Recherche d'ebooks...

Liste des livres et Ebooks trouvés
Nous avons trouvé un total de 27 livres trouvés pour votre recherche. Téléchargez les ebooks et profitez-en !
Ange Pitou

Ange Pitou

Auteure: Dumas, Alexandre ,

Nombre de pages: 900

Nouvelle édition de Ange Pitou de Dumas augmentée d'annexes (Dumas, sa vie, son temps, son œuvre par de Bury). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse. - Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre. - Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale. - Une table des matières est placée également au début de chaque titre. A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa, leaders de la littérature classique numérique, ont l'objectif de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin et bénéficient d'un système de navigation optimale. Le service qualité s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres et offres privilégiées des éditions Arvensa sur leur site.

Mémoires d'un médecin : Joseph Balsamo, le collier de la reine, Ange Pitou, la comtesse de Charny

Mémoires d'un médecin : Joseph Balsamo, le collier de la reine, Ange Pitou, la comtesse de Charny

Auteure: Dumas, Alexandre ,

Nombre de pages: 900

Nouvelle édition de Mémoires d'un médecin : Joseph Balsamo, le collier de la reine, Ange Pitou, la comtesse de Charny de Dumas augmentée d'annexes (Dumas, sa vie, son temps, son œuvre par de Bury). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse. - Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre. - Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale. - Une table des matières est placée également au début de chaque titre. A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa, leaders de la littérature classique numérique, ont l'objectif de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin et bénéficient d'un système de navigation optimale. Le service qualité s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres et offres privilégiées des éditions Arvensa sur leur site.

Alexandre Dumas

Alexandre Dumas

Auteure: Henri Blaze de Bury ,

Nombre de pages: 350

L’erreur est trop souvent de considérer l’esthétique comme une science ayant ses lois invariables et de ne pas en modifier les conditions, chacun de nous selon sa manière de voir et de sentir ; nous lui demandons la raison de choses qui sont dans l’œuvre elle-même où nous n’avons qu’à puiser diversement à notre soit. Lessing disait : « Le vrai goût est l’universel », autrement dit le goût qui sait se répandre sur les beautés de toute sorte et n’exiger de chacune que ce qu’elle peut donner. Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

La Légende de Versailles

La Légende de Versailles

Auteure: Henri Blaze de Bury ,

Nombre de pages: 302

Albert, Brantès et Cadenet, Du royal enfant qu’on oublie Cultivent la mélancolie Entre les murs d’un jardinet : Fleur mystérieuse, fleur rare, Exprès mise là par le ciel Pour que le trio fraternel Précieusement l’accapare. Laissez croître ce blond genêt, Laissez grandir ce lis de France, En qui repose l’espérance D’Albert, Brantès et Cadenet. A la cour, nul, hormis du Lude. Ne sait leur nom ni leur état ; D’un village obscur du Comtat Ils viennent ; leur destin prélude. Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

Les Bonhommes de cire

Les Bonhommes de cire

Auteure: Henri Blaze de Bury ,

Nombre de pages: 334

— Ainsi, vous ne croyez pas au surnaturel ? — Comme vous l’entendez, non certes, répondit la personne à laquelle s’adressait cette interpellation. Je ne crois ni à la statue du commandeur, ni aux nonnes de Robert le Diable. Le surnaturel, en dehors de nous, n’existe pas. — Mais quand je vous affirme avoir vu de mes yeux, touché de ma main... — Je vous crois de très-bonne foi ; mais qu’est-ce que cela signifie, sinon que vous étiez dans une disposition physiologique toute particulière, et qui vous faisait prendre pour des réalités les fantasmagoriques évocations de votre cerveau plus ou moins fiévreux, de votre conscience plus ou moins troublée ? Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

Revue des deux mondes

Revue des deux mondes

Auteure: François Buloz , Charles Buloz , Ferdinand Brunetière , Francis Charmes , René Doumic , André Chaumeix ,

Tongue’s imperial fiat

Tongue’s imperial fiat

Auteure: Yann Tholoniat ,

Nombre de pages: 368

Dans la lignée des poètes romantiques dont il se veut l’héritier, Robert Browning développe une poétique originale de l’oralité dans l’écrit en faisant parler des hommes et des femmes, jeunes ou vieux, réels ou fictifs, d’époques et de conditions sociales très diverses. Cette poétique de la voix s’élabore dès les premiers poèmes et les pièces de théâtre, dans lesquels Browning expérimente constamment de nouveaux modes d’expression qui assemblent des éléments lyriques et dramatiques. La forme du monologue dramatique, qui apparaît dans les recueils phares des Dramatic Lyrics (1842), Dramatic Romances and Lyrics (1845), Men and Women (1855) et Dramatis Personae (1864), lui permet de déployer la gamme de ses possibilités. Browning met en place un assemblage subtil d’où émerge un matériau phonique dense et humain, dans lequel différentes variables se combinent pour créer un rythme et une identité vocale propres à chaque locuteur. La polyphonie culmine dans l’écriture fuguée qui caractérise The Ring and the Book (1868-1869). Cette enquête policière, dont le lecteur est le détective, est une œuvre majeure et foisonnante dont la...

Conversations de Goethe pendant les dernières années de sa vie, 1822-1832

Conversations de Goethe pendant les dernières années de sa vie, 1822-1832

Auteure: Johann Wolfgang von Goethe ,

Nombre de pages: 959

Les Trophées

Les Trophées

Auteure: José-Maria de Heredia , Ligaran, ,

Nombre de pages: 210

Extrait : "Soleil couchant Les ajoncs éclatants, parure du granit, Dorent l'âpre sommet que le couchant allume ; Au loin, brillante encor par sa barre d'écume, La mer sans fin commence où la terre finit. A mes pieds c'est la nuit, le silence. Le nid Se tait, l'homme est rentré sous le chaume qui fume ; Seul, l'Angélus du soir, ébranlé dans la brume, A la vaste rumeur de l'Océan s'unit."

Voyage de noces d’une royaliste à travers l’Allemagne et l’Italie (1845)

Voyage de noces d’une royaliste à travers l’Allemagne et l’Italie (1845)

Auteure: Sophie Johanet ,

Nombre de pages: 270

Ce manuscrit inédit a été rédigé par une jeune femme de 22 ans lorsqu’elle partit avec son époux à la rencontre du prétendant légitimiste, le comte de Chambord : elle traverse le royaume lombard-vénitien, alors sous la domination des Habsbourg, et séjourne assez longuement à Venise, puis elle rentre en France par l’Autriche et l’Allemagne. C’est un texte à l’écriture vive et enjouée, mariant avec bonheur récit, descriptions et anecdotes, et un document de tout premier intérêt pour la connaissance de la « bonne société » française du milieu du xixe siècle. L’annotation et le commentaire qui l’accompagnent mettent notamment en valeur ses éclairages sur l’histoire du couple (car la vogue des voyages de noces était alors très récente) et sur l’histoire des milieux monarchistes, avec leurs valeurs et leur sociabilité, mais ils insistent aussi sur l’écriture au féminin, à la fois écriture de soi et perception des pays visités.

L'objet et le récit de fiction

L'objet et le récit de fiction

Auteure: Laurent Lepaludier ,

Nombre de pages: 220

Le présent ouvrage se propose d'étudier les objets tels qu'ils sont représentés dans la fiction. Dans le domaine de la critique littéraire, ces objets sont souvent relégués à l'arrière-plan du récit concerné, qu'il s'agisse d'un roman ou d'une nouvelle. Cependant, ils jouent souvent un rôle majeur dans l'architecture du récit, sans qu'il nous vienne à l'idée d'en mettre en lumière la nature et la permanence. Ainsi que le note Jean-Jacques Lecercle dans sa préface, « l'intérêt et l'originalité du livre de Laurent Lepaludier est de faire passer cet arrière-plan au premier plan, d'en donner une description globale, de faire de l'objet l'objet même de la critique. Tâche nécessaire, évidente même, au point que l'on s'étonne que personne n'ait songé à s'y atteler plus tôt. Car une fois le projecteur résolument fixé sur les objets, non seulement leur nombre, mais leur importance cruciale pour la construction narrative ne peuvent laisser le lecteur critique ou simplement attentif indifférent. » Dans la première partie de l'ouvrage, l'auteur se livre à l'élaboration d'une théorie de l'objet en fiction, sous ses aspects principaux. La seconde partie,...

Antibes

Antibes

Auteure: Corinne d' Almeida ,

Nombre de pages: 284

ŤIl sentait sa propre vie sortir de lui, il sentait la vie de son frčre sortir du corps de son frčre comme si en męme temps quil était lui-męme, il était aussi son frčre, tous deux merveilleusement vides, non vivants mais non morts, tenant leurs vies en laisse. Fumerolles légčres de męme nature et pleines de courbes, leurs vies emplissaient la voiture, elles en débordaient débordement qui le ravissait car il signifiait que lui oui lui recelait tant de vie quelle pouvait excéder les limites de son corps, excéder les limites dune voiture, excéder les limites de son monde limité, les bornes du monde quil pouvait voir et ressentir pour fluer paisiblement et comme normalement vers partout, vers ce quil ne connaissait pas, vers ce quil ne soupçonnait pas et qui nexistait pas , elles se répandaient sur la route, elles envahissaient la campagne, entraient dans les granges et les maisons oů on les prenait pour de la vulgaire brume, elles sinfiltraient dans la terre, elles y disparaissaient et il ralentissait, il se garait devant linstitution, ils étaient arrivés. Ils traversaient le jardin lun derričre lautre. Le jour, ce jardin était une splendeur de buis taillés. ...



X
FERMER