes au pluriel plutôt que croire en l’existence d’une noblesse unique, notamment au regard de multiples particularités régionales ou locales, économiques ou politiques, durant les trois siècles qui précèdent la Révolution. La confrontation des recherches historiques récentes présentée dans cet ouvrage permet de montrer la variété des situations que rencontrent ces groupes nobiliaires (en matière d’effectifs, d’implantations géographiques, de densités, etc.), quant à leur condition juridique originale suivant la coutume de Normandie, à leurs positions culturelles et leurs adhésions religieuses.

Histoire du diocèse de Coutances et Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours

Histoire du diocèse de Coutances et Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours

Auteure: Auguste François Lecanu ,

Inventaire-sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Seine-et-Marne

Inventaire-sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Seine-et-Marne

Auteure: Seine-et-Marne (France). Archives ,

Inventaire-sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Seine-Inférieure

Inventaire-sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Seine-Inférieure

Auteure: Archives départementales de la Seine-Maritime ,

Departement de la Manche. Cahiers de doleances du bailliage de Contentin (coutances et secondaires) pour les Etats generaux de 1789, pub. par Emile Bridrey

Departement de la Manche. Cahiers de doleances du bailliage de Contentin (coutances et secondaires) pour les Etats generaux de 1789, pub. par Emile Bridrey

Auteure: Emile Bridrey (ed) ,



X
FERMER